C’est pour ton bien

téléchargement

Quand quelqu’un me parle de limiter la liberté d’expression au nom du vivrensemb’ et du biencommunesque, je suis toujours pris d’une irrépressible envie de lui mettre ma main dans la gueule, puis de séparer son cul du reste de son corps et de le catapulter vers des gens moins tolérants que moi.

Pas seulement parce que je suis un violent sociopathe, mais aussi parce que quand on ne peut plus exprimer les choses, il ne reste plus que la violence. Par conséquent, d’une certaine manière, je lui sert sa propre ordonnance.

Advertisements

153 réponses à “C’est pour ton bien

  1. Pareil.

    On est donc deux.

    Au minimum.

  2. Moi, dans ce genre de situation, je propose d’interdire de parler (que ce soit en bien ou en mal) de l’esclavage, du racisme et de la shoa, afin « de ne pas exacerber les tensions ». L’écossaise, quoi.

  3. D’accord, mais reconnaissez que si celle qui vous dit ça est Cécile Duflot ou bien encore Emmanuelle Cosse (pour rester chez EELV), séparer son cul du reste de son corps est une tâche devant laquelle même Hercule aurait hésité.
    On pourrait pas être autorisé à passer directement au catapultage?

  4. Ca de toutes façons, on y va droit dedans, à grande vitesse. C’est le contraire qui serait une surprise.

  5. toujours aussi fin dans l’humour et optimiste dans le fond.
    Pensez pas que c’est un peu abusif de se plaindre d’une limitation de la liberté d’expression en France? On peut tout dire ici

  6. Hé ho ! Ces jours-ci de sont les reacs qui veulent interdire des livres dans les bibliothèques…

  7. L’Indien est la voix de la sagesse. Du moment que certaines opinions n’en sont pas mais des délits, il n’y a pas de censure et l’on peut tout dire.

    Si de mauvaises choses peuvent encore l’être, c’est que la loi est incomplète ou que celui qui les profère est un malotru ou un salaud. Ces deux types d’individus n’ayant pas voix au chapitre dans une société correcte, il faut effectivement arrêter d’exagérer.

    Je lève à votre clairvoyance mon verre de jus multivitaminé équitable.

    • stag pouvez vous me dire quelles opinions sont des délits en France et en quoi celà vous choque t’il? dans la mesure ou la loi n’est pas très stricte avec ces gens qui expriment publiquement leurs idées.
      vous plaintes sont assez désagréable, autant qu’elles sont infondées.
      et le fait qu’elles viennent de la réacosphère, qui comme tout le monde le sait est composée de bigots pour la plupart, me fait doucement rire quand on sait le taux d’intolérance a la critique et a la remise en question des religieux en tout genre.
      toujours ici cette étonnante capacité a inverser les rôles.
      vous voulez plus de liberté? voudriez revenir au monde d’avant parceque c’était mieux?. ouvrez des livres d’histoire et vous en aurez, de belles limitation de la liberté d’opinion. et les plus belles viendront de ceux que vous considérez comme des exemples.

      • L’Indien est con mais rafraîchissant. Comme le jus d’ananas Alter Eco /généreux et ambitieux/ certifié commerce équitable.

        Connaissez-vous l’ananas frappé ? Une recette qui cet été fera fürrreur !

      •  » le fait qu’elles viennent de la réacosphère, qui comme tout le monde le sait est composée de bigots pour la plupart »

        Heureusement que je ne suis ni réac, ni bigot… http://droitedavant.wordpress.com/2014/02/11/le-manifeste-reactionnaire-2014/

        Ce que j’aime bien avec l’Indien, c’est qu’il ne commente jamais sur le sujet proposé mais qu’il parle systématiquement des religieux, comme si tous ceux qui n’étaient pas en accord avec le progressisme socialiste étatique étaient de fervents pratiquants…

        Oui, je veux plus de liberté. Oui je veux pouvoir dire ce que je veux. Oui je veux que les autres puissent dirent ce qu’ils veulent, et s’ils ont tort je le démontrerai par des exemples, par une argumentation, par une rhétorique, pas par la lois.

      • s’il y’a des trucs que la société n’accepte pas c’est pour éviter les dérives sectaires, la propagation d’idées délirantes chez une foule d’idiots qui se laisseraient berner par un beau parleur.
        ne penses tu pas qu’il est vital pour une société d’établir des limites? de poser comme cadre des valeurs établies par des historiens et autres scientifiques?
        c’est pas l’anarchie, en cas d’abus de confiance, et si vous etes embrigadé par un gourou vous seriez bien content que la loi vous dises que vous vous etes fait arnaqué et que le manipulateur soit condamné.
        si la liberté d’expression n’ a pas de limites alors les gourous sont libre d’exercer.
        tu fais ton défenseur de liberté, mais en réalité tu te demandes si le gourou n’a pas raison finalement.
        ce qui montre que tu es encore manipulé.

      • Poser des limites, je suis pour évidement. La question c’est qui les pose ces limites ? Quand c’est l’Etat cela me dérange.

        Pour le reste, la différence entre vous et moi c’est que je crois encore que les gens sont responsables. Si un type se fait berné par un gourou, ce n’est pas mon problème. Si les gens sont des imbéciles ce n’est pas de ma faut et surtout ce n’est pas une raison pour limiter ma liberté.

        Si les gens sont des idiots allez vous en prendre à l’Education Nationale mais laisser moi vivre !!!

        « tu fais ton défenseur de liberté, mais en réalité tu te demandes si le gourou n’a pas raison finalement.
        ce qui montre que tu es encore manipulé. »

        Mon Dieu que vous êtes con… Se poser la question c’est être manipulé ? C’est bien, surtout ne vous posez aucune question, restez l’imbécile que vous êtes, prenez pour argent comptant ce qu’on vous dis.

        Et oui pauvre cancrelat, la liberté d’expression à un coût : celui d’entendre des choses qui ne nous plaisent pas. Contrairement à vous petit fasciste de bac à sable, ce coût je le paye avec plaisir et je combat les ennemis de la liberté avec des arguments et des idées pas en me cachant derrière la loi.

      • tu établis l’état comme un vilain méchant. comme si il y’avait les gens et un dieu état qui t’impose des trucs qui ne te plaisent pas. mais l’état c’est des gens aussi.
        ils ont leurs limites, ils ont fait l’effort ou ont eu la chance, l’opportunité d’etre là ou ils sont.
        je peux aussi te faire remarquer que tu es libre d’accéder au pouvoir pour imposer les limites qui te vont.
        effectivement si un idiot se fait berner par un gourou c’est de sa faute et c’est son problème, mais il y’a un truc qui s’appelle l’empathie, et un autre truc, l’altruisme. va voir les définitions tu vas etre surpris de l’existence de ses sentiments.
        et encore une fois tu cris a la dictature alors qu’on peut tout dire ici. l’état est tolérant, tu devrais le savoir tu lui reproche tout le temps son manque de rigueur sur d’autres sujet.

      • Robert Marchenoir

        L’Indien, vous ne seriez pas Eric Pétetin, par hasard ?

      • haha non pas dutout. je connaissais pas cet autre indien.

  8. Et moi, je lève mon verre de jus multivitaminé équitable, écolo-citoyen.et néanmoins durable à la santé de tous les clairvoyants de la terre et au-delà..

    • Équitable, ça veut bien dire moit moit, 50% jus, 50% rhum blanc ?

      • Coach
        Nan, équitable, ça veut dire que les récoltants de jus multivitaminé ont été bien payés, en fonction du tonnage récolté sur l’arbre.
        Vous ne comprenez rien à l’économie demarché !
        Fonxionère !

      • J’ai honte, Coach, mais le rhum, je le préfère brun.
        C’est pas très White Supremacy, j’en suis bien conscient.
        Je me console en me disant que brun, c’est une belle couleur de chemise. Mais je sens bien que c’est de la méthode Coué et qu’au fond, idéologiquement, je suis faible et chétif.
        Bouhou.

      • Putain ! Mais ça picole chez les réacs. On s’inscrit où ?

  9. « stag pouvez vous me dire quelles opinions sont des délits en France et en quoi celà vous choque t’il? »
    Allez, Stag !
    Répondez si vous l’osez !
    Je vous en défie ! Vous ne trouverez pas un citoyen de ce pays empêché de dire ce qu’il veut!

    On a un Indien écossais… Gunga Din.

  10. L’Indien fait encore baisser la moyenne.

    • déjà que ça :
      « Hé ho ! Ces jours-ci de sont les reacs qui veulent interdire des livres dans les bibliothèques… »
      c’était pas mal, deux jours après l’attaque de la librairie Facta, à Paris !
      La 2ème en deux mois.

    • si vous avez quelque chose a me reprocher dites le moi directement. vous etes mal élevé.

      • Robert Marchenoir

        Mais mon pauvre ami, c’est vous qui êtes mal élevé de ramener votre fraise ici en faisant baisser le niveau. Vous êtes un abruti intempestif. Je vous l’ai dit directement mille fois. Voulez-vous que je vous le dise une mille et unième fois ? Voilà, c’est fait. Est-ce suffisamment direct pour vous ? Vous êtes content ?

      • vous, considérez que je fais baisser le niveau. c’est votre point de vue, ça ne fait pas de moi quelqu’un de mal élevé. au lieu de me considérer gratuitement comme un abruti essayez plutot de le prouver. ça sera plus crédible.
        j’essaye d’argumenter, vous non, et personne n’est au dessus de vous et de moi pour dire qui vaut mieux que l’autre. alors jusqu’a preuve du contraire, l’idiot c’est vous.
        ce genre de phrase je l’ai dit mille fois ici. vous n’etes personne pour dire gratuitement a quelqu’un que vous valez mieux. faut vous le dire comment?

      • Marchenoir a raison sur ce coup. [Quand même… quand même, merde !]

        Un /abruti intempestif/, cela vous va tellement bien, l’Indien ! :D

      • ce n’est pas a vous de le dire. vous etes en position dominante au chaud dans votre communauté. vous qui disiez ne pas etre communautariste.

      • Faux. Personne ne se réclame de moi ni ne veut de moi dans sa « communauté », sur le net. Ce n’a pourtant pas été faute de chercher à m’intégrer ! :)

        Voyez mon blog n’est même pas dans la blogroll de Woland, ni d’ailleurs dans celle d’Ilys, et encore moins dans celle du CGB, alors que ce sont à peu près les seuls blogs que je commente de temps en temps, et qu’ils connaissent mon existence depuis des années déjà. :)

      • que les blogs ne veulent pas de vous, ça peut se comprendre. si vous parlez de manière condescendante avec tout le monde.

      • Je parle de manière condescendante à tout le monde, et plus encore à toi, espèce de vieux chien arthritique.

        Maintenant va pisser après tes poteaux habituels et lâche-moi la jambe. Ou bien je te donnerai des coups de pied dans l’oignon !

      • quel est l’interet de ce commentaire? c’est pour vous? ça vous soulage? vous avez tout du troll

      • Oui ça me soulage. J’estime que j’ai assez donné de mes perles à un cochon, et que maintenant cela suffit, parce que toutes les bonnes choses ont une fin.

      • Irina, ne vous fatiguez pas à discuter avec l’Indien. Il revient par ici de temps en temps et comme il est à chaque fois toujours aussi inintelligent, aussi peu cultivé et toujours aussi intolérant il répète inlassablement les même phrases qu’il a entendu su Canal+ ou sur Arté.

        Vous n’argumentez jamais l’Indien.

        Vous contre la liberté d’expression, vous êtes pour la censure parce que sinon de pauvres gens complètement cons risqueraient de se retrouver dans une secte… Et alors ? Ils sont responsables de leurs choix bordel de merde !!!

        Vous ne pouvez pas nous imposer une limitation de la liberté d’expression parce que certains seraient trop cons pour comprendre sauf à être un totalitariste.

        Ce que vous êtes. et vous cacher derrière votre progressisme et votre appartenance « au camp du bien » ne change rien.

      • je n’argumente pas?
        ça fait 10 fois que je pose une question personne ne me réponds.
        dites moi qu’elle liberté d’expression vous ‘navez pas ?
        croire que tout peut etre dit c’est comme croire que tout peut etre fait.
        mais j’attends de voir ce qu’elle type de parole vous aimeriez libérer.

