Edito pour Mediavox XXXI: Le gaz de la discorde

Folle joie ! Un membre du gouvernement a dit un truc semi intelligent. Montebourg veut créer une agence publique d’exploitation du gaz de schiste. Bien entendu, la partie agence publique est imbécile mais la partie sur l’exploitation du gaz de schiste est intelligente puisqu’elle va permettre de baisser notre facture énergétique tout en donnant moins de pognon à une bande de barbus qui veulent nous égorger en hululant à la gloire d’un dieu très méchant. La preuve que c’est intelligent c’est que ça a instantanément provoqué l’ire des socialistes et autres écolos.

Ceci me donne l’occasion de rétablir quelques vérités sur le gaz de schiste présenté par les crétins paranos comme une menace pour l’environnement parce qu’une fois ils ont regardé « Gasland » le documentaire le plus bidon de l’histoire.

L’Agence de Protection de l’Environnement, bras armé du mouvement écolo pour le gouvernement fédéral Américain, a décidé d’abandonner son étude sur la contamination des nappes phréatiques au méthane par la fracturation hydraulique. Cette étude a été abandonnée parce qu’elle ne menait à rien et parce que sa méthodologie était grotesque.

La suite ici.

Advertisements

127 réponses à “Edito pour Mediavox XXXI: Le gaz de la discorde

  1. J’avais tout d’abord cru à un autre type de gaz en commençant ma lecture.

    Mais on n’y évoque pas Valls.

  2. Monsieur l’amiral, je sais bien que je ne devrais pas lire n’importe quoi n’importe où, mais quand il y a écrit « Le gros, il lit l’adversaire également BEDONNANT » c’est bien de vous dont il s’agit ?

  3. Se chauffer aux poils pubiens ça pourrait être une idée effectivement. Je veux bien mettre le feu à ceux de Taubira et Duflot. Il devrait y en avoir pour une bonne flambée.

  4. Pour parler d’autres choses, un scoop. Des amis qui travaillent dans les services de secours m’ont appris qu’à leur arrivée sur les lieux du sinistre de Bretigny, ils sont tombés sur des rats qui dépouillaient les blessés. Des médecins urgentistes ont même été agressés et délestés de leurs portables. Par ailleurs un ou deux jeunes d’une cité de Bretigny étant blessés, des bagnoles ont été cramées.

    Jusqu’à présent, silence média.

  5. Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué ce matin sur i-Télé n’avoir pas eu connaissance « de victimes dépouillées » par des délinquants après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, comme des rumeurs en font état depuis la veille.

    Le ministre a fait état d' »actes isolés », d' »une personne interpellée », d' »une tentative de vol de portable » au préjudice d’un secouriste, de « pompiers qui, par petits groupes, ont été accueillis de façon un peu rude ». Mais de « véritables actes commis en bande, non », a dit le ministre qui a ajouté qu' »à (sa) connaissance », il n’y avait pas eu « de victimes dépouillées ».

    Malgré la syntaxe très approximative du ministre, on croit comprendre que des pompiers ont été caillassés par des « petits groupes », mais qu’il ne s’agit pas de « véritables actes commis en bande ».

    Notez donc que d’après le gouvernement, un « petit groupe » n’est pas une « bande », et qu’un caillassage n’est pas un « véritable acte », mais, probablement, une simulation, peut-être un entraînement pour une véritable guerre civile.

    Toujours dans la logique socialiste, caillasser des pompiers, ce n’est guère que « les accueillir de façon un peu rude », un peu comme si on leur donnait des bourrades dans le dos. En fait, ces braves descendants d’immigrés savent faire preuve d’amitié virile, cette virilité qui nous fait tant défaut, à nous autres Français de souche, et qui exige l’importation de rudes accueillants par avions entiers.

  6. Beaucoup de déclarations sur cette catastrophe sont hallucinantes, sur BFMTV, Michel Fuzeau, préfet de l’Essonne: « il y a eu des pierres lancées mais les pompiers n’ont pas été touchés, donc on ne peut pas parler de caillassage »
    Moralité, il y a eu quelques chargeurs vidés mais pas de victimes, on ne peut pas parler de fusillade.

  7. Brétigny: « raison inexpliquée » de l’anomalie de l’aiguillage

    Le Figaro.fr
    13/07/2013 | Mise à jour : 13:54 | Réactions (4)

    Frédéric Cuvillier a déclaré ce midi après le déraillement survenu hier à Brétigny : « Les voies concernées ont fait l’objet d’une vérification récente et aucune anomalie n’avait été relevée. En ce qui concerne l’anomalie de l’aiguillage, nous avons la présence d’une barre d’acier qui pour l’heure est inexpliquée« , a déclaré le ministre des Transports sur France 2.

    Hop, hop, hop ! un instant…

    Dans un premier temps, la SNCF nous explique qu’une « éclisse » de l’aiguillage s’est détachée, qu’elle est venue se loger au mauvais endroit, et que cela a provoqué le déraillement.

    Dans un deuxième temps, le ministre des Transports fait état de « la présence inexpliqué d’une barre d’acier ».

    Apparemment, ce sont deux explications différentes. La barre d’acier fait-elle partie de l’aiguillage, oui ou non ?

    Commentaires de lecteurs du Figaro :

    Toubib 44

    Bonjour,
    Si c’est une barre d’acier étrangère à l’aiguillage, il n’y a que 2 possibilités
    1/ Elle est tombée d’un train, et c’est un accident.
    2/ Elle a été déposée à la main , et c’est un sabotage.
    Cordialement
    Le 13/07/2013 à 13:50

    ***

    SPECTATOR

    Aiguillage…
    barre d’acier pas à sa place…
    déraillement…
    groupes de jeunes immédiat sur place…

    non, non, je n’ai rien dit.
    Le 13/07/2013 à 13:30

    ***

    Super Lama

    La thèse du déraillement volontaire se confirme petit à petit. Ceci expliquerait le fait que les « jeunes » étaient déjà présents sur les lieux de l’accident.
    Le 13/07/2013 à 13:27

    ***

    lefuté3

    Une barre d’acier dans l’aiguillage, tiens donc!
    Le 13/07/2013 à 13:26

    ***

    Paradis de Moncrif

    qu’est-ce je disais ? Cela ressemble bien à du sabotage !!

  8. Brétigny: Huchon n’exclut pas une malveillance

    Le Figaro.fr avec AFP
    13/07/2013 | Mise à jour : 15:13 | Réactions (2)

    Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France, n’a pas exclu aujourd’hui que la catastrophe ferroviaire de Brétigny hier ait pu être provoquée par un acte de malveillance.

    « Cette pièce était tenue par quatre boulons et il paraît bizarre, curieux en tous cas, que les boulons aient tous sauté en même temps alors qu’un train est passé une demi-heure avant et n’a signalé aucune difficulté », a déclaré Huchon sur France Info. « Les hypothèses sur ce qui s’est passé sont de toutes natures: ou c’est une pièce mécanique qui était fatiguée, obsolète, ou bien alors ça peut être aussi un acte de malveillance. Personne ne peut à ce stade de l’enquête l’affirmer mais personne ne peut l’exclure non plus », a-t-il poursuivi.

    Jean-Paul Huchon a rappelé que la région Ile-de-France n’avait « jamais connu, à aucun moment, le fait qu’une pièce se soulève, se mette en travers et ne permette plus à la roue de rouler, provoquant le déraillement ». « Les catastrophes ferroviaires en France, c’est assez rare parce que le service public est extrêmement vigilant, il y a eu d’autres soucis, en Angleterre par exemple, au moment des privatisations faites dans le désordre », a souligné M. Huchon, qui était directeur de cabinet du Premier ministre Michel Rocard au moment de l’accident de la gare de Lyon en 1988 (56 morts).

    On saluera le coup de pied de l’âne de Huchon aux Anglais : oui oui, on vient d’avoir six morts et bientôt davantage dans un grave déraillement de la prodigieuse SNCF communiste que le monde entier nous envie, mais les Anglais ont eu « d’autre soucis » (lesquels ? mystère…) parce qu’ils ont privatisé.

    Mesurez un peu le culot et l’absence de honte de ces gens-là. Des blessés sont encore en train d’agoniser et vont probablement mourir, que déjà Huchon se dédouane en raison de « l’ultralibéralisme » des Anglais.

    En revanche, on notera, pour une fois, le sens de l’objectivité du journaliste, qui rappelle Huchon à ses responsabilités : le grand service public de la SNCF est parfaitement capable de faire 56 morts en un seul accident. De surcroît, si je me souviens bien, il s’agissait d’une faute du conducteur, et celui-ci avait été condamné de façon exceptionnellement légère — ce qui n’avait pas empêché une grève, les cheminots communistes revendiquant le droit de tuer les gens sans être le moins du monde inquiétés.

    • Moi je dis que la barre d’acier s’est désolidarisée de ses copines et déjà, c’est mal, ensuite elle a quitté son lieu de vie où elle s’ennuyait à mourir.
      Puis elle a volé toute seule et s’est fichée dans l’aiguillage.
      La salope !

  9. Donc, dans ce pays, on savait qu’il était permis d’attaquer des lignes de RER ou de TGV et de ne récolter que du sursis (pendant qu’un manifestant contre le mariage pédé se prend trois semaines à Fleury Mérogis). Merci Taubira.
    Maintenant on sait aussi qu’il n’y a aucun scrupule à avoir pour aller dépouiller des cadavres et des victimes sur les lieux d’un accident ferroviaire.
    Aucun scrupule également à caillasser des pompiers et des secouristes venus tenter de sauver des vies.

    Dans ce pays, un ministre d’Etat, (dans le but de ne pas froisser sa clientèle électorale et pour maintenir l’illusion d’une paix sociale et leur putain de « vivre ensemble » / mais qui voudrait vivre ensemble avec des crevures pareilles?), se permet de contredire les témoignages d’hommes de terrain, qui eux bien entendu n’ont pas fait de grandes écoles et n’ont pas le droit de voir ce qu’ils voient, d’entendre ce qu’ils ont entendu etc.
    Dans ce pays des ministres d’Etat peuvent mentir sans aucune honte devant le peuple, devant l’assemblée nationale, devant les médias etc.
    Dans ce pays certains médias collaborent sans scrupule à la désinformation des citoyens par une propagande bien huilée, car permanente.

    Dans ce pays on assiste à des trucs (retour de la tuberculose, viols collectifs, loi du plus fort, attaque de diligences etc.) que l’on croyait appartenir au dix neuvième siècle et devant lesquels n’importe quel homme d’honneur serait censé se dresser.
    Au dix neuvième siècle on pendait, haut et court, les voleurs de mamies et les détrousseurs de cadavres.
    Dans ce pays, la gauche et la droite (mais surtout cette putain de gauche et sa putain de culture de l’excuse sociale, bande d’ordures qui cherchent à faire passer leur couardise pour des valeurs!) affichent face à la criminalité le comportement le plus vil, le plus indécent qu’il soit (quel immense sens de la justice que de ne jamais punir les criminels, quelle solidarité avec les victimes! il est vrai que pour la gauche taubiresque les victimes ont juste droit à la fermer car elles comptent parmi leurs ancêtres des colonisateurs blancs esclavagistes racistes capitalistes shoatiseurs etc…).

    Dans ce pays, une nuée de cons individualistes, consuméristes et lâches iront un jour élire (car il arrive bien un jour où les cons se réveillent) le premier gugusse venu qui leur promettra de rétablir l’ordre à coup de waffen ss et de bottes en cuir.
    La France est un pays de merde. Les français sont des cons. Qu’ils crèvent!!

    (ça y est, je me sens un peu mieux…)

    • Je plussoie.
      Sauf les 3 dernières phrases.
      J’ai pas envie de crever.

      Maintenant, on sait aussi que non contents de détrousser des voyageurs vivants ou morts, on a même le droit de provoquer un déraillement sans être inquiété, il y aura toujours des lâches pour dire que l’éclisse s’est défaite toute seule..

      • Les trois dernières phrases sont de trop. Mais tu sais, « qui aime bien… ».

      • Robert Marchenoir

        N’allez pas trop vite. Pour l’instant, rien ne permet de dire qu’il s’agit d’un attentat. Maintenant qu’on a vu la pièce en cause, on sait que les déclarations du ministre des Transports sont tout à fait compatibles avec un accident ou une négligence. Il s’est simplement horriblement mal exprimé, comme tout le monde aujourd’hui, parce que la catastrophe de l’Education nationale a eu le temps de percoler jusqu’au sommet des élites.

  10. Brétigny : des «actes isolés» de délinquance juste après le drame

    Oui, oui. Quand c’est isolé, c’est pas grave. C’est comme Mohamed Merah, il était isolé.

    Surtout, empêcher la population de relier les pointillés… Des points isolés, on vous dit.

