Edito pour Mediavox: Dignité et grosse commission

Avec toutes ses histoires de bonnets rouges, d’agriculteurs bloquant Paris, de feu de joie ecotaxiens, de 343 salauds, de tireur fou d’extrême droite arabe et militant de la gauche radicale et autres actualités rigolotes, j’ai presque oublié de vous parler du dernier truc qui m’a gonflé comme une poupée pour adultes.

Roulement de tambour.

Il s’agit de la validation du budget de la France pour 2014 par Bruxelles. S’il y a bien une chose qui prouve l’inféodation totale des états-nations à une Commission de technocrates déconnectés de la réalité c’est bien cette validation. Nous ne tenons même plus les cordons de nos bourses. Des petits hommes gris veillent à notre bien. On notera d’ailleurs qu’ils valident mais avec des réserves. Notre copie est passable mais sans plus.

Alors oui, je sais bien que nous avons signé tout un tas de papiers disant qu’on est d’accord, que c’est pour le bien du monde qui grâce à ça sera éclairé d’arc-en-ciel vomis par des licornes chatoyantes etc etc.

Et bien je trouve cela parfaitement insupportable. Si on a résisté aux Romains, aux Huns, aux Vikings, aux Anglais, aux Allemands et autres barbares barbus et barbants, si on a une armée, si on a le feu nucléaire, ce n’est pas pour baisser les yeux devant une petite troupe de baby-boomers grisonnants qui décident de nos vies entre deux fessées distribuées par des maitresses rémunérées par nos impôts.

Accessoirement, vu l’état de la France on peut légitimement se demander à quoi ils servent ces petits profs…

La suite est là.

Publicités

18 réponses à “Edito pour Mediavox: Dignité et grosse commission

  1. Excellent, comme d’habitude.

    La commission européenne est une vaste blague. Soit le budget de la France est bon, soit il ne l’est pas (et on sait qu’il ne l’ai pas). Le coup du « bon, c’est pas top, c’est même franchement naze mais on va quand même signer… » c’est du foutage de gueule.

    Dites moi, on paye des gens pour ça non ? On les paye cher en plus je suis sur…

  2. Eh, psst, puisqu’on est à peu près entre nous, vous pouvez bien nous le dire : qu’est-ce que c’est que ce truc avec la sauce au chocolat?
    Je suis intrigué.

  3. Bien sûr. Ca je le pratique régulièrement.

  4. Pourquoi tolère-t-on que des gens non élus contrôlent un budget qu’il appartient à nos élus d’accepter ou de refuser? On m’avait pourtant dit que le vote de l’impôt est le fondement de la démocratie.
    Capucin peut être aussi le nom du lièvre mais aussi d’un coléoptère, d’un pigeon ou d’un poisson. Avouez que ça ouvre des possibilités aux amateurs de galipettes zoophiles non conventionnelles.

  5. Je crois que cette courte vidéo est dans le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=CBVFpYN0iNo
    (Un député européen dit en séance que ses collègues sont les plus gros fraudeurs fiscaux d’Europe et qu’ils se feront bientôt tous pendre par le peuple…).

  6. Cela dit, l’idée d’un droit de veto (un droit purement négatif) de la Commission sur les budgets nationaux est intéressante. Certes, la Commission est peuplée de guignols, mais c’est également le cas des gouvernements nationaux… L’idéal serait que la nullité des uns neutralise celle des autres.

  7. Rappelons que depuis qu’elle a commencé à auditer les comptes de l’Union européenne en 1994, la Cour des comptes européenne (qui est un organe de l’UE) ne les a jamais validés.

    Même si elle utilise, comme cette année, la novlangue qui va bien en disant qu’ils sont « validés, mais avec des erreurs » (ouate ze feuque ? si je montre au fisc une compta « validée, mais avec des erreurs » pour ma SARL, ça marche aussi ?).

    Du coup, cette année, Van Rompuy a remonté les bretelles à sa Cour des comptes : qu’elle se démerde pour décrocher des titres qui fassent bien dans les journaux.

    http://europa.eu/rapid/press-release_ECA-13-36_fr.htm

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/10306461/EU-auditors-must-tone-down-criticism-of-Brussels-spending-says-Herman-Van-Rompuy.html

    • On est chez Al Capone.
      C’était pas facile d’être comptable (ou autre fonction) dans l’équipe de Capone.
      On n’était pas certain de vivre vieux.

      Sans comparer Van Rompuy à Capone, le pauvre !

  8. Half of France’s active workforce ‘living off state’

    [La moitié de la population active française vit des subsides de l’Etat]

    A majority of France’s active population – some 14.5 million people – are living off state revenues, claims book by tax expert Jean-Philippe Delsol called Why I’m Going to Leave France

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/10463306/Half-of-Frances-active-workforce-living-off-state.html

    En additionnant les fonctionnaires (5,2 millions), les salariés des entreprises publiques (2 millions), ceux des associations subventionnées (plus d’un million), ceux qui occupent des emplois aidés par l’Etat (750 000), les agriculteurs — massivement subventionnés (1 million), les chômeurs indemnisés (3,2 millions) et les titulaires du RSA (1,3 million), Jean-Philippe Delsol arrive au chiffre de 14,5 millions de personnes, sur les 28 millions que compte la population active (ce dernier chiffre me paraissant très bas par rapport à la population, et donc lui-même une partie du problème).

    En se basant sur la moyenne de l’OCDE, Delsol estime qu’il y a 1,5 million de fonctionnaires en trop en France.

  9. Curieusement, la sortie de ce livre est annoncée par… un média français, en tout et pour tout.

    http://goo.gl/PaXpGy

    Si l’on recherche « pourquoi vais quitter france jean philippe delsol » dans la rubrique Actualités de Google, l’unique article de presse trouvé est celui de France-Info :

    http://www.franceinfo.fr/livre/le-livre-du-jour/le-livre-du-jour-21-11-jean-philippe-delsol-–-pourquoi-je-vais-quitter-l-1221695-2013-11-21

    L’autre est celui de Contribuables Associés, ce qui, vous en conviendrez, ne compte pas. Il se confirme donc que nous vivons dans une dictature communiste : c’est dans la presse anglaise qu’il faut aller chercher cette stupéfiante statistique. Statistique qui explique, elle-même, la raison de la censure.

    Remarquez que le livre est édité chez Tatamis, la maison d’édition marginale du marginal Jean Robin, ce qui signifie qu’il n’a trouvé preneur nulle part ailleurs. Delsol ne manie pas suffisamment l’imparfait du subjonctif, je suppose.

  10. On a tellement résisté aux allemands que le mot France vient d’une peuplade germanique qui « nous » (c’est qui ?) a envahi.
    Bref, vous êtes un rigolo.

  11. Et les vikings, c’est aussi intéressant, ils ont donné leur nom à Normandie (Homme du Nord) et ils ont monté des colonies avec des traités signés avec des seigneurs Francs, leur laissant des comptoirs autour de Rouen avec le traité de St clair sur Epte.
    On les trouve aussi comme mercenaires supplétifs de certains seigneurs Bretons pour taper sur leurs voisins Francs, donc des gaulois de souche alliés à des vikings pour taper sur des francs venus de Germanie.

    Vos ancêtres n’ont donc résisté à rien du tout. Mais c’est très amusant de refaire l’histoire.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s