      • pour répondre a ton autre commentaire, oui je suis pour l’uniformisation de la société car je suis pour le métissage culturel, mais je suis aussi contre l’uniformité car pour qu’il y’ait métissage culturel il faut qu’il y’ait une diversité. c’est pourquoi je suis parti sur une discussion philosophique avec l’autre irene.
        je pense que critiquer l’uniformisation est aussi idiot que de critiquer la diversité.
        on ne peut pas choisir de camps ici. il s’agit juste de trouver un équilibre le plus stable possible entre les quand, comment, ou, on préfère la diversité.

      • J’aimerais personnellement pouvoir libérer à grande échelle le droit de dire que les gens comme toi – ces nazis qui s’ignorent, pour qui nous vivons dans le meilleur des mondes possible et qui interdisent à autrui de penser le contraire – sont des connards dont il faut se méfier, et des nuisibles.

      • vous faites les questions et les réponses comme ça vous arrange. le débat est très désagréable voir impossible avec les gens comme vous.
        vous insultez, merprisez, prenez de haut tout ça en enchaînant les poncifs.
        me traiter de nazi, de nuisible etc c’est une douce chanson réac qui est chantée a tout ceux qui ne leur plaisent pas.
        lancer a l’autre l’insulte que vous pensez qu’il s’apprete a vous faire.
        tout ça est d’un classique qui rend encore plus pathétique votre envie de paraître différente, atypique.

      • « le débat est très désagréable voir impossible avec les gens comme vous. »

        Si seulement !

        Hélas, il ne doit pas être si impossible ni si désagréable que ça le débat avec moi, puisque vous en redemandez.

        Depuis combien de temps dure-t-il, le débat entre nous, dites-moi ? J’en ai marre personnellement, j’en ai assez. Pas vous ?

        J’ai été bien gentille, quand même, durant un certain temps – et même un temps certain -, avec le nullard que vous êtes. J’aurais pu vous le dire tout de suite, que vous étiez un nullard, que vous n’étiez pas au niveau, eh bien non. J’ai tout de même causé avec vous en faisant comme si vous étiez un interlocuteur valable. Bon Prince, non ?

        Maintenant cela suffit, je vous demande comme le Président Giscard d’Estaing, de vous arrêter.

        Oui, je vous demande de vous arrêter ! :)

      • bien sur que j’en ai marre de ce débat. faut vous entendre.
        et j’ai raison sur tout et l’autre en face est un nul.
        le dire suffit peut etre a vous convaincre mais ça s’arrete là.
        je n’ai vraiment pas l’impression que vous étiez si supérieure. dans votre suffisance et auto satisfaction oui surement.
        mais pour le reste.
        vous aviez décidé des le départ de partir dans la contradiction, avec votre psychologie de salon et a partir du moment ou j’ai cité des sources, des théories, vous vous etes hérissée, rétractée dans votre autosatisfaction, puis partie dans l’insulte.
        voilà ce qu’une tierce personne a ce blog constatera.
        arretez vous vous meme, avant que le ridicule ne vous tue.

      • « et j’ai raison sur tout et l’autre en face est un nul. »

        Mais j’ai tort d’avoir raison, et ça je le sais bien…

        « je n’ai vraiment pas l’impression que vous étiez si supérieure. »

        Oui mais en avez-vous eu la sensation ?

        « dans votre suffisance et auto satisfaction oui surement.
        mais pour le reste. »

        Aaah… pour le reste ! … Errare humanum est, perseverare comicum.

        « a partir du moment ou j’ai cité des sources, des théories, vous vous etes hérissée, rétractée dans votre autosatisfaction, puis partie dans l’insulte. »

        Ben ouais, c’est tout moi, ça. :/

        « voilà ce qu’une tierce personne a ce blog constatera. »

        Mais je l’espère, mais je l’espère ! :)

        « arretez vous vous meme, avant que le ridicule ne vous tue. »

        Ne craignez rien pour moi. J’ai lu ma fin dans les étoiles : elle sera glorieuse ou elle ne sera pas ! Je suis prête à courir cet énorme risque. Ce qui ne me tue pas me rend plus forte, et mourir un peu c’est rire beaucoup.

      • bon et bien je pense avoir trouvé la solution, le troll c’est irèna, dans le salon, avec le chandelier.

      • Hey, c’est qu’en a là-d’dans ! 8)

      • « dites moi qu’elle liberté d’expression vous ‘navez pas ? »

        lol, mdr, ptdr, mouhahaha, hihihi…

      • bhé oui c’est pas évident, expliquez moi ce que vous ne pouvez pas dire..
        et au passage dites moi aussi quelle liberté de se défendre vous aimeriez restreindre.?

      • Ta gueule. Est-ce qu’on peut te dire ta gueule ?

      • je vois ça avec mes avocats et je vous réponds.

      • Il y a-t-il matière à porter plainte ? … Grâce à Dieu, j’espère que ce n’est pas encore le cas… Ce recours au Pénal pour tout et n’importe quoi dévoie la fonction du Pénal qui est de sanctionner les vrais crimes.

        Bon mais d’accord, très bien, postulons qu’il y ait matière à faire perdre leur temps et leur argent (public) à un juge, à un procureur et à des avocats… Et alors quoi ?

        « Blablabla », vos avocats vont-il faire devant un tribunal… « J’en ai assez du blablabla qui dévoie le blablabla », vais-je répondre… On va me demander dans quelle mesure je puis prétendre que mon blablabla à moi ne dévoie pas la fonction originelle de la parole et prétendre que le vôtre si… Au final comment m’y prendrai-je, au regard de la Loi ? C’est seulement le truc d’avoir proféré une insulte qui me sera reproché. Rien ne pourra sérieusement, philosophiquement, être exploré au-delà dans le cadre du Palais de Justice.

        Car le tribunal devant lequel vous m’aurez emmenée – le Tribunal de ville avec des colonnes, un fronton triangulaire et des mecs en robe noire à l’intérieur – n’en a rien à faire que j’aie raison ou non sur le fond.

        Quand bien même vous seriez un connard, selon la justice des hommes, pour schématiser, je n’ai pas le droit de vous dire que vous êtes un connard. Est-ce satisfaisant du point de vue de la Justice immanente – c’est-à-dire du point de vue de la notion de Justice dans son acception strictement philosophique ? Non, certainement pas. Ca l’est juste au regard des lois.

        – D’où l’importance de distinguer les deux !

        Ainsi, si je dis à un pervers sexuel qu’il est un pervers mais je ne puis pas le prouver, il va porter plainte contre moi et gagner… Est-ce Juste ? Non. Etre forcé de se terrer chacun dans son coin en sachant ce que l’on sait, et même en subissant un criminel, tant qu’on ne peut pas trainer la personne fautive devant un tribunal, ce n’est pas juste. C’est juste la loi.

        Alors que fallait-il faire sous l’occupation, à l’époque où la loi était du côté de Pétain ? Pouvais-je à cette époque me présenter devant un tribunal pour dire : « Untel est un collabo » ? Non. L’histoire de la Résistance est là pour nous rappeler que parfois, pour être un Juste au sens élevé du terme, il faut assumer d’être hors là loi et éventuellement en payer les conséquences.

        Je ne dis pas par là que vous êtes un pervers ou un criminel ou un collabo, ce ne sont que des exemples illustratifs ; ce que je veux dire par là c’est que la Justice des palais de Justice, n’est pas la Justice éternelle, prise dans son sens élevé, philosophique et absolu. La Justice des palais de Justice n’est que la justice des hommes, et sa fonction est de juger les crimes, non de juger les âmes. Sachant que d’une société à l’autre et d’une époque à l’autre de la même société, les crimes répertoriés par la justice humaines ne sont pas les exactement les mêmes, il n’y a aucune raison de s’en remettre à un tribunal de ville pour juger de si une personne, au cours d’une discussion anodine, a tort ou raison. On a le droit d’avoir tort, vous comprenez ? Le DROIT !

        Et moi je réclame pour tout cela le droit de vous dire : « Ferme ta gueule » lorsque vous me soumettez à un interrogatoire forcé – d’autant plus lorsque j’ai déjà personnellement donné 2 réponses que j’estime valables à votre question. Ceci en était d’ailleurs une troisième.

      • ce ‘nest pas a vous de dire ce qui est légitime ou non devant les tribunaux
        si vous traitez une personne de pervers et que vous n’avez pas de preuves alors il aura raison de vous attaquer.
        mais je vous connais, critiquer sans preuves ni arguments juste en suivant une vague impression, c’est bien votre genre.
        je suis absolument pas procédurier, je détestes ça, les tribunaux, les avocats, les chipotages administratifs. tout ça me débecte autant voir plus que vous.
        mais les gens sont libres de s’insulter et de se défendre. la loi met des bâtons dans les roues de ceux qui participent aux incitations a la haine, et qui insultent et ça je peux comprendre.
        vaut mieux que la justice se mêle des conflits entre les gens non? sinon ça serait des règlements de compte violents.
        oui on ale droit d’avoir tort et la justice est la pour nous le confirmer.
        dieudo a tort de faire cette propagande.
        vous ‘navez donné aucune réponse a ma question, vous tournez autour du pot a chaque fois.
        insultez moi si vous voulez, si ça vous rend plus épanouie.

      • J’ai déjà donné 3 réponses à ta question. Trois réponses que je juge valide. Tu continues à quémander comme un romano sans en tenir compte, que me reste-t-il à part te dire d’aller chier ?

        Sinon je n’ai jamais dit que je voulais décider de ce qui était légal à la place des tribunaux. Je t’ai juste dit que les tribunaux n’avaient pas réponse à tout.

        Encore une fois tu réponds à côté du sujet, en restant sur ton quant-à-toi et dans tes petites certitudes étroites, sans chercher à comprendre ce que les arguments de l’autre apportent de neuf à ta réflexion.

        Tu es une espèce de tas de boue qu’on essaie sans cesse de rénover et qui reste éternellement à l’état de tas de boue.

      • quand tus dis que les tribunaux n’ont pas réponse a tout tu sous entends que tu sais mieux qu’eux ce qui légal ou non.logique non?
        parcequ’ils ont réponse a tout. peu importe leur décision ils donneront toujours raison a une partie au détriment d’une autre.
        enfin bon tu inventes des concepts, vois tes réponses là ou y’en a pas. tu n’a jamais cité des exemples de limitation de ta liberté d’expression.
        vrai ?

      • « quand tus dis que les tribunaux n’ont pas réponse a tout tu sous entends que tu sais mieux qu’eux ce qui légal ou non.logique non? »

        Non absolument pas, abruti !

        Dire que la justice humaine n’est pas la Justice immanente, ce n’est pas prétendre soi-même avoir réponse à tout. C’est même un peu le contraire, d’ailleurs…

        Pauvre con… Quel âge mental avez-vous ? 195 ans ? Vous devriez tester la méthode du Dr Kawashima.

        « tu n’a jamais cité des exemples de limitation de ta liberté d’expression. »

        Je t’en ai donné 3 en tout, trois qui étaient extrêmement valides, mais tu as sauté par-dessus sans leur accorder aucun prix ni aucune attention comme à ton habitude, car tu est totalement incapable de comprendre ce que disent les gens en désaccord avec toi – c’est un peu comme s’ils faisaient des ronds de fumées pour toi lorsqu’ils s’expriment. Parce que tu es arriéré dans ta tête, mou du gland, psychologiquement arthritique, bref DEBILE !

      • « Dire que la justice humaine n’est pas la Justice immanente, ce n’est pas prétendre soi-même avoir réponse à tout »
        immanent……ça veut dire quoi pour toi ce concept médiéval? c’est un délire de religieux tout ça.
        ça n’existe plus dans un monde dirigé par la raison et la science.
        c’est l’opposé du principe de théories perpétuelles de la science que j’expliquais dans l’autre commentaire.
        enfin bref. j’arrete là, tu ne fais qu’insulter, réponds a coté des arguments, invente des réponses que je n’ai jamais lues.
        tu ne cherches pas a débattre, juste a te défouler, étaler tes certitudes ridicules.
        et tu prouves a plusieurs reprises ton manque de connaissance sur ces sujet.
        répéter les trucs que tu as entendus dans la réacosphère par ci par là, ça n’est pas avoir approfondi le sujet.