  11. Il y a aussi des journalistes qui font le job :

    http://www.itele.fr/france/video/bretigny-les-explications-de-michel-chevalet

    Ce n’est pas totalement clair, mais on progresse.

  12. En tout cas, il faut voir l’air pas embarrassé du responsable SNCF quand il nous berce avec son histoire d’éclisse :

    http://lamouettejoviale.wordpress.com/

  13. Je ne le trouve pas embarrassé du tout. Moi, ce qui me choque, c’est que le président de la SNCF ait jugé utile de mettre un gilet fluorescent par-dessus son costume pour parler aux journalistes.

    Histoire de faire peuple. Histoire de nous faire croire qu’il est un communiste comme les autres, un cheminot, un ouvrier. On croirait entendre Georges Marchais nous expliquer qu’il est ajusteur.

    • On ne doit pas parler de la même vidéo

      • Robert Marchenoir

        Je parle de la vidéo postée chez vous…

      • Robert
        Et vous trouvez que Pierre Izard est à l’aise dans son explication, vous ?

      • Robert Marchenoir

        Oui, tout à fait. Il se comporte comme le technicien ou l’ingénieur qu’il est, qui a étudié un problème, qui a trouvé la solution et qui l’explique.

        A la limite, ce qu’on pourrait lui reprocher (mais il faudrait être vicieux pour cela), c’est de ne pas prendre l’air affligé de rigueur pour tout politique, qui se doit de pleurer à chaudes larmes à la télévision, sous prétexte qu’il y a eu des morts et que c’est bien triste.

        Il ne se livre pas à ce genre de comédie, et je trouve ça très bien.

        Par ailleurs, même s’il était mal à l’aise, cela ne prouverait évidemment pas qu’il y a eu un attentat et qu’on nous cache quelque chose. Cela montrerait simplement que c’est un fonctionnaire de l’ombre, qui n’est pas habitué à parler à la télévision et encore moins dans un moment aussi dramatique.

        Pourquoi diable voudriez-vous qu’on nous cache qu’il y a eu un attentat si c’en est un ? Il y a eu, hélas, de nombreux attentats en France, commis ou commandités par des musulmans, des islamistes, des Palestiniens, des Libyens, Carlos, des Kurdes, des communistes, des groupes d’extrême-droite et que sais-je encore. A chaque fois, les autorités ont dit, évidemment, dès qu’elles l’ont su, qu’il s’agissait d’attentats, et désigné les responsables. Pourquoi voudriez-vous qu’il en aille autrement cette fois-ci, sous prétexte que vous, sur la base de strictement rien, vous l’avez décidé ?

        Il y a peut-être eu sabotage. Ce n’est pas exclu. Ni vous ni moi n’en savons rien. Pour l’instant, aucun des éléments connus ne permet d’arriver à cette conclusion. Ne pouvez-vous pas attendre que la lumière soit faite ? Ne comprenez-vous pas que ce genre de chose ne peut pas toujours se déterminer immédiatement ? Pourquoi ne respectez-vous pas le travail des enquêteurs, qui, en l’occurrence, sont fonctionnaires comme vous, qui ne sont pas forcément plus vicieux et plus menteurs que vous, et qui, si d’aventure leurs chefs l’étaient suffisamment pour se livrer à un mensonge aussi énorme que celui que vous suggérez (et dans quel but, grands dieux ?), feraient évidemment fuiter l’information d’une manière ou d’une autre ?

        De même que l’information selon laquelle des immigrés ont tenté de détrousser des cadavres a immédiatement été connue, bien avant que les autorités ne cherchent à la minimiser ?

        Votre inclination complotiste est non seulement un attentat à l’intelligence, mais une faute contre notre combat.

        Vous luttez contre la négrification de l’Occident, mais vous croyez malin, pour ce faire, de vous négrifier vous-même, et de négrifier ceux qui sont suffisamment faibles d’esprit pour vous écouter.

        Ce sont les nègres qui croient à la magie et à la superstition. Ce sont les nègres qui ne peuvent pas admettre que les événements funestes de la vie puissent être dus à des causes naturelles et rationnelles, qui croient que cela ne peut qu’être l’effet d’un mauvais sort jeté par un sorcier, et qui vont jusqu’à la torture et jusqu’à l’assassinat pour combattre cette sorcellerie imaginaire.

        Ce sont les nègres qui croient que le SIDA est un complot des Blancs pour les exterminer.

        Ce sont les nègres qui pensent que, s’ils échouent à l’école et dans le monde professionnel, c’est la faute des Blancs qui se sont entendus pour les maintenir dans l’ignorance et la misère.

        Ce sont les nègres qui, lorsqu’ils ne comprennent pas les causes d’un mal qui les affecte, imaginent qu’ils sont en butte à des complots.

        Nous autres, Occidentaux, nous savons que le monde est accessible à la raison. Nous savons qu’il y a des phénomènes dont nous ne comprenons pas les causes, mais nous ne nous en remettons pas pour autant à la magie, à la superstition ou à la paranoïa.

        Nous travaillons. Nous étudions. Nous attendons. Une semaine, un an, des siècles si nécessaire. Nous savons qu’un jour, l’un des nôtres trouvera la solution — nous-même, peut-être, un autre, sinon. Et que si l’on ne la trouve pas, cela ne veut pas dire que personne ne la trouvera jamais, ni qu’il faille de toute urgence échafauder une théorie basée sur rien, sinon sur le fait que le monde entier nous en veut, et qu’il faut égorger un poulet, ou pire, pour apaiser la colère des dieux.

        C’est ça l’approche scientifique, c’est ça la raison, c’est ça qui nous a permis, à nous Européens, de construire la civilisation occidentale que vous voulez défendre. C’est ça et rien d’autre. Si vous renoncez aux principes mêmes qui ont permis, par de longs et douloureux efforts redoublés pendant des millénaires, à cette civilisation d’exister, comment pouvez-vous prétendre la servir ?

  14. Petite suggestion, si à la place de financer les syndicats de cheminots, ont entretenait correctement le réseau ferré français ?

    Un de mes amis, ingénieur ferroviaire à la SNCF, spécialiste des motrices TGV, m’expliquait qu’il ne prenait plus jamais le train (alors qu’il ne le paie pas, étant à la SNCF) car comme il me le disait « si les français savaient dans quel état sont les trains, ils ne prendraient pas »…

    Il semblerait qu’une très grande partie de l’investissement nécessaire aux voies ferrées aille dans la poche de l’actionnaire (l’État) et au financement des privilèges des syndicats de cheminots.

  15. Ah non ! C’en est trop ! Je change d’auberge, Orange que des nazis que des nazis !
    http://actu.orange.fr/une/bretigny-4-interpellations-apres-le-vol-du-portable-d-un-secouriste-afp_2460280.html

  16. Marchenoir:

    Monsieur Izard, Directeur général des infrastructures SNCF, “en bon technicien et ingénieur qu’il est”, a trouvé la solution, c’est exact, et il nous la donne :
    “ Cette éclisse s’est désolidarisée. Elle s’est détachée, elle est sortie de son logement normal et elle est venue se loger au centre de l’aiguillage et à cet endroit elle a empêché le passage normal des roues du train et elle aurait provoqué le déraillement”.
    On a devant nous un exemple d’animisme patenté, où on nous assène (on ne nous explique pas, et pour cause !) qu’une pièce de 10 kgs se déboulonne, se déloge et vient se loger juste là où ça va faire mal…

    Vous :“Ce sont les nègres qui croient à la magie et à la superstition. Ce sont les nègres qui ne peuvent pas admettre que les événements funestes de la vie puissent être dus à des causes naturelles et rationnelles, “
    Et c’est moi que vous accusez d’avoir un esprit magique négrificateur ?
    Vous plaisantiez j’espère ? Il fallait prendre ça au 3ème degré, sans doute.

    Vous :“A la limite, ce qu’on pourrait lui reprocher (mais il faudrait être vicieux pour cela), c’est de ne pas prendre l’air affligé de rigueur pour tout politique”
    Là aussi, vous galéjez, je pense.
    Ce monsieur n’est quand même que le Directeur Général des infrastructures de la SNCF !
    Cette éclisse volante et maléfique relève quand même un peu de sa responsabilité. C’est sans doute la raison pour laquelle il accuse l’éclisse de volonté maligne, c’est la faute à l’esprit del’éclisse, cépasafaute !
    Vous qui êtes tellement hostile aux fonctionnaires, là vous le déresponsabilisez complètement. C’est quand même étrange !
    Son intervention est tellement incroyable de contorsions que son voisin de gauche n’en revient pas et le regarde, héberlué.

    Monsieur Pépy, Président dela SNCF, nous dit :
    “les raisons pour lesquelles cette éclisse s’est désolidarisée, c’est l’objet même de l’enquête ou des trois enquêtes qui sont diligentées: l’enquête judiciaire, l’enquête du Ministère des transports et l’enquête de la SNCF et de (inaudible: de la Fr , réseau ferré de France ?)
    Admettons. On va trouver que l’éclisse de malheur était usée jusqu’à la corde.
    J’ai écho que des gens “autorisés” et qui pourtant bénificient de voyages gratuits, ne prennent plus le train, connaissant la vétusté des infrastructures et la dangerosité désormais admise des voyages en transport en commun.
    Donc admettons. Les 3 enquêtes permettront peut-être de démontrer cette vétusté faute de moyens, comme ça commence déjà à être avancé pour l’opinion publique, cette bonne fille.
    Mais il y a un vide à remarquer dans l’objectif de ces enquêtes !
    On va chercher à établir pourquoi l’éclisse s’est désolidarisée. Soit. L’usure, le manque de moyens, le manque de personnel, le temps qui passe, la faute à pas de chance, l’esprit de l’éclisse… Ily a beaucoup de raisons possibles à explorer…
    Mais et la suite ?

    Après s’être “désolidarisée et avoir quitté son logement”, elle est retombée, la carne !
    Juste dans l’aiguillage, dites donc ! C’est le comble de la perversion !
    Et ça, et bien les enquêtes s’en foutent, apparemment, sauf si Mr Pépy ne nous dit pas tout, parce que c’est là que c’est le plus difficile à expliquer… Et il ne veut pas se mouiller en fâchant les autorités.
    A mon avis, on devrait passer l’éclisse ou ce qu’il en reste à un interrogatoire musclé, voire au détecteur de mensonge, pour savoir ce qui lui est passé par les boulons…
    Parce que sinon, elle risqué de faire des émules.
    Vous imaginez une révolte des éclisses de France ?

    Vous :“Pourquoi diable voudriez-vous qu’on nous cache qu’il y a eu un attentat si c’en est un ?”
    Alors là, je rêve…
    L’empressement mis par nos dirigeants à minimiser (jusqu’à disparition) l’horrible comportement dont se sont rendues coupables nos pépites ne vous interpelle pas. Tout est transparent, limpide.
    Rien d’anormal. Ils disent tout ! Juste quelques incivilités ! Une tentative de détroussage par quelques isolés (du normal quoi, on est en afrique), quelques tentatives de caillassage des sauveteurs, des pompiers et des policiers. Normal ! Et puis, ne pas atteindre son but, c’est pas caillasser…
    Pourquoi en effet voudriez-vous qu’on nous cache quelque chose ?
    Et c’est moi qui négrifie ? C’est moi qui parle de complot ?

    Le complot est dans le déni, art où vous êtes passé maître.
    En outre, je n’accuse même pas les cpf, parce que je ne sais pas d’où vient ce nouveau coup porté à notre pays. Et à mon avis, ils ne sont ni assez malins, ni assez techniciens pour réussir un coup aussi tordu.
    Ils se contentent de profiter et de se marrer devant notre désarroi et notre écoeurement.

    Cherchez plutôt du côté de ceux qui sont régulièrement empêchés de voler des caténaires, des rails, des boulons, des éclisses. Ceux qui ont régulièrement maille à partir avec la SNCF, justement.

    Mais ne craignez rien, on n’aura pas à aller jusque là, on se contentera du degré d’usure des boulons et de la fameuse pièce de 10kgs qui vole et va se loger là où il ne faudrait pas. Faut pas fâcher les défenseurs des uns et des autres…

    Marchenoir, vous avez l’intention de prendre le train, prochainement ?

  17. Entre la négresse à vomir et le reste de cette bande de malfaiteurs servant cette démocrassouille entretenue par les métèques,pédés, frangins et juifs l’issue ne peut être que l’insurrection! Va falloir que le comité Marc Bloch nous anime vraiment le koral ripoublicain!! Vivement un Franco, ou mieux un Salazar! La fin est proche, certains le pressentent et se gobergent de plus belle…Peut-être une fenêtre de tir proche….
    Brétigny pue le sabotage à plein nez; le reste n’est que chiure des mass merdias! Ce qui me gonfle le plus c’est bien que Kate n’a pas encore mis bas…!!Là elle exagère la donzelle!! Ras le bol d’attendre des jours entiers en plein soleil!!
    … » Courage on les aura ». Mal Pétain

  18. Le temps des blablas est révolu, faudrait en être conscient! Donc cliquer sur la méthode Bronson et faisons nous de temps à autre un petit plaisir!!!

