Histoire de la littérature, chips et hululements

– Je viens de finir « une histoire de la littérature française » de Kléber Haedens. C’est un livre parfaitement indispensable. Haedens arrive à sortir les auteurs de leurs tombeaux feutrés et leur réinsuffle de la vie par une espèce d’amour de la gaieté et de l’insouciance. Il défonce les idées préconçues des petits professeurs de français et donne réellement envie de lire. Ce bouquin devrait être au programme du collège.

– Notre gouvernement pète tellement de peur qu’il me donne l’impression de bol de rice crispies géant sur lequel on vient de verser du lait.

– Pour calmer la Corée du Nord, je pense qu’on devrait leur proposer un paquet de chips s’ils sont sages.

– La droite tape sur la gauche en utilisant Cahuzac comme un bâton. La gauche utilise le même bâton pour touiller la merde des affaires de la droite et en essayant d’en répandre un peu sur le FN. Tout cela semble construire une bonne rampe de lancement pour l’insurrection.

– Je ne tiens pas particulièrement à surveiller la sexualité des uns et des autres. En échange, je leur demande juste de ne pas me bifler à longueur de journée.

– Frigide Barjot explique aux musulmans qu’ils ont notre avenir. Je crois qu’il est temps de la remettre dans sa boîte et de ne plus prêter attention à ses hululements.

Advertisements

49 réponses à “Histoire de la littérature, chips et hululements

  1. Cretinus Alpestris

    Si l’avenir de la France est l’islam, la France n’a pas d’avenir.

  2. Bifler, non mais sans déconner, j’eusse aimé que tu m’eusses biflé, oui mais pour cela il eût fallu que tu t’agenouillasses grognasse* !
    *(c’est pour la rime)

  3. ça parle de littérature médiévale aussi, votre bouquin ?

  4. Lire AUSSI l’histoire de la littérature française d’Albert Thibaudet…

  5. En parlant de surveiller la sexualité des autres :

    Pierre Bergé, président du Sidaction, demande au gouvernement français de faire installer des distributeurs de préservatifs gratuits dans les collèges afin de favoriser la lutte contre le sida.

    « Je demande au gouvernement, et à des amis qui sont au gouvernement – et je pense à Vincent Peillon par exemple, qui est ministre de l’Education nationale : quand va-t-on dans les collèges – je dis bien les collèges – et dans les lycées, avoir des préservatifs gratuits ? Et quand va-t-on faire des vrais cours d’éducation sexuelle sur le sida ? », interroge aujourd’hui Pierre Bergé sur RTL, à la veille du démarrage de l’édition 2013 du Sidaction.

    On se demande en quoi un vieil inverti est qualifié pour se prononcer en matière d’éducation sexuelle des enfants. Cette insistance suspecte à réclamer des préservatifs gratuits pour des adolescents à peine pubères (« je dis bien les collèges ») est quand même profondément malsaine de la part de quelqu’un qui fait publiquement profession d’homosexualité.

    De vrais cours d’éducation sexuelle sur le Sida ? Chiche ! Alors ce seront des cours où l’on dira la vérité, à savoir que le Sida est essentiellement une maladie d’homosexuels, de drogués et d’Africains, et qu’il est très facile de s’en prémunir : au niveau individuel, il suffit de ne pas se livrer à la sodomie (et surtout pas avec des hommes), de ne pas prendre de drogues en intraveineuse, et plus généralement de ne pas baiser comme un lapin avec tout ce qui bouge ; au niveau collectif, il suffit de mettre fin à l’immigration africaine, et de cesser de faire la promotion de l’homosexualité et de la licence sexuelle.

