Fin de mission?

Quand j’ai commencé à bloguer, le 5 mai 2005 (on ne se moque pas trop merci), je ne savais pas très bien dans quoi je m’embarquais. Au départ je voulais participer à la campagne de Sarkozy sur les internets, et puis au fur et à mesure que j’écrivais je suis devenu de moins en moins militant et de plus en plus exaspéré par le monde moderne. Finalement, j’ai entrepris d’écrire en espérant convaincre 2 ou 3 personnes et à en faire rire un peu plus. A l’époque nous n’étions vraiment pas nombreux. Puis la « réacosphère » s’est étoffée avant de presque disparaître de nouveau, noyée parce qui est aujourd’hui un vrai mouvement d’ampleur. J’aime m’embrasser les biceps en me disant que j’ai un peu participé à ce mouvement, à ma façon très personnelle à base de catapultes et de koalas et de violences sexuelles.

Ce blog a-t-il encore une utilité alors que d’autres ont repris le flambeau avec plus de talent et d’efficacité que moi? C’est la question que je me pose. Est-ce que je dois à mes quelques lecteurs fidèles de continuer? Je n’en sais rien. Parfois j’ai l’impression d’être dans « les évadés » avec plus de tunnels dans la merde et moins de rédemption et je me sens un peu las. Parfois j’ai encore envie de me faire un chapeau avec les entrailles de nos dirigeants et un joli veston avec leurs poumons.

Bref, je suis un peu perplexe sur l’avenir de Brèves 3.0. Advienne que pourra.

Publicités

76 réponses à “Fin de mission?

  1. cretinusalpestris

    Fatigue printanière.

    Une petit cure d’acérola et il n’y paraîtra plus.

    Et pis merde, où vont aller Carine et Robert pour s’engueuler, hein ? Vous y avez pensé ?

    Pardon, Amirale, je m’emporte.

  2. C’est bizarre cette introspection que font de temps en temps certains blogueur.

    Je n’ai pas du tout la même. J’écris parce que cela m’amuse, que je tente d’exprimer une idée à peu prêt cohérente et que j’aime la faire partager.

    Rien de plus, mais rien de moins.

    Est ce que je sers à quelque chose ? Probablement pas, mais je m’en cogne sévèrement.

    Et puis je ne veux surtout pas laisser toute la place aux totalitaristes socialistes.

  3. Ah non, déjà que Fromage+ est devenu aphone, vous n’allez pas vous y mettre zaussi ! Qui nous fera rire avec des histoires de koalas et de catapultes ?

  4. Ah nan, n’advienne pas que pourra !
    Et puis quoi encore ?
    Cretinus a raison, mais ce n’est pas le pire !
    Les koalas vont-ils perdre leur dernier refuge ?
    Vous restez épicétou.
    Un ptit coup de vitamines de printemps et il n’y paraîtra plus.
    Ce navire ne deviendra pas un navire fantôme errant éternellement dans les brumes nordiques. Brrrrrr…
    Faites-nous un billet romain, ça va vous requinquer.

  5. Sébastien Tellibag

    Je suppose qu’on est censé dire « Noooon amiral fait pas le con reste avec nous, on a besoin de toi » en jettant nos petites culottes humides….Quelle attention whore ce Woland ^^ Bon trève de plaisanterie je pense qu’il devient difficile aujourd’hui pour un bloggeur de continuer à écrire alors que tout a déjà été dit et que finalement il nous reste plus qu’à regarder le bateau couler en nous disant « j’avais raison…. »

    • Même pas besoin de me flatter… Je veux juste tenir cette petite communauté au courant de ce qui se passe. Mais je veux bien votre petite culotte quand même.

    • Mais non tout n’a pas été dit et nos hommes et femmes politiques se chargent de nous donner du travail régulièrement.

    • Seb’ a tout dit. C’est le printemps, les tendres petits bourgeons sur les grands arbres noirs sont humides de la rosée du matin, vous sentez dans votre colonne vertébrale la secousse électrique des mille petits frissons de la grande impatience naturelle… Tout ce que vous voulez au fond, c’est qu’on vous donne de l’amour !

      Si vous vous ennuyez de vous-même, à parler toujours de politique – ce qui est bien compréhensible, ma foi ! – vous pouvez toujours enfiler une paire de bas bleus et vous mettre à rimailler comme un vulgaire intello froufroutant.

      /La poésie, c’est bon pour ton Qi ; c’est du relativisme bénin./

      Moi ça fait des années que je me jure à moi-même que je vais cesser toute activité polémique sur le web et retourner à mes premières amours : la création, l’imagination, la littérature. – Lorsque toute opportunité de changer le réel semble épuisée, n’est-ce pas que l’heure a sonné de se mettre à la fiction ?

      N’en écriviez-vous pas de temps en temps, des petites fictions, par le passé, mon cher Amiral ?

      ***

      Voilà, vous avez eu ma petite culotte. Tâchez à présent de vous remettre au travail… – schnell !