  19. Oui Carine. Quand on ne vous répond pas vous vous plaignez, et quand on vous répond vous vous plaignez que c’est trop long. Je pense que vous êtes subventionnée par la Ligue des machistes de France et que c’est un complot. Blague à part.

    Oui, l’éclisse peut s’être fichée accidentellement dans l’aiguillage. Par exemple en ayant été entraînée par les roues du train. C’est l’hypothèse qui a été évoquée dans la presse, et si elle a été évoquée dans la presse, c’est très probablement qu’elle a été évoquée par les enquêteurs.

    L’hypothèse du sabotage, bien qu’on ne puisse pas l’exclure pour le moment, est invraisemblable pour des raisons humaines avant d’être techniques. Ces raisons humaines que les complotistes comme vous ne prennent jamais en compte, parce qu’elles rendraient vos échafaudages imaginaires immédiatement invraisemblables.

    Pourtant, ce ne sont ni les éclisses ni les avions de ligne qui commettent des attentats. Ce sont les hommes.

    Un attentat, par définition, est un acte terroriste. Un acte terroriste est désigner à terroriser, et pour terroriser, il faut faire savoir qu’il s’agit d’un attentat. Et donc le revendiquer, ou du moins s’arranger pour que l’on sache qu’il s’agit d’un attentat, et que l’on sache d’où il vient. Or, il n’y a pas eu de revendication.

    Dans de rares cas, l’origine de l’attentat est volontairement brouillée, parce que le terroriste veut faire connaître ses menaces par la bande, mais a besoin de conserver une respectabilité de façade. C’est le cas lorsqu’un gouvernement organise un attentat, ou une entité para-gouvernementale. Exemple : les attentats organisés par Kadhafi.

    Qui seraient les organisateurs d’un tel attentat ? Des musulmans ? Mais leurs actions sont la plupart du temps ouvertes. Cela caractérise leur mode de fonctionnement. C’est même l’une des caractéristiques les plus frappantes du djihad : comme Hitler, les islamistes annoncent leurs intentions.

    Et contrairement à ce que vous affirmez, les islamistes ne manquent pas de compétences techniques pour commettre des attentats. Ils disposent même de leur journal pratique à cet effet, Attentat Magazine, en quelque sorte, luxueusement mis en page et diffusé en anglais sur Internet. Il donne notamment des recettes pour provoquer des accidents meurtriers, par exemple des accidents de la route. La recette de la cocotte-minute explosive, utilisée à Boston, a été publiée dans le journal.

    Mais j’oubliais, vous pensez, vous aussi, comme les adolescentes écervélées amoureuses de Djokhar Tsarnaev, que l’attentat de Boston n’est pas un attentat, que les musulmans n’y sont pour rien, et que c’est le méchant Etat de Bush (euh, pardon, Obama) qui l’a organisé.

    En somme, quand c’est, selon toute vraisemblance, un accident, vous assurez que c’est un attentat, et quand c’est, de façon certaine, un attentat, pour prétendez que ce qu’on voit n’est pas ce qu’on voit, que c’est encore un complot.

    Votre hypothèse concernant les gitans à Brétigny ne tient pas la route une seconde. Depuis quand se livrent-ils au terrorisme ? Depuis quand possèdent-ils la technicité nécessaire pour commettre des attentats ? Et s’il s’agissait, comme vous le prétendez, de dissuader la répression contre les voleurs de cuivre, pourquoi dissimuleraient-ils leur acte ?

    Curieusement, vous n’évoquez pas les auteurs les plus vraisemblables d’un attentat ferroviaire (hypothèse elle-même peu vraisemblable au stade actuel), à savoir ceux qui en dont déjà réalisé : les gauchistes.

    Carlos a déjà réalisé un attentat contre un train en France. Des gauchistes ont déjà réalisé des attentats contre des trains en France et en Allemagne : ceux pour lesquels le groupe de Tarnac a été poursuivi.

    La seule hypothèse compatible avec une totale absence de revendication est celle d’un malade mental, d’un fonctionnaire de la SNCF voulant exercer une vengeance contre son employeur, ou d’un déséquilibré qui provoquerait un accident de train comme un pyromane met le feu aux bois.

    Là non plus ce n’est jamais arrivé. Et là aussi, vous omettez la considération humaine toute simple que l’Etat n’aurait aucune raison de chercher à dissimuler ce fait s’il était avéré.

    Contrairement à ce que vous prétendez, rien ne permet de dire que l’Etat dissimule quoi que ce soit dans cette affaire. De mémoire, il y a au moins deux hauts responsables, le ministre de l’Intérieur et le président de la région Ile-de-France, qui ont publiquement évoqué la possibilité d’une malveillance — sans pour autant l’accréditer. C’est incompatible avec votre hypothèse d’un gouvernement qui connaîtrait un secret horrible et ferait tout pour le dissimuler.

    Concernant le caillassage et les tentatives de pillage, encore une fois, ils n’ont pas été dissimulés. Ils ont été immédiatement portés à la connaissance du public, par la police elle-même. Ils ont été minimisés ensuite par les autorités politiques, lesquelles n’ont au demeurant pas totalement tort : il n’y a pas eu de pillage généralisé et prolongé, il n’y a pas eu d’affrontements importants et prolongés avec la police.

    Ils auraient été d’ailleurs impossibles à dissimuler. Cela semble vous échapper.

    Vous m’accusez de déni. C’est grotesque. Sous prétexte que les gouvernements font de la politique, qu’ils ne disent pas toujours la vérité, qu’ils favorisent leurs intérêts, il faudrait que cette catastrophe en particulier soit un attentat, parce que vous l’avez décidé, parce que les Arabes et les gitans vous cassent les pieds en ce moment.

    C’est le mensonge complotiste : quand on rejette leurs échafaudages grotesques, les complotistes font semblant de croire que l’on affirme l’intégrité absolue et entière des gouvernements.

    C’est de la mauvaise foi pure et simple. Enfin, dans l’hypothèse la plus indulgente. L’autre possibilité est que vous croyez vous-même aux fariboles que vous répandez : c’est ce que j’appelle la négrification.

    • , » et quand on vous répond vous vous plaignez que c’est trop long. »

      Je me suis plainte , moi ? Vous voudrez bien me signaler où.
      Sam me demande si j’ai les clés, je pense peut-être à tort que j’ai été trop longue dans ma réponse, et je justifie cette longueur par la longueur de votre propre réponse.
      En aucun cas, je ne me suis plainte…
      Vous allez encore me traiter de parano ? Je la sens venir, celle-là !

      « Oui, l’éclisse peut s’être fichée accidentellement dans l’aiguillage »
      Bin voyons !
      Vous avez vu les photos ?
      Je suis ptet parano, mais vous êtes le roi des gogos. Ou vous êtes négrifié au point de croire en l’esprit, bon ou mauvais, des objets. C’est votre droit !

      « Pourtant, ce ne sont ni les éclisses ni les avions de ligne qui commettent des attentats. Ce sont les hommes. »
      Pourtant, vous tentez de nous prouver le contraire, puisque cette éclisse serait allée se ficher elle-même, par magie de couleur, dans l’aiguillage.
      Bien sûr, on ne peut plus parler d’attentat ou d’acte malveillant dans ce cas, ça devient un « accident ».
      Tant mieux, ça rassure sur la bonté de l’Homme…

      Les milliers de violeurs et de tueurs qui sévissent chaque jour dans notre beau pays ne revendiquent pas leurs actes non plus.
      Les dizaines de kidnappeurs d’enfants volatilisés sans laisser de trace sont tout à fait discrets aussi. Cela efface-t-il les faits ?

      « C’est l’hypothèse qui a été évoquée dans la presse, et si elle a été évoquée dans la presse, c’est très probablement qu’elle a été évoquée par les enquêteurs. »
      Robert, vous aurez beau vous débattre, vous ne ferez pas croire en votre ingénuité.
      Il manque à votre phrase : « et si elle a été évoquée par la presse, c’est très probablement qu’elle est vraie » (l’hypothèse)

      « Depuis quand possèdent-ils la technicité nécessaire pour commettre des attentats ? »
      Vous reconnaissez qu’il fallait de la technicité pour dévisser les boulons, déloger l’éclisse et la fourrer dans l’aiguillage. C’est reconnaître par là que ça n’a pas pu se faire tout seul, par accident…

      Je n’accuse pas les Gitans sans preuve, évidemment. C’est vous qui les nommez !
      Moi, j’ai seulement dit :

      « Cherchez plutôt du côté de ceux qui sont régulièrement empêchés de voler des caténaires, des rails, des boulons, des éclisses. Ceux qui ont régulièrement maille à partir avec la SNCF, justement. »

      Alors si vous pensez que ce sont des Gitans, je vous laisse la responsabilité de vos conclusions.

      « Et contrairement à ce que vous affirmez, les islamistes ne manquent pas de compétences techniques pour commettre des attentats. »
      Où ai-je parlé des islamistes ? Je sais qu’ils ont les attentats clés en main sur internet ou ailleurs.
      J’ai affirmé ça, moi ? J’ai dit :
      « En outre, je n’accuse même pas les cpf, parce que je ne sais pas d’où vient ce nouveau coup porté à notre pays. Et à mon avis, ils ne sont ni assez malins, ni assez techniciens pour réussir un coup aussi tordu »

      Là encore, vous interprétez…. A moins de mettre un signe égal entre cpf et islamistes, ce que je ne fais pas, pour ma part.

      Je dis juste qu’il y a un vieux contentieux entre le SNCF, le RFF et ceux qui piquent des caténaires ou des pièces de métal, et qui ne revendiquent pas leur acte ce faisant…

      Bien sûr qu’on ne peut pas exclure les gauchistes de cet attentat. Ceux de mélenchon alors, parce que je ne vois pas les tenants du gouvernement actuel vouloir l’enfoncer encore plus dans l’embarras (pour ne pas dire la merde).
      Ou les écolos ? Why not.
      Green Peace ? Non, ils se battent contre le nucléaire, pas contre les voyages en train.
      Les antifas ? Oui, et pourquoi ?

      Ah oui, bien sûr. S’il y a attentat, il ne peut venir que d’un cheminot, c’est certain. On refuse de lui donner du porc à la cantine, et il veut se venger. Ou on lui a donné du poisson pas frais. Ou il a ses règles. Enfin il veut se venger…

      Je pense que vous avez oublié les militants de la MPT et du Printemps français dans les éventuels responsables…

      « Ils auraient été d’ailleurs impossibles à dissimuler. Cela semble vous échapper. »
      Bien sûr ! Les médias ne nous cachent jamais rien.
      Par exemple, ils ont bien rendu compte des huées et sifflements qui ont accompagné H. lors de sa descente des Champs Dimanche.
      Silence sur les gros canaux.
      Seule la presse écrite en a parlé, ainsi que les chaînes cablées.

      Ce sont d’ailleurs les mêmes qui ont parlé des détroussages de cadavres et des caillassages.

      « parce que les Arabes et les gitans vous cassent les pieds en ce moment. »
      C’est vous qui les accusez clairement !
      Je n’ai parlé ni d’Arabes ni de Gitans !
      Ils ne vous cassent pas les pieds à vous ?

      Bien sûr, encore la mauvaise foi !
      Avec vous, quand on n’est pas d’accord avec vous, on est soit parano soit communiste, soit gauchiste, soit de mauvaise foi, soit fonxionère, soit on cumule toutes ces tares.

      Il n’y a que vous qui êtes de bonne foi, Marchenoir.
      Il y a des cas où même en désaccord avec vous, au moins je peux comprendre votre raisonnement.
      Mais là, pardonnez-moi, je ne vois pas où vous voulez en venir.

      Vous dédouanez tout le monde, sauf les gauchistes et les cheminots. Et pour vous, c’est la même chose, d’ailleurs.

  20. Bon, je corrige, Carine : vous êtes en même temps de mauvaise foi et en pleine confusion mentale. Je peux tolérer les faibles d’esprit, je n’aime pas les gens malhonnêtes.

    • C’est c’lå oui.
      C’est très exactement pour cette malhonnêteté que je ne vous aime pas non plus, Marchenoir.
      Vous vous mettez à apporter du crédit à ce que disent le gouvernement et ses médias inféodés maintenant.
      Je vous comprends ! Hollande vient d’assurer les USA de notre vassalisation dans l’affaire Snowden.
      Ca ne peut que vous plaire.