    Mais ce n’est peut-être pas ce que cette immense autorité morale de Pierre Bergé avait en tête…

    • Mais voyons, vous devriez savoir que les petits francais (hum hum) sont puberes de plus en plus tot…

    • Le Diable probablement

      Oui tiens, il était quand même qu’on traite le problème des petits collégiens sidaïques qui se compte par milliers, n’est-ce pas. Parce que la sida c’est un truc que deux collégiens puceaux peuvent attraper comme ça, hop. Donc il faut leur filer des capotes (gratuites, en existe-t-il d’une autre sorte?). Tout ça coule de source.

    • Cretinus Alpestris

      Et pourquoi n’évoquer que le SIDA ?

      Les capotes protègent également de pleins d’autres MST.

    • « le Sida est essentiellement une maladie d’homosexuels, de drogués et d’Africains »

      Ben justement, vu le paquet d’Africains dans nos collèges, et qui plus est l’âge souvent avancé jusqu’auquel ils demeurent dans ces riantes institutions par la faute des vexations racistes qu’on leur y fait subir; constatée aussi leur proximité avec la drogue et la facilité subséquente qu’ils ont à y goûter; et enfin étant admis et approuvé comme qu’on s’encule facilement au Maghreb, et comme qu’y zont tendance à exporter leurs coutumes ces zouaves-là, cela posé, aplani et disséqué, je soutiens à 100% l’initiative de M.Bergé et je conspue Marchenoir qui ne désire rien tant que tous les petits négrillons toxicos pédés de 44 ans de nos joyeux collèges meurent dans les atroces zet interminables souffrances d’un sidaïsme terminal, l’enflure.

      J’ajoute que je désirerais que les mesures préconisées par M.Bergé soient étendues aux jeunes boxeurs thaïlandais de moins de 50 ans et qu’on leur offre aussi la vaseline en prime.

    • Ce vieux con de Bergé commence à nous les briser fines.
      Quel obsédé !
      Quand on pense que c’est lui qui dirige la Frônce !
      Quand c’est qu’on lui présente les caïds de Marseille ou de Grigny, pour qu’ils le biflent un peu ? Un ptit peu seulement, je ne suis pas cruelle.

  6. Le Diable probablement

    le… Allez bonne nuit.

  7. Insurrection.
    Les hardis coquins qui gouvernent le pays ne représentent au fond que la somme de nos tares. Alors…

    Réenchantement.
    Beaucoup de Français portent en eux une France à la fois réelle et imaginaire, décrassée des impuretés de la vie, dure et brillante, dorée par le feu de l’Histoire. On y voit Montaigne, Pascal et voltaire marche dans un jardin dessiné par Le Nôtre, toutes les comédies de Molière et les sermons prononcés par Bossuet, Rabelais boit avec Balzac et Villon avec Verlaine, c’est Poussin et Watteau que François Ier fait venir à Amboise, Sully est aux champs, Colbert surveille le commerce et l’industrie, Richelieu protège l’unité de la nation et saint Louis rend la justice, tandis que Turenne est de garde aux frontières avec les soldats de Verdun.
    Naturellement, il ne faut pas oublier la jeune fille. Il est à Chinon des châteaux dont les ruines se dressent au-dessus de la Vienne. C’est le lieu de l’illustre rencontre et les vieilles pierres défendent encore la plus grande féerie de l’histoire. Jeanne paraît. Derrière elle, la France se dessine et se compose.
    Kléber HAEDENS (pour la présentation), LA FRANCE que j’aime… légendée par Antoine BLONDIN, racontée par Cécil SAINT-LAURENT. Editions SUN, 1964.

    Naturellement, il ne faut oublier la belle figure de Charlotte Corday, assassinant l’ignoble Marat à tête de crapaud.

  8. Je confirme pour la nécessité de Haedens.

  9. Un paquet de chips, ça c’est malin.
    Comme ça ils meurent d’indigestion et après on n’en parle plus.

  10. Quand je vois ou j’entends Harlem Désir, le bête qui sommeille en moi me presse de croire à la biodiversité humaine. Est ce que çà se soigne ?

