Proust, Joyce et Nico Vega

Parfois, c’est effroyablement rare mais ça arrive, vos collègues de bureau vous surprennent en bien. Ainsi, je sors d’un déjeuner animé par une conversation sur la différence de rapport au temps entre Proust (qui tend vers une fin) et Joyce (qui tend vers la répétition).

Comme quoi, tout n’est pas toujours une punition.

En tous cas ça m’a mis en joie. En plus j’ai découvert cette reprise de bang bang. Bref, une bonne journée, de celles qui donnent envie de bouffer le monde et son petit frère.

Advertisements

5 réponses à “Proust, Joyce et Nico Vega

  1. Comment ça, vous discutez de Proust avec d’autres que moi ? Mais on va droit à la rupture, là !

  2. Bang bang….
    Je préfère la version originale.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s