    • ‘Ffectiv’ment, le méchant néo nazi dort ce soir en cabane
      Bien vu
      Surtout qu’on avoue avec ingénuité qu’il n’avait pas d’objectif précis
      Je crois que c’est surtout sa nationalité qui l’a plombé
      Norvégien….
      Vous avez bien dit norvégien ?
      En plus, le mec est blond….
      Son compte est bon…. au gnouf !
      Et puis après, au fallot !

      • Et n’oubliez pas l’arsenal de destruction massive Kobus, quatre, je dis bien quatre carabines 22lr ! Les loups-ouh sont entrés en Corrèze.

    • Mais c’est pas n’importe quel néo-nazi, c’est ce bon vieux count Grishnack ! Je savais même pas qu’il était sorti de prison. D’ailleurs heureusement qu’il ne lit pas le français, à mon avis ça le ferait enrager de lire un article dans lequel on le qualifie de néo-nazi et de sataniste. Après est-ce que la police a raison de l’emmerder ? Objectivement, il faut bien reconnaître que c’est quelqu’un de dangereux, mais le fait qu’il ait emménagé dans un endroit relativement isolé avec femme et enfants et qu’on ait trouvé que 4 fusils chez lui semble indiquer assez clairement qu’il ne préparait pas une « opération d’envergure ». On aurait aimé le même genre de précaution à l’égard de Merah, juste comme ça au hasard. Par contre la déclaration de Valls (« il est essentiel de mener les opérations de prévention, d’interpellation, de harcèlement à l’égard de tout individu ou de tout groupe particulièrement dangereux ») n’est pas faite pour rassurer. Et puis ça veut dire quoi « opération de harcèlement » d’abord ?

  21. Vous ne pourriez pas en parler dans un rade autour d’une bière et puis vous foutre sur la gueule dans la rue comme les gens normaux, non? Au lieu de pourrir mon bleuague favori avec vos salades.
    Merci

  22. Ben oui faut se calmer un peu! le blond avec ses 22LR est bien ridicule; il ne semble pas pédé, juif, djeune ….donc il pense mal…donc en cabane! Quant à la pièce provoquant le déraillement, pour sûr que c’est un coup de la Kate…qui doit se dépêcher pour rentrer à London car il faut qu’elle mette bas…! et les trois pédés (Elysée,matignon et Beauvau) qui ne savait pas que Jérôme Cahuzaquait!! M’enfin même bourrés comme des canons les français (ou ce qui en reste!) n’y croient pas!!

  23. Brétigny, suite…

    Le gouvernement (Hollande, Valls) affirme donc que l’hypothèse d’un sabotage ne peut en aucun cas être privilégiée. Que ce n’est pas la piste noumbeurre ouanne.
    Comme si ce genre de trucs était totalement inenvisageable aujourd’hui en France.
    Ceci s’est pourtant produit en France deux jours avant Brétigny (vu chez LB):

    http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/2013/07/12/fromental-les-anti-nucleaires-font-derailler-une-loco-1625724.html

    Donc si l’on ne peut évidemment en tirer aucune conclusion, il n’est pas interdit d’observer que ce genre de choses puisse (doive) être envisagée par des services d’investigation, dignes de ce nom.
    Ce gouvernement est malhonnête, tout comme tous les mange merde qui le soutiennent.

  24. Extrait de l’article:

    « Des boulons ont été démontés et la locomotive empruntant une petite voie ferrée servant à aller à Areva a quitté sa voie ».

    Hein? Quoi? Non, rien, circulez, circulez! on vous dit gentiment.

    De deux choses l’une, soit il s’agit d’une communication de « camouflage », à savoir qu’on ne veut pas éveiller les soupçons de groupes sur lesquels on enquête (cela s’est déjà vu, mais je préfère laisser cette hypothèse aux gogos qui croient encore en l’impartialité de la presse et en l’honnêteté de leurs dirigeants), soit il me reste plus qu’à vous souhaiter la bienvenue en union soviétique.

    Fort heureusement tout va bien, un immonde complot nazi vient d’être déjoué en Corrèze.

  25. « Le complot est dans le déni, art où vous êtes passé maître… »

    Et voilà où la chatte à mal aux pieds, et c’est toujours au même endroit avec Marchenoir.

    Celui qui contestera une version officielle, sur n’importe quel événement (1), sera forcément susceptible d’être enclin à contester la version officielle du 11 septembre.

    Or, contester la version officielle du 11 septembre, c’est la porte ouverte à l’anti-américanisme, à l’antisémitsme, os-witz tout ça… le truc habituel, insultes et compagnie etc…

    (1) si j’étais « au gouvernement », donc forcément un peu salopard sur les bords, dans un pays où la situation autour de la « diversité » devient toujours plus tendue, je ferais évidemment tout ce qui est en mon pouvoir pour influencer bien en amont l’hypothèse de l’accident, présentemment de l’éclisse dont 4 boulons se dévissent tout seuls.

    • Vous êtes toujours aussi détaché des faits, Un Ours. Je passe mon temps à nier un paquet de « thèses officielles ». Par exemple, celle qui veut que plus l’Etat dépense, mieux c’est. Par exemple, celle qui veut que l’Etat doit être « fort et stratège ».

      Mais celles-là, vous ne les voyez pas. Vous êtes très sélectif, dans votre vision de ce qui est officiel. Figurez-vous que certains des faits rapportés par tous les observateurs mondiaux (dont des gouvernements) sont vrais. Tout le monde ne peut pas mentir en même temps.

      Désolé d’offenser votre religion. On ne peut pas convaincre les adeptes d’une secte que leurs croyances sont fausses. Ils ont besoin de ça pour vivre. Sinon, c’est l’effondrement psychique. Votre cas ne relève pas de la raison.

  26. Le problème pour la thèse de l’attentat, c’est que la motrice et le premier wagon sont passés. Donc, si l’on en croit le conducteur du train précédent (30 minutes avant le déraillement) qui n’a senti aucune instabilité au moment de la traversée de la gare, il faudrait concevoir que des gus ont 1) dévissé les boulons entre les deux trains et 2) qu’ils les ont dévissés imparfaitement, mais juste assez pour que le troisième et le quatrième wagons fassent le grand saut.

    Je sais qu’Allah est grand – ou le grand sachem, ou le roi des hérissons, ou qui on veut – mais bien que l’attentat soit toujours une thèse qui balance une bonne dose de schadenfreude en chacun de nous, là je crois que l’accident n’est pas à écarter.

  27. Franchement, je n’ai aucune opinion arrêtée, mais je ne peux m’empêcher de penser que 4 boulons de 12×60 serrés à la clef dynamométrique qui se dévissent en même temps c’est on ne peut plus bizarre. Tout comme le fait que l’éclisse se soit logée pile poil au bon endroit pour créer une catastrophe.

  28. Tiens ! Si vous voulez lire un truc démoralisant. Ces juifs tout de même !
    http://www.menapress.org/

    • Intéressant, Coach.

      Léjuifs ne seraient donc pas tous organisateurs du grand remplacement ? Il y aurait des représentants de la juiverie internationale plus performants que certains blogueurs de la réacosphère pour révéler la vérité ? La Metula News Agency, installée en Israël, serait plus efficace pour lutter contre l’islamisation de la France que tel ou tel commentateur, passant son temps à dénoncer les sionistes, promoteurs du New World Order ?

      Je n’arrive pas à le croire.

    • Pas de trace de cet article sur Fdesouche. Comme c’est curieux.

    • Ma voiture est montée toute seule sur un parpaing après que les 4 boulons de la roue se soient désserrés spontanément … Ma roue en a d’ailleurs profité pour se prendre le large, j’espère qu’elle ne va pas se faire écraser.

      Quatre boulons en même temps, on me dit que ce n’est pas impossible, ni même rare …

      PS : j’exclus une intervention terroriste, car il n’y en pas chez nous ; la preuve, on est obligé d’en importer de Norvège.

    • Oui, très intéressant.
      Et crédible malheureusement.
      Voilà le genre de truc qui devrait être repris sur tous les blogs réacs qui traitent d’actualité, il me semble.
      Ce n’est pas mon cas, mais je vais essayer de diffuser un peu l’info.

  29. Moi j’ai une hypothèse concurrente.
    Et si c’était Christiane « Néron » Taubira qui avait, à la faveur de la nuit, été desserrer les boulons de l’éclisse baladeuse?
    Une preuve? Personne n’a vu les saboteurs. Or quoi de plus invisible qu’un nègre dans la nuit? Vous me suivez?
    Une motif? Se donner de l’inspiration pour écrire les tweets dont elle nous régale régulièrement.
    Comme celui-ci par exemple :

    Rebelle généreux têtu, éclairant le siècle tel Sirius Po Tolo qui jamais ne pâlit. Usisikelele #Madiba— Christiane Taubira (@ChTaubira) July 18, 2013

    Néron a brûlé Rome, Taubira a fait dérailler un train. Tout ça se tient.
    Bon, certes, le tweet en question n’existe pas encore – mais c’est sûrement qu’elle attend un peu pour que personne ne puisse la soupçonner.
    Et si elle attend, c’est bien qu’elle a quelque chose à se reprocher.
    CQFD.

  30. HS :
    On ne présente plus les thèses de Hans Hoppe sur l’immigration, mais il peut être utile de savoir qu’il n’est pas le seul, parmi les libertariens célèbres, à s’opposer à la liberté d’immigration. Partagent ses idées :
    1/ Jesus Huerta de Soto, l’auteur du seul traité d’économie « autrichien » qui soit en vente dans les grandes librairies françaises.
    http://mises.org/journals/jls/13_2/13_2_5.pdf
    2/ Murray Rothbard, qu’on ne présente plus non plus, mais dont personnellement j’ignorais jusqu’à très récemment qu’il avait lu – et, apparemment, apprécié – le Camp des Saints de Raspail (ce qui révèle certes un mauvais goût littéraire).
    http://mises.org/journals/jls/11_1/11_1_1.pdf

  31. Visiblement, Christiane Taubira se prend à la fois pour André Malraux et Aimé Césaire. Quand elle sera virée, elle pourra toujours se recycler en journaliste spécialisée dans la rubrique nécrologique.

    ****

    Christiane Taubira @ChTaubira 17 Juin

    #Gallimard, #Nadeau, mais où vont-ils? Au salon du livre de l’autre côté du ciel, et personne ne m’a rien dit ! Ont laissé leurs bagages ?

    Christiane Taubira @ChTaubira 7 Juin

    Servir, offrir, accueillir, transmettre. Pierre #Mauroy n’a cessé de donner. En discrétion. En grand. Pacem.

    Christiane Taubira @ChTaubira 6 Juin

    Clément, toute la vie devant soi. Puis l’effroi. D’avoir croisé haine et barbarie. Nos coeurs brûlent.

    Christiane Taubira @ChTaubira 27 Mai

    Esprit libre, effervescent, fiché dans une solide connaissance et une fine intuition. Je n’entends pas ce silence. #Carcassonne

    Christiane Taubira @ChTaubira 23 Mai

    Insatiable #Métèque, vous voilà désormais « impalpable grain de sable dans le vent » (Eluard). Salut, Milord.

    ****

    On remarquera que la ministre de la Justice prend outrageusement position en faveur de Clément Méric, alors que la cause de sa mort va faire l’objet d’un procès. Exactement comme Obama avec Trayvon Martin.

    Ce sont les mêmes qui se gargarisent, par ailleurs, de l’indépendance des juges.

  32. Le Point est un journal qui lâche de vraies informations de temps à autre.

    Ca m’amuse de voir titrer cela « exclusif ». De nos jours, « exclusif » veut simplement dire : pour une fois, on a fait notre travail, on ne s’est pas contenté de remettre en forme les dépêches de l’AFP et de recopier ce qui se publie partout.

  33. Marchenoir

    « Pourquoi diable voudriez-vous qu’on nous cache qu’il y a eu un attentat si c’en est un ? Il y a eu, hélas, de nombreux attentats en France, commis ou commandités par des musulmans, des islamistes, des Palestiniens, des Libyens, Carlos, des Kurdes, des communistes, des groupes d’extrême-droite et que sais-je encore. A chaque fois, les autorités ont dit, évidemment, dès qu’elles l’ont su, qu’il s’agissait d’attentats, et désigné les responsables. »

    Vous avez entendu parler du déraillement de la loco, provoqué par les anti-nucléaires, en Limousin ?
    Bin oui, quoii, on ne nous cache rien !

    • Bien sûr que j’en ai entendu parler, Carine. C’est même moi qui ai participé à faire circuler cette information sur les blogs. Et cette information n’a été nullement dissimulée. Elle vient de la presse traditionnelle locale, et a été répercutée par la presse traditionnelle nationale.

      Vous remarquerez que ce déraillement a été provoqué, non pas par les gitans comme vous en émettez l’hypothèse farfelue pour Brétigny, mais par des gauchistes — du moins si l’on en croit la revendication, parfaitement vraisemblable vu l’usage de la voie de chemin de fer pour faire circuler des matériaux nucléaires.