      Arbeit macht frei !

      ***

      [Quand on n’a pas le moral, rien de tel qu’un bon spectacle comique. Et puis découvrir de nouveaux talents, ça met en joie… Grâce à vous, l’autre jour, j’ai découvert /Le jour sans fin/. Mon compagnon ne voulait pas croire que je n’avais jamais vu ce film… Et j’ai a-do-ré ! Encore un grand classique populaire qui manquait à ma culturation ! Trop contente d’avoir comblé cette lacune…

      En guise de rétribution, je vous enjoins chaleureusement à télécharger le dernier spectacle de Gaspard Proust (/Gaspard Proust Tapine/), qui est une tuerie (même s’il mollit quelque peu vers la fin).

      G. Proust, il est trop fort. Je suis trop trop amoureuse ! <3

      http://leplus.nouvelobs.com/contribution/964608-salut-les-terriens-l-insupportable-blague-de-gaspard-proust-sur-les-otages-au-niger.html ]

  6. Faites pas le con, continuez ! On n’a pas encore eu le temps de s’engueuler.

  7. Continuez s.v.p. même en réduisant la production :-) mais continuez !

  8. Robert Marchenoir

    Ca commence à se raréfier. Est-ce que tout le monde a rejoint les portails de droite ?

    • Les portails de droite?

      • Robert Marchenoir

        Je veux dire tous les médias alternatifs de droite, plus ou moins professionnels : Atlantico, Contrepoints, Les 4 Vérités, Le Rouge et le Noir, Novopress, Institut Turgot… Vous voyez l’idée.

      • Ah oui effectivement… Ne restent plus que ceux qui comme moi ne vendent pas leurs âmes pour quelques euros.

      • Robert Marchenoir

        Evidemment il faut rajouter Fdesouche et Le Salon Beige, mais j’en oublie sûrement.

      • Robert Marchenoir

        On me signale une manifestation de koalas en colère qui exigent le maintien de leurs avantages acquis et refusent la délocalisation en Italie, ou tout autre pays de merde dépourvu d’eucalyptus et de catapultes (eucalyptus, catapultes : jolie rime interne, non ?).

      • Toute manifestation koalesque sera réprimée avec la plus grande dureté. Sinon oui c’est joli mais c’est un blog d’intellectuels à frous frous qui parlent de rimes ici…

      • Robert Marchenoir

        Ah, bon. Donc vous allez faire la guerre, alors ?

      • J’espère bien!

  9. Tout a peut être été dit (quoique…) mais l’on ne vient pas trop tard!

  10. Allons bon !
    Personnellement je vois deux bonnes raisons de tenir un blog politique.
    1) Parce que ça vous amuse et que vous prenez plaisir à échanger avec les camarades de chambrée qui viennent chez vous.
    2) Parce que vous voulez participer à la bataille des idées. Dans ce cas il faut faire preuve d’abnégation et se mettre dans le crâne que nous ne saurons jamais vraiment si nos efforts personnels ont servi à quelque chose. La seule chose dont on peut être sûr, c’est qu’il y a place pour toutes les productions de qualité. Qu’il existe de gros paquebot n’ôte pas une once d’utilité aux petites barquasses. La diversité des efforts est une des clefs du succès.
    Bon, bref, si jamais vous doutez de l’utilité de la bataille des idées vous pouvez toujours vous rabattre sur le point 1).
    Et si tenir votre blog ne vous amuse plus, dites nous carrément qu’on sent le pâté, ce sera plus clair !

  11. P’tain ! Même si vous éprouvez cette lassitude que je connais bien, songez à toutes les conneries que vont nous sortir les ceusses qu’on se farcit jusqu’en 2017 et ceux, quels qu’ils soient, qui vont suivre ! Sans vous et les koalas pour nous aider à dégorger, on aura du mal, même avec un fisting buccal quotidien…

  12. Vous n’étiez quand meme pas pro sarkozy?
    anti ségolène je pourrais comprendre a la limite.
    Sinon je vous conseil d’arrêter. au moins un temps. histoire que l’envie revienne. ou de faire autre chose, repartir incognito, camper un autre personnage que le zyke.
    de toutes façons sarko n’est pas là avant 2017 et il est mal barré pour réussir son pari.

  13. billet qui résonne mieux qu’un partage. Au plaisir de vous lire

  14. Robert Marchenoir

    Désolé de changer de sujet, mais j’aimerais expliquer, avec beaucoup de frous-frous intellectuels, pourquoi je suis tellement intolérant vis-à-vis de l’anti-sémitisme bovin et obsessionnel que l’on peut rencontrer dans « notre camp ».

    Ceci est le témoignage d’une jeune fille juive de 16 ans qui a été, pendanrt deux ans, quotidiennement en butte aux insultes et aux agressions anti-sémites de ses camarades dans une école de Saint-Denis, à tel point que sa mère a fini par la retirer de l’école et a décidé d’émigrer en Angleterre :

    At school in the St Denis area of Paris the humiliations were constant. They were designed to make me feel abnormal, deformed, disgusting. Psychological and physical humiliation.

