Archives quotidiennes : 22 mars 2013

Barbecue, attaques habituelles, Sarkozy et autres brèves du 22 mars

– J’ai bien envie d’un barbecue coréen, quand est-ce qu’ils vont enfin se décider à se faire réduire en rôtis par les amerloques ?

– Depuis que des clients de la RATP se sont fait dépouiller comme des lapins dans le RER D, on entend beaucoup parler d’une « attaque inhabituelle ». Donc en bon français ça veut dire qu’il y a plein d’attaques habituelles dont on n’entend jamais parler non ?

– Sarkozy a donc été mis en examen. J’ai l’impression que beaucoup confondent mise en examen et condamnation judiciaire. En attendant, si effectivement il est condamné et donc définitivement hors de la vie politique, un vaste boulevard s’ouvrira pour Le Pen et donc pour Hollande.

– Jean-Claude Trichet, alors président de la banque central européenne aurait dit, le 18 janvier 2008, que : « pour une petite économie ouverte comme celle de Chypre, l’adoption de l’Euro fournit une protection contre les agitations de la finance internationale. » Bien vu JC !

– J’ai fait un rêve que je trouve assez drôle cette nuit. J’étais dans un restaurant où je dinais avec Bill Nighy il me semble. A une table à côté une journaliste de France 3 dont les traits du visage se désagrègent au fur et à mesure que j’essaie de les faire revenir à mon souvenir. Elle pérorait un truc du style que la liberté d’expression devait être totale sauf pour les gens de droite. J’intervenais alors dans la conversation pour lui dire qu’il était rassurant de constater l’objectivité du service public. Elle me répondait que j’étais un malotru d’intervenir dans les conversations des autres. J’en convenais et m’excusait le plus platement et longuement possible avant de conclure en lui disant « Ca te convient mieux comme ça, grosse conne ? » Je me suis réveillé en rigolant.

– Allez donc lire mon édito du jour chezMediavox.

Edito pour Mediavox XX: Eurodéprime

Etant né au début des années 80, il me reste quelques souvenirs du monde d’avant. Les voitures sans ceinture de sécurité, avec un seul rétroviseur et des phares jaunes. Berlin coupé en deux et la peur parfaitement justifiée du rouge au couteau entre les dents. Les gens clopant partout tout le temps et la CEE à 12 membres.

A l’époque, journalistes et professeurs, gens d’une caste unique finalement, expliquaient aux petits enfants que nous étions que l’Europe c’était la paix pour 1000 ans et la prospérité pour au moins aussi longtemps et que donc si l’Europe ne s’imposait pas nos parents seraient envoyés dans les tranchées se faire trucider par des huns avides de massacres et nous serions contraints de travailler dans des usines d’armement où nous nous userions nos petites mains jusqu’à l’os sur du métal dur et froid et où nous aurions un régime alimentaire à base de rat dénutrit.

Donc nous étions pour l’Europe.

La suite est là