Archives quotidiennes : 14 avril 2013

Frittata du petit déjeuner

Voici une recette que j’aimais beaucoup au petit déjeuner à mon époque néo-orléanaise. Je ne sais pas pourquoi elle m’est revenue en tête il y a peu… Sans doute en raison de mes désirs d’expatriation qui commencent à doucement se transformer en autre chose que des fantasmes.

Donc, pour les 3 ou 4 personnes encore présente le matin après la partouze de la veille, il vous faut :

– De l’huile d’olive
– 800 gr de pommes de terre nouvelles
– Du sel
– 300 gr de lardons fumés
– 5 oignons nouveaux épluchés et finement taillés
– 100 gr de feta effritée
– 2 gros œufs par personne (ou plus, mais je suis un garçon raisonnable)
– De la crème fraiche épaisse ou du lait si c’est tout ce que vous avez sous la main

Comment faire :

On chauffe le four à 200. On recouvre généreusement un plat qui va au four avec de l’huile d’olive. On épluche les patates (en général, si elles sont vraiment nouvelles je n’épluche pas les pommes de terre) et on les coupe en rondelle épaisses d’un centimètre environ, puis on les coupe en 2. On les dépose dans le plat comme on peut, on sale et on poivre généreusement et on met au four.

Là normalement, on se sert un verre de ce qui reste de la veille pour essayer d’amadouer le mal de crâne qui vous assaille comme si vous étiez un ministre socialo et qu’un commando anti-mariage progressiste vous attendait sur un quoi de gare.

30 minutes plus tard ça devrait être à peu près bon (vérifiez quand même), faut qu’elles soient cuites ou presque vu qu’elles peuvent éventuellement finir de cuir avec les œufs.

On laisse tiédir le temps de frire les lardons (moi je les aime très croustillants). Quand c’est prêt, on vire la moitié du gras rendu par les lardons, on le remplace par de l’huile d’olive et on mélange le tout à feu moyen. On réserve les lardons.

Dans la même poêle, on balance maintenant les patates, puis on y réparti  par là-dessus les lardons, la feta et les oignons nouveaux.

Vous commencez à reprendre du poil de la bête et à vous sentir un peu moins sale.

On bat les œufs avec la crème comme les enfants du premier lit de votre femme. On assaisonne bien et on verse sur les patates. On couvre le tout de papier d’alu. Le tout à feu doux.

Vous avez 20 minutes pour ranger le bar et en profiter pour vous prendre quelques rasades en loucedé afin d’être définitivement d’aplomb. On retire le papier d’alu et on cuit 10 minutes de plus ou jusqu’à ce que ça ait une gueule qui vous revienne.

Et voilà!

A part de d’ça, le concours n’est pas encore terminé et pour le moment c’est NeverMore qui tient la corde.