Rapport de guerre

Alors que la blogowar que j’ai déclenchée ce matin se répand comme un feu de brousse quand les bochimans ont la vessie vide, il me semble que le moment est venu de faire un rapport détaillé de la situation et donc des liens.

Nicolas m’a répondu. Je lui en remettrais une nouvelle couche demain. Je pourrais le faire tout de suite mais j’ai un peu de boulot et il faut bien faire durer le suspense, le plaisir et la guerre, sinon nous allons nous essouffler trop vite et ce serait dommage comme le disent toutes les filles de bonnes familles.

Fidèle au poste, l’amiral Koltchak a presque instantanément répondu à mon appel. Et en plus il l’a fait fort bien. Qu’il en soit remercié.

Du coté de Noix Vomique, rien pour le moment. Soit il est en train de partager des fraises avec Grouchy, soit il est en train de fourbir de quoi tailler en tranches bien fines toute forme d’opposition.

L’excellent Didier Goux, par un prompt renfort, est arrivé au port ou quelque chose comme ça.

Skandal s’est transformé en chevau-léger et semble être partout à la fois.

Les soutiens de Nicolas se montrent pour le moment bien trop pusillanimes pour mériter la moindre mention honorable. Qu’ils restent donc dans la fraîcheur de l’ombre, ça leur va mieux au teint que la gloire nimbée de lumière éclatante de la bataille.

Publicités

51 réponses à “Rapport de guerre

  1. Je suis partout… comme dirait l’autre….

  2. Cher amiral, les canons du Novik, fleuron de ma flotte, sont à votre entière disposition.

  3. Robert Marchenoir

    Mais qu’est-ce qui se passe ? Il a bouffé du koala ?

  4. C’est fait, j’ai signé mon engagement…

  5. Seriez-vous donc sans pitié ? Ne vous a-t-on pas appris à respecter les démunis, que toute guerre exige un adversaire, que se comporter en barbare est une valeur de gauche ?

  6. « Selon le Canard enchaîné de mercredi, Manuel Valls et Christiane Taubira étaient au courant que Nicolas Sarkozy et son avocat étaient placés sur écoute par des juges. Le journal l’indique sur son compte Twitter mardi après-midi. » (20 minutes)

  7. Pingback: En hibernation | Regard Naif

  8. C’est la guerre et j’étais en train de glandouiller! Amiral, j’arrive. Un tour par le mess, histoire de déboucher une bouteille de pinard (le nerf de la guerre) et je vous envoie des renforts en couverture.

  9. Alors comme ça tu m’as mis sur écoute ?
    Ben ouais !! Qu’est-ce qu’on se marre non !
    Tu viens dîner quand à la maison ?

  10. Robert Marchenoir

    Halte aux parachutes dorés :

    Dominique de Villepin, après vingt ans d’absence du Quai d’Orsay, y est retourné « travailler » un jour… pour toucher une prime de retraite de 100 000 euros.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/10690923/Former-French-Prime-Minister-Dominique-de-Villepin-received-100000-from-government-for-a-days-work.html

    Je ne vois pas bien pourquoi Marine le Pen fait du gringue à Poutine, dont la fortune personnelle est estimée entre 40 et 70 milliards de dollars : nous aussi, on a nos oligarques-fonctionnaires à la tête de l’Etat.

  11. Il est toujours aussi désagréable, ce con…

    Et si on se faisait un blogowar entre nous, plutôt ? Parce que plutôt crever que de faire des liens vers ce crétin.

  12. Robert Marchenoir

    Même la propagande nazie en France, pendant l’Occupation, était moins caricaturale que celle de Poutine. Voici une affiche pour le « référendum d’autodétermination » (beaucoup de guillemets sont nécessaires) de la Crimée :

    Soit la Crimée devient russe, soit elle reste… nazie.

    Le « référendum » en Crimée offre deux options : le rattachement à la Russie, ou… une autonomie encore accrue, qui permettrait à la Crimée de signer des traités avec la Russie. L’option du statu quo (une importante autonomie au sein de l’Ukraine) n’est pas proposée.

    Le « référendum » en Crimée a été annoncé dans un délai d’une dizaine de jours, qui exclut toute campagne électorale de l’opposition.

    Le « référendum » en Crimée se déroule sous l’influence exclusive des médias russes, les chaînes de télévision ukrainiennes ayant été coupées.

    Le « référendum » en Crimée pose une question à laquelle le parlement fantoche de Crimée et le parlement russe ont déjà répondu.