  34. Mais justement, là, l’attentat a été revendiqué.
    Celui de Brétigny relève du banditisme de grand chemin.
    N’en déduisez pas que j’approuve celui du Limousin !

  35. Je ne comprends absolument pas ce que je dois en déduire.

    Résumons nous :

    1. Dans le Limousin, un déraillement est survenu. Il a été provoqué par des militants anti-nucléaires pour des raisons politiques. (Il existe toujours la possibilité d’une fausse revendication, mais écartons pour le moment cette éventualité — peu probable, au demeurant.)

    2. Cet attentat et ses causes ont été rapportés par la presse dite « générale », celle qui est censée être, plus ou moins, sous la coupe du pouvoir.

    3. Le même jour, un déraillement est survenu dans la région parisienne. Une cause matérielle a été identifiée. D’après la presse et les autorités, l’enquête semble s’orienter vers l’accident, même si des observateurs et des spécialistes évoquent l’hypothèse d’un attentat.

    Et donc ? Quel rapport ? Etes-vous en train de dire que le fait que le déraillement limougeaud est un attentat indique que le déraillement parisien en est un ? Cela aurait autant de sens que de prétendre que si une personne a mal au pied parce qu’elle a un cancer, cela veut dire que toutes les personnes qui ont mal aux pieds ont un cancer.

    Etes-vous en train de nous dire que le fait que les autorités ont honnêtement informé la population sur le déraillement limougeaud et ses causes prouve que les autorités mentent lorsqu’elles informent la population sur le déraillement parisien et ses causes ? Ce serait tout aussi absurde.

    Où voulez-vous en venir ?

    Et qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que le déraillement de Brétigny « relève du banditisme de grand chemin » ? Pour affirmer une telle chose, il faut des faits. Dans le cas limougeaud, ce fait est la revendication. Dans le cas parisien, les faits sont… quoi ?…

  36. 4 boulons vissés dans des sens différents pour d’évidentes questions de sécurité, serrés à la clef dynamométrique qui se dévissent ensemble, ça me paraît statistiquement improbable. Mais admettons, il reste les cales. Quid de celles-ci ? Et puis, une pièce d’acier de 10 kg qui se déplace jusqu’au bon endroit, cela ne fait-il pas beaucoup de coïncidences ?

    Je pose juste la question.

    • Ce sont des conjectures. Des questions, comme vous dites. On peut passer mille ans à poser ces questions sur un blog sans avancer nulle part. Les réponses sont obtenues par une enquête, que vous n’avez pas les moyens de faire. Il faut donc attendre. Je sais que c’est difficile dans notre époque où il faut dénoncer les complots tout de suite, mais accepter son ignorance est une autre forme de la sagesse.

      Sinon, en vrac : une pièce d’acier de 10 kilos qui se déplace jusqu’au bon endroit, ça ne pose aucun problème lorsqu’un train de plusieurs centaines de tonnes lui passe dessus à plus de 100 km / h. Si je me souviens bien, on a retrouvé une trace de choc sur un essieu qui correspondrait justement à cet emport de pièce. Toujours si je comprends bien, le « bon endroit » est juste à côté.

      Enfin, notion élémentaire de statistique : « beaucoup de coïncidences », oui, c’est exactement ce qui est nécessaire pour que se produise une catastrophe dans une environnement hautement sécurisé et surveillé comme celui du chemin de fer.

      C’est précisément parce qu’il faut « beaucoup de coïncidences » pour que se produise un accident d’avion ou de train que la quasi-totalité des gens n’en subiront jamais un.

      Je ne vois toujours pas en quoi le sabotage du Limousin a un rapport avec le déraillement de Brétigny. Je ne vois toujours pas en quoi le premier tend à prouver la thèse de Carine, à savoir :

      1) Brétigny est un attentat,
      2) Le gouvernement le sait, et ment aux Français.

      • Je ne fais aucun lien avec le Limousin, je m’étonne juste de l’empressement à écarter toute idée de malveillance. Avouez que depuis le nuage de tchernobyl il y a de quoi douter des autorités. Je ne dis pas qu’on ment, je dis juste qu’il y a de quoi avoir des soupçons.

  37. Toujours en vrac : qu’est-ce qui vous permet de dire que les boulons se sont dévissés ? C’est une conclusion de l’enquête, déjà ? Je ne crois pas.

    Une pièce en métal fixée par des boulons peut se détacher de bien d’autres manières. Les boulons peuvent casser. La pièce peut casser. D’ailleurs, l’une des photos prises par la SNCF montre une déchirure dans le métal d’une éclisse (celle qui est en cause dans l’accident ?).

    Qu’est-ce qui vous permet de dire que les boulons sont serrés avec des clés dynamométriques ? La SNCF vient d’être filmée en train de vérifier des éclisses avec des clés… parfaitement ordinaires.

    Etc, etc.

  38. Hommes de terrain…

    Alors certes, on sait à peu près à quoi s’attendre de la part de gugusses aussi « encartés » que le sont les cheminots.
    Certes, il faut se farcir 42 pages de forum… mais, il y a tout de même quelques bonhommes qui se posent les mêmes questions que la plupart d’entre nous. Et disons tout de suite qu’ils ne sont pas très bien vus par leurs collègues…

    http://www.cheminots.net/forum/topic/36383-deraillement-dun-train-intercites-a-bretigny-sur-orge/

  39. Je ne fais pas de parallèle hasardeux entre l’attentat du Limousin et celui de Brétigny (oui, je pense qu’il s’agit aussi d’un attentat).
    Ce que je veux dire, c’est que les médias ne nous disent pas tout.

    Je suis les JT assez assidûment, et je n’ai pas entendu dire que les anti-nucléaires avaient perpétré ce déraillement limousin.
    En revanche, la démonstration de Greenpeace à Tricastin a été largement couverte. Mais de déraillement de loco, point.
    En tout cas, je n’ai pas vu.

    • Vous avez bien lié, ici et sur votre blog, les deux déraillements.

      Donc, si je comprends bien vous soutenez que les médias « nous cachent des choses », parce que le déraillement du Limousin n’est pas passé à la télévision. C’est cela, votre démonstration : ce déraillement n’est pas à la télé, donc « on » nous cache des choses sur le déraillement du Limousin, donc « on » peut aussi bien nous en cacher sur Brétigny.

      Bon. Je comprends, maintenant. Pour vous, les médias, c’est la télé. Tout ce qui ne passe pas à la télé, ça n’existe pas. Et si ça ne passe pas à la télé, c’est qu’on nous le cache.

      Il y a plusieurs graves erreurs de raisonnement chez vous ici.

      1. Il y a un truc qui s’appelle du papier avec de l’encre dessus. Oui je sais c’est bizarre, mais ça existe. Il n’y a pas que la télé. D’ailleurs, il y a aussi de l’encre électronique sur des écrans. Les médias, ce n’est pas que la télé.

      2. La télé ne parle pas de la plupart des trucs parce qu’elle n’a pas le temps. Il y a beaucoup plus d’informations dans un journal écrit que dans un journal télévisé.

      3. Etant donné le point 2, il est parfaitement normal que la télé n’ait pas parlé du déraillement du Limousin. Pourquoi voudriez-vous qu’elle en parle ? Il n’y a pas de morts, il n’y a pas de fuite radioactive, il n’y avait pas de passagers dans le train. C’est une nouvelle mineure. On ne vous a rien caché. Il n’y a pas de manipulation pour vous maintenir dans l’ignorance, il n’y a pas de complot. La preuve : la nouvelle est dans les journaux.

      D’ailleurs, c’est une nouvelle de gauche : des antinucléaires, qui sont du côté du Bien, mènent une action citoyenne en faveur de l’écologie. Pourquoi voudriez-vous que lémédias censurent un tel événement ? Il va dans leur sens. Il est conforme à leur conception du monde.

      • Marchenoir

        Comme je pense l’avoir dit sur mon blog, je n’étais pas au courant du déraillement de la loco de Haute-Vienne. Donc je n’ai pas pu établir de parallèle.
        Parce que c’est vrai que je ne passe pas mon temps à éplucher les journaux papiers. Ca coûte cher, ça nourrit des journalopes et ça tache les doigts.
        Je ne pense pas être une exception, la majorité des habitants de ce pays se contentant hélas de ce que leur dit la télé.
        Nous sommes les premiers à le déplorer.
        Au moins, je m’informe sur le net et sur les blogs de réinformation.
        Pas ceux d’intoxication…

        Ce sabotage m’a été signalé par mes lecteurs.et du coup, je suis allée voir les sites de journaux. Le Point en a parlé, ainsi que le Parisien.:

        http://www.leparisien.fr/faits-divers/haute-vienne-mysterieux-sabotage-d-un-train-chez-areva-17-07-2013-2988627.php
        (je vous recommande les commentaires, surtout le premier !)
        (plusieurs articles sur le sujet)

        http://www.lepoint.fr/societe/un-possible-sabotage-a-fait-derailler-un-train-en-haute-vienne-17-07-2013-1705885_23.php
        (plusieurs articles aussi)

        Vous noterez que ces infos datent du 17 Juillet, alors que les faits se sont passés le 12, même jour que Brétigny.

        Vous dites
         » Pourquoi voudriez-vous qu’elle en parle ? Il n’y a pas de morts, il n’y a pas de fuite radioactive, il n’y avait pas de passagers dans le train. C’est une nouvelle mineure. On ne vous a rien caché »

        Oui, bien sûr. C’est comme pour les caillassages ! Tant qu’il n’y a ni blessé ni mort, c’est pas caillasser. C’est juste mal viser…

        Des attentats contre des trains sont des nouvelles mineures, du moment qu’il n’y a pas de blessé, ni de fuite radioactive.
        Et s’il y en avait une, on le saurait, bien évidemment, puisqu’on ne nous cache rien.

        Je pense qu’il n’y a aucun rapport entre les deux sabotages, d’ailleurs.
        Sabotage, oui, c’est de plus en plus évident.
        Mais je crois que s’il n’y avait pas eu le sabotage de Brétigny, on n’aurait sans doute rien su de l’autre…
        Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse.

        D’autres infos, dont vous étiez informés, vous Marchenoir, bien sûr :

        11 juin – Paris-Limoges retardé à cause d’une fuite de gaz en gare de Fleury-Les-Aubrais. Un wagon-citerne fuyait.
        29 juin – Pour une cause similaire à celle du 11 juin, un wagon-citerne a dû être vidangé en gare de Saint-Sulpice-Laurière.
        12 juillet – Brétigny.
        12 juillet – sabotage de la voie par des écolos, une locomotive déraille à Fromental.
        16 juillet – un wagon de gravier se couche sur la voie en gare de Saintes (Charente- Mme).
        où l’on voit que tout n’est pas dû au sabotage, bien sûr.

        (Et dans le même temps :

        http://www.lepoint.fr/recherche/recherche.php?query=explosion+train+au+canada&x=-982&y=-161
        encore plus grave, plus meurtrier et aux conséquences de pollution terribles. Vous en entendez beaucoup parler, vous ?)

        Les gens de la SNCF commencent à parler (pas sur leur forum, ils ont un devoir de réserve et leurs modérateurs le leur rappellent sans cesse).
        Les salauds de cheminots, comme vous les appelez, ou vous le pensez, ne commencent pas une remarque sans d’abord avoir une pensée pour les victimes et sans dire leur soutien aux familles.
        Quelle mentalité !

        « D’ailleurs, c’est une nouvelle de gauche : des antinucléaires, qui sont du côté du Bien, mènent une action citoyenne en faveur de l’écologie. Pourquoi voudriez-vous que lémédias censurent un tel événement ? Il va dans leur sens. Il est conforme à leur conception du monde. »

        Vous délirez…:Lisez donc les commentaires sur le site du Parisien, sur le déraillement de la loco en Haute-Vienne :

        remy_ronald 18/07/2013 – 11h47

        « J’avais été stupéfait des propos péremptoires des pouvoirs publics, y compris au plus haut sommet de l’Etat, pour refuser immédiatement la possibilité de sabotage. La SNCF avait pourtant subi le même jour un acte de malveillance identique, toujours sur l’axe Paris-Limoges. D’après des techniciens de la SNCF, le sabotage est évident, puisque les lourdes éclisses et les boulons démontés se trouvaient sur le bas-côté »

        Il y a des gens qui raisonnent, fort heureusement.
        Le commentateur ne dit pas que les saboteurs sont les mêmes:

        « Mais les représailles sont aujourd’hui quasi nulles… surtout si les sabotages n’existent officiellement pas. Comme ne craignent pas grand chose les voleurs de cuivre sur la voie lorsqu’ils sont arrêtés (souvent un simple renvoi à la frontière avant leur répétitif retour). »

        Ce commentateur n’est ni mon frère, ni mon mari, ni mon père.

