Archives mensuelles : avril 2013

Conquête, mur des cons, Allemagne et Suède

– Aujourd’hui nous célébrons le début de la conquête islamique de la péninsule ibérique en l’an de grâce modérée 711. Ce serait pas mal de s’en souvenir non ?

– Je ne suis pas bien sûr de comprendre toute l’agitation autour de cette histoire de « mur des cons » mis en place par les sympathiques membres du syndicat de la magistrature. Il me semble qu’une raison plus légitime de leur cracher dessus est la teneur de leurs décisions amorales et répugnantes. C’est fou comme cette époque ne s’intéresse qu’aux symboles et jamais au fond.

– Vu l’état de l’armée teutonne, Hollande fait bien de vouloir aller leur coller une grosse peignée. Ca lui donne une chance d’être le premier chef des armées français à y arriver depuis vraiment très longtemps.

– Il parait que la Suède se propose d’empêcher les hommes de pisser debout. Ce qui me rappelle un vieux billet.

Brèves encore norvégiennes du vendredi 26

– Je quitte Oslo aujourd’hui, joie ! Je dois prendre l’avion, terreur comme à chaque fois. Heureusement, j’ai pu arracher une patte à un renne comme porte-bonheur. J’espère que l’odeur de viande avariée qui s’en dégage ne gênera pas trop mon voisin dans le cercueil volant.

– Allez donc lire cette excellente interviou de Vardon dans le Rouge et le Noir. Je ne me reconnais qu’assez peu dans les identitaires, mais il faut reconnaitre que ce garçon à des choses très intéressantes à dire.

– « – Je suis un terroriste islamiste et je vais tous vous tuer et/ou vous asservir !

Journalistes : – Vos motivations ne sont pas claires. Pourriez-vous nous faire un exposé powerpoint de 185 pages pour nous les exposer ?

Boum

Journalistes : – Il est impossible de déterminer pourquoi ce jeune homme parfaitement adapté et aimé dans son quartier vient de commettre l’irréparable, tuant au passage un tas de gens. Cependant, on peut supputer que les victimes n’étaient pas assez impliquées dans le vivrensemble et que tout cela n’a rien à voir avec l’islam. »

– C’est parce que personne ne veut les croire que les terroristes islamistes sont sous pression comme des cocottes minutes.

– J’ai découvert la série « Games of Thrones » cette semaine. C’est pas mal du tout. Par contre je suis un peu déçu par « la taupe » de John le Carré.

– Est-ce que quelqu’un se souvient du « Monde de M. Fred » ? Moi j’ai toujours en tête cette formidable citation : « Si j’étais une femme, et que mon mari me demandait de me traire, je crois que je serais… comment dire… flattée ! »

– Au boulot, j’ai remarqué que c’est assez efficace de dire à quelqu’un qui n’ouvre pas vos mails que vous allez lui écrire ce que vous voulez sur un post-it et lui punaiser à la prostate.

Brèves du jeudi 25 à base de liens et de tweets

– Comme je suis plutôt à voir toujours le verre à moitié plein, je vais me concentrer sur l’impact positif de l’adoption du mariage de tous avec tout et le reste (ne ratez surtout pas la vidéo du milieu).

– J’ai parié avec Arnaud Naudin de Novopress que le gouvernement n’osera pas se lancer sur le droit de vote des zimmigris même pas de chez nous. Je le soupçonne d’avoir pactisé avec Harlem Désir pour gagner une bière. C’est bas.

– Je reste persuadé cependant que nos chers ministres vont proposer de buter les vieux avant de filer des cartes d’électeurs à la terre entière.

– L’exécutif semble avoir disparu depuis quelques mois, le législatif n’est respecté par personne et maintenant le judiciaire, avec cette gerbatoire histoire du mur des cons qui semble prouver l’assertion de Silvio selon laquelle les juges sont une race de gens anthropologiquement différents de nous, se décrédibilise complètement. On dit qu’une bonne andouillette doit sentir la merde mais pas trop. Il me semble que ce régime est de moins en moins une bonne andouillette.

– Gilbert Collard m’a bien fait rigoler en demandant à ce que Noel Mamère soit renommé Hiver Parent.

– C’est vrai finalement ou pas que le fait de ne pas porter de soutif est bénéfique aux seins des femmes ? C’est quand même autrement plus important dans la vie que presque tout le reste.