    Everything I said or did were constantly scrutinized, criticized, belittled, and turned around in order to mock me in public. As were all my physical characteristics. “For fun”. This was every day for two years, each week worse than the last one. When not actively mocked and harmed, I was ignored.

    If there was group work, I was forcibly excluded: nobody wanted to team up with a “nasty Jew”. Never any help from anybody. In German lessons, Nazi crosses were drawn on my desk. They were in ink, except for one which was engraved in the wood. When I saw pointed out these swastikas to the teacher, she erased the ink one while saying that it was nothing, and merely a coincidence that it was on my table. The engraved cross stayed on my table during the whole year.

    Some examples of physical violence used against me: one day I was surrounded by about fifty children, with three girls (2 Muslims and 1 Catholic) close to me who took it in turns to hit me. The game was to see who could hit me the hardest. Others looked on and laughed, while others said that was what a “Nasty Jew” deserved – a typical insult against me.

    There were other games: when I was sitting on a bench in the courtyard, a Muslim boy and two Muslim girls took it in turns to strike me on the head as they walked past. They circled me, striking me on the head each time, hitting harder each time.

    La suite ici :

    http://lawandfreedomfoundation.org/2013/02/12/this-is-paris-today/

    • Une école de Saint-Denis …
      C’est très pertinent quand on veut prouver l’antisémitisme des Français.

      • Si elle avait été blonde aux yeux bleus, Gauloise selon le cliché, elle aurait souffert tout autant, sinon plus.
        Et personne n’en aurait parlé, elle se serait juste pendue, ses parents n’ayant pas la possibilité de fuir.

      • Robert Marchenoir

        Vous êtes indécrottable, Carine. Je pensais qu’à défaut de dire quelque chose de pertinent ou simplement de charitable, vous feriez profil bas sur ce coup-ci. Penses-tu…

        Votre anti-sémitisme, qui n’est plus à prouver — il suffit de lire votre blog –, votre anti-sémitisme et celui des autres Français qui font ce choix, nourrit, encourage et conforte celui des musulmans. Cela ne vous dérange pas trop d’être du côté des enfants qui ont martyrisé cette jeune fille ? Ca ne vous dérange pas trop d’avoir la même idéologie ?

        Au demeurant, vous n’avez pas bien lu son témoignage. Elle mentionne explicitement le fait que, parmi les écoliers qui se succédaient pour la frapper, se trouvait une fille catholique.

      • Robert Marchenoir

        On vous présente un témoignage réel d’une jeune juive réelle qui a réellement été martyrisée pendant deux ans en raison de sa judéité, (par anti-sémitisme, donc), et au lieu de modérer votre anti-sémitisme habituel, de le mettre en veilleuse ou simplement d’exprimer quelque compassion à l’endroit de cet enfant, tout ce que vous trouvez à nous dire, c’est que si elle avait été française de souche, elle aurait subi la même chose voire pire.

        Autrement dit, vous mettez sur le même plan des faits réels et une hypothèse tirée de votre imagination. Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle.

        En admettant même que les écoliers français de souche soient victimes des mêmes attaques que les écoliers juifs, ce qui est loin d’être avéré, la conclusion juste serait de condamner aussi bien le harcèlement anti-sémite que les persécutions anti-françaises.

        Penses-tu ! Vous filez le coup de pied de l’âne à cette jeune fille en prétendant que, elle, elle peut émigrer. Non seulement c’est faux (figurez-vous qu’il n’y a pas davantage un droit à l’installation et à l’emploi au Royaume-Uni pour les Français juifs que pour les Français non juifs), mais ce faisant, vous revendiquez pour les Juifs le rôle de bouc émissaire auquel les assigne l’anti-sémitisme : puisque le nôtres se font harceler à l’école, eh bien les Juifs doivent morfler aussi, et d’ailleurs ce serait aussi bien s’ils débarrassaient le plancher.

        Plus ça va, et plus je trouve votre attitude répugnante.

      • Marchenoir
        On voit bien que vous n’avez pas le commencement de la plus petite idée de la vie réelle, et de sa projection dans les établissements de l’éduc naze.
        J’ai vu des gamins se liguer pour en tabasser un autre.
        Je me suis interposée (et oui…mon manque de compassion et de solidarité humaine aurait pu me conduire à détourner les yeux, comme vous le faites sur les viols et assassinats de jeunes filles FDS, mais bon) et j’ai été un peu surprise lorsque je les ai vus tous se retourner contre moi (verbalement) pour m’expliquer, la « victime » y compris, que ce n’était qu’un amusement et leur façon à eux, que je ne pouvais évidemment pas comprendre, de lui souhaiter son anniversaire.