  40. Moi, ce qui me tue, dans tout ça, c’est qu’il suffit de visionner les enregistrements de vidéo-surveillance pour obtenir des réponses.

    Mais voilà: les caméras ne fonctionnaient pas.

    Ben tiens ?

    En engloutit des sommes astronomiques dans la sécurité pour un résultat nul et cela ne semble étonner personne.

  41. Témoignage d’un agent de sol (vu sur Fdesouche) :

    Cette histoire d’éclisse qui se serait engoufrée comme par magie pil-poil là où il ne faut pas je n’y crois pas une seconde, aucun cheminot ne peut y croire, c’est une thèse aussi farfelue et débile que l’évasion de nazis sur des vaisseaux extra-terrestres (les amateurs de la série « Ancient Aliens » comprendront de quoi je veux parler, l’archétype de la konnerie pour gogols en mal de sensations ou d’explications à la mord moi le noeud dans le cas présent)

    Je suis OFG, cad grosso-modo un agent au sol, et il nous incombe entre autres de signaler aux infras qui transmettront aux équipes d’entretien toutes anomalies dont bien sûr les éclisses désserées, car OUI cela arrive, et c’est même assez courant, un truc très banal en soit.
    Sauf qu’une éclisse déssérée ne se désserre jamais complètement au point de tomber au sol, même si l’équipe d’entretien intervient plusieurs jours après le signalement de l’anomalie.
    Son rôle de maintient de jonction entre deux rails ne se fait pas uniquement sur le plan horizontal, mais aussi (surtout?? je vais me renseigner) sur le plan vertical pour qu’un bout de rail ne soit pas trop haut/bas par rapport à l’autre, car horizontalement le rail est fixé par trois tire-fonds sur chaque traverse, deux d’un côté et un de l’autre et ceci en quiquonce.
    Ce seul système de fixation est si costaud qu’il est estimé qu’une fixation sur une seul traverse sur deux suffirait à maintenir le rail y compris dans les courbes à grand et moyen rayons malgré les contraintes parfois phénomènales subies, et je parle là de traverses en bois, les traverses en béton sont encore plus costaud.
    Chaque voie de ligne est de plus régulièrement contrôlée pour son écartement (il y a une tolérance min et max), et chaque aiguille est aussi régulièrement graissée par des équipes qui en profitent au passage pour contrôler divers équipements dont le serrage des éclisses justement.
    En admettant que cette fameuse éclisse se soit dessérée au point de tomber au sol, chose que je n’ai personnellement encore JAMAIS vu ben elle tomberait tout simplement au sol cad par terre à l’endroit de là où est son emplacement, le souffle d’un train voyageur qui roule à 130km/h ne suffit déjà pas à faire voler un caillou de ballast, alors une éclisse…

    On nous prend vraiment pour des cons…ça en devient limite insultant à ce niveau.

    Si ce déraillement est effectivement dû à une éclisse dans un appareil de voie, c’est que qqu’un l’y a volontairement mis, pas d’autre solution possible
    En admettant que ce soit un sabotage d’une équipe de maintenance, chacune de leurs interventions est répertoriée ne serait-ce que par ce qu’on appelle une DPGR (demande de protection graissage pour un graissage donc) avec heure de demande heure de début d’opération et heure de fin, nom et signature des agents blabla etc, bref les flics peuvent mettre la main sur l’équipe en moins d’un quart d’heure d’enquête, il leur suffit de monter au poste d’aiguillage et de prendre le carnet de dépêche concerné…

    Donc voilà, c’était juste pour dire que cette histoire d’éclisse ne tient pas la route une seconde…sauf à l’y déposer volontairement.

  42. Robert,

    « Un acte terroriste est désigner à terroriser, et pour terroriser, il faut faire savoir qu’il s’agit d’un attentat. »
    Une question théorique : Entre un adversaire inconnu et une menace identifiée que vous pouvez remonter, enquêter, vous renseigner, laquelle préféreriez vous ? Je veux dire laquelle à un potentiel de nuisance plus important ?
    Si votre intention est la seule décrédibilisation des services de sécurité, la chute d’un gouvernement ou l’anarchie pure comme vous le soulevez à juste titre avec les gauchistes, il n’ y a aucune intention a sortir de l’ombre. De mémoire, le groupe AZF, suzy pour sarkozy, aussi avec des trains et des bombes vachement chiadées témoignant d’un savoir technique : jamais mis la main dessus.
    Vous avez raison de ne pas basculer à l’appel à la vengeance que sous-entends la volonté de mettre çà sur le dos du terrorisme. Les causes invraisemblables sont les nids des accidents sans quoi ils auraient été évités.
    Mais l’exclure d’emblée non.
    Tout comme la faute de la maintenance.

    • AG,

      Je n’ai jamais exclu le sabotage. D’ailleurs, je suis en bonne compagnie : Jean-Paul Huchon, Manuel Valls et François Hollande ne l’excluent pas non plus.

      Je m’oppose à la thèse qui prétend savoir que c’est un sabotage et prétend que le gouvernement le cache volontairement.

      Je vais vous dire une chose : la véritable information dans cette histoire, c’est que beaucoup de gens trouvent parfaitement vraisemblable que des immigrés musulmans aient organisé le déraillement d’un train, puis aient tenté de le piller.

      C’est ça qui en dit long sur la prise de pouvoir des musulmans en France, indépendamment du fait que l’hypothèse finisse par se révéler vraie ou pas. Car effectivement, les gens ont des raisons objectives, factuelles, parfaitement raisonnables, de penser qu’une telle chose soit possible.

      Mais j’accorde beaucoup de prix à la vérité, je pense donc qu’il est très important de distinguer les deux affirmations, qui sont tout à fait différentes.

      Maintenant, je serais curieux que vous me citiez un exemple d’attentat terroriste non revendiqué, voire nié par ses auteurs. Comme je l’ai écrit, le seul cas auquel je peux penser, hormis des exemples de terrorisme d’Etat, est le sabotage de TGV qui a été attribué au groupe de Tarnac. AZF, que vous citez, n’est pas un attentat. « Suzy pour Sarkozy », je ne sais pas ce que c’est.

  43. Mes commentaires sont censurés ?

  44. Pour le train qui déraille : complètement d’accord pour dire qu’il s’agit probablement d’un acte malveillant. Le motif peut être totalement loufoque; je me rappelle un déraillement de TGV il y a quelques années, provoqué par une pierre (je crois bien) posée volontairement sur la voie par un gamin « pour voir ce que ça fait » (le gamin était passé aux aveux). Heureusement pas de morts, le TGV n’avait pas basculé et ni rien percuté.

    Pour le gaz de schiste, alors là, non, pas du tout d’accord. Pour plusieurs raisons
    – la fracturation hydraulique c’est aussi l’injection d’additifs polluants.
    – un ami mathématicien travaille sur la modélisation de l’écoulement des fluides dans les milieux fracturés… et justement la pollution des nappes phréatiques blablabla. Ça passe par des chemins difficilement prévisibles, d’où la difficulté de modélisation, mais ça passe !
    – c’est coûteux, difficile à extraire, il y en a peu, et surtout ça nous maintient dans la dépendance aux hydrocarbures, et ça bon sang ça suffit !! Vous avez un 4×4 anglais à abreuver ou quoi ? Laissons donc le jus de dinosaure sous terre et les vieilles forêts pourrir en paix. Le pétrole ça devrait servir à fabriquer du plastique, pas à cramer bêtement. En plus c’est sale et ça pue.
    Moi j’ai résolu le problème définitivement : cela fait 6 ans que je roule en voiture électrique, et depuis l’année dernière j’en ai une deuxième pour madame = plus une goutte de pétrole au quotidien.
    La station service peut reposer en paix, bien fait pour elle. C’est jouissif de brancher sa voiture sur une bête prise chez soi (ou ailleurs).
    Je précise que ce ne sont pas des modèle dernier cri mais des véhicules de 10 et 15 ans (de série, made in France, si, si) que j’entretiens moi-même et dont je possède la batterie. Vive l’indépendance.

    Non, notre avenir n’est certainement pas dans le gaz de schiste. Dans le crackage du bois et des déchets, sans doute. Dans l’électricité, sûrement. Y compris générée par fusion thermonucléaire, pourquoi pas, même si je suis convaincu qu’on peut progresser du côté solaire.

    • « Je précise que ce ne sont pas des modèle dernier cri mais des véhicules de 10 et 15 ans (de série, made in France, si, si) que j’entretiens moi-même et dont je possède la batterie »

      C’est super (si j’ose dire), reste à donner les marques et les caractéristiques … Et puis pourquoi « LA batterie », il n’y en a qu’une ?
      Est ce qu’on peut la remplacer par de la salade, ou une carotte, ou mieux, de la salade ce Carotte?

      Il y en a aussi qui ont des voitures à eau, en oubliant de dire que cette eau est aditionnée de 4/3 de pastis.

  45. « Vive l’indépendance. »
    Et votre indépendance à trois adultes avec bagages par une nuit d’hiver pluvieuse, elle se mesure à combien de kilomètre ?
    Qu’on se marre.

  46. A propos de voitures électriques….

    +++++++++++++++++
    Je précise que ce ne sont pas des modèle dernier cri mais des véhicules de 10 et 15 ans (de série, made in France, si, si
    +++++++++++++++++

    …. de vieilles voitures électriques….

    http://renault05.skyrock.com/317069829-Dauphine-electrique.html

    http://www.dauphinomaniac.org/Speciales/HENNEY/Henney_Kilowatt.htm

    http://bardalyves.over-blog.com/article-34948363.html

    … on peut se demander quelquefois (enfin pas trop, sinon Marchenoir va gronder) pourquoi cela n’a pas été développé, mieux, plus tôt ?

  47. Marchenoir
    Ma réponse à votre commentaire du 19 juillet 2013 à 3 h 43 min n’est pas passée. Je pense que c’est à cause des liens.
    Je la remets donc ici, en l’expurgeant les liens, que vous pourrez voir chez moi, sur « ils ont tout faux »

    « Comme je pense l’avoir dit sur mon blog, je n’étais pas au courant du déraillement de la loco de Haute-Vienne. Donc je n’ai pas pu établir de parallèle.
    Parce que c’est vrai que je ne passe pas mon temps à éplucher les journaux papiers. Ca coûte cher, ça nourrit des journalopes et ça tache les doigts.
    Je ne pense pas être une exception, la majorité des habitants de ce pays se contentant hélas de ce que leur dit la télé.
    Nous sommes les premiers à le déplorer.
    Au moins, je m’informe sur le net et sur les blogs de réinformation.
    Pas ceux d’intoxication…

    Ce sabotage m’a été signalé par mes lecteurs.et du coup, je suis allée voir les sites de journaux. Le Point en a parlé, ainsi que le Parisien.:

    lien du Parisien
    (je vous recommande les commentaires, surtout le premier !)
    (plusieurs articles sur le sujet)

    Lien du Point
    (plusieurs articles aussi)

    Vous noterez que ces infos datent du 17 Juillet, alors que les faits se sont passés le 12, même jour que Brétigny.

    Vous dites
     » Pourquoi voudriez-vous qu’elle en parle ? Il n’y a pas de morts, il n’y a pas de fuite radioactive, il n’y avait pas de passagers dans le train. C’est une nouvelle mineure. On ne vous a rien caché »

    Oui, bien sûr. C’est comme pour les caillassages ! Tant qu’il n’y a ni blessé ni mort, c’est pas caillasser. C’est juste mal viser…

    Des attentats contre des trains sont des nouvelles mineures, du moment qu’il n’y a pas de blessé, ni de fuite radioactive.
    Et s’il y en avait une, on le saurait, bien évidemment, puisqu’on ne nous cache rien.

    Je pense qu’il n’y a aucun rapport entre les deux sabotages, d’ailleurs.
    Sabotage, oui, c’est de plus en plus évident.
    Mais je crois que s’il n’y avait pas eu le sabotage de Brétigny, on n’aurait sans doute rien su de l’autre…
    Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse.

    D’autres infos, dont vous étiez informés, vous Marchenoir, bien sûr :

    11 juin – Paris-Limoges retardé à cause d’une fuite de gaz en gare de Fleury-Les-Aubrais. Un wagon-citerne fuyait.
    29 juin – Pour une cause similaire à celle du 11 juin, un wagon-citerne a dû être vidangé en gare de Saint-Sulpice-Laurière.
    12 juillet – Brétigny.
    12 juillet – sabotage de la voie par des écolos, une locomotive déraille à Fromental.
    16 juillet – un wagon de gravier se couche sur la voie en gare de Saintes (Charente- Mme).
    où l’on voit que tout n’est pas dû au sabotage, bien sûr.