      • « immanent……ça veut dire quoi pour toi ce concept médiéval? »

        Tu peux remplacer immanent par absolu ou philosophique ou même ontologique, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait dans mon précédent message.

        Il y a une différence entre la notion de Justice au sens noble et philosophique du terme (savoir ce qui est juste ou injuste dans l’absolu – qui rejoint le fait de savoir ce qui est bien de ce qui est mal) et la Justice des tribunaux, qui est simplement l’art d’appliquer la loi. Laquelle loi, je le rappelle, évolue constamment. Parce qu’elle est le fait de sociétés et d’hommes.

        Ce que je te dis, ce n’est pas un curé qui le dit. N’importe quel magistrat te dirait la même chose. Pas un seul magistrat ne croit que sa profession consiste à juger les êtres. Ils ne contentent d’établir si les actions des gens sont légales ou non, point.

        La fonction des magistrats ne va pas plus loin que ça, vous comprenez ?

        Pour la justice qu’invoque l’enfant lorsqu’il s’écrit : « Ce n’est pas juste! », ils ne sont pas outillés, ils ne peuvent rien faire.

        « ça n’existe plus dans un monde dirigé par la raison et la science. »

        Mais enfin, le Droit n’est pas une science ! C’est justement ce que vous apprendrait l’épistémologie (qui est elle-même une science humaine et non une science dure), si vous connaissiez quoi que ce soit à l’épistémologie.

         » tu ne fais qu’insulter, réponds a coté des arguments, invente des réponses que je n’ai jamais lues. »

        Je vous insulte, mais je réponds honnêtement à vos arguments, vous ne pouvez pas m’enlever ça. Quand à mes 3 réponses, elles sont là. Mais vous ne savez pas lire, et je ne vais pas vous mâcher le travail. Vous ne le méritez pas.

        « répéter les trucs que tu as entendus dans la réacosphère par ci par là »

        Vous ne croyez même pas vous-même à ce que vous dites.

      • si, irena tu répètes betement les arguments répandus sur les blogs réacs, c’est une propagande, des articles bidonnés, des sources falsifiées, des articles inventés.
        des procédés honteux pour faire croire a n’importe quoi.
        sortez un peu de cette bulle haineuse qui fonce tete baissée contre un ennemi viscéral, le gauchiste moderne.
        pour le reste, je n’ai toujours pas lu les exemples de libertés d’expression que tu n’as pas. si tu veux bien les répéter, peut etre je suis passé a coté de ce message, il y’en a tellement et tu tartines comme pas possible.

      • Je n’ai pas eu besoin de m’appuyer sur autre chose que sur mon propre cerveau pour t’expliquer tout ce que je t’ai expliqué hier et aujourd’hui. Je n’ai pas fait appel à la parole de quelqu’un d’autre, j’ai même abandonné les citations d’auteur que j’aime, je n’ai même pas pris le temps de défendre Blaise Pascal et Einstein contre tes mensonges à leur sujet. Je suis allée droit au but, j’ai démonté tous tes arguments par le menu, avec pour seul instrument ma raison. Hélas tu avais mis la tienne en congé.

        Fais attention, on s’égare lorsqu’on défend la raison contre elle-même. Salut.:

      • ton propre cerveau? oui mais c’est quoi cette machine ? c’est l’accumulation d’influences externes.
        toute seule tu n’es rien. c’est le lien social qui fait l’intelligence, les confrontations, les échanges.
        tu ne peux pas te détacher des ces sources qui ont nourri ton raisonnement.
        je te fais juste remarquer que ton discours est très répandu sur les blogs réacs.
        enfin c’est pas étonnant, comme il est logique d’entendre d’autres mauvaises interprétations de la théorie du genre sur des blogs lgbt.
        bref.
        Blaise Pascal a été croyant, mais il n’a jamais aimé les religions. il a fait des théories sur dieu mais méprisait les sectes que sont les religions.
        ses derniers écrits étaient pour un ouvrage sur son agnosticisme.
        ça n’a pas plu aux lobby religieux de l’époque, ils ont censuré tout ça pour garder ce qu’ils pouvaient interpréter au mieux en leur faveur.
        n’importe quel historien un minimum objectif vous dira la meme chose.
        einstein pareil, il croyait en une force qui décidait des constantes de l’univers mais jamaisil n’a cru aux écrits religieux qui pour lui étaient le fruit de savants de l’époque avec le niveau de connaissances qu’ils avaient. faible.

      • Vous voulez des exemples l’Indien ?

        Finkielkraut est attaqué en justice pour avoir utilisé le terme « français de souche »

        Le mot « mademoiselle » est interdit dans l’administration.

        Un geste qui existe depuis la nuit des temps (la fameuse quenelle) est désormais interdit.

        On parle même de supprimé des termes comme « école maternelle » parce que sois-disant « trop genré »…

        Je ne parle même pas du fait qu’exprimer un doute sur l’utilité ou même la légitimité du mariage gay ou de l’étude du genre c’est être automatiquement qualifier de nazi homophobe et donc finalement ne pas avoir le droit de s’exprimer…

        Les exemples sont légions.

        « on ne peut pas choisir de camps ici. »
        Bien sur que si !!! Mais comme tout les minables vous préférez ne pas choisir et cracher à la gueule de ceux qui le font (sauf si évidemment ils choisissent le « camp du bien » c’est à dire l’uniformisation)…

        Vous avez un esprit flasque, mou et insipide.

      • non finklekraut n’a pas été condamné, malgré toute sles horreurs et insultes qu’il a pu répandre sur tout ce qui ne lui plait pas. des assos ont déposé des plaintes. mais il reste libre de dire tout ce qu’il vaut.
        il est libre de dire des conneries, des gens sont libre de dire qu’elles se sentent agressées.
        une liberté d’expression ne vaut pas mieux qu’un autre.
        vous voulez faire taire ceux qui portent plainte parcequ’ils sont insultés?
        ton camp n’est pas celui de la liberté d’expression.
        tu choisis le camp de finklkraut.
        la quenelle est un appel a la haine, y’a qu’a voir les nigauds qui l’a font. et ça ne m’étonnerai pas que t’en fasse parti.
        les termes administratifs sont ceux de l’administration, toi tu restes libre de dire ce que tu veux.
        ce que pense la morale dominante de ceux qui sont contre le mariage gay ou la théorie du genre, c’est une chose. et je suis d’accord, les gens ont raison de se foutre de votre gueule. vous ne comprenez en rien le sens de cette théorie, vos arguments sont ridicules, tellement éloignés de la réalité.
        mais personne ne vous empèche de raconter vos betises, vous etes libre de dire qu’un homme c’est un zizi et une femme une zezette.
        il n’ya pas de camp du bien, c’est de la paranoia ça, vous etes effectivment marginalisé du fait du peu de crédibilité de vos arguments et ça vous donne l’impression d’etre pas entendus, censurés selon votre paranoia et amour pour les théories duc omplot.. mais ça ‘nest pas le cas. vous pouvez dire ce que vous voulez, et les autres peuvent dire aussi que vous nous faite honte.

      • On est tous libres de dire ce qu’on veut, pourvu qu’on ait le fric pour payer les amendes dues au MRAP, au CRAN, à SOS racisme, à la LICRA, au CRIF, à JSS News, etc etc…

        Vous n’ouvrez pas de bonne heure, l’Indien !

      • tout ça est hors sujet puisque porter plainte coute aussi de l’argent et avocats.

      • Et j’ai failli oublier : pour payer de bons avocats…

      • et ha oui j’ai failli oublier. vous confirmez donc qu’on est libre de dire ce qu’on veut.
        vous vous opposez donc au sujet de l’article.
        c’est bien de le reconnaître.

      • Et c’est vous qui nous faites honte, l’Indien !
        Parfois, j’ai honte de vivre dans un pays dénaturé par des andouilles telles que vous, aussi bas du plafond et aussi sirupeux de la matière grise.
        Vous faites honte au navire !
        Vous allez finir aux fers dans la cale.
        Et sans bouteille de rhum, et bouffé par les koalas en colère.
        Et avec ma malédiction, ce qui est le pire de tout.

      • notre pays n’est pas dénaturé, il a changé c’est tout. il s’est adapté aux découvertes scientifiques récentes, d’ou le mariage, adoption gay et surtout l’ajout de la théorie du genre dans la théorie des genres. dont vous ne comprenez rien dutout.
        si vous nous faites honte comme vos grands parents nous faisaient déjà honte en se plaignant de l’école mixte, en disant que ça allait transformer les petites filles en garçons.
        on en peut plus de votre obscurantisme et de votre paranoia. on les subit depuis si longtemps, vos cris de fin du monde, et vous entendre dire que vous etes censurés c’est insupportable et pathétique.
        foutez moi a la cale avec votre malédiction, les koalas enragés et tout ce que vous voulez, mais laissez moi la bouteille de rhum. du clément de préférence.

      • Tu as lu ce que je t’ai écrit en réponse à ton envie de pénal, petit zizi ?

        Non effectivement un homme ce n’est pas un zizi. Toi, par exemple, tu es davantage une tête de nœud qu’un homme. D’autres, ce sera l’inverse. :)

        De même, une femme ce n’est pas qu’une zézette. C’est des bras, des mains, des jambes, des cheveux longs arrangés au fer à friser, et un tablier pour faire la cuisine, aussi.

        Par contre un type qui a une bite à la place du cerveau, qu’il soit transsexuel ou juste gay ne changera rien à l’affaire. Quand on est con.. etc.

        Note de rappel : la « théorie » du genre étant qu’une théorie, elle n’a par définition pas été validée par la science. C’est une proposition de société – une expérience sociologique -, portée par de forts courants lobbyitiques et de gros intérêts marchands, rien de plus. Ce qui est scientifique c’est qu’il existe une différenciation mâle/femelle chez tous les mammifères, et que cela se passe au niveau de l’embryogenèse. Quand on est né, c’est trop tard : on est l’un ou l’autre. Et le cerveau du bébé en suite ne tarde pas à se développer légèrement différemment selon qu’il est irrigué d’hormones mâles ou femelles. Cela, c’est prouvé scientifiquement. Pour transformer une goudou en quelque chose qui ressemble vraiment à un garçon, il faut qu’elle prenne des médicaments. Ce n’est pas un processus naturel. Vous qui aimez la nature, vous devriez comprendre, l’Indien.

      • pour la science rien est confirmé tout reste théorique.
        vous devriez le savoir meme si ça vous dépasse.
        ça n’a rien d’une experience testée, ni une proposition de société par des lobbys, intéressés économiquement.tout ça est pathétique.
        ça c’est votre paranoia et vos théories du complot qui disent ça.
        en réalité c’est les observations de médecins, et autres scientifiques qui on amené cette idée.
        pour vous expliquer. la théorie du genre est pour les enfants nés avec un sexe que le médecin ne saurait déterminer. de 1 a 4% des naissances.
        pour dire que le sexe ne se détermine pas forcément a la naissance, mais qu’il y’a un environnement social qui finit par le déterminer par la suite.
        maintenant comparer cette définition avec les arguments qu’on trouve du coté de ceux qui pensent comme vous. les « on veut changer le sexe de nos enfants » ‘on veut habiller mon fils en cuisinière » et faites la conclusion de qui a une bite a la place du cerveau.
        quand je lis la fin de votre message je vois bien que vous ne savez pas de quoi vous parlez. « quand on est né c’est trop tard on est l’un ou l’autre ».absolument pas justement vous etes complètement a coté de la plaque. justement la théorie du genre explique qu’il n’ya pas que les hormones qui définissent le sexe.
        allez vous renseigner par vous meme, ce n’est pas a moi de vous faire les cours de biologie. allez voir l’intersexuation. et si vous voulez revenez me dire ho tout ça c’est de la propagande de transexuels qui veulent vendre leurs organes qu’ils ont décidé de ne pas garder.