        Comment pouvez-vous croire ce témoignage ?
        Vous qui n’arrêtez pas de seriner partout que les profs sont tous des gauchistes niais, des fonxionères serpillières prêts à se vendre tous pour la défense du tout puissant Etat, que leur ,vocation première est de réciter le bréviaire communiste voulu par les ministres successifs, comment pouvez-vous croire ceci :

        « In German lessons, Nazi crosses were drawn on my desk. They were in ink, except for one which was engraved in the wood. When I saw pointed out these swastikas to the teacher, she erased the ink one while saying that it was nothing, and merely a coincidence that it was on my table. The engraved cross stayed on my table during the whole year. »

        Ca ne vous paraît pas un peu gros ?
        C’est tellement ridicule que je m’étonne que même vous, vous y ajoutiez foi.
        Dans mes ex établissements, les profs auraient immédiatement grimpé aux rideaux et auraient fait des délégations au rectorat, voire auraient porté plainte contre X. Bref…

        Et ça :

        « Some examples of physical violence used against me: one day I was surrounded by about fifty children, with three girls (2 Muslims and 1 Catholic) close to me who took it in turns to hit me. The game was to see who could hit me the hardest. Others looked on and laughed, while others said that was what a “Nasty Jew” deserved – a typical insult against me »

        vous y croyez aussi ? Si je comprends bien, il y avait 50 élèves autour d’elle, dont 3 filles qui s’amusent à la frapper. Il manque une virgule quelque part mais j’ai compris que ce sont ces filles qui la frappent. Détrompez-moisi je fais erreur.
        Je viens de vous dire que dès qu’il y a regroupement suspect, dans un établissement difficile, il y a hurlements, glapissements si vous voyez ce que je veux dire et ce genre de jeu est impossible. Même dans le 9-3. Surtout même.

        Il n’en reste pas moins que je trouve déplorable que les enfants ne se reconnaissent plus que dans une identité communautaire. Je regrette avec vous qu’on en soit arrivés là en Fwance (ou Frankistan, si vous préférez). On n’est plus Untel ou Unetelle, mais un Juif, ou un Muslim ou un Catho. Elle est belle leur laïcité…

        Et de ça, je ne me sens aucunement responsable, vu que je n’ai jamais voté ni pour l’UMP ni pour le PS.

        Votre appréciation de mon blog n’engage que vous. Si vous ne comprenez rien, ce n’est pas mon problème. Je vous engage à kliker (encore…) sur la dernière vidéo de Jacob Cohen que j’ai postée.
        Les Juifs comme lui, je les admire et les respecte.

        De même regardez donc le film Defamation. Vous en apprendrez beaucoup sur la « victimisation » des jeunes Juifs et leur formatage à la paranoïa.

        La WW2 est terminée depuis presque 70 ans.

      • SAINT DENIS ! Marchenoir, SAINT DENIS !

        CQFD

        Vous ne savez donc pas ce que c’est que Saint Denis ?

      • A Carine qui n’est pas une mémère, à MArchenoir qui m’a traité de Troll alors que moi aussi j’ai jamais voté (A A A) : Voilà ce qui arrive quand on écrit qu’on ne se parle plus… Amiral Waouland !! Vivement qu’on en arrive aux procès qui vont bien faire marrer les anti-dieudonnistes.

      • Robert Marchenoir

        Ben voyons, Carine… Maintenant, ce témoignage est faux ! Les chambres à gaz n’existent pas, les mères juives obligent leurs filles à faire des faux témoignages à des sites anglais, le 11-Septembre n’a pas eu lieu… Mais quels menteurs, ces Juifs ! Ils feraient tout pour se rendre intéressants ! Et pourquoi cette femme cherche-t-elle à émigrer en Angleterre ? C’est par amour pour la bière tiède, à votre avis ?

        C’est bizarre, tout à l’heure, votre excuse était que si cette fille avait été française non juive, elle aurait subi bien pire. Maintenant, votre excuse, c’est que le témoignage est faux. Il faudrait savoir…

        Bien sûr, il est tout à fait connu que les Juifs ne sont jamais persécutés par les musulmans en France. Ni dans les autres pays européens. Ca n’existe pas. C’est d’ailleurs pour ça qu’il sont de plus en plus nombreux à quitter l’Europe… Votre mauvaise foi est hallucinante.

        Je connais très bien votre blog, je le lis de près. Vous y soutenez des thèses anti-sémites, de même que l’essentiel de vos commentateurs habituels et que les sources auxquelles vous vous référez. J’y renvoie les lecteurs :

        http://lamouettejoviale.wordpress.com/

        Bien entendu, il faut se taper plusieurs billets, avec les commentaires, pour saisir tout le sel de la chose. Vous n’y dites pas « Les Juifs au four ». C’est un peu plus dissimulé que cela. Mais le propos est parfaitement clair.

