Edito pour Mediavox: l’Etat de droit (du koala)

Le dernier concept à la mode semble être celui de « l’Etat de droit ». Tout le monde en parle sans avoir la moindre idée de ce que cela signifie.

Alors je vais vous expliquer rapidement ce qu’est un « Etat de droit ». Ce n’est rien d’autre qu’un système dans lequel la séparation des pouvoirs est effective. Ca ne veut pas dire que c’est un Etat démocratique ou un Etat qui danse le mambo avec des chatons les soirs de clair de lune. Seulement que l’exécutif, le législatif et le judiciaire sont indépendants les uns des autres et se contrebalancent.

Par conséquent, on peut dire de manière assez décontractée que non, la France n’est pas plus un Etat de droit que je ne suis un joueur de tambourin péruvien manchot. Chez nous, en particulier depuis la catastrophique mise en place du quinquennat (récemment transformé en niquennat par notre bon président comme l’a fort bien dit Fredo Mitterrand) le législatif n’est en gros plus que la chambre d’enregistrement des décisions plus ou moins farfelues de l’exécutif. Nos magistrats sont quasiment tous nommés par le gouvernement. Le président du Conseil d’Etat est le premier ministre. Donc pas tellement besoin de passer des heures à discuter de l’indépendance du judiciaire…

Donc, non, la France n’est pas un Etat de droit. Maintenant que nous avons mis ça de coté en 2 coups de cuillère à pot de chambre, essayons de comprendre ce que les sémillants imbéciles qui utilisent cette expression veulent dire dans les tréfonds de leur petits cœurs tout mou.

Je ne peux que deviner, mais j’imagine qu’en fait ce qu’ils veulent dire c’est que c’est un Etat qui applique le droit qu’il a édicté. Pour vous donner un exemple pratique, imaginons que le gouvernement décide que les petits koalas prépubères auront désormais le droit de se marier à des grenouilles vénéneuses. Des gens auront bon vitupérer, le gouvernement s’en tamponnera le coquillard avec une queue de cerise. Une fois la loi passée, il pourra affirmer que comme on est dans un Etat de droit, la loi doit s’appliquer à tous. En d’autres termes, le gouvernement imposera son ingénierie sociale pour la même raison que le chien se nettoie les gonades avec la langue, parce qu’il peut le faire.

Ceci est donc encore un magnifique exemple de détournement du langage qui a pour effet de grignoter nos liberté comme un genre de gangrène gazeuse et sournoise. Leur Etat de droit n’est rien d’autre qu’une manifestation de plus du droit positif qui permet de tout faire au nom de la loi y compris les pires horreurs et les injustices les plus infâmes car ce que la loi fait, la loi peut le défaire. Revenons à nos koalas et à nos grenouilles. Le gouvernement qui s’est arrogé le droit d’autoriser ces unions contre nature pourrait tout aussi bien punir de mort ceux qui s’y adonnent, ou les rendre obligatoires. Bref, il peut faire ce qu’il veut.

Dans ces conditions, je préfère de très loin ne pas vivre dans un « Etat de droit ».

Publicités

33 réponses à “Edito pour Mediavox: l’Etat de droit (du koala)

  1. Une fois la loi passée, il pourra affirmer que comme on est dans un Etat de droit, la loi doit s’appliquer à tous.

    C’est aussi comme cela que Tibère justifiait sa tyrannie : il faut appliquer la loi.

    LVIII. Il fait de tout un crime de lèse-majesté. (1) Vers le même temps, le préteur lui demanda s’il fallait poursuivre les crimes de lèse-majesté. il répondit qu’il fallait faire exécuter les lois, et il les fit exécuter de la manière la plus atroce. (2) Quelqu’un avait enlevé la tête d’une statue d’Auguste pour lui en substituer une autre, l’acte fut déféré au sénat; et, comme il y avait doute, l’accusé fut mis à la question et condamné. (3) Ce genre de calomnie fut insensiblement porté si loin, qu’on fit un crime capital d’avoir battu un esclave ou changé de vêtement près de la statue d’Auguste, d’avoir été aux latrines ou dans un lieu de débauche avec une effigie d’Auguste gravée sur un anneau ou sur une pièce de monnaie, enfin d’avoir osé blâmer une seule de ses paroles ou de ses actions.

    (On peut faire des déclinaisons amusantes de ce principe avec les lois de Nuremberg.)

  2. Un État qui danserait le mambo avec des chatons les soirs de pleine lune ne saurait être mauvais.

  3. Il faut être Européen pour penser qu’un état de droit démocratique c’est bien.
    Dans le monde entier (que je connais un peu pour avoir voyagé dans plus de 60 pays), on peut nous envier notre climat, une certaine partie de notre architecture, notre pinard et nos sacs à main de luxe, mais jamais je n’ai entendu quelqu’un nous envier pour notre état de droit.