  11. Cretinus Alpestris

    Esther Benbassa actuellement en direct sur la chaîne du Sénat :

    http://videos.senat.fr/video/seance_direct.html

    « Et Foucault disait… je parle du philosophe donc… « 

  12. Votre meilleur titre de billet, indiscutablement.
    Avec Bergé, c’est Evil dead tous les jours : une vieille outre satisfaite remplie de sanies, qui se pose en autorité morale et se permet (au nom de quoi, bordel?) de livrer ses vues sociétales au bon peuple arriéré. Terminus du progressisme unlimited (pléonasme) : la visite éducative à la fistinière pour les collégiens. Me rappelle le livre pour enfants d’Yves Saint-Laurent, La vilaine Lulu.
    Quant au rapprochement de Barjot et des musulmans, c’est une alliance à courte vue qui finira par lui péter à la gueule.
    Bref, entre les deux fronts, je me dis qu’on est très mal barré.

  13. Au vu des derniers sondages de l’autre, selon les confidences d’une proche, il y en a un qui se rase trois fois par jour …

  14. Au fait concernant les chips, depuis 10 ans au moins, il existe un programme d’aide alimentaire à destination de la Corée du Nord.

  15. Oh !!! Bifler !!! Quel joli mot qui manquait à mon vocabulaire. Merci de nous en épargner l’étymologie.
    Curieuse pratique somme toute… et pas donnée à tout le monde de surcroit.

  16. Un véritable réquisitoire, révélant d’une part la surveillance étroite opérée par le renseignement intérieur sur l’organisation de la fraude fiscale internationale, notamment celle qui fut organisée en France par la banque suisse UBS, et dénonçant d’autre part la non-transmission à la justice des informations considérables recueillies lors de cette surveillance.

    http://www.la-croix.com/Actualite/France/Un-rapport-accuse-le-renseignement-interieur-d-entraver-la-justice-2013-04-04-928953

    Autrement dit, en France communiste occupée, ce sont les services secrets qui traquent l’évasion fiscale.

    Vous le saviez, vous ?

    Quand un dentiste plaçait en douce son argent en Suisse, le gouvernement de la Frônce considérait que c’était un acte de trahison potentiel portant atteinte à la sûreté de l’Etat.

    En revanche, quand un gentil Français musulman va faire du tourisme au Pakistan, les services secrets se laissent emberlificoter par ses diapos de vacances, et le laissent buter quatre militaires et quatre Juifs dont trois enfants.

    • Vous découvrez la République des copains et de coquins Robert ?
      Elle nous coûte cher

      • Robert Marchenoir

        Bien sûr, vous, vous étiez au courant, Fredi. D’ailleurs, comme vous étiez l’un des rares à le savoir, vous avec tenu à partager vos informations avec nous autres. N’est-ce pas ?

        La République des copains et des coquins.

        Ca ne veut rien dire. Soyez plus précis : la république communiste.

  17. bifler, bifler…késaco?
    Google is my best friend

    Rrrooohhh, mais c’est dégueulasse!

  18. Moi j’aime bien me faire nibifler.

  19. Jérôme Cahuzac voudrait retrouver son siège de député à l’Assemblée nationale.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/05/97001-20130405FILWWW00366-cahuzac-a-nouveau-depute-france-info.php

    Ces gens-là ne doutent vraiment de rien. Etre homme politique, c’est un droit de l’homme. Une fois que vous avez intégré la carrière, vous en faites partie de droit. A vie. Comme les fonctionnaires.

    Bartolone est obligé de lui expliquer qu’il ne peut pas, que ça la foutrait mal, qu’il devrait ramper un peu sous le tapis.

    A part ça, Cahuzac est « dévasté par le remords », il « demande pardon », etc. Son repentir n’aura pas duré bien longtemps.

    Donc, on a craché sur Cahuzac, et il est pleinement justifié de lui pisser dessus en plus — sans compter d’autres sévices que je laisse à votre imagination.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s