    Le « référendum » en Crimée est organisé sous la botte d’une armée d’occupation de 20 000 hommes, appartenant au pays auquel la Crimée serait rattachée.

    Que dire de plus ?

    Que des étudiants en journalisme de Kiev ont créé un site pour réfuter les mensonges de la propagande russe, gobés et diffusés avec avidité par l’extrême-droite française :

    http://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/stopfake-org-le-site-d-etudiants-ukrainiens-qui-demonte-la-propagande-russe-4548/

    http://www.stopfake.org/en/

  13. Robert Marchenoir

    Je corrige, c’est encore pire (il faut lire la presse anglaise pour avoir des informations justes) : le référendum de Crimée offre le choix entre un rattachement à la Russie et le retour à la constitution de 1992, laquelle autorise le parlement régional à voter le rattachement à la Russie.

    Sachant que le parlement régional, envahi par l’armée russe, a déjà voté pour le rattachement à la Russie une heure ou deux après l’annonce du référendum.

    Le premier ministre de Crimée étant une marionnette mise en place par l’armée russe à la pointe des Kalachnikovs.

    Et après ça, il y a des gens à l’extrême-droite en France pour nous explique que la Russie de Poutine est plutôt démocratique.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/ukraine/10691386/Join-Russia-now-or-later-asks-Crimea-ballot-paper.html

  14. Robert Marchenoir

    Une série sur l’Ukraine par Thimothy Snyder, un historien américain spécialiste de l’Europe centrale qui lit onze langues européennes :

    http://www.nybooks.com/articles/archives/2014/mar/20/fascism-russia-and-ukraine/
    http://www.nybooks.com/blogs/nyrblog/2014/mar/01/ukraine-haze-propaganda/
    http://www.nybooks.com/blogs/nyrblog/2014/mar/07/crimea-putin-vs-reality/

    Je serais curieux de savoir combien de langues maîtrise un anti-américain comme l’énarque d’extrême-droite Jean-Yves Le Gallou, par exemple.

    • Robert Marchenoir

      Elle est d’autant plus conne que c’est si elle n’avait pas été au courant que cela aurait été inquiétant.

      J’espère bien que le garde des Sceaux est prévenu quand un juge fait écouter l’avocat d’un ancien président de la République !

  15. Robert Marchenoir

    Heureusment que les syndicalistes se battent pour nos droits, et que la fonction publique manque de moyens :

    http://www.20minutes.fr/societe/1285526-20140130-conseil-general-nord-responsable-syndicale-fait-chambrer-riad-maroc

  16. En bon petit soldat je ne clique pas sur les liens mais j’aime bien vous lire Marchenoir. J’ai des compétences d’agent double sous mes pestilences Trolliennes.
    Amiral, je suis la 5ème nageoire de l’hélice mais suis avec vous.

    Entres autres j’ai su qu’on s’active jusque dans l’espace pour retrouver le long courrier disparu MH370, que les uns et les autres justifient des déplacements de troupes type SOLAS… J’ai en cours un digest de ce qu’on m’a fait lire ce jour de déclaration de guerre, une petite larme pour vos envies de fin de mission. Voyez donc mon blog comme ce qu’il est , un trou, exil 3.0 de mes aspirations d’Eden. En exil depuis 2002, mais marin mobilisable si n’étaient mes enfants, mes parents , ma famille mon clan, c’est à se demander en creux pourquoi j’aime assez l’angle des soutiens de Nicolas.
    Si Dieudonné est d’accord et si un de mes boutons devait pouvoir servir vos desseins j’appuie. Au plaisir de vous arracher un commentaire je m’y mets à ce rapport de presse tétanisante. Car enfin le Front 3.0, le Pacifique Sud, dommage,

  17. Gros succès des mesures anti-pollution prises par le gouvernement. Dès l’annonce et avant leur mise en oeuvre, les taux sont redevenus normaux (comme attendu par les prévionnistes).

    Par ailleurs, à la place de Poutine, je surveillerais les B777 dans le ciel Russe.

  18. Robert Marchenoir

    Pour décontaminer l’atmosphère de la propagande pro-russe malsaine et irrationnelle qui empeste « nos milieux » ces temps-ci, je conseille cet article de Walter Laqueur dans Standpoint :

    http://www.standpointmag.co.uk/node/5409/full

    Walter Laqueur est un historien américain de 93 ans, il a donc un tout petit plus d’expérience que les têtes pensantes de l’extrême-droite française.

    Il est aussi juif, et ses parents ont disparu lors de la Shoah — car