Archives quotidiennes : 21 février 2014

Edito pour Mediavox: Presse à génocide variable

Un jour mon prince viendra, mais en attendant j’aimerais bien un jour comprendre ce qui fait que les journalistes parlent de telle ou telle chose plutôt que de telle ou telle autre.

Dans l’actualité récente on parle beaucoup de Kiev et de ses manifestants qui semblent être des démocrates d’extrême droite très attachés à l’UE ou détestant vraiment la Russie. Bref, on n’y comprend que dalle, cela ressemble à un combat de mélanofavorisés dans un tunnel sans lumière, mais on en parle. Beaucoup.

En même temps, à Caracas, il semble se passer la même chose en encore plus violent, mais là c’est déjà difficile d’obtenir des informations. Une miss locale est passée ad patres, ça mettra sans doute sur les dents ces grands titres de l’intelligence féminine que sont Elle ou Marie-Claire.

Je passe rapidement sur Damas, qui n’intéresse plus personne mis à part quelques barbus que nous leurs exportons avec plaisir (un bon point pour le commerce extérieur et le rayonnement culturel de la France, coup double !).

Pendant ce temps, et depuis grosso merdo 60 ans, des millions de Nord-Coréens se font sadiser par une clique de types dignes des pochetrons les plus violents qu’on ait pu réunir à la surface de cette planète (Hé Dédé, tu crois pas que ce serait marrant et décoratif de remplacer la colonne vertébrale de ce type par une pompe à bière ?).

Lundi, un rapport de l’ONU est sorti sur le sujet. Vu sa teneur, personne ne peut faire comme si il ne savait pas. Bordel, on peut sans doute compter les cotes des affamés et des torturés sur google maps ! Pourquoi est-ce qu’on tolère de telles saloperies ? Je croyais qu’après la première, puis la deuxième guerre mondiale on avait dit en boucle « plus jamais ça » ?

Comment peut-on continuer de l’aide humanitaire à des dirigeants qui la distribuent selon leur bon vouloir tout en génocidant son propre peuple? Pourquoi est-ce qu’on ne fout pas la pression aux chinois sur le sujet, en mode, les gars, on sait que vous n’êtes pas des tendres mais là quand même vous soutenez un régime de tueurs de masses ! Qu’on essaie au moins de passer des résolutions à l’ONU, c’est à peine plus que de rester les bras croisés, mais ça évite d’avoir trop le gout de vomi dans la bouche quand on se regarde dans le miroir.

Quant au Sud-Coréens, comment peuvent-ils supporter de vivre tranquillement alors que leurs compatriotes servent d’expériences pratiques des démiurges de cet enfer sur terre ?

Comment nos amis humanistes et progressistes peuvent-ils dormir la nuit tout en sachant que de pauvres gens se font shoahiser dans l’indifférence générale ?

Alors puisqu’on aime bien les plus jamais ça, voici les miens. Plus jamais on ne devrait dire qu’on aurait dû en faire plus pour mettre fin aux atrocités nazies, tout en insistant sur la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Plus jamais on ne devrait prendre au sérieux les gens qui nous parlent des méchancetés d’Israël envers les palestiniens, tout en se contrebalançant des horreurs Nord-Coréennes.

Plus jamais on ne devrait dire plus jamais ça tant que les tarés seront au pouvoir en Corée du Nord.