Frittata du petit déjeuner

Voici une recette que j’aimais beaucoup au petit déjeuner à mon époque néo-orléanaise. Je ne sais pas pourquoi elle m’est revenue en tête il y a peu… Sans doute en raison de mes désirs d’expatriation qui commencent à doucement se transformer en autre chose que des fantasmes.

Donc, pour les 3 ou 4 personnes encore présente le matin après la partouze de la veille, il vous faut :

– De l’huile d’olive
– 800 gr de pommes de terre nouvelles
– Du sel
– 300 gr de lardons fumés
– 5 oignons nouveaux épluchés et finement taillés
– 100 gr de feta effritée
– 2 gros œufs par personne (ou plus, mais je suis un garçon raisonnable)
– De la crème fraiche épaisse ou du lait si c’est tout ce que vous avez sous la main

Comment faire :

On chauffe le four à 200. On recouvre généreusement un plat qui va au four avec de l’huile d’olive. On épluche les patates (en général, si elles sont vraiment nouvelles je n’épluche pas les pommes de terre) et on les coupe en rondelle épaisses d’un centimètre environ, puis on les coupe en 2. On les dépose dans le plat comme on peut, on sale et on poivre généreusement et on met au four.

Là normalement, on se sert un verre de ce qui reste de la veille pour essayer d’amadouer le mal de crâne qui vous assaille comme si vous étiez un ministre socialo et qu’un commando anti-mariage progressiste vous attendait sur un quoi de gare.

30 minutes plus tard ça devrait être à peu près bon (vérifiez quand même), faut qu’elles soient cuites ou presque vu qu’elles peuvent éventuellement finir de cuir avec les œufs.

On laisse tiédir le temps de frire les lardons (moi je les aime très croustillants). Quand c’est prêt, on vire la moitié du gras rendu par les lardons, on le remplace par de l’huile d’olive et on mélange le tout à feu moyen. On réserve les lardons.

Dans la même poêle, on balance maintenant les patates, puis on y réparti  par là-dessus les lardons, la feta et les oignons nouveaux.

Vous commencez à reprendre du poil de la bête et à vous sentir un peu moins sale.

On bat les œufs avec la crème comme les enfants du premier lit de votre femme. On assaisonne bien et on verse sur les patates. On couvre le tout de papier d’alu. Le tout à feu doux.

Vous avez 20 minutes pour ranger le bar et en profiter pour vous prendre quelques rasades en loucedé afin d’être définitivement d’aplomb. On retire le papier d’alu et on cuit 10 minutes de plus ou jusqu’à ce que ça ait une gueule qui vous revienne.

Et voilà!

A part de d’ça, le concours n’est pas encore terminé et pour le moment c’est NeverMore qui tient la corde.

Advertisements

26 réponses à “Frittata du petit déjeuner

  1. Woland essaie encore de creuser le trou de la Sécu, sous prétexte qu’il veut se tirer de spéhi.

  2. Pour rester dans le registre gastronomique, un soutien inattendu pour François Hollande :

    New York: manif’ pour la mimolette

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/14/97001-20130414FILWWW00020-new-york-manif-pour-la-mimolette.php

  3. Nos amis portugais ne sont pas des lumières :

    Un avion de TAP percute un lampadaire

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/14/97001-20130414FILWWW00029-un-avion-de-tap-percute-un-lampadaire.php

  4. Redoine Faïd a été mis en examen début juillet 2011 pour l’attaque d’un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais, quelques mois plus tôt en mars. « Il a purgé plusieurs années de prison. Il est ressorti très dynamique, finalement relativement inchangé malgré le poids de la détention. Et puis après, il fait sa vie, je ne suis pas attaché à ses basques », a expliqué son avocat.

    C’est ça. Il est dynamique. En fait, c’est un entrepreneur. Les cités sont bourrées de talents que la Frônce moisie et raciste ne sait pas exploiter.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/13/97001-20130413FILWWW00390-evasion-de-faid-son-avocat-pas-etonne.php

  5. La vieille vous nous causer de fusils et aujourd’hui de prendre la fuite. … ça fait sacrément tache.

  6. Ca m’a l’air bien bon, sauf que le temps de faire cuire le bazar dans les formes on doit déjà en être à l’heure du déjeuner.
    Donc disons que c’est pour un brunch.
    Avec quelques brocolis.

  7. Je tiens la corde … trop d’honneur. Pour le moment, c’est la corde qui me tiens (celle qui me sert de ceinture de sécurité chaque fois que je passe à table).

  8. L’évasion de l’entrepreneur dynamique des kartchés Rédoine Faïd :

    Le syndicaliste réclame la démission de la ministre de la Justice. Autre revendication : l’installation de scanners corporels dans les prisons pour détecter les objets métalliques.

    Un instant… Vous êtes en train de nous dire que n’importe quel bobo allant voir une exposition de Poussin dans un musée doit se soumettre à un scanner corporel permettant de détecter les objets métalliques, mais que les criminels emprisonnés et leur visiteurs sont dispensés de cette formalité ?

    http://www.elle.fr/Societe/News/Evasion-de-la-prison-de-Sequedin-pas-de-faille-pour-Taubira-2425355

  9. Moi, aujourd’hui, c’était potée au Romertopf(TM) avec saucisson vaudois en croûte.

    Accompagné d’une Dôle de Salquenen… et d’un Pinot… avec une Petite Arvine comme apéro à 10h00. Passque, ouais, faut bien compter une matinée de cuisson (pour la bouffe, hein, nous, c’téquipe, on était déjà un peu cuits…)

    Avec un peu de chance, le week-end prochain, on pourra enfin obtenir de véritables asperges du Valais. Faut manger « local ».

  10. Mêmes trucs, mais encore plus simple.
    J’arrive.(demain, peut-être…)
    Bien à vous

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s