        Jacob Cohen est un abruti. C’est le type même du Juif anti-sémite. Il en existe. C’est difficile, d’être juif, figurez-vous. Il est tout à fait compréhensible que certains rejettent ce fardeau. Epouser les thèses anti-sémites quand on est juif permet de se donner une petite notoriété vite fait. C’est évidemment plus difficile (même pour un Juif…) de réussir par le travail, de devenir un grand banquier, un grand médecin, un grand musicien…

        J’ai regardé le film « Defamation » bien avant vous. Visiblement, vous n’y avez rien compris. Si c’était le cas, vous n’écririez pas ce que vous écrivez, et vous banniriez la plupart de vos commentateurs. « Defamation » est un excellent travail journalistique, original, novateur, pertinent, honnête, sans parti-pris ni esprit militant, et qui aide énormément à comprendre aussi bien l’anti-sémitisme que la mentalité juive, ainsi que les mécanismes de défense que les Juifs ont élaboré contre l’anti-sémitisme.

        Apparemment, vous n’y avez pris que ce qui conforte vos préjugés et vos obsessions.

        D’ailleurs, vos abrutis de commentateurs n’y ont rien compris non plus. Alors qu’ils se jettent avidité sur n’importe quelle « vidéo » de propagande anti-sémite que vous leur balancez, là, calme plat dans les commentaires. Il faut croire que ces messieurs-dames sont trop fatigués pour se taper un documentaire long-métrage. Dès que ça dépasse cinq minutes et qu’il n’y a pas « IsraHeil » toutes les quatre phrases, c’est au-delà de leurs compétences.

        Pour une fois qu’ils avaient sous le nez un film tourné par un Juif, chez les Juifs, dans des endroits où ils ne pourront jamais mettre le nez et où vivent et travaillent ceux qui sont pour eux la cause de tous les maux du monde… Mais être anti-sémite n’a jamais été un gage de curiosité intellectuelle, n’est-ce pas ?

        Au demeurant, vous êtes singulièrement culottée de me faire la leçon avec « Defamation », dans le même commentaire où vous prétendez, de façon totalement imaginaire, que le témoignage de l’écolière juive que j’ai cité est un faux. Le réalisateur de « Defamation » a, entre autres, enquêté en Europe, et il a justement relevé d’innombrables faits de harcèlement de Juifs par les musulmans, tel que celui dont témoigne cette jeune fille. Tellement graves et tellement nombreux, qu’ils conduisent désormais de nombreux Juifs, qui vivent en Europe depuis des générations, à quitter définitivement ce continent. Voilà ce qu’il y a dans ce film, entre autres.

        Quant à votre slogan péremptoire et militant selon lequel la Seconde guerre mondiale serait un passé révolu, une vieille Juive, réfugiée dans un pays du Nord de l’Europe, interrogée il y a quelques années sur la montée des agressions anti-sémites dans son voisinage, disait que cela lui rappelait, trait pour trait, la Pologne des années 30 qu’elle avait dû fuir pour rester en vie.

        Non seulement la Seconde guerre mondiale n’est pas terminée, mais elle recommence.

        Voilà la « vie réelle », comme vous dites. Vous êtes extrêmement mal placée pour m’accuser de ne pas la connaître, vous qui passez votre temps à travestir la réalité.

      • Quelqu’un peut fait un résumé du commentaire de Bob ?

      • A newSkandal : Me semble qu’on peut résumer ainsi :
        revoir Defamation avec un peu d’honnêteté intellectuelle
        revoir l’idée des juifs anti sémites comme étant des gagne facile
        redire que Carine devrait tomber sous le coup de la loi
        reconnaître que ça sent les années 30 en pologne par ici,

      • Je crains de les briser menu à l’ensemble des matelots du navire, mais je me fais un devoir de répondre à ce ramassis de conneries, toutes plus mensongères les unes que les autres. Je prie tout le monde de m’excuser, mais adressez-vous à Marchenoir qui fait rien qu’à m’emmerder ^^

        « Les chambres à gaz n’existent pas, les mères juives obligent leurs filles à faire des faux témoignages à des sites anglais, le 11-Septembre n’a pas eu lieu… »

        Ah bon, j’ai dit ça, moi ? Quand et où ?
        Admirons l’amalgame de faits, en plus du mensonge.
        Je doute de la véracité des faits dont parle votre témoignage, je ne parle pas de mère juive, ni ne dis que la jeune fille a été obligée !
        Vous forcez le trait, là, et mettre ces trois événements côte à côte dans la même ligne est ignoble en plus de stupide. Mais sans doute est-ce un effet de style ?

        « Bien sûr, il est tout à fait connu que les Juifs ne sont jamais persécutés par les musulmans en France. »

        J’ai dit ça, moi ?
        C’est vous qui niez que les FDS le sont autant que les Juifs, voire plus parce que sans associations de défense ! Le jour des meurtres perpétrés par Merah, une jeune fille d’Angers, une blondinette, était égorgée, par un « jeune», dans le silence médiatique le plus total. Il est vrai qu’une info immonde en occultait une autre, sans doute un peu moins immonde, puisqu’aucun Crif ne nous défend, nous.
        Ceux qui sont censés nous protéger ironisent même pendant le dîner du Crif, en insistant sur le fait que cette organisation parle fort, « que nous les écoutons et que nous les entendons… ». Peut-être n’avez-vous pas vu la vidéo de Hollande s’adressant à Cukierman ? Elle est sur mon blog, que vous lisez de près.
        Et qui les fait venir les musulmans persécuteurs de petites Juives ? C’est moi ou votre système libéral qui cherche à nous remplacer pour faire plus de profits ?