      • « pour la science rien est confirmé tout reste théorique. »

        Non mais vous répétez des trucs, sortis de leur contexte, que vous avez lu dans Science-et-Vie à propos de la physique quantique, et auxquels vous ne comprenez rien.

        Il est bien évident qu’une libellule n’est pas un papillon, et qu’une crotte de bique n’est pas un cristal de roche… La science ne remet pas en question ce genre de choses tous les matin ! Pareil pour le fait que toutes les espèces mammifères qui courent sur cette planète soient des espèces sexuées. Il y a effectivement des organismes qui se reproduisent par scissiparité, mais ce sont des organismes infiniment plus primitifs, plus archaïque et moins élaborés, comme la levure de bière par exemple.

        Il n’y a pas lieu de douter de la différence entre un couple d’adultes qui forniquent et une levure de bière !

        « la théorie du genre est pour les enfants nés avec un sexe que le médecin ne saurait déterminer. de 1 a 4% des naissances. »

        On va rééduquer tous les enfants dans l’idée qu’ils ne sont peut-être pas du sexe qu’ils croient pour le bien de 1 à 4% d’entre eux ? LOL ! Vous croyez vraiment à ça ?

        Ca fait beaucoup de casse potentielle pour 1 à 4% d’enfants qui deviennent du coup des petits privilégiés, non ?

        Réfléchissez deux minutes… la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres… Si les 99% à 96% restants doivent être plongés dans le doute sans raison à l’âge où normalement on n’a pas encore de relations d’ordre sexuel avec qui que ce soit, et se remettre en question à propos d’aspects si fondamentaux de la vie à un âge où leur esprit critique n’est pas encore formé, être confrontés bien si tôt – trop tôt, hélas ! – à des problèmes qui ne se posent normalement pas avant la puberté (et pas avant de tomber amoureux une première fois), cela veut dire qu’on met en danger leur bon développement psychique et sexuel pour s’assurer qu’ils resteront tolérants envers les homosexuels toute leur vie.

        Sachant que les homosexuels sont plutôt très bien traités dans la société occidentale, n’est-ce pas un peu trop ?

        « ça n’a rien d’une experience testée, ni une proposition de société par des lobbys, intéressés économiquement. »

        LOL ! Z’êtes vraiment un idiot utile comme on n’en fera bientôt plus.

        Dire qu’il existe des intérêts lobbistiques et financiers derrière certaines des lois que promulguent les gouvernements, ce n’est pas être complotiste, c’est juste s’informer un peur sur l’actualité et avoir 2-3 connaissances de base en histoire. Oui, les gouvernements agissent généralement en suivant des intérêts bassement matériels, oui les hommes suivent souvent, si ce n’est la plupart du temps, des intérêts qui ne sont pas 100% nobles – les besoins alimentaires, les besoins d’avoir un réseau de connaissances utiles, ne sont pas des intérêts nobles. Non, il n’y a pas que des idéologues désintéressés. Les idéologues sont même souvent des gens intéressés. Du moins ceux qui ne sont pas des exaltés dostoïevskiens fous dangereux qui-n’ont-pas-peur-de-la-mort.

        Mein got ! Vous pensez comme le Candide de Voltaire avant qu’il ne sorte du trou de balle où il est né !

      • non, mes sources ne sont pas science et vie, mais science et vie junior. :)
        bon sérieusement le fait que tout reste une théorie est le principe fondamental de la science. qui la différencie des dogmes.
        la théorie du genre ne parle pas de rééduquer. juste de faire admettre par la théorie globale des genres que le sexe peut etre déterminé après la naissance par l’environnement social. il y’a des gens qui ne savent pas cequ’ils sont. c’est tout. cette théorie prend en compte leur réalité.
        après personne ne va vouloir changer le sexe des enfants vous partez dans des délires ridicules.
        le lobby si vous voulez c’est la science.
        ça ne va pas plus loin que ça.
        vous etes embarqué dans une théorie du complot.
        et ça fait rire tout le monde.

      • « la théorie du genre ne parle pas de rééduquer.  »

        Il s’agit d’une ré-éducation des esprits à grande échelle. Il faut appeler un chat un chat.

        « bon sérieusement le fait que tout reste une théorie est le principe fondamental de la science. qui la différencie des dogmes. »

        Vous n’êtes pas quelqu’un doté d’un esprit scientifique, cela se voit tout de suite. Vous êtes un débile qui joue au Bourgeois Gentilhomme et qui ne comprend même pas ce qu’il lit dans Science et Vie Junior.

        Je vous ai fait tout un laïus sur la fonction des postulats lorsque nous discutons, c’est un peu la même problématique qui est en jeu dans les sciences… Mais vous êtes passé par-dessus ce que je disais cette fois-là comme tant d’autres, comme on jouerait à saute-mouton.

        La branche de la philosophie qui s’attache à définir ce que c’est que la science s’appelle l’épistémologie. L’épistémologie ne s’attache pas à expliquer qu’un chat pourrait bien ne pas être un chat, mais à expliquer le contraire.

        Ce sont les pseudo-sciences qui visent – je schématise mais rien n’est jamais trop schématique pour vous – à supposer qu’un chat pourrait bien ne pas en être un, même si l’on ne peut pas le prouver.

        Exactement comme c’est un lobby qui s’acharne à dire qu’un bébé né garçon pourrait bien n’être pas un garçon, même si cela est impossible à prouver scientifiquement à la naissance. En effet, s’il était possible de prouver qu’un bébé qui porte une zigounette n’était pas un garçon, alors on lui ferait passer des analyses à la naissance qui lèveraient le doute à ce sujet, et alors il n’y aurait pas besoin de dispenser des cours à tout le monde pour faire comprendre à tout le monde qu’il ne porte peut-être pas la zézette qu’il croit. Seul ce petit garçon (et ses semblables) serait la cible desdits cours.

      • a aucun moment ilest question de rééduquer qui que ce soit. juste de faire entendre que toutes les naissances ne donne pas de genre. et que du coup il se détermine autrement. et que c’est une diversité.
        on vous informe, on ne cherche pas a vous obliger a quoi que ce soit.
        « comme c’est un lobby qui s’acharne à dire qu’un bébé né garçon pourrait bien n’être pas un garçon »
        c’est ridicule je vous dis que ça concerne les gens nés avec un genre indéterminé.
        personne pas meme le médecin nepeut dire si c’est fille ou garçon. pas meme l’enfant lui meme plusieurs années après. vous parlez de faire des analyse mais elles sont faites et elles ne détectent pas de différences, vous ‘navez pas envie de comprendre.

      • « on vous informe »

        Non, on nous déforme.

        « personne pas meme le médecin nepeut dire si c’est fille ou garçon. pas meme l’enfant lui meme plusieurs années après. »

        Wake up !

        « vous parlez de faire des analyse mais elles sont faites et elles ne détectent pas de différences, »

        WAKE UP !

        C’est faux ! That’s pure bullshit ! You know it. Everyone know it !

        Il n’y a pas d’analyses, ces analyses dont vous parlez n’existent pas et ne peuvent pas exister. Il n’y a pas d’analyses qui prouvent que certains porteurs de bites ne sont pas de garçons. Vous devriez le savoir, putain ! Et si vous ne le savez pas, réinformez-vous, ou taisez-vous !

      • on vous informe des avancées scientifiques.
        les médecins ne peuvent pas détecter le sexe dans 1 a 4 naissance sur 1000.
        c’est une vérité, va en parler a des médecins spécialisés. il y’a des blocs opératoires spécifiques pour ces cas.
        des analyses hormonales sont faites pour que le médecins décide de quel sexe garder, mais souvent ça vient après, car il choisit en fonction du plus facile a opérer, celui qui laissera moins de trace.
        c’est la pure vérité.
        ne te cache pas les yeux, ça existe.
        va voir par toi meme a quoi ressemblent ces gens.
        va discuter avec cette meme personne une fois plus grande qui se retrouve confrontée a un choix, plus difficile que les autres. elles ne savent pas parfois quoi choisir, tant bien que mal qu’elles restent entre les deux.
        c’est une réalité naturelle que vous autres considérez comme des déformations. mais a d’autres époque c’était balancé au feu considéré comme bete du diable.
        voyez la société progresse. la science est la pour nous informer que la frontière entre homme et femme n’est pas si nette et précise que vous le croyez.
        des hommes sont plus femmes, et inversement. allez voir l’indice de manning.
        et puis bon week end. moi je pars a la montagne

      • Finkielkraut n’a insulté personne et ses « horreurs » comme vous dites sont argumentées historiquement et philosophiquement. Qu’on ne soit pas d’accord avec lui est une chose, mais dire qu’il insulte est le preuve que vous êtes un idiot et un ignorant.

        « vous voulez faire taire ceux qui portent plainte parcequ’ils sont insultés? » Non, pas du tout, encore une fois vous n’avez rien compris. Je dis juste que porter plainte pour ce genre propos est une démonstration de totalitarisme. Que cela vienne de deux élus socialistes n’est que la cerise sur la gâteau. De plus personne ne semble se sentir gêner par cette mise en accusation et cette plainte, preuve que ceux que ça ne gène pas sont contre la liberté de parole.

        « la quenelle est un appel a la haine, y’a qu’a voir les nigauds qui l’a font. et ça ne m’étonnerai pas que t’en fasse parti. » Procès d’intention comme d’habitude, les méthodes fascistes dont vous êtes coutumier.
        Je ne vais commenter plus tellement cette polémique est minable.

        « les termes administratifs sont ceux de l’administration, toi tu restes libre de dire ce que tu veux. » Et alors ? Chez moi je peux aussi faire l’apologie de la pédophilie cela ne veut pas dire que je suis « libre » de faire cette apologie et heureusement !!! Comme quoi la limite de la liberté de parole c’est la moral et l’éthique, pas la lois. Quand l’Etat interdit un mot dans son administration pour des raisons purement idéologiques, c’est du totalitarisme.

        * »vous ne comprenez en rien le sens de cette théorie, vos arguments sont ridicules, tellement éloignés de la réalité.
        mais personne ne vous empèche de raconter vos betises, vous etes libre de dire qu’un homme c’est un zizi et une femme une zezette. »
        ai-je parlé de théorie du genre ? Non. Et les arguments en faveurs de ces études et surtout de leur entrée à l’école sont tout aussi ridicules.

        Pour le reste, vous êtes ce que vous êtes : un intolérant et un totalitaire. Ca ne change pas.

        « c’est les observations de médecins, et autres scientifiques qui on amené cette idée. » « a théorie du genre est pour les enfants nés avec un sexe que le médecin ne saurait déterminer. de 1 a 4% des naissances. » C’est faux ! et archi faux !!! VOUS NE SAVEZ PAS LIRE !!!! C’EST 1 à 4 POUR MILLE ET PAS POUR CENT. Ca change tout, on parle d’une ultra minorité… Je vous l’ai déjà démontré chez moi. Les chiffres que vous donnez sont faux. Les cas ou la médecine ne saurait déterminer le sexe représentent environs 500 cas en France… On est très loin de 1% des naissance que vous donnez parce que vous ne savez pas lire…Enfin les « gender studies » n’ont pas de base scientifique mais un socle philosophique et sociologique, ce n’est qu’après que la science s’est intéressée aux très très rares d’hermaphrodisme et autres anormalités génétiques.

        Apprenez à lire déjà, après on pourra discuter…
         » justement la théorie du genre explique que…. » Ce n’est qu’une théorie, dont ce n’est pas prouvé scientifiquement donc arrêter d’affirmer un truc qui n’est que théorique…

      • % %o quel différence? mon pauvre skandal tu ne comprends rien a la science, décider de la validité d’une chose selon sa position majoritaire ou non, c’est non seulement étonnant de la part d’un marginalisé idéologiquement mais en plus ça ne tient pas debout scientifiquement. si la théorie de l’empirisme est contredite par une observation toute infime et minoritaire qu’elle soit, tout la théorie vole en éclat.
        et c’est ce qui se passe là. on a observé et validé scientifiqument que tous les genres ne sont pas identifiables a la naissance alors on a changé la théorie des genres en y ajoutant la théorie du genre. ça ne v a pas plus loin.
        pour la dernière phrase, meme réponse que pour irena. tout est théorique dans la science, rien est prouvé définitivement.