– Je me demande si le castor, qui a une queue plate à force de se faire sucer par des canards bien entendu, ne va pas finir par remplacer le koala à bord.

Les Veilleurs et cette trace de pneu de Gandhi

J’ai un énorme respect pour le mouvement des Veilleurs. Cependant, le fait qu’ils se revendiquent de cet énorme trou de balle de Gandhi me chiffonne un chouïa.

Les Veilleurs sont des jeunes gens formidablement anachroniques qui méritent qu’on les acclame. Leur silence dans ce brouillard de bruit, leurs prières dans cette culture de l’immédiateté, leur douceur dans ce marigot de vulgarité les démarquent de ce monde de merde.

Gandhi, de son côté, était un gros con. Il a empêché son fils aîné (qu’il considérait comme une erreur) d’aller à la fac de droit puis il l’a laissé devenir un clodo alcolo obligé de vendre sa rondelle dans les rues de Bombay avant de mourir d’une cirrhose. Au passage il tabassait sa femme et il a interdit qu’on la soigne quand elle fut atteinte d’une pneumonie un peu sérieuse. Elle en est morte. Mais Gandhi n’avait rien contre la médecine occidentale quand il s’agissait de soigner son palu ou de se faire opérer de l’appendicite.

Il aimait aussi beaucoup tester sa résistance au désir sexuel. Pour ça il couchait, nu, avec des gamines, nues aussi, dont sa propre petite-nièce. Et il s’infligeait des lavements très réguliers.

Au passage, il considérait que les « kaffirs » étaient une race inférieure et qu’il n’y avait donc pas de raison que les indiens soient traités par les européens comme ces semi-animaux dont les « seules occupations sont de chasser et de réunir suffisamment de têtes de bétail pour s’acheter une femme et ensuite passer leurs vies dans l’indolence et la nudité.

Bien entendu, sa doctrine «non-violente » trouve vraiment toute sa saveur dans son conseil aux juifs de tous se suicider parce que ça aurait évité bien des souffrances à tout le monde et bien du travail aux nazis. Il me semble que la citation exacte est que « les juifs auraient dû s’offrir au couteau du boucher ».

Bien entendu, les véritables raisons de sa lutte contre l’Empire Britannique sont très largement édulcorées par M. Moderne. Ainsi, il a fait sa première grève de la faim non pas pour dénoncer l’oppression rosbif mais en réaction à des droits et des libertés que l’Empire voulait accorder aux intouchables.

Mais le pire des héritages de ce sale petit bonhomme est bien entendu l’exploitation de la haine de soi et de la culpabilité occidentale. Ce type n’aurait jamais rien pu faire si les anglais n’avaient pas été extraordinairement bienveillants envers leurs colonies et si les occidentaux n’étaient pas si bons et tolérants par nature envers leurs ennemis.

Donc chers amis Veilleurs, je vous en prie, trouvez-vous une tête de gondole moins répugnante.

Œdipe et le mariage de tout et n’importe quoi

Le mariage de tout avec tout le monde et n’importe quoi va donc être validé aujourd’hui, foutant en l’air la filiation et donc la civilisation.

Toutefois, je recommande aux députés qui vont voter en se sentant tout chaud et doux à l’intérieur, de relire l’histoire d’Œdipe pour se rafraichir la mémoire sur l’importance de la filiation.

Au cas où ils n’auraient pas le temps de le faire, en voici un court résumé.

Avant la naissance d’Œdipe, on annonce à ses parents que leur fils va être un gros fouteur de bordel donc ils décident de l’abandonner tranquillou bilou. Pas de bol, la saleté ne meurt pas. Il grandit et fini par zigouiller son père et faire des trucs sexuels assez complexes avec sa mère puisqu’il ne savait pas qu’ils l’étaient, son père et sa mère je veux dire. Quand Œdipe apprend qu’il est parricide et qu’il a commis un inceste (de citron bien entendu), ben il n’est pas très content et malgré toutes les cellules psychologiques mises à sa disposition, il se crève les yeux et devient clodo. La malédiction est d’ailleurs transmise à ses fils qui s’entre-massacrent gaiement.

Détruire la filiation n’est jamais une bonne idée, les grecs anciens le savaient déjà, nos grands-parents le savaient encore, nous l’avons oublié. Nous serons donc punis, surtout si nos mères sont moches.