        « Je connais très bien votre blog, je le lis de près. »

        Je n’en suis pas flattée. Je me fous que vous me lisiez ou pas.
        Vous donnez mon lien. Merci de me faire de la pub mais les lecteurs de l’Amiral savent qu’il suffit de cliquer sur mon nom pour aller sur mon blog. En revanche, le vôtre ne mène nulle part.

        « Vous n’y dites pas « Les Juifs au four ». C’est un peu plus dissimulé que cela. Mais le propos est parfaitement clair. »

        Lol, si j’ose dire.
        Vous êtes un crétin avec vos procès d’intention.
        Vous auriez envoyé pas mal de monde à la guillotine sous la Révo de 89 ou à la gestapo pour faux témoignage pendant la WW2.

        Jacob Cohen : « C’est le type même du Juif anti-sémite. Il en existe. C’est difficile, d’être juif, figurez-vous. Il est tout à fait compréhensible que certains rejettent ce fardeau. »

        Sauf qu’il assume parfaitement sa judéité, vous devriez l’écouter.
        Cela dit, vous dites qu’il est difficile d’être Juif et qu’il est compréhensible que certains rejettent le fardeau. Et vous ne connaissez pas de FDS qui se disent qu’il est difficile d’être FDS, qui rejettent le fardeau et qui se complaisent dans ce régime complètement suicidaire pour eux ?
        Prenez les électeurs de l’UMP et du PS, plus ceux du Front de Gauche, et vous verrez ceux dont je parle. Je vous précise les choses, car j’ai renoncé à l’ellipse avec vous…

        « un grand musicien… »

        Vous lisez mon blog de près, dites-vous, mais sûrement pas toutes les rubriques. Dommage, vous y trouveriez de grands génies juifs de la musique, qu’en bonne antisémite qui se respecte, j’ai voulu faire apprécier à mes lecteurs antisémites.

        « Defamation » est un excellent travail journalistique, original, novateur, pertinent, honnête, sans parti-pris ni esprit militant, et qui aide énormément à comprendre aussi bien l’anti-sémitisme que la mentalité juive »

        Tout à fait. Sauf qu’apparemment soit vous ne l’avez pas regardé, soit il y a très longtemps, d’après ce que vous en dites après. Ce film est tellement honnête qu’il en est étonnant, tellement nous sommes habitués à une propagande en sens inverse. Voir plus loin.

        « D’ailleurs, vos abrutis de commentateurs n’y ont rien compris non plus. »

        Merci pour eux. Bien que nous ne parlions jamais de vous, car vous n’êtes pas notre centre du monde, je pense qu’ils vous apprécient beaucoup aussi.

        « ainsi que les mécanismes de défense que les Juifs ont élaboré contre l’anti-sémitisme. »

        Tout à fait ! On apprend à de jeunes lycéens à avoir peur. Avant un voyage en Europe, à Auschwitz (bin oui, que visiter d’autre quand on est jeune israelien ou jeune tout court quand on voyage en Europe ?), on les formate à la méfiance, on leur dit que les Européens sont anti-eux, qu’ils doivent rester enfermés dans leur chambre . Quand un papy polonais demande à un groupe de jeunes filles d’où elles viennent, le « traducteur »-accompagnateur leur dit qu’il les a insultées. C’est votre conception de statégie de défense contre l’anti-sémitisme ? C’est un processus de haine, mais il ne vient pas de moi !

        « Le réalisateur de « Defamation » a, entre autres, enquêté en Europe, et il a justement relevé d’innombrables faits de harcèlement de Juifs par les musulmans, tel que celui dont témoigne cette jeune fille. Tellement graves et tellement nombreux, qu’ils conduisent désormais de nombreux Juifs, qui vivent en Europe depuis des générations, à quitter définitivement ce continent. Voilà ce qu’il y a dans ce film, entre autres. »

        Là, j’en appelle à l’opinion publique, l’argument du film est strictement l’opposé.
        http://lamouettejoviale.wordpress.com/2014/01/19/defamation/

        Il démontre que l’agence américaine chargée de répertorier les actes antisémites aux States gonfle tous les petits événements de la vie, parce qu’il faut justifier les crédits alloués à l’agence et aux médias qui publient ces faits. Il est dit que c’est minime, eu égard à la population des USA.
        Et leurs « constatations » font foi au niveau mondial.
        L’Europe, dans le film, c’est Auschwitz et les marches du Sacré-Coeur, si mes souvenirs sont bons. Il faut que je le revisionne aussi.

        En bref, vous mentez Marchenoir !
        C’est être antisémite que de dire la vérité ?