  4. Nous n’aimons ni l’état de droit ni les grenouilles vénéneuses, nous ne savons pas danser le mambo et détestons les chatons, et les nuits de pleine lune, nous, on forme le cercle de l’entre-nous autour de l’eucalyptus. Car c’est le plaisir des dieux !

  5. Quand on donne à un individu et à un groupe d’individus la possibilité de faire ce qui leur chante à charge pour eux de transformer leur bon plaisir (ou leurs idées loufoques) en les appelant lois, on est dans un état de droit. Le pire des états de droit est l’état de gauche..

  6. Et quand c’est un Tordu qui commande le Droit, ce n’est plus du mambo mais de la contorsion.

  7. L’expression Etat de droit est utilisée dans le sens d’Etat bon, gentil, légitime, qui a des opinions korrectes.

    Etat de droit veut dire : Etat qui se soumet aux lois en vigueur, Etat qui ne s’estime pas au-dessus des lois.

  8. J’ai connu un Adjudant qui avait mis son chien en tôle car entré au quartier après l’extinction des feux.
    Dura lex, sed lex.
    N’empêche, Montesquieu doit bien rigoler.

  9. Moi non plus,je n’aime les nuits de pleine lune, j’ai les poils, les dents, les ongles,les oreilles et les scoubidous qui poussent comme c’est pas permis et comme cela ne suffisait pas je danse le mambo en hurlant comme un loup. titubant sur des routes où les pavés ne sont pas droits.

  10. Salut les gens en colère… pas trop dur de voir qu’il n’y a personne le dimanche dans vos manifs ? Les français préférant supporter Karabatic, et autres Abalo mater des danois. Bizarre ces français qui supportent des gens avec des noms si peu gaulois.
    Bisous

    • Bah personne n’a manifesté hier. Les woland et compagnie, ça fait juste les cakes sur internet, ça aboie mais ça reste de la lopette.

      • Parce que manifester est un acte de « courage » ?

        Depuis le temps ça se saurait…

        Woland n’habitant pas en France c’est compliqué pour lui de manifester, pour les autres je ne sais pas (certains y étaient) et pour moi je me suis déjà expliqué la dessus (voir lien au dessus…).

  11. Je suggère une règle simple : quiconque change sans cesse de pseudonyme, surtout si c’est pour insulter les participants habituels de ce blog sans rien apporter au débat, est banni définitivement.

    Cela me paraît le minimum du savoir-vivre.

    • Mais non tête de con, woland est pour la liberté d’expression totale, celle que l’on refuse à votre ami mbala mbala.
      Je peux même publire en prenant ton pseudo

      • Vous avez oublié la majuscule à Marchenoir… Vous êtes nul comme faussaire.

      • Il n’y a pas de droit sur les pseudos sur internet. C’est un système libéral, chacun fait ce qu’il veut. Un jour Robert marchenoir sans majuscule, un autre Skandal avec une majuscule.

  12. Le 2ème skandal est un faussaire.
    Il est venu dégueuler aussi chez moi.
    Même qu’il peut publire partout sous notre nom.

  13. « Leonarda » vient de se voir refuser à nouveau l’entrée en France par la justice. Lisez ce qu’elle déclarait aux journalistes juste avant la décision. Désolé d’appeler les choses par leur nom : c’est un magnifique exemple de logique de débile mental (et aussi de logique de mendiant, de socialiste, d’assisté perpétuel et perpétuellement irresponsable… et au final — quelle surprise ! — de voleur).

    Depuis le Kosovo, la jeune Leonarda, en larmes, se dit désespérée: «Ce n’est pas de la justice mais de l’injustice! a- t-elle lancé. J’ai envie de me tuer!» «Ils nous ont coupé la lumière, et on n’a pas mangé depuis samedi, se plaint l’adolescente. On crève de froid et de faim. Ma mère est enceinte de deux mois! Elle n’a presque plus de lait pour allaiter ma petite sœur!»

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/28/01016-20140128ARTFIG00224-leonarda-fixee-sur-son-sort-aujourd-hui.php

    Donc, cet enfant prétend que sa famille souffre du froid et de la faim, qu’elle n’a rien à manger et qu’on lui a coupé l’électricité. Admettons.

    Et malgré ça, sa mère se fait à nouveau mettre enceinte ? Alors qu’elle a encore un bébé au sein ? Et ce serait notre faute ? Ce serait à la France de réparer, et d’accueillir des gens aussi manifestement irresponsables et incapable de subvenir à leurs propres besoins — ne parlons pas de contribuer de façon positive à la France, de donner quelque chose aux Français en contrepartie de leur accueil ?

    Extraordinaire combinaison d’arrogance, de bêtise et de roublardise — celle qui consiste à faire monter au créneau la « jeune Leonarda », censée davantage émouvoir les médias que son père, délinquant incapable de garder sa braguette fermée.

  14. Il va essayer tous les pseudos ^^

  15. Un vrai républicain doit réclamer le retour de Radada.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s