Tiens, j’ai oublié de mettre un titre…

Je n’y connais rien mais cette video (via F+ qui est très productif en ce moment et très bon par la même occasion) sur les trucages des images de la manif du 24 mars est assez intéressante.

Quelqu’un peut-il me dire si c’est crédible?

Saler un jambon de sanglier

Jambon de sanglier

Vu que l’écroulement de la civilisation semble être en assez bonne voie, il me semble important d’apprendre quelques techniques de survie de base, comme le fait de conserver la viande qu’on a réussi à se procurer.

Donc on commence par attraper un sanglier. Soit vous l’appâtez avec des restes de terroristes s’étant fait exploser, soit vous le chassez au fusil, au collet ou au filet à papillon, c’est vous qui voyez et c’est en forgeant qu’on se fait des cals aux mains et qu’on se roussit les poils de l’entrejambe.

Une fois la bestiole en notre possession et liquidée on va se retrouver avec divers morceaux qu’on ne va pas pouvoir consommer tout de suite (même si on peut essayer).

Donc dans le cas d’un jambon, ou d’une épaule (c’est quand même un peu pareil), on commence par masser le tout pour en faire sortir le sang (en particulier celui qui reste dans la veine grasse). Moins il restera de sang, moins la viande sentira et moins elle attirera les mouches.

Ensuite on frotte le tout avec un gros oignon, en particulier les jointures et les incisions ce qui protégera votre bidoche contre les vers.

Dans la foulé, on frotte le jambon avec du sel, puis on le case dans une caisse en bois avec des troutrous, on le couvre de gros sel et on pose dessus une planche avec un poids (sur le jambon, pas sur la caisse). On ferme la caisse et on attend 3 jours pas kg de ‘iande. Une fois ce laps de temps écoulé (comme votre porte-avion), on sort le jambon, on le lave et on le sèche bien. On se fait un mélange d’épices à son goût et on en frotte le jambon (oui je sais que ça nous fait passer beaucoup de temps à frotter de la viande et ça risque de faire monter en vous des tensions homo-érotiques, soyez forts). Une fois la barbaque bien frottée, faut pas oublier les plis et les recoins, on la colle dans un sac à jambon et on place le tout à l’abri des mouches et du soleil, de préférence un endroit frais et pas trop sec. Quelques jours plus tard, on badigeonne le jambon d’un mélange de saindoux et d’épices (celles qu’on a utilisé pour le frotter). On recommence cette opération de temps en temps pendant minimum 3 mois (à la louche).

Et voilà !

attentat boston mossad

En jetant un œil aux statistiques du navire je suis tombé sur les critères de recherche (ce que les gens tapent dans gougueule pour arriver chez moi) suivants : « attentat boston mossad ».

Les fous furieux monomaniaques sont partout et ils rôdent à bord. Par conséquent l’équipage à pour instruction de planquer les koalas et d’éplucher les roustons des importuns avec les économes rouillés et ébréchés qui vont être distribués.

Tous à vos postes.

Au passage, j’avais donc raison, les attentats de Boston semblent bien être le fait de crétins merahesques dangereux contrairement à ce que souhaitaient les journalistes de manière un peu trop voyante. Je m’embrasse donc les biceps et j’attends avec impatience que les media passent en mode padamalgam forcené.

Edito pour Mediavox XXIV: François est enfant de bohème

Nous apprenons donc que, malgré tous les efforts des chers modernes qui nous disent quoi penser au nom du progrès, ce rouleau compresseur devant lequel nous devons tous nous prosterner même si nous risquons par là même de finir en flaques de jus de viscères étalées sur le chemin du bien, le fait de se moquer de la morale la plus élémentaire peut encore avoir des conséquences fâcheuses.

En effet, un citoyen contribuable qui se demandait au nom de quoi il se retrouvait à financer le train de vie princier de la première maîtresse de France a décidé de porter plainte. Et devinez quoi ? Cette plainte a été jugée recevable.

La suite est là

CRS avec nous!

Si vous n’avez pas encore lu ce texte allez-y de ce clic. C’est un ordre. Ce qu’on y apprend des flics vaut son pesant de gaz lacrymo.

Merci au Fromage et à l’indispensable Koltchak d’avoir attiré notre attention dessus.