        Bon, si quelqu’un peut faire un résumé pour Nicolas ^^

    • Marchenoir
      « En admettant même que les écoliers français de souche soient victimes des mêmes attaques que les écoliers juifs, ce qui est loin d’être avéré, la conclusion juste serait de condamner aussi bien le harcèlement anti-sémite que les persécutions anti-françaises. »

      Vous êtes impayable…
      « aussi bien le harcèlement anti-sémite que les persécutions anti-françaises. »
      Votre phrase même est communautariste.

      Le jour où le CRIF se mettra à condamner les agressions contre les FDS comme il le fait, à juste titre, quand ce sont les siens qui sont concernés, on en reparlera.
      On entend parler que de ces agressions-là, les autres sont passées sous silence.
      Allez donc voit les faits divers :

      http://faitdiversfrance.wordpress.com/
      Malheureusement, il s’arrête en Novembre 2013.

      http://carte.franceserv.com/index.php?year=2013
      Allez voir les « attaques aux personnes »

      Bon, je ne vais pas squatter le navire.

    • Irena
      Vous avez raison de combler cette carence :
      je n’ai peut-être pas assez insisté sur Saint-Denis et la composition sociale.

      Encore que , je me cite :

      « Une école de Saint-Denis …
      C’est très pertinent quand on veut prouver l’antisémitisme des Français »

      Il faut aussi lui préciser que sévit dans les écoles le syndrome de Gran Torino, le film de Clint, où l’on voit un jeune blanc se la jouer gangsta quand il se fait chahuter par des blacks dans la rue. Il veut se mettre « au niveau » et ne fait que rencontrer le mépris et les coups de ceux qu’il veut imiter.
      Dans nos écoles, comme partout hélas, il est bien vu de hurler avec les loups quand on veut survivre, surtout si on est un ptit blanc dont les parents n’ont ni les moyens pour une école privée, ni adresse de complaisance pour un beau quartier parisien, ni les moyens de pouvoir aller voir ailleurs si les gens sont meilleurs…
      La mixité sociale, ils la vivent de très près, eux…
      Ils font avec ou ils se suicident.

      J’ai bien peur que notre petite victime ne déchante à Londres ou ailleurs au RU…
      Mais on n’en saura rien, car il ne sera plus question de l’antisémitisme des Français. Je ne sais pas si les Pakos et autres Jamaïcains ou Trinidadiens seront plus « humains » que la petite Catho (je ne parle que d’elle, parle que les autres, on s’en fout, n’est-il pas ?)

  15. Amiral
    L’Indien vous conseille d’arrêter.
    Vous savez ce que ça veut dire !

    Sinon, vous pouvez toujours camper un autre personnage…
    L’essentiel n’est-il pas de jouer ? (c’est pas moi qui pense ça).

  16. Un amiral qui se rend?
    Et sans anglais dans les parages, c’est qu’il est définitivement devenu italien.
    Au moins, ne ferme pas la cambuse.

  17. Putain, venir chez l’Amiral pour entendre Marchenoir nous parler des malheurs d’une petite Juive agressée par une infâme gamine catholique… On ne nous épargnera donc rien ?

  18. Mike Brant, Claude François, et maintenant l’amiral….

  19. Bloguer, c’est fastidieux, ingrat et probablement pas très utile. Mais ça permet de rencontrer de chouettes copains, et ça, c’est drôlement bien.

  20. Tiens, il n’y a plus le lien du lapin malade sur la blogueroule.
    Il a coupé le signal il y a pratiquement un an, jour pour jour.

    Il y a pratiquement un an, jour pour jour, en défense d’Obertone, vous adressiez quelques mots doux à un certain Mouloud. Celui-ci semble également brûler d’un feu souverain à votre égard si l’on en croit l’abécédaire qu’il vient de pondre.

    Il y a pratiquement un an, jour pour jour, Robert et Carine s’apostrophaient sévèrement sur ce blog et semblent visiblement partis pour remettre le couvert. Cela m’attriste et me navre, mais bon, doit y avoir un truc cosmique entre eux, autrement, je vois pas.

    Enfin, pour améliorer le tableau enchanteur d’une réacosphère qui, quand elle ne crève pas, ne trouve rien de mieux que de se bouffer la gueule à longueur de lignes de fracture (au hasard: les juifs, leulibéralisme, l’atlantisme…), voici que le taulier d’un des rares blogs pouvant faire le lien entre les propres du gland et les pue de la gueule, nous fait part de sa lassitude et de son envie de lâcher l’affaire. Comme je le comprends…

    • Anton, oui j’ai retiré le lapin malade parce que j’ai un peu de ménage et que j’ai retiré tous les blogs qui n’avaient pas été mis à jour depuis plus de 6 mois (sauf pour certains que je connais dans la vraie vie). Je ne l’ai pas fait de gaieté de cœur pour le lapin, mais c’est comme ça.

      Pour ce qui est de Mouloud… lui et moi nous en remettrons.

      Robert et Carine font du Robert et Carine, que voulez vous.