      • L’Indien
        Du Clément !
        Ah bin je ne suis plus étonnée de tes délires !
        Tout le monde sait que le rhum de Marie-Galante est le meilleur du monde, tout en étant le plus expéditif…

      • « et un tablier pour faire la cuisine, aussi. »

        Je plussoie solennellement !

      • @L’Indien
        « % %o quel différence? »…. La même qu’entre 100 et 1000… soit une division par 10….

        Effectivement, si vous ne savez pas faire la différence entre 100 et 1000 je comprends mieux vos propos….

        De toute évidence vous ne savez pas compter c’est donc assez comique que vous donniez des leçons de science…

         » tout est théorique dans la science, rien est prouvé définitivement. »
        Il y a au moins une chose qui est prouvé définitivement : 100 n’est pas égale à 1000.

        Plus vous vous exprimez, plus vous confirmer votre profonde stupidité, c’est in bonheur !

      • quelle diffférence entre 1, 100, 1000, peu importe le nombre de la minorité visée, du moment qu’elle est prise en compte et que la science prend en compte son cas.
        les événements astronomiques les plus rares existent et ont leur role dans le bouleversement des théories. ils sont pris en comptre qu’il représentent 1% ou 1 pour %0.
        je te répète ça encore mais c’est pas sur que ça rentre un jour.

      • « personne pas meme le médecin nepeut dire si c’est fille ou garçon. pas meme l’enfant lui meme plusieurs années après. »

        Je croyais évidemment qu’il disait ça de tous les nouveau-nés… comment aurais-je pu imaginer qu’il parlait des vrais hermaphrodites ?

        On ne change pas une loi pour un pouillème de la population qui est malformé !

        Tout cela est hors de propos… Ce que je conteste évidemment, c’est que le lobby LGBT prétende de TOUS LES ENFANTS que l’on ne puisse pas deviner leur sexe à la naissance en regardant entre leurs jambes…

        Et je dis également qu’il n’y aura bien sûr jamais d’analyse médicale pour déterminer à la naissance si un petit garçon non-hermaphrodite est destiné ou non à devenir transsexuel.

      • vous etes dans une théorie du complot ridicule, personne ne dit que le sexe d’aucun enfant est non identifiable a la naissance.
        c’est juste vous qui avez mal compris la théorie du genre et surtout vous l’avez interprétée comme vous aviez envie de l’entendre.
        c’est tout simplement ridicule.
        et la réalité scientifique est pour tout le monde que ce soit une majorité ou une minorité.
        si la réalité de la vie raconte que des enfants naissent avec un sexe non identifiable dans une fréquence de 1 pour 1000 environ, et que ces gens là s’identifient sexuellement plus tard selon leur environnement social, alors on se doit d’enseigner cette vérité a l’école.

  11. – On me dit qu’il y a des juifs sur cet eucalyptus.
    – Quoi ? Tu vas regretter tes paroles peluche de merde !

  12. ça vient d’ou ce délire avec le koala?

  13. Bon bin j’ai bien rigolé ^^

  14. moi :
    carine005 | 14 février 2014 à 16 h 42 min |
    « On est tous libres de dire ce qu’on veut, pourvu qu’on ait le fric pour payer les amendes dues au MRAP, au CRAN, à SOS racisme, à la LICRA, au CRIF, à JSS News, etc etc… »

    carine005 | 14 février 2014 à 16 h 43 min |
    Et j’ai failli oublier : pour payer de bons avocats…

    L’Indien :
    L’indien | 14 février 2014 à 17 h 02 min |
    et ha oui j’ai failli oublier. vous confirmez donc qu’on est libre de dire ce qu’on veut.
    vous vous opposez donc au sujet de l’article.
    c’est bien de le reconnaître.

    Ce mec est un fou…

  15. Et bien! une belle prose que je viens de lire, dommage qu’elle se termine en logorrhée pas très plaisante. On avait connu l’Indien un peu plus mature, mais là, on le sent un peu perdu dans sa solitude du pauvre quidam perdu dans la foule. On ne sait pas où il veut en venir, et même ses oppositions état vs peuple, sciences vs expérience, théorie vs dogme, uniformité vs diversité, j’en passe, sont bien peu nettes à défaut d’être crédibles.
    – Un Etat, c’est ce qui assoit un groupement d’individus habitués à vivre ensemble, que l’on appelle peuple, dans une parfaite légitimité, ayant des prérogatives d’organisations, basées sur des droits et des devoirs. On dit souvent des « pouvoirs régaliens »; Et c’est là que les drames se jouent, savoir, qui mettre à la tête de ces pouvoirs et, surtout et d’abord, sur quel mode ? ( Un drame, c’est en 5 actes…) Il faut reconnaître que le peuple ne sait pas trop où il en est, sauf quelques affreux réacs qui ne pensent qu’à revenir en arrière – quel arrière, au fait – et qui le font savoir ?
    – Les sciences, fussent-elles expérimentales, physiques ou même mathématiques, ne sont que des sciences ne demandant qu’à se vérifier tout au long de leurs certitudes, chacune modelant l’autre, la concrétisant souvent, l’annihilant parfois; les mathématiques étant leur langage commun; elle-même étant en constante progression et renouvellement. Par contre, le domaine politique-économique-social perdure dans ses dogmes établis depuis 3 siècles grâce aux Lumières qui ont jaillie de la tête tranchée du malheureux Louis. Alors que la science expérimentale se devrait d’être appliquée à chaque instant, celle qui écoute les gens quand ils crient, celle qui juge du bien-fondé de telle ou telle avancée, celle qui ne plie pas devant les dogmes de certaines communautés-lobbies grassement payés par d’autres nations. Force est de constater la aussi l’autisme permanent et de plus en plus sévère de nos édiles. Évidemment, si apprendre à nos chères têtes blondes à se masturber dès l’école est un progrès immense face au formatage de leurs parents, on ne peut que flapper des deux mains: flap, flap, flap. On pourrait cependant, ne sommes-nous pas en démocratie, demander humblement si c’est bon pour la santé tous ces éloges du zizi .
    – Une théorie représente des idées façonnées la plupart du temps par des visions antérieures, par des lectures d’autres auteurs, et quelques fois par des a priori que nul ne peut expliquer, sinon par quelque Henri Poincaré en était coutumier, un autre avait découvert un beau théorème en remarquant que sa chemise était boutonnée n’importe comment, Laennec avait découvert le stéthoscope en jouant avec ses copains grattant un tronc d’arbre mort. Et que dire de Newton…
    Le dogme, lui, est haïssable du fait qu’il n’autorise aucune contradiction, aucune remise en question, bien que certains ont eu l’audace de les casser, sinon de les contourner : Philippe Auguste, par exemple. Aujourd’hui, ces Impératifs de la pensée ne sont plus très philosophiques ou religieux dans leurs fondements essentiels, encore que que la machine au bon docteur Guillotin en fut l’exécuteur le plus complet, mais se parent d’une nouvelle morale où les lois la constituent de A à Z et délimitent ainsi le citoyen lambda dans ses volontés de dire ce qu’il pense. Une loi passée en dogme ne représente qu’un minorité disposant seule des moyens pour la mettre en œuvre. Rappelez-vous Camille Desmoulins :« Ce sont les despotes maladroits qui se servent des baïonnettes, l’art de la tyrannie est de faire la même chose avec des juges. »
    On peut en citer quelques-uns de ces dogmes : la planète se réchauffe alors qu’il n’a jamais autant plus; l’extraction des schistes est nécessaire car il n’y a plus de pétrole; le sexe des enfants, et des adultes, n’est qu’une vision épouvantablement rétrograde car issue de formatage d’esprit déplorable : n’importe qui doit faire ce qu’il veut de son « intimité » avec qu il veut et à tout âge…dogme qui nous vient d’Amérique, pays moderne s’il en est. Et puis, le plus beau, le plus sacré, le plus peilloniste en cours d’application, celui que l’on résume par une seule date : 1905. Tout ça pour créer l’ultime dogme, celui qui régira la planète entière, l’Homme Nouveau. Nietzsche, Orwell et Huxley doivent se retourner dans leurs tombes : une lectrice répondait que cela nous faisait bondir, nous.
    Si une science n’est pas toujours figée et peut laisser libre cours à l’imagination, le dogme, lui, est parfaitement intangible et ce, même après la mort de leurs auteurs.
    – J’ai eu à composer un devoir sur le thème : « L’ennui naquit un jour de l’uniformité », de La Motte, si je ne me trompe. Je ne sais plus ce que j’en pensais à l’époque de ma tendre jeunesse, toujours est-il qu’actuellement, on la subit, à tous les étages de la vie pratique, intellectuelle et physique. Avec une préférence marquée chez certaines communautés, au travers du langage employé, de l’habillement, des réactions… la pensée elle-même s’uniformise par le biais de ces dogmes qui nous disent le bien et le mal, surtout le mal, pointant en dernier recours certaines lois mémorielles à l’encontre de personnes qui n’ont rien compris au plaisir du vivre ensemble, d’accepter les grandes marques d’amour sinon de tendresse prodiguées par nos chers émigrés d’ici et là. Uniformité dans la « diversitude », ou l’inverse ?On pourrait gloser à l’infini la dessus, évoquer les invasions des barbares qui ont façonnée les pays envahis, oui, certes, mais sans oublier que quasiment toujours, ce sont les envahisseurs qui qui qui subissaient les lois des envahis, rarement l’inverse, apportant malgré tout leur propres coutumes…Et à de rares exceptions, tous ces barbares avaient une même origine biologique, des gènes semblables, qui définissaient ce qu’il est interdit de nommer : « les races ». Et nous imposer l’origine de l’Homme comme étant Africain est un autre dogme qui sévit, bien qu’il se trouve en défaut depuis peu. Une chance.
    Bref, allez donc, cher Indien, visiter certains arrondissements de Paris, voir certaines villes de la campagne et regarder la chaleureuse amitié entre les peuples qui s’en dégage. De temps en temps, consulter les journaux, aux rubriques « faits divers» et posez-vous des questions .
    – Un dernier point de détails concernant la justice:
    D’après Me Delcroix:
    Depuis le code napoléon, les crimes et les délits sont assujettis à trois composantes essentielles du Droit, explicitant formellement et démocratiquement ce qu’on appelle LOI:
    – D’abord, l’existence préalable d’une loi portant interdit et sanction de tel ou tel acte,principe énoncé au XVIII siècle par Beccaria (1738-1794), jurisconsulte milanais auteur du Traité des délits et des peines, en une célèbre formule ; « nullum crimen, nulla poena sine lege » : il n’y a pas de crime donc pas de peine
    sans loi préalable ;
    – Ensuite, la réalité de cet acte dénommé par cette loi.
    – Enfin, la volonté,l’intention objective de l’auteur de cet acte commis seul ou en tant que complice.
    On ne peut que constater un non respect évident de ce cadre juridique, que se soit l’une au l’autre de ces composantes, voire les trois en même temps.
    Aujourd’hui, les juges exacerbent à l’envie le « délit mental », ne comportant aucun motif physique réel qui puisse l’expliciter, le modeler, et donc rendre coupable son auteur.
    Que l’on se souvienne du caractère prémonitoire du livre de Éric Blair, dit George Orwell (1903-1950), 1984, quand il prévoyait une extraordinaire atteinte à la liberté de pensée :
    [Winston] avait perpétré… le crime fondamental qui contenait tous les autres. Crime par la pensée, disait-on…
    Le simple fait de vouloir abolir, à tout le moins les amender, certaines lois votées le plus souvent à la cuillère implique les manifestants d’atteinte d’une forme aigüe anti-républicaine, anti-démocratique, avec sous-tendue la volonté de mettre en place un nouvel Ange de la Mort, un nouveau Belzebuth.
    Un autre, qui explique la différence entre insulte et diffamation:
    La diffamation, donc, est définie ainsi : toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé. i.e :  » blh est un escroc ».
    L’injure est toute expression outrageante ne contenant l’imputation d’aucun fait, .i.e:: « blh est un connard ».
    Ici, dans le premier cas, c’est de la diffamation puisqu’on m’impute un délit, susceptible de preuve, et le fait d’être traité de délinquant porte atteinte à mon honneur ou à ma considération.
    Le critère jurisprudentiel est simple : le fait diffamatoire doit pouvoir faire l’objet d’une discussion contradictoire et être prouvé. Sinon, c’est une injure.
    Et donc, bonsoir à tous, ou bonjour le cas échéant. et bonne fin de semaine .