    (Et dans le même temps :

    Lien du Point sur l’explosion au Canada
    encore plus grave, plus meurtrier et aux conséquences de pollution terribles. Vous en entendez beaucoup parler, vous ?)

    Les gens de la SNCF commencent à parler (pas sur leur forum, ils ont un devoir de réserve et leurs modérateurs le leur rappellent sans cesse).
    Les salauds de cheminots, comme vous les appelez, ou vous le pensez, ne commencent pas une remarque sans d’abord avoir une pensée pour les victimes et sans dire leur soutien aux familles.
    Quelle mentalité !

    « D’ailleurs, c’est une nouvelle de gauche : des antinucléaires, qui sont du côté du Bien, mènent une action citoyenne en faveur de l’écologie. Pourquoi voudriez-vous que lémédias censurent un tel événement ? Il va dans leur sens. Il est conforme à leur conception du monde. »

    Vous délirez…:Lisez donc les commentaires sur le site du Parisien, sur le déraillement de la loco en Haute-Vienne :

    remy_ronald 18/07/2013 – 11h47

    « J’avais été stupéfait des propos péremptoires des pouvoirs publics, y compris au plus haut sommet de l’Etat, pour refuser immédiatement la possibilité de sabotage. La SNCF avait pourtant subi le même jour un acte de malveillance identique, toujours sur l’axe Paris-Limoges. D’après des techniciens de la SNCF, le sabotage est évident, puisque les lourdes éclisses et les boulons démontés se trouvaient sur le bas-côté »

    Il y a des gens qui raisonnent, fort heureusement.
    Le commentateur ne dit pas que les saboteurs sont les mêmes:

    « Mais les représailles sont aujourd’hui quasi nulles… surtout si les sabotages n’existent officiellement pas. Comme ne craignent pas grand chose les voleurs de cuivre sur la voie lorsqu’ils sont arrêtés (souvent un simple renvoi à la frontière avant leur répétitif retour). »

    Ce commentateur n’est ni mon frère, ni mon mari, ni mon père. »

    Fin de citation.

    J’ajoute aujourd’hui samedi que les choses ont évolué, que les cheminots parlent, les CRS, pompiers et sauveteurs aussi.
    La presse étrangère s’en mêle, puisque vous saluez à juste titre la prestation de la Mena chez la Lime.

    Et vous abondez dans mon sens sur les grands médias, principalement responsables de la cécité de la masse du peuple (cependant de moins en moins aveugle), puisque vous dites là-bas :

    « Robert Marchenoir • il y a 21 heures −
    Juste description de la machine médiatique à deux niveaux, Franck. Effectivement, la censure moderne a ceci de très pervers qu’elle arrive à dissimuler les faits… tout en les laissant en évidence. Mais dans des médias de seconde zone.

    C’est bien ce principe que tente de contrer Fdesouche, qui ne révèle rien, mais se contente de collationner des informations publiées ailleurs, souvent dans la presse régionale.

    Je suis personnellement témoin que ce système de censure vicieux fonctionne très bien. Quand Internet n’existait pas pour le faire dérailler, je ne m’informais, comme la plupart des gens, qu’auprès des médias nationaux. La vision du monde que j’avais était, en conséquence, à l’opposé de celle que j’ai aujourd’hui. »

    Un dernier mot:
    je parle de « sabotage », mais FBoizard fait la différence entre « sabotage politique » et « acte criminel de naufrageurs ».
    Pourquoi pas. Mais quand on sabote un dispositif, ça s’appelle du « sabotage », quels qu’en soient les motifs.

  48. Pardon à l’Amiral pour les longueurs mais il fallait que les choses fûssent dites.

  49. Vous êtes toujours dans le cirage, Carine. Toujours la même confusion mentale. Je ne vais pas reprendre votre post point par point, autant vider la mer avec une petite cuiller, mais juste quelques remarques :

    Oui, j’ai beaucoup entendu parler de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic. Enormément, même. Si vous prétendez ne pas en avoir entendu parler, c’est que vous n’avez pas cherché à vous informer. Evidemment, si vous soupçonnez le gouvernement de vous dissimuler des informations parce que la présidence de la République ne vous a pas envoyé un motard à domicile, avec un télégramme personnalisé, pour vous apprendre le déraillement québécois, vous aurez toujours raison dans vos délires complotistes.

    D’ailleurs, je note que vous vous vantez de ne pas lire les journaux. Et dans la même « explication », vous vous plaignez de ne pas être informée, à cause d’une censure gouvernementale. La contradiction n’a pas l’air de vous effrayer…

    Voilà bien, je crois, le comble du socialisme. Nous vivons dans un pays où les gens vont bientôt accuser le gouvernement de les faire mourir d’occlusion intestinale, parce qu’un fonctionnaire n’est pas venu les prendre par la main pour les conduire aux toilettes.

    Votre compagnon de complotisme Pakounta partage avec vous le même type de « raisonnement » tordu. Après avoir prétendu que l’homme (pardon, les Américains…) n’a jamais marché sur la Lune, il assure maintenant, sur son blog, que la NASA n’a jamais envoyé de robot sur Mars, que cela aussi est une falsification !

    Il présente une série d’arguments pseudo-scientifiques à l’appui, basés sur la couleur du ciel sur les photos. Hélas, des commentateurs le contredisent, avec des explications scientifiques détaillées.

    Le brave Pakounta explique alors : a) qu’il n’a pas les compétences scientifiques nécessaires pour comprendre ces contre-arguments, b) que, de toutes façons, il s’en fout et que ça le fatigue.

    Voilà, c’est ça, les complotistes qui vont nous sauver des manigances de nos gouvernements. Comme je l’ai déjà dit, le complotisme, c’est un mécanisme de protection psychologique, destiné à assurer le confort mental de ceux qui ne comprennent pas l’évolution du monde, qui ont peur de l’inconnu, et pour qui cette insécurité est insupportable.

    Les thèses complotistes sont comme les perles chatoyantes que les huîtres secrètent, pour isoler et rendre inoffensifs les corps étrangers qui viennent les agresser à domicile. Leur véracité n’a aucune importance, la rationalité n’a aucune place là-dedans : ce sont de belles histoires, des mythes, des légendes, des contes de fées.

    Les contes de fées, eux aussi, étaient faits pour tenir à distance les peurs de l’époque : les dangers de la nuit, les brigands, les bêtes féroces… D’où la rage des complotistes quand vous tentez de les tirer de leurs rêves : ils s’étaient construit un bon petit cocon imaginaire, et vous, comme un malotru, vous faites irruption dans la chambre, vous ouvrez les volets, vous faites entrer la lumière du dehors… Avouez qu’il y a de quoi hurler.

    D’ailleurs, il ne faut pas pousser beaucoup les auteurs de ces fariboles pour qu’ils le reconnaissent : Pakounta en est un bon exemple.

    • Marchenoir

      me « vanter de ne pas lire les journaux » ?
      J’avoue ne pas lire le panel de journaux imprimés au quotidien, je ne m’en « vante pas ». Mais je n’ai ni le temps, ni le budget pour ça.
      Où avez-vous vu que je m’en « vantais » ?

      Votre sport en salon semble être de déformer tout ce que vos interlocuteurs vous disent.

      C’est peut-être la raison qui vous fait parler de Pakounta ici au lieu de le faire sur son blog ? Que n’allez-vous le lui dire chez lui !
      Il y a le lien ici et sur mon blog.

      La confusion mentale que vous m’offrez gratos : et bien non, voyez-vous !
      Au risque de vous déplaire, mais c’est déjà fait donc je n’ai pas trop de scrupules, j’y vois de plus en plus clair.
      J’ai de moins en moins de mal à décrypter, contrairement à vous qui vous vautrez toujours dans le même radotage : les fonxionères, les communiss, les socialiss, les complotiss, sans chercher à y voir plus loin que le pont nasal de vos lunettes.

      Continuez donc à tout gober.
      Vous êtes dans l’idéologie, pas dans l’observation du réel, vous avez perdu pied lorsque l’on vous parle de ce que vous refusez d’admettre.
      En cela, vous êtes dans le même syndrome psy que les socialo-communiss que vous et moi jetons dans la même poubelle de l’Histoire.

      Vous avez des réactions étranges par ailleurs (votre comm plus bas, sur la police française et Varg).
      La confusion mentale, c’est vous qui la créez de toutes pièces quand on essaie de suivre votre raisonnement.
      Vous voyez dans le compte-rendu de Vikernes une intention cachée de se ménager la police et les autorités. C’est vous le complotiste.
      Un comble !
      Je vous réponds là-dessus plus bas.

      Allez, ce que je vous dis ne vous plait pas, donc si vous avez encore du temps à perdre, allez-y, j’attends vos accusations de confusion mentale, de paranoïa, de complotiss et pire. Vous pouvez même vous appuyer sur des blogueurs absents ici, c’est noble et ça vous ressemble bien.

      Vous êtes une stasi et une tchéka à vous tout seul.

      • Je me corrige :
        En disant que cela ne ressemble » pas à un mensonge diplomatique » etc… vous avouez l’avoir envisagé.

        C’est pervers et complotiss…

      • Merci Carine de prendre ma défense face à celui qui sait, le vrai homo sapiens. Moi, je ne suis qu’un orang, 8 millions d’années d’évolution divergente. Lui est parfait, et il honore ses maîtres.
        Cela dit, et comme d’hab, il est trahi par son absence totale, absolue et quasi-révoltante de culture scientifique. Il ne ferait pas la différence entre l’eau et l’azote liquide. Ici, il m’accuse d’avoir, « une série d’arguments pseudo-scientifiques » à l’appui, nié la réalité des photos nasesques de Mars. Je n’ai pas donné « une série » d’arguments, mais un seul : de même qu’autour de la Terre à 35 km d’altitude, il n’y a pas assez de molécules dans l’atmosphère martienne pour réfléchir, absorber, diffuser, la lumière solaire de manière appréciable. Le ciel est noir.
        Et les « explications scientifiques détaillées » qu’on m’a opposées sont un fatras de trucs pas compris qui ne disent et ne prouvent rien et qui, surtout, ne prennent pas en compte mon seul argument : pour que la lumière soit réfléchie, absorbée, diffusée, il faut des molécules, en quantité appréciable, et ce n’est pas le cas sur Mars.
        Mais Bob l’éponge est parfaitement incapable de juger de quelque argument technique ou scientifique que ce soit. Par exemple, il ne voit aucun inconvénient à ce qu’un feu d’essence pauvre en oxygène (dans un bâtiment à moitié effondré) ait vaporisé l’aluminium de l’avion qui aurait percuté le Pentagone (température de vaporisation autour 2600°). Il ignore par ailleurs la différence entre température et quantité de chaleur.
        C’est un bon petit propagandiste formateur des âmes naïves, qui cause bien le frankaoui, mais il ne sait pas ce qu’il dit. Alors je m’en fous. C’était juste pour vous dire merci. Ainsi qu’à l’amiral, pour l’hébergement de cette mini-explication, qui n’est pas une réponse : je cause pas avec les ignares de mauvaise foi qui insultent (ça s’appelle des marchenoirs).

      • Pakounta
        D’accord, on ignore.
        Je l’ignorerai désormais, puisqu’il se permet d’insulter mes commentateurs, ce que je n’admets pas.
        Je ne vais pas me créer un cancer à cause de ce pauvre mec qui ne voit pas d’où viennent les coups qui nous frappent..
        Pourtant, c’est gros !

        Il peut répondre ce qu’il veut, me taxer de confusion mentale, me traiter de demi ou de folle complète, j’ai l’habitude. Et par des gens pour qui j’avais davantage de sympathie et qui m’ont déçue.
        C’est le net. Rien ne vaut le réel et les explications dans la vie..
        J »en ai fini avec lui.
        Merci à vous, Pak !

  50. Robert
    SUZY c’était le pseudonyme de contact que devait joindre l’état par une annonce dans libération s’il voulait négocier.
    Un bon résumé :

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/la-longue-traque_487677.html

    Vous parliez de terrorisme, dans le sens action pour instituer la peur pour forcer qqun ou un organisme agir à sa guise c’est pour çà que je vous parle du groupe AZF. Vous n’avez pas besoin de faire couler le sang pour plier l’adversaire, montrer son incapacité à vous contrer suffit. L’impact en tant que désorganisation ou manque à gagner d’exploitation commerciale pour du privé est tout aussi important.
    Sur les attentats non revendiqués, il y en a un paquet.
    L’explosion dans l’immeuble de bureau de ce même sarkozy, celui contre l’ambassade de france en tunisie non plus, même si on se doute que ce n’est pas les Corses… Karachi, les grand magasin sur Hausmann, voiture piégée contre le préfet a Nantes… Celui contre l’ambassade malaise a Paris aussi, de mémoire, car celui-là m’avait bien impliqué.
    Ils sont « attribués » après enquêtes ou on estime l’auteur en fonction de la cible ou de la politique du moment, mais en terme de revendication : rien.