      Sur le reste, je suis d’accord, je vous remercie et vive George Abitbol!

    • « d’une réacosphère qui, quand elle ne crève pas, ne trouve rien de mieux que de se bouffer la gueule à longueur de lignes de fracture  »

      C’est une grave erreur d’ailleurs. Nous devrions unir nos effort contre nos ennemis communs : les progressistes, les socialistes, les communistes, les écologistes et tout ceux qui veulent censurer et standardiser le Français grâce à l’EducNat et à la culture étatique.

      Ce qui nous rapproche est nettement supérieur à ce qui nous divise.

      • Skandal
        Ce n’est pas à moi qu’il faut dire ça, car je suis d’accord pour l’unité de notre camp..
        Pour ce qui est du problème Marchenoir-Carine, la question ne se pose pas, car je crois que nous ne sommes pas dans le même camp.

      • Skandal, Robert,

        La gauche, en substituant la figure de l’ouvrier par celle de l’immigré a remplacé la lutte des classes par la lutte des races.
        Au delà du logiciel économique et sociétal, c’est avant tout pour cette saloperie et cette trahison que cette gauche doit être combattue.
        Si l’on part du principe que la démographie allogène et la substitution de peuple que nous subissons revêt, à terme, un caractère irréversible, nous conviendrons pour dire que notre priorité politique est de lutter contre cela.

        Si nous affirmons clairement notre refus de devenir l’islam et l’Afrique, alors ce combat d’ordre civilisationnel peut en effet réunir beaucoup de monde (conservateurs, royalistes, libéraux, chrétiens, juifs, laïcs, athées, de droite ou de gauche etc.) bien au delà des clivages que nous constatons aujourd’hui et qui minent notre camp. Je ne vois pas aujourd’hui de question politique plus essentielle, ni à même de fédérer aussi largement.

        Voilà donc, pour la question du « contre quoi et avec qui ».
        Je note cependant chez Robert, que la question des juifs revient de manière obsessionnelle. J’observe, en France, à travers la ligne Finkielkraut, Goldnadel, E.Levy etc. une prise de conscience que nous avons peut-être à faire face à une menace commune. Non seulement je m’en félicite, mais je pense que nous aurions tout à gagner à ce que la majorité de la communauté et des élites juives suivent cette ligne au lieu de chier en permanence sur la tête des patriotes gaulois.
        C’est hélas loin d’être le cas, et je le déplore, bien entendu.

    • Robert Marchenoir

      Une réacosphère qui, quand elle ne crève pas, ne trouve rien de mieux que de se bouffer la gueule à longueur de lignes de fracture.

      Oui, bien sûr, vous avez raison : l’essentiel est de gueuler : « Tous ensembleuh-tous ensembleuh-tous ensembleuh », en se tenant les coudes et en se bourrant la gueule. Sans se demander sur quoi on est d’accord « ensemble » ou non.

      D’ailleurs, l’anti-sémitisme est un détail. Ca n’a aucune importance.

      L’essentiel est d’être « contre ». Contre quoi, on sait pas trop bien, m’enfin on est contre, c’est bien l’essentiel. Onvadir : contre le Système. Comme ça, chacun y fourre ce qu’il veut, et ne se sent pas obligé de s’expliquer. C’est bien pratique.

      • Robert, désolé mais là je ne vous suis pas. Les sentiments qu’on a ou pas à l’égard des juifs n’a pas à être l’alpha et l’omega de la pensée.

        Pour ce qui est « d’être contre », il me semble que certains d’entre nous ont publié un certain nombre de textes pour expliquer pourquoi (1243 ici pour être précis).

      • Et moi 292 depuis Août 2012.

      • Robert, vous ai répondu au dessus (7h35)

  21. Ah non, amiral.

    J’ai commencé à lire les blogs dans votre genre (le conservateur, puis fromage plus, puis vous, entre autres) en 2009, en pleine folie anti-ratzinger. Et même si je n’ai jamais vraiment déposé de commentaires sur ces blogs (pas assez bon ni drôle pour ça), ça a été un vrai soulagement de pouvoir lire ces blogs, et les commentaires: d’autres pensaient comme moi, et ils étaient nombreux. Et je continue, régulièrement, de les lire. Le votre contribue de manière manifeste (et j’insiste là dessus) au maintien d’un courant de pensée (et donc un groupe) qui était sous représenté en france.

    Un blog comme ça, c’est qq’un de doué pour la rédaction qui exprime clairement ce que d’autres pense confusément. Plus il y en a, mieux c’est. Et puis le votre il fonctionne bien quand même, et il a le mérite de la durée. ça fait vivre le courant de pensée, et donc le groupe. ça répare les dégats du passé (ideologie 68), et ça donne du coeur à l’ouvrage et à la bataille. Alors, on continue: sus aux tartares et aux bolchéviques (ça c’est pour mon côté de polonais primaire).
    Z
    Ps.maintenant vous pouvez vous embrasser les biceps.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s