    • En voila une belle réponse ! Bravo !

      Mais l’Indien avait perdu toute crédibilité au moment ou il confondit 100 et 1000….

    • Oui, vous avez raison blh. L’insulte n’est pas la diffamation, et je n’ai pas fait de droit.

      J’ai voulu malgré cela postuler que l’insulte soit un délit… pour dire cette chose qui me tient à coeur : la justice des tribunaux n’est pas la Justice immanente. Peut-être aurais-je mieux fait de me taire.

      • Et vous avez diantrement raison Irena, mais l’insulte est souvent laissée au for intérieur des juges. et comme la justice n’est pas immanente mais bien dogmatique et donc partisane, il est prudent de ne pas trop s’insurger, à tout le moins d’user de savantes constructions grammaticales. Le grand Céline affirmait qu’avec les mots on ne se méfie jamais suffisamment. Aujourd’hui, Il aurait très probablement recommandé de mettre nos mains dans nos poches.

      • « c’est un lobby qui s’acharne à dire qu’un bébé né garçon pourrait bien n’être pas un garçon, même si cela est impossible à prouver scientifiquement à la naissance. En effet, s’il était scientifiquement possible de prouver qu’un bébé qui porte une zigounette n’était pas un garçon, alors on lui ferait passer des analyses à la naissance qui lèveraient le doute à ce sujet, et alors il n’y aurait pas besoin de dispenser des cours à tout le monde pour faire comprendre à tout le monde qu’il ne porte peut-être pas la zézette qu’il croit. Seul ce petit garçon (et ses semblables) serait la cible desdits cours. »

        Lorsque j’ai écrit ça, je ne pensais vraiment pas que l’Indien me répondrait en parlant des vrais hermaphrodites (et autres anomalies de la nature)… Qu’il croie que je nie leur existence est juste ubuesque…

        Comment peut-on ravaler un tel débat à de pareilles blagues ?

      • Irena, les seules sciences exactes sont les mathématiques, encore que dans certaines géométries, les théorèmes classiques de Pythagore et Thalès ne fonctionnement pas du tout. Mais si ordinairement 2 + 2 font toujours 4, de même dans cette science expérimentale expliquant le plus beau théorème de la vie, la naissance, il n’est aucunement besoin de prouver qu’un être humain porteur d’un petit truc appelé zizi est un futur homme et non un une femme qui s’ignore ou qui se cherche. C’est comme çà depuis une éternité, et puis c’est tout… Il est à remarquer que toutes ces théories du genre sont des scories d’un escroc international ayant à sa suite d’autres escrocs tout à fait semblables, les Freud, Jung et autres Lacan.dont le mode opératoire se résumait ainsi :
        – Docteur, je suis anxieuse
        – Baisser votre culotte, on va voir çà…
        Il y a dans cette volonté récurrente de changer l’Humain en une sorte d’assemblage de chair et d’os, sans pensée, donc sans âme, une vision dont le burlesque n’a d’égal que l’imaginaire du progrès en perpétuel devenir, C’est Trosky qui renaît de ses cendres pour dézinguer Lénine.
        C’est le garçon qui DOIT jouer à la poupée, c’est la fille qui DOIT fendre le bois. Quant aux erreurs de la nature, choses que l’on remarque chez les animaux, les fleurs et même les poissons, volants ou non,  » qui ne constituent pas la majorité du genre. » ( Une savoureuse gabinerie :o) )
        Ne vous laisser pas abattre, vous êtes née femme, vous le resterez, quoi que vous fassiez de votre corps. .

      • C’est ça, baisser sa culotte… c’est ce qu’on nous demande à tous de faire…

      • « d’un escroc international ayant à sa suite d’autres escrocs tout à fait semblables, les Freud, Jung et autres Lacan. »

        De qui parlez-vous ? Quel est cet escroc international dont se réclameraient Freud, Jung et Lacan ? En vous relisant je me rends compte que ne vois pas du tout à qui vous faites allusion.

      • « Ne vous laisser pas abattre, vous êtes née femme, vous le resterez, quoi que vous fassiez de votre corps. . »

        Oui bien sûr, ce n’est pas de baisser ma culotte qui va retirer quoi que ce soit à ma dignité de femme et d’être humain, n’est-ce pas ? – Les femmes ne sont-elles pas d’ailleurs faite pour baisser leur culotte ? – Je la connais bien cette rhétorique, on me l’a déjà servie pour abuser de moi et en suite me moquer.

        Si l’on va par là, on peut dire que même une fois que je serai morte, (lorsque donc mes organes sexuels primaires et secondaires seront devenus des masses de chair inertes – qu’ils auront donc été dépouillés de leur fonction – et que mon âme s’étant absentées, d’aucuns pourront prétendre qu’ils ne m’appartiendront plus), même si tout le monde voulait que je sois un homme, et même si l’on marquait sur ma tombe que je n’étais pas une femme, je n’en demeurerais pas moins une femme. Aux yeux de la Justice immanente, on va dire.

        La justice immanente est bien pratique pour les bourreaux, dans ces cas-là. Pour les bourreaux un peu mystiques, s’entend.

        Car à défaut de justice dans le monde des hommes, on peut toujours s’en remettre au Grand-oeil-qui-voit-tout, ou à l’intelligence disparue des auteurs morts qui sont dans les livres, ou à une éventuelle postérité susceptible de nous venger… Quand je n’aurai plus le droit de dire : « Je suis une femme », je pourrai encore me fabriquer une petite idole en pâte à modeler, décider que cette idole est Dieu, et dire à mon Dieu : « Toi-même-tu-sais. »

        – Si cela m’arrive, je le ferai sans doute. Je demanderai alors à Dieu de châtier mes ennemis. Forcément ! … Que faire d’autre s’il ne me restait plus âme qui vive sur la terre pour me défendre ?

        On peut dire aussi à un prisonnier politique à qui des hommes en uniforme dénient son appartenance à l’Humanité, que même une fois qu’on lui aura arraché les ongles et la langue, il n’en restera pas moins toujours un homme. Jusqu’à quel point est-ce consolateur ? De même pour le meurtrier de sang froid dont on voudrait pouvoir dire qu’il est une bête (et l’achever comme une bête) : quelle que soit la quantité de sang qu’un homme ait sur les mains, il n’en reste pas moins, au sens strict, un homme.

        Non seulement on peut toujours réintégrer l’humanité, mais on n’en sort jamais, n’est-ce pas ? C’est bien pratique ! – Eh bien alors, pourquoi ne pas en abuser ?

        L’ouverture d’esprit n’étant pas une fracture du crâne, un homme peut très bien se faire enculer et rester un homme. Voilà en quoi consiste le fond de votre rhétorique.

        La nature ayant toujours le dernier mot au final, peu importe que nous transgressions ses lois pour nous divertir. Si Dieu est Tout-Puissant, on ne peut pas Lui faire de mal, n’est-ce pas ? – Faire du mal à Dieu… oh oh oh ! Quelle prétention !

        – La transgression des lois que les bigots disent divines (et que les gens de bon-sens disent naturelles) ne peut atteindre un Dieu-Tout-Puissant dans son être – car on ne peut atteindre l’Être dans son être, puisqu’un monde où il n’y aurait que du non-être est impossible. Il n’y a donc pas de crime contre Dieu, seuls les arriérés croient en cela… et donc en fait il n’y a pas non plus de transgression possible. La transgression n’existe pas. C’est là le fin-fond de votre propos. Voilà à quels syllogismes elle mène : tout est dans tout et inversement, il n’y a pas de bien ni de mal, tout n’est que subjectivité, il n’y a rien au-delà de la subjectivité.

        Voilà, alors chers lecteurs, je vous présente ce qu’on appelle La Gnose. C’est le gnosticisme. Vous voulez bien aller regarder dans Wikipedia ou ailleurs ce que les gnostiques faisaient aux petits enfants et aux fœtus dans les premiers temps de la chrétienté ?

        Tiens, pourquoi encore des histoires de petits enfants et de foetus ? – Parce que les petits enfants et les fœtus sont faibles et sans défense. Parce que lorqu’à force de se branler autour de la notion d’humanité, on en vient à vouloir faire des expériences amusantes sur du matériau humain – manipuler des esprits et de la chair -, il est plus facile de s’en prendre à un nouveau-né à qu’à un adulte.

        ***

        J’aime bien la réponse que la Bible donne à ces questions fondamentales au début de l’Ancien Testament. C’est une réponse comme une autre, me direz-vous, mais elle fait du bien.

        Il y avait deux villes nommées Sodome et Gomorrhe, les gens y faisaient des trucs pas beaux avec leurs zizis (on ne sait plus exactement quoi). Le Bon Dieu a vu ça. Il leur a laissé une petite chance de prouver qu’ils n’étaient pas pourris jusqu’à la moelle, puis devant le caractère indépassable de leur saloperie, il les a vitrifiés.

      • Et bien, moi qui croyais vous faire plaisir en vous affirmant femme, je me suis planté. Si j’ai bien compris vos premiers mots, j’avoue ne rien piger à ce dernier. J’ai simplement résumé les travaux de cet  » escroc international ayant à sa suite d’autres escrocs tout à fait semblables, les Freud, Jung et autres Lacan. » sous une forme que je voulais forcée et aussi rigolote. Tant pis. ( j’ai mis une virgule après semblables, pour permettre d’englober tout le monde dans ce genre de délire, tout en ayant pris soin de placer Feud en premier)
        Dommage que vous partiez dans des considérations un peu trop puériles sur le sort réservé aux femmes par les hommes macho, etc, car vous manifestez une certaine aisance dans l’écriture, mais qui a tendance à s’épanouir dans tous les sens; en fait, on a du mal à vous suivre.
        ps: très jolie photo sur votre blog.

      • « j’ai mis une virgule après semblables, pour permettre d’englober tout le monde dans ce genre de délire, tout en ayant pris soin de placer Feud en premier) »

        Donc c’était de Freud que vous parliez ? C’est à vous de vous exprimer plus clairement, je crois.

        Bon. Alors pour vous Freud est un escroc international ? Je ne connais pas beaucoup de gens qui affirment ça de sang froid (à part Onfray)… Je prends ça comme du second degré. Quelque chose me dit en effet que ce n’est pas là le fond de votre pensée.

        « Dommage que vous partiez dans des considérations un peu trop puériles sur le sort réservé aux femmes par les hommes macho, »

        What ? Où j’ai parlé de ça dans mon précédent commentaire ? OU CA ?!

        Vous aussi, quand on vous prend en défaut, vous vous amusez à errer en apesanteur dans les espaces vides infinis du Hors-Sujet… comme l’Indien ?

        « en fait, on a du mal à vous suivre »

        Heureusement pour vous, j’ai envie de dire… Heureusement que le monde est peuplé de débiles comme l’Indien qui ne comprennent ni ce que je dis, ni où vous voulez réellement en venir.

        « très jolie photo sur votre blog. »

        Cette photo de Marilyn avec sa cicatrice est immonde. Je l’ai mise pour susciter la terreur et la pitié. Non pour que des vicieux s’en délectent.

      • blh
        On dirait que tu découvres Irena ?
        C’était Bizette, sur mon blog !
        Et c’était comme ça, très obscur.
        Du moins pour nous, les gens zordinaires. Enfin quand je dis ça, je parle pour moi.

      • Ha ha ha ! Très obscur… heureusement pour vous (bis repetita)… Heureusement pour vous, les gens sont cons et ont des apriori débiles sur moi qui les empêchent de me lire correctement.

      • Ici je m’adresse à l’Amiral Woland.