    Hors frontières, les attentats de madrid ont été réfuté par l’ETA, puisque c’était la religion de paix et d’amour. Là aussi, l’empressement de l’état espagnol à cibler le coupable que l’on préfère témoigne un peu de la possibilité de manipulation ou d’aseptisation de la réalité.
    L’exemple de Tchernobyl, à été cité pour le cas français. . L’estimation des participants a une manifestation aussi.On est d’accord c’est pas un attentat non plus. Mais niveau communication c’est assez parlant.

  51. Varg Vikernes fait l’éloge des policiers qui l’ont arrêté, de leur professionnalisme, de leur courtoisie, de leur honnêteté et de leur absence d’intention persécutoire.

    Bien qu’ils aient défoncé sa porte d’entrée, fait retentir trois explosions ou tiré trois coups de feu sans son salon, et menotté sa femme enceinte sous les yeux de son fils.

    D’après lui, la police française est un modèle de droiture à côté de la police norvégienne. Cela ne semble pas un mensonge diplomatique destiné à se concilier les autorités.

    http://thuleanperspective.com/

    • Vikernes fait la comparaison entre les comportements des flics norvégiens et des flics français.
      Après, qu’il y ait eu dégâts et traumatismes chez lui et dans sa famille, il le dit assez bien pour qui sait lire. Il poste même des photos…
      Et ces faits, à déplorer, faisaient craindre le pire.

      Il rend juste grâce à la police française de ne pas avoir inventé de « preuves » contre lui, ce à quoi je m’attendais, sachant la police politique de Valls prête à tous les mensonges.
      Vous pensez que Valls s’attendait à ce qu’on ne trouve rien ?

      La police norvégienne l’avait fait, selon ses dires.
      Et c’est un état qui passe pour un modèle de démocratie et de « progressisme ».
      Voir aussi ce qu’il dit des « prisons modèles » norvégiennes sur son blog ami, dont il donne le lien.

      Tant mieux si les flics ont été honnêtes. Cela prouve qu’il reste des lambeaux de l’Etat de Droit, surtout chez les gens payés pour le faire fonctionner…
      Je ne parle évidemment pas des magistrats, passés de l’autre côté.
      Je crois aussi que « l’observatoire » des internautes et le mouvement d’opinion qu’ils contribuent à générer n’y est pas pour rien.

      Il n’est pas vain, il est même juste, de soutenir les flics quand les cpf les harcèlent, quitte à dénoncer les ordres qu’ils reçoivent lors des manifestations MPT et Printemps français.
      Cela les aidera peut-être à choisir le bon camp quand le jour viendra.

  52. En l’absence de l’amiral (absence fort suspecte au regard de l’actualité de la semaine écoulée…), ce fil (façon café du commerce malodorant) me fait de plus en plus penser à ce que l’on pouvait trouver chez le Péli avant l’arrêt de son blog.
    Et ce n’est pas pour me déplaire.

  53. A Trappes

    Selon un « jeune », « c’est les keufs qu’on commencé ».
    Je suis d’accord avec lui, c’est généralement les flics qui commencent. Et c’est toujours le cas quand ils font un contrôle routier sur des véhicules et des gens qui n’ont rien demandé …

    Qu’attend Taubira pour en plus de la libération anticipée et automatique de détenus, demander la suppression de tous les contrôles de quelque ordre que ce soit, afin entres autres que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ».

  54. Intéressant le témoignage de Vikernes, merci Marchenoir, notamment sur sur le professionnalisme des policiers français engagés.

  55. Une suggestion pour cet après-midi : l’étang de Saint Quentin en Yvelines, aux portes de Paris (à un jet de pierre)..

    Sports nautiques, piscine à vagues, barbecue ludique avec cochons de lait et chipolatas. Animation garantie.

    Pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir sur Google map.

  56. Pour fêter le centième commentaire.

  57. Très bien, Carine. Voici donc un nouvel exemple de votre confusion mentale (pour rester dans l’hypothèse la plus indulgente). Vous prétendez que je déforme vos propos, vous me demandez où vous vous vantez de ne pas lire les journaux. C’est ici :

    « Donc je n’ai pas pu établir de parallèle. Parce que c’est vrai que je ne passe pas mon temps à éplucher les journaux papiers. Ca coûte cher, ça nourrit des journalopes et ça tache les doigts. Je ne pense pas être une exception, la majorité des habitants de ce pays se contentant hélas de ce que leur dit la télé. »

    C’est bien ce qui s’appelle, en français (mais peut-être pas en Carine-speak), se vanter de ne pas lire les journaux. Vous revendiquez hautement le fait de ne pas les lire, vous affirmez que c’est une bonne action, car les acheter « nourrirait les journalopes ». En bon français, vous vous vantez de ne pas lire les journaux.

    Et simultanément, vous vous plaignez que le Système vous cache des informations, qui sont pourtant dans les journaux — que vous vous refusez de lire.

    C’est bien ce que j’avais expliqué.

    D’autre part, vous prétendez qu’il serait « ignoble », de ma part, de parler de blogueurs qui n’interviennent pas ici, Pakounta en l’occurrence. Votre boussole morale est totalement déréglée.

    Pakounta exprime publiquement, en toute liberté, les opinions délirantes qui sont les siennes, sur son blog. Il est donc parfaitement légitime, pour quiconque, d’exprimer, publiquement, à l’endroit et selon les modalités qu’il choisit, les réflexions que lui inspirent ces propos librement publiés et assumés. Surtout quand ils sont représentatifs d’une tendance de l’opinion française, à laquelle vous appartenez d’ailleurs, ce qui est le cas ici.

    C’est cela, la liberté. C’est cela, la responsabilité. C’est cela, le libéralisme. Mais vous n’aimez peut-être ni la liberté, ni la responsabilité.

    Vous prétendez que je devrais aller sur le blog de Pakounta le lui dire « en face ». Ceci est représentatif d’une conception puérile et bagarreuse du débat intellectuel. Mon but n’est pas de me quereller avec Pakounta. On ne se querelle pas avec des fous.

    J’ai essayé de discuter avec Pakounta, puis, assez rapidement, j’ai constaté que c’était impossible et stérile.

    Mon but est de m’adresser à des gens dont je pense qu’ils sont susceptibles d’être intéressés par ce que j’écris. Je choisis donc mon public, ce qui est mon droit le plus strict. Pakounta n’a aucune importance. Ce qui est important, c’est ses opinions extravagantes, et l’écho qu’elles reçoivent chez une partie non négligeable de la population.

    C’est pour la même raison que je ne commente plus sur votre blog. J’ai essayé, j’ai observé, j’ai pris note, et j’en ai conclu qu’il n’était pas possible d’avoir une conversation rationnelle chez vous.

    J’ajoute que chacun choisit ses compagnons de débat en fonction de ses inclinations personnelles. En ce qui me concerne, je n’aime pas vos commentateurs. Le mélange d’antisémitisme bovin, de faiblesse d’esprit et de hargne mesquine qui les caractérise me déplaît profondément. Je me sens sali en leur compagnie. Je constate par ailleurs que vous les approuvez.

    J’en tire donc les conséquences en m’abstenant de fréquenter les lieux.

    C’est ma démarche qui est cohérente, et c’est votre reproche qui est stupide et pervers. Si j’agissais autrement, si je m’obstinais à faire valoir sur votre blog, ou sur celui de Pakounta, les opinions qui sont les miennes, c’est vous qui me le reprocheriez vertement, comme vous-même et Pakounta l’avez déjà fait.

    Autrement dit, quand je critique mes adversaires chez eux, cela ne vous convient pas, et quand je le fais ailleurs, cela ne vous convient pas non plus. Une manifestation de plus de votre incohérence — ou de votre haine de la liberté.

  58. « Marseille n’est pas configurée pour être une destination LGBT »

    Mais qu’a t-elle bien voulu dire?
    http://www.mlactu.fr/article/europride-marseille-nest-pas-configur%C3%A9e-pour-%C3%AAtre-une-destination-lgbt/687

    • Dans les commentaires sur le fiasco de l’europride massaliotte revient cette interrogation incessante »est ce qu’on va pouvoir payer les participants ? »
      Comme quoi, le militantisme gay, c’est aussi/surtout une affaire de pognon, de blé, de cailloux, de brouzouf, de thunes, de pepettes, de doublezons

  59. pour revenir à l’objet du débat, le gaz de shit ou de pschitt, je ne sais plus, la proposition de montebourg est la meilleure. Si on laisse l’initiative privée, le gouvernement socialiste montera un bidule associant Total et nos amis du Qatar afin que même notre gaz leur rapporte de l’argent pour qu’ils puissent continuer à islamiser les uns et esclavagiser les autres.
    Avec l’entreprise publique, c’est le gaz + le pognon aux français, et les emplois itou (en plus avec le pistonnat institutionnel de edf, gdf et autres sncf caf ou autres, on ne risque pas de donner du boulots aux « sensibles » des quartiers du même nom. Donc bravo Monte Gourde (à lunettes).

  60. Oula va y avoir du sang.
    Pourtant faut évidemment que ça n’aille pas chez Total, sinon catas assurées.

  61. Carine 15 juillet 12h17
    « Vous :“Pourquoi diable voudriez-vous qu’on nous cache qu’il y a eu un attentat si c’en est un ?”
    Alors là, je rêve…
    L’empressement mis par nos dirigeants à minimiser (jusqu’à disparition) l’horrible comportement dont se sont rendues coupables nos pépites ne vous interpelle pas.
    Rien d’anormal. Ils disent tout ! Juste quelques incivilités ! Une tentative de détroussage par quelques isolés (du normal quoi, on est en afrique), quelques tentatives de caillassage des sauveteurs, des pompiers et des policiers. Normal ! Et puis, ne pas atteindre son but, c’est pas caillasser…
    Pourquoi en effet voudriez-vous qu’on nous cache quelque chose ? »

    Mais nooooon !
    Que nous racontez-vous là ?
    Selon le député juif socialiste Guedj (un de plus) ce n’était que… des « badauds indisciplinés ».
    Chaque fois que ces pourris ouvrent la bouche, surtout quand on ne leur demande rien, çà pue.

    • LeVertEstDansLeFruit

      Ah oui, il confirme les vols, mais.. pas le pillage !
      Les CPF se sont volés entre-eux, voilà l’explication. Ils n’auraient quand même pas osé..

  62. le jihad, ici comme en syrie, est organisé par les sunnites pétroliers et gaziers, pour prendre le pouvoir et les richesses des pays les plus faibles (France…) afin de préparer au mieux l’épuisement de leurs ressources. ainsi, le jour où il n’y aura plus ni gaz ni pétrole, les émirs vendront aux dhimmis l’électricité de leurs propres centrales nucléaires, et feront travailler les chrétiens au bonheur des musulmans qui vivront uniquement d’allocs.

  63. Le jihad c’est pour amuser les journalistes.
    Le pétrole et le gaz, voilà l’enjeu de la guerre en Syrie que j’avais vu dès 2009.

    De la part de l’AIPAC (American Israël Public Affairs Committee):
    « Selon le Washington Institute for Near East Policy (WINEP, le think tank de l’AIPAC), le bassin méditerranéen renferme les plus grandes réserves de gaz et c’est en Syrie qu’il y aurait les plus importantes. »

    Un peu long mais très intéressant:
    http://www.voltairenet.org/article174022.html

  64. Un touriste britannique a été sauvagement tué à coups de couteau par un autre touriste britannique dans une station de vacances en Crète. Le suspect inculpé par la justice grecque est mannequin et étudiant en économie :

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2377479/Malia-stabbing-Myles-Litchmore-Dunbar-pictured-charged-execution-Tyrell-Matthews-Burton.html

    • Sous-entendriez vous cher Robert, que les études en économie et le mannequinat soient incompatibles d’avec le légendaire flegme britannique ?

      • Robert Marchenoir

        Je n’y avais pas pensé.

        Voyons… Mick Jagger a fait la London School of Economics. Il n’est pas particulièrement emblématique du flegme britannique. Ce doit être la bonne hypothèse !

  65. Un peu dark les Briton tourists qui envahissent la Crète !

  66. « Sorry we are unable to accept comments for legal reasons. »

    On se demande bien pourquoi ? ;-)

    Follow us: @MailOnline on Twitter | DailyMail on Facebook

    • Pour les raisons qui sont marquées dans le journal : des raisons juridiques. Les journaux anglais n’ouvrent pas leurs commentaires lorsque l’article porte sur un procès en cours. La loi limite en effet ce que la presse a le droit de publier en pareil cas. Les journalistes connaissent ces règles et les respectent. Les commentateurs, non. Cela concerne tous les procès, pas seulement ceux qui impliquent des Noirs.

      Parfois, les journaux disent la vérité. C’est même le plus souvent le cas.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s