Archives quotidiennes : 12 février 2014

Uniformisation et digestion

Uniformité partout

Quasiment plus un endroit dans le monde qui ne soit frappé de ce mal insidieux qu’est l’uniformisation. Partout les mêmes pubs, les mêmes fripes, la même façon de penser, les mêmes excitations molles, les mêmes références bas de gammes parlant au plus grand nombre.

La démocratie peut éventuellement être souhaitable en tant que système politique, mais en tant que culture où chacun à son mot à dire sur des sujets qui les dépassent, c’est la gangrène gazeuse de l’esprit et de l’âme. A force de mettre au même niveau républicain l’avis du doctorant et celui cantonnier sur tous les thèmes, sachant que le cantonnier sera très supérieur au doctorant dans certains cas pratiques, on finit bien par se rendre compte que ce qu’ils disent ne se vaut pas. Par conséquent, par souci démocratique, on n’aborde plus que des questions où les 2 peuvent être à égalité, donc on ne parle plus de rien et tout devient pareil puisque sur des riens, la majorité peut avoir raison sans vague et sans risque. La pensée n’a plus de mâche, elle n’est plus que de la bouillie grise qui ne plait ni ne déplait à personne.

Qu’ils aillent se faire foutre… Malheureusement, même cette attitude a été phagocyté par de grands types aux cheveux long et jouant de la guitare en prenant des airs sombres et inspirés. Nous sommes dans un recoin de l’estomac, espérant avoir encore un peu de temps avant de nous faire digérer. Tout ce que nous pouvons faire c’est œuvrer pour un ulcère ou un cancer. C’est pas gagné.