Edito pour Mediavox XXXIV: « La relation de la technocratie avec le pouvoir »

Sous des dehors tolérants et soyeux comme un chat sortant de la machine à laver, la gauche à le plus grand mépris pour la démocratie parce qu’elle considère que le peuple est un ramassis de crétins, de beaufs avinés, incapables de savoir ce qui est bon pour eux.

On a bien pu l’observer dans les réactions de nos valeureux chefs de gauche et de droite suite au joli petit succès électoral du FN à Brignoles. En clair, ils nous ont doctement expliqué que ce succès n’a rien à voir avec eux, mais tout avec nous qui ne comprenons pas tous les efforts qu’ils font et le génie de leur programme en papier mâché. Dans un retournement du coup classique pour se séparer d’un amoureux, ils nous font passer en direct live du « ce n’est pas toi, c’est moi » à « ce n’est pas nous, c’est vous bande de débiles qui sentez l’ail, nous espérons que vous allez tous mourir en vous noyant dans les égouts ou vous chassez l’alligator des légendes urbaines parce que vous êtes stupides à ce point » le tout énoncé avec le ton courroucé de Zaza Napoli.

Bien entendu, je ne leur donne pas totalement tort puisque je ne suis moi-même que modérément démocrate. Cependant, je ne fais semblant de l’être.

La suite ici.

Publicités

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s