Edito pour Mediavox: hubris hasardeux

Le hasard, enfin espérons que ce soit le hasard parce que sinon il faut vraiment les écorcher sans anesthésie et les catapulter dans des champs d’orties, est parfois trop symbolique pour ne pas être vu comme un signe de quelque chose de plus grand.

A peu près en même temps nous avons le fameux rapport sur l’intégration qui préconise notre disparition volontaire au profit de nouveaux arrivants si sympathiques et les premiers signes de la volonté de notre gouvernement de passer en force sur ce qui est nommé avec une pudeur répugnante « la mort dans la dignité ». Faut reconnaitre que ça passe mieux de dire « notre bien aimé grand-père est mort dans la dignité » plutôt que « on a piqué Pépé parce qu’il bavait partout et on en avait marre d’attendre l’héritage ».

Donc d’un côté on nous demande de ne plus exister et de l’autre on nous recommande de ne pas trainer dans les parages. Si ce n’est pas une volonté, ou tout du moins un désir, de changer le peuple, de le remplacer, alors je ne sais plus faire la différence entre mon coude et un trou dans le sol.

C’est beau comme un coucher de soleil sur une décharge de clinique de chirurgie esthétique. C’est comme le bouquet final d’un gouvernement qui sent bien que la situation lui échappe et qu’il va finir en caleçon dans la rue avec une fourche dans le derrière.

Pas de bol pour tous ces théoriciens du renouveau de la civilisation par sa destruction, partout en Europe les peuples sont en train de se lever pour exprimer, pour le moment dans une relative douceur, que là ça déborde. Baladez-vous donc un peu sur les réseaux sociaux pour voir que des gens qui jusque-là étaient parfaitement pacifistes commencent à jouer avec l’idée de la violence.

La suite ici.

Publicités

11 réponses à “Edito pour Mediavox: hubris hasardeux

  1. Pour les socialistes, cette femme est une icône que dis je une sainte et cela sera certainement pour bientôt avec la religion selon Peillon; la laïcité, il y aura des chapelles,des églises, des cathédrales et aussi un Panthéon dont Taubira la mére de ce nouveau dieu.

  2. Fourches et piques, en voilà une bonne idée cadeau…
    (les écorchés ou les écorcher?)

  3. Très bien, si ce n’est qu’un certain « écorchés » m’a écorché les yeux…

  4. Grandpas, tutafé.

    Les grammars nazis, oui oui je vais changer ça. Heureusement que tous les types de nazis sont les bienvenus ici.

  5. Piquer Taubira, je suis pour. Ce ne sera pas « par dignité », mais bien parce que cette raclure nous chie partout sur la France.

  6. Tous ces gens se font des illusions: croire qu’ils continueront à profiter du pouvoir quand ils auront chassé ceux qui les y ont portés pour laisser la place à la dimension arabo-africaine si enrichissante.

    • Je ne suis pas tout à fait de votre avis : je suis persuadé qu’au contraire, ils resteront en place, à quelques exceptions près, pour servir de justification de la bonne volonté des nouveaux occupants; mais ils seront sous la coupe des vrais maîtres. On appelle cela la dhimmitude.

  7. Bhl, je suis persuadée au contraire qu’ils ne resteront que très peu de temps. Les nouveaux maîtres ne s’embarasseront pas longtemps d’hommes de paille, ce n’est pas leur style.

  8. Bonne fin d’année à tous, et un 2014 un peu moins ténébreux.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s