        Souvenez-vous Amiral (ou allez voir dans vos archives)… La dernière fois que je suis venue ici, Scandal s’en prenait à un gauchiste (j’ai déjà oublié le nom du blog de ce type, et son pseudo)… il se trouve que le dernier article du blog du gauchiste en question s’attaquait au blog de BLH. C’était à propos de la proposition de loi p.s que combattait la Manif pour Tous.

        BLH s’était insurgé contre cette proposition de loi, mais bêtement, d’une façon caricaturale et grossière… (un peu comme lorsqu’il émet ici des propos caricaturaux et peu lisibles sur Freud, Lacan et consors)… Or il se trouve que le gauchiste du blog dont se moquait Scandal avait eu lieu de pointer du doigt – justement et à raison – la non-pertinence de certains arguments de BLH. Le gauchiste montrait par a + b qu’à l’heure où avait été publié son article, il était impossible que BLH ait lu la proposition de loi qu’il critiquait. Et ses arguments étaient on-ne-peut-plus valables !!

        Quand Scandal m’a dit à peu près en ces termes (pour se moquer de moi) : « Va donc lire le gauchiste Untel, tu vas bien t’entendre avec lui » et que j’ai cliqué sur un lien qui renvoyait en première page à l’article contre BLH, je n’ai pu que tomber d’accord. J’ai remercié Scandal en lui disant qu’effectivement, il arrivait que des gens du camp opposé écrivent des choses lisibles.

        Scandal s’est fichu de moi, bien sûr, et j’ai rué dans les brancards… Mais souvenez-vous tout de même des mots que j’ai eu à ce moment-là à propos de BLH (vous pouvez aller les rechercher dans vos archives !). J’avais écrit ceci, et je vous le ré-écris de mémoire :

        « Je suis contente que quelqu’un pointe enfin du doigt que le blog de BLH n’est pas un blog /sérieux/ »

        A bon entendeur. Pour ceux qui restent à l’écoute, merci de votre attention.

      • Je ne comprends plus rien : j’ai eu des soucis avec mon blog avec un gauchiste ? et de quelle loi parlez-vous donc ?
        En ce qui concerne les psys et autres démiurges, il y an a deux qui crèvent le plafond : Freud et Bernays .
        – le premier fut un véritable bricoleur de sources qu’il piquait un peu partout ; lire à ce sujet le livre « Mensonge freudiens» de Jacques Bénesteau.(il y en a d’autres)

        – Edward Bernays au début des années 1920.
        Couverture du livre de Bernays Propaganda (1928).

        « Edward Louis Bernays, né à Vienne en Autriche le 22 novembre 1891 et mort à Cambridge (Massachusetts) le 9 mars 1995 (à 103 ans), est considéré comme le père de la propagande politique institutionnelle et de l’industrie des relations publiques, dont il met au point les méthodes pour des firmes comme Lucky Strike. Son œuvre aborde des thèmes communs à celle de Walter Lippmann, notamment celui de la manipulation de l’opinion publique. Il fit à ce titre partie du Committee on Public Information créé par Woodrow Wilson pour gagner l’opinion publique américaine à l’entrée en guerre des États-Unis en 1917. »

        J’ai eu l’occasion de sortir le petit intermède de la culotte à une psychologue – pas chiatre – dans le cadre d’une remise en forme physique : elle a rigolé doucement.; et comme elle était – elle l’est encore – fort jolie, j’ai rigolé en même temps.
        Quant à dire que seul le subjectivisme – qui renvoie l’ascenseur au relativisme – est ce qui guide le monde, il faudrait préciser qu’ils sont issus des Lumières, bien avant 1789. .Auparavant, il existait un certain consensus pour établir une morale qui fut propre à contenter tout le monde, malgré quelques erreurs, évidement.
        Et je persiste en disant qu’il n’y a aucun mal à être une femme, sans pour autant vous proposer un examen approfondi de votre intimité.
        Bon, je pense qu’il faudrait arrêter nos propos ici, le grand chef doit surement tâter de la souris pour nous faire le faire.comprendre

      • « En ce qui concerne les psys et autres démiurges, il y an a deux qui crèvent le plafond : Freud et Bernays . – le premier fut un véritable bricoleur de sources qu’il piquait un peu partout ; lire à ce sujet le livre « Mensonge freudiens» de Jacques Bénesteau. »

        Savez-vous qu’avant que vous ne citiez leurs noms dans le présent fil, je ne connaissais pas l’existence du psychiatre Bernays, ni du livre sur Freud de Bénestreau ?

        Mais… quelle surprise ! Voilà que je découvre un dossier complet – vraiment très très complet ! – à leur sujet sur l’étrange blog (un peu porno-trash) de L’Heureux Dresseur De Torts (LDDT), qui fait justement partie des grands affidés de Carine :

        http://lhddt.wordpress.com/freud-bernays-ces-juifs-qui-manipulent-le-monde/

        Encore un blog qui a tout l’air à première vue d’être d’un blog de crétin, mais où l’on étale de la culture de très-haute voltige comme de la confiture, avec des bons gros morceaux de foutage de gueule dedans… Oooh…

        Dans les grandes rubriques de LHHD, on trouve aussi :

        Cheffe de bande / « Le Principe de Lucifer » :

        http://lhddt.wordpress.com/cheffe-de-bande-le-principe-de-lucifer/

        Chat logique (sous-titré chat mort-vivant) :

        http://lhddt.wordpress.com/chat-logique/

        Où l’on constate que LDDH est également capable de faire un petit peu de vulgarisation concernant les derniers progrès de la physique quantique, lorsque l’occasion se présente…

        Ainsi que d’autres rubriques, où l’on devine qu’il parle et écrit le chinois…

        Ah, j’oubliais la « Page à tout faire » où l’on ne peut que constater que LDDH et BLH entretiennent en quelque sorte une amitié à la fois érudite et symbiotique depuis le début de leurs blogs respectifs (si ce n’est avant) :

        http://lhddt.wordpress.com/page-a-tout-faire/

        ***

        Mais qui ira lire ces kilo-tonnes de littérature compliquée remplie d’images porno-trash et qui sera assez fin pour en analyser la teneur ? Pas grand-monde dans la réacosphère, hélas.

        Sauf Carine, bien sûr, qui joue le rôle bétasson de la bonne copine girl-next-door mais maîtrise absolument toutes les notions et les concepts (dont un certain nombre de notions de théologie très pointues) avec lesquels jonglent BLH, LDDH et toute la clique de leurs sosies, et se montre capable tous les jours que Dieu fait sur son propre blog comme sur les leurs, de les comprendre à demi-mot et de discuter avec eux sur un pied d’égalité.

        Tout cela est bien sûr normal, c’est moi qui suis parano. Bien sûr.

      • « Je ne comprends plus rien : j’ai eu des soucis avec mon blog avec un gauchiste ? et de quelle loi parlez-vous donc ? »

        Ca c’est le fil où je me prends la tête avec Scandal :

        « https://amiralwoland.wordpress.com/2013/12/09/ce-nest-pas-quon-narrive-plus-a-la-lever-cest-quon-nen-a-meme-plus-envie/#comment-35441 »

        Jegoun c’est le nom du gauchiste en question, et ça c’est son article :

        http://www.jegoun.net/2013/12/la-droite-nest-pas-aidee-par-ses.html

        Et voilà effectivement ce que j’ai dit :

        « Ce qui m’a bien plu dans le dernier article de ce Jegoun, je vais vous le dire, c’est qu’il mette le doigt sur le fait qu’un blog comme celui de Corto n’est pas un blog sérieux. »

        Ha ha ha ! Ce n’était pas le blog de BLH, mais celui de CORTO !

        Je me suis trompée, j’ai confondu les deux ! Ca alors… xD

        On se demande bien pourquoi je vous ai confondus, hein… Ah oui, ça doit peut-être venir du fait que tout entre Corto et BLH est interchangeable… du caractère fait-à-la-va-vite et mal branlé de leurs articles et de leurs blogs respectifs, à leur omniprésence chez Carine005, en passant par le fait qu’il s’exprime à peu près exactement de la même manière… Et qu’ils contribuent massivement l’un comme l’autre à donner à peu de frais l’illusion que Carine se situe au centre d’une blogosphère réac hyper active… Bref’ ! – Je suis une dingo, donc qui voudra me croire de toute façon ? :)

        « J’ai eu l’occasion de sortir le petit intermède de la culotte à une psychologue »

        Quel petit intermède ? Il n’a pas été question ici de petit intermède…

        « Et je persiste en disant qu’il n’y a aucun mal à être une femme »

        -> Hors sujet dans les étoiles.

      • « J’ai eu l’occasion de sortir le petit intermède de la culotte à une psychologue – pas chiatre – dans le cadre d’une remise en forme physique : elle a rigolé doucement.; et comme elle était – elle l’est encore – fort jolie, j’ai rigolé en même temps. »

        Aaaah, ok. Ce que vous me dites, c’est que dernièrement vous avez fait rire une jeune et jolie psychologue en lui jouant la scène suivante :

        – Docteur, je suis anxieuse…
        – Baissez votre culotte, on va voir ça.

        Freud disait que les hystériques n’avaient besoin que d’un seul traitement : « penis normalis dosim repetitur ». [Véridique!!]

        Vous allez dire que je n’ai pas d’humour – moi -, mais comme j’ai lu ce matin dans les actualités l’histoire du Procès du Dr Hasout, gynécologue, qui a violé, mis enceinte puis avorté lui-même certaines de ses patientes, je ne trouve pas cela très drôle… Désolée.

        « Pour l’accusation, le Dr Hazout a abusé de son autorité en s’en prenant à « des personnes qu’il savait particulièrement vulnérables », des femmes d’autant plus fragiles et dépendantes qu’elles voyaient en lui le dernier espoir de tomber enceinte. »

        Vous savez ce que ça veut dire, abuser de son autorité sur quelqu’un en état de faiblesse ? Moi je sais et ça ne me donne pas envie de glousser.

      •  » L’Heureux Dresseur De Torts (LDDT), qui fait justement partie des grands affidés de Carine : »
        Manque le H ! C’est LHDDT !
        Je hurle à la falsification volontaire !
        Pléonasme d’ailleurs.

      • Oui, j’ai oublié le H. Si vous croyez qu’ils sont faciles à retenir, tous vos acronymes… C’est d’ailleurs un autre grand classique en trolling, ça : créer des pseudos qui se ressemblent tous plus ou moins, difficiles à retenir ou absurdes, pour que l’esprit soit tenté de les zapper comme un bruit de fond… ou encore qui ressemblent à s’y méprendre à des pseudos de vraies personnes, jusqu’à ce que la mémoire de ceux qui ont connu les interventions de celles-ci sur le net, les oublient et les remplacent dans leur esprit par le fake.. etc.

      • Et on ne dit pas « bétasson » !
        C’est en quelle langue, ça ?
        On dit connasse, pétaaaasse, pouffiaaaasse, fonxionnèèèèère, proooooof, antisémiiiiiite.
        Mais « bétasson »… Pffffff

      • Je n’ai rien contre les fonctionnaires dans l’absolu (les chercheurs de nos universités et nos soldats ne sont-ils pas des fonctionnaires ?). Vous ne m’aurez pas par ce biais-là.

        Ce que je dis, ce n’est même pas que vous êtes une bétassonne… Ce que je dis au contraire c’est que vous êtes quelqu’un de très très intelligent (et plus cultivé encore qu’intelligent) qui se fait passer pour la friendly-girl-next-door un peu mollassonne militante de base.

        Ca vous sert à vous faire pleins de « copains ». Des « copains » qui malheureusement ne seraient jamais devenus vos « copains » s’ils savaient qui vous êtes vraiment – et surtout à quel point vous vous foutez effroyablement et constamment de leurs gueules.

        Quand je suis apparue chez vous sous le pseudo Bibi/Bizette, j’ai essayé d’avertir Dxdiag qu’elle faisait fausse route lorsqu’elle vous considérait comme l’une de ses semblables et une amie virtuelle… Évidemment, elle n’a rien voulu entendre, et elle a eu vite fait de retourner sa suspicion contre moi. Il est vrai que mon pseudo n’incitait pas vraiment à la confiance… « Bibi », ça ne faisait pas très sérieux… mais j’avais mes raisons pour avancer incognito. Je ne crois pas de toute façon que Dxdiag aurait écouté Millie ou Raiponce non plus.

