Archives quotidiennes : 19 novembre 2013

Le testament de Gérard de Villiers

sas-152---pacte-avec-le-diable-81177-250-400.jpg

Pas un rond pour Didier… C’est moche.

« Un bon escroc est un farceur ironique qui se joue de la distraction, de l’impertinence, de la naïveté ou de la nervosité de ses contemporains. »

Henri Jeanson

Courageux mais pas téméraire mais de gauche

limace.jpg

Quelques minutes plus tard, Anastasia, journaliste au service Rebonds, est arrivée devant l’entrée de la rue Béranger. «Je suis entrée dans le journal, comme d’habitude.» A peine dans le hall, Anastasia voit sur sa droite le blessé, et beaucoup de sang autour de lui. «Je suis ressortie, j’ai dit aux personnes qui arrivaient après moi de ne pas entrer, qu’il se passait quelque chose de grave, quelque chose de bizarre, je ne comprenais pas. Nous étions dans la rue, quand les deux personnes de l’accueil sont sortis, ils nous ont dit : "On s’est fait tirer dessus, on s’est fait tirer dessus." Ils nous ont dit qu’ils avaient pu plonger sous le comptoir. On est resté devant le journal, puis les secours sont arrivés trèsvite

En lisant ces lignes je ne peux m’empêcher d’imaginer un pauvre type pissant le sang, seul parce que tout le monde s’est carapaté pour espérer sauver sa peau. C’est ça un journal degôche ? Sauve qui peut quand ça pète ? Personne pour s’approcher du blessé et lui apporter du réconfort ? Humanisme, solidarité et courage à temps partiel et uniquement en bain moussant ? Je suis sans doute immonde de penser ça, mais, comme une gorge profonde avec un flingue sur la tempe, ça ne me sort pas de la tête

J’espère que ce pauvre assistant-stagiaire-emploi-jeune-et-aidé-photographe-journaliste-pas-payé-parcequ’il-a-déjà-du-bol-de-bosser-avec-les-plus-grands s’en sortira. En ce qui concerne ceux qui ont fuir devant la bizarrerie plutôt que d’aller soulager un blessé par balles, je pète dans leur direction générale car leur mère étaient des hamsters et les chibres de leurs pères sentaient la baie de sureau.

On peut dire ce que l’on veut des salopards velus d’esstrême drouate, mais ils ne sautent pas aux abris au premier coup de feu, eux.