        Je n’allais pas prendre le risque d’attirer une fois de plus le scandale et le discrédit sur les identités avec lesquelles je publie des article pour « sauver » Dxdiag du ridicule, non ?

        Qui a jamais pris le risque de se « griller » pour me sauver du ridicule, moi ? [A part peut-être – hélas! – le troll lui-même, une fois ou deux, – pour le sport, parce que c’est quelqu’un qui aime le risque -, je ne vois pas.]

      • Carine la girl next door… rien que d’y penser j’ai des frissons dans le bas du ventre….

      • C cool pour toi, Skandal.

        Le bas du ventre, c’est là que tu places ta fierté ?

  16. Et béh, les questions de zizi:zezette, ça en réveille certains!
    Une société qui laisse des traves éduquer vos gosses est une société malade.

    • Ouais, d’ailleurs au-dessus, on a libéré la libido du libéral…

      • Très jolie allitération sur la racine « lib » qui renvoie à la fois à « liber » en latin et à « lieb », l’amour en allemand. Quand on ajoute par-dessus cela un petit clin d’oeil carabin avec du vocabulaire typiquement psychanalysant, je crois qu’on peut dire que vous faites un strike, cher Coach. :)

  17.  » à leur omniprésence chez Carine005, en passant par le fait qu’il s’exprime à peu près exactement de la même manière… Et qu’ils contribuent massivement l’un comme l’autre à donner à peu de frais l’illusion que Carine se situe au centre d’une blogosphère réac hyper active… »

    Mais qu’est-ce que je viens faire là-dedans moi, au centre de la droite avec mes 4 ou 5 commentateurs ? mouhahaha…

  18. « Sauf Carine, bien sûr, qui joue le rôle bétasson de la bonne copine girl-next-door mais maîtrise absolument toutes les notions et les concepts (dont un certain nombre de notions de théologie très pointues) avec lesquels jonglent BLH, LDDH et toute la clique de leurs sosies, et se montre capable tous les jours que Dieu fait sur son propre blog comme sur les leurs, de les comprendre à demi-mot et de discuter avec eux sur un pied d’égalité. »

    Et ça vous embête ?

    La « bonne copine girl-next-door » se doit de parler petite culotte, drague et sous-vêtements, en plus de ses recettes de tartopom, pour être la bonne fille de la bloge ?
    Oui, mes potes et moi avons pris l’habitude de nous comprendre à demi-mot. C’est de l’auto-défense. Ca vous décoiffe ?
    Oui, nous sommes sur la même longueur d’onde. Ca vous défrise ?
    Oui, je comprends tout ce qu’ils disent et ils comprennent ce que je dis. Etonnant pour une femme, non ?
    Ca vous la coupe !
    Et nous n’avons pas besoin d’être lourdasses pour nous apprécier les uns les autres, même si pas toujours d’accord sur tout. C’est bizarre, hein !

    « Tout cela est bien sûr normal, c’est moi qui suis parano. Bien sûr. »
    Je sens dans votre tirade et dans sa conclusion comme une espèce d’insinuation accusatoire, comme dirait l’autre, qui part dans deux sens que je définirais comme suit :

    1) soit je fais partie des RG ou de ce qui les remplace, et vous n’avez de toute façon pas à vous en faire, votre blog n’apportant rien à la compréhension de ce pauvre monde.
    Vous bavardez, et c’est bien, et c’est tout ce que l’on vous demande.
    Votre parano n’a aucun lieu d’être. Vivez zen…

    2) soit vous me prenez pour un homme qui se cache. Et ça, ça me fait jubiler. Au moins…
    Dans mes réactions et mes sujets de billets, de même que dans ma façon de les traiter, vous semblez étonnée de trouver un ton qui n’est pas forcément féminin, presque viril
    .
    « et se montre capable tous les jours que Dieu fait sur son propre blog comme sur les leurs, de les comprendre à demi-mot et de discuter avec eux sur un pied d’égalité. »

    Putain, quel beau compliment ! Merci Irena !
    D’habitude, on fustige plutôt ma sensibilité, mon émotivité toute féminines ^^. Et on me dit que les femmes ne comprennent rien à la politique et seraient mieux dans leur cuisine. (ce qui est vrai, vous le savez !)
    Vous n’êtes pas pour l’égalité homme-femme ? Moi si, chacun avec leurs spécificités. C’est mon « féminisme » à moi de parler sur un pied d’égalité, de me maraver avec l’adversité, d’applaudir de toutes mes mains quand je trouve que ce que je lis est juste et bien.
    Je ne minaude pas, ne recule pas, je me bats avec Marchenoir quand il fait chier, rigole avec lui quand il est drôle. Je me bats avec un autre mec ailleurs, j’essaie de respecter mes adversaires. Et mes amis savent que je les apprécie, oui. Certains me le rendent. Merci à eux.
    Je ne suis pas une femen. Je ne dis pas « mort aux hommes, place aux femmes ». Je vis ma vie.
    Et je ne suis pas un homme, si votre parano vous faisait douter de qui je suis. Une bonne dizaine de blogueurs peuvent en témoigner, non pas pour des relations d’alcôves ! Mais pour avoir gueuletonné et manifesté ensemble. Croyez-moi, ça crée des liens beaucoup plus solides…
    Vous devriez essayer.
    Et je ne suis pas la pute next-door, dont vous vous demandez si il/elle porte jupe ou pantalon. Ou kilt. Et je ne suis pas jeune, je ne suis pas sur le marché. Je ne l’ai d’ailleurs jamais été. Détendez-vous.

    Vous avez tout compris ou je recommence ?

    • Ta gueule. Tu fais juste partie de l’équipe du troll. Troll qui évidemment à ce niveau-là de trolling, fonctionne /aussi/ en équipe – va demander à Cormary ce qui lui est tombé sur le coin de la gueule : ce n’était pas un troll isolé.

      En fait tu es plus que ça. Tu es l’acolyte privilégiée du troll. Son « âme damnée », comme on dit. Car je sais – et tu sais que je sais – certaines choses supplémentaire… je n’ai juste pas les moyens là tout de suite de les prouver à tout le monde… mais ces moyens, si je tenais à vous persécuter à chacune de vos apparitions (et elles sont nombreuses!), vous ne tarderiez pas à vous-même me les fournir.

      Bien sûr que tu es une femme. Oui, une femme, avec un style mou typique de femme. Je n’ai jamais remis cela en cause. Une femme à lunettes qui a fait khâgne, et qui sous certains aspects de a personnalité (mais certains aspects seulement) ressemble un peu « pour de vrai » à son personnage de Mouette « qui se marre ». Voilà.

  19. « soit je fais partie des RG ou de ce qui les remplace »

    « soit vous me prenez pour un homme qui se cache. »

    Non. JE TE PRENDS POUR UN TROLL.

    « Oui, mes potes et moi avons pris l’habitude de nous comprendre à demi-mot. C’est de l’auto-défense. Ca vous décoiffe ?
    Oui, nous sommes sur la même longueur d’onde. Ca vous défrise ? »

    Rien ne me dérangerait là-dedans si vous n’étiez pas des TROLLS ! :)

  20. Trop de trolls tuent le troll ^^

  21. « Car je sais – et tu sais que je sais – certaines choses supplémentaire…  »
    J’attends avec impatience…

    • Tu peux toujours geler sur place si tu attends un coup bas de ma part. Moi je ne fais pas de coups bas. Je ne dis que ce que les gens doivent savoir – pour leur bien à eux.

      Je suis pour le droit à l’information, moi, figurez-vous ! [Mais je ne fais les poubelles de la vie privée de personne.]

      • « Car je sais – et tu sais que je sais –  »
        C’est bien ça le pire et c’est ça qui me fait peur !
        Le fait que vous sachiez que je sais que vous saviez… Ah non, je refais :
        Le fait que vous sachiez que je sache que tu sais m’est absolument et définitivement difficile à supporter.
        Qu’est-ce que je peux faire pour réparer et me faire pardonner?

      • Effectivement, nous habitons sur une petite planète que d’aucuns appellent «réacosphère» et ce n’est pas une de nos moindres satisfactions que de pouvoir y échanger des idées, des mots à la recherche non pas du temps perdu, mais plus pour tenter la gageure de comprendre le passé pour anticiper l’avenir.
        Mais où le bât blesse est assez éloquent chez vous, car vous méconnaissez arbitrairement le contenu sémantique de ce mot, réactionnaire, savoir:
        re, retour en arrière, et action, du latin actio, façon d’agir.
        Nous réagissons au temps présent qui ne nous est pas très bénéfique, à défaut d’être agréable, mais nous le faisons selon nos propres sensibilités, nos émotions, nos expériences. Peu nous chaut qu’il y en ait de droite ou de gauche, d’en haut ou d’en bas, nous sommes toujours en quête d’une vérité dénonçant tel ou tel propos, telle ou telle action que nous jugeons en porte- à-faux pour notre pays, au vu de leurs résultats quant à l’organisation de la cité.Nous vivons dans une large diversité d’opinions, dans un encorbellement de bons mots face au mur qui se rapproche à la vitesse V.Et s’il arrive parfois, souvent même, que la prose de l’un ulcère celle de l’autre, si un commentateur s’offusque des propos tenus par un autre, il n’en demeure pas moins que que chacun d’eux essaie de comprendre son vis a vis, de lui en tirer la substantifique moelle de la pensée, pour en prendre le meilleur.
        A de rares exceptions près, la vulgarité est absente, non plus que les jugements ad hominem voire circumstantiæ renvoyant iceux aux points Godwin.
        Ce qui est navrant chez vous est votre propension récurrente à vous décliner en experte auto proclamée dans n’importe quel domaine. Vous seule avez raison et, conséquemment, vous ne supportez pas ceux qui vous asticotent. Vous partez dans un paradigme de phrases si étourdissant pour vous défendre, que vous en perdez son fil d’Ariane. Et donc, peu vous comprenne, et tous vous le font comprendre. On ne sais pas où vous voulez en venir, on ne connaît que vaguement ce que vous souhaitez et comment s’y astreindre logiquement.
        Oui, nous sommes divers au sein même de ce mot galvaudé à l’envie qui, pourtant, nous permets d’être unis, de faire bloc face à nos destins…
        Et malgré tous les apocopes liés à ce mot réactionnaire, il est fort probable, sans préjuger des uns et des autres, que tous s’en tamponnent le coquillard avec une queue de langoustines.
        Irena, laissez-nous un peu de votre humour, ne vous forcez pas dans votre colère.
        Hugh. J’ai dit.

      • « Nous réagissons au temps présent qui ne nous est pas très bénéfique, à défaut d’être agréable, mais nous le faisons selon nos propres sensibilités, /blablabla sirupeux/ »

        Je ne critique pas le fond, je critique les procédés.

        « Ce qui est navrant chez vous est votre propension récurrente à vous décliner en experte auto proclamée dans n’importe quel domaine. [..etc.] »

        Ca, tu n’aurais pas dû, enfoiré. Non seulement c’est totalement faux, mais même si c’était vrai ça ne change rien au fait que vous êtes des enfoirés, toi et ta clique. Sache que je ne force nullement ma colère à ton encontre. Tu te crois aimé alors que tu ne suscites que la crainte et la pitié. Tu es ma guerre, pas mon ami.

        J’ai une notion stricte de ce qu’est le respect d’autrui. Le respect de la dignité humaine d’autrui. Vos procédés ne respectent personne et ne sont que des moyens de vous foutre de la gueule du monde du haut de votre supposément « haute sapience » bouffie de vanité.

        Je serai toujours du côté des gens comme Woland contre les gens comme toi, même si les gens comme toi ne perdent jamais une occasion de m’encenser pour m’endormir (le flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute), et même si les gens comme Woland m’ignorent, se désintéressent de ce que j’écris et même s’ils ne me comprennent pas.

        Plutôt humiliée et incomprise que du côté des salauds… que du côté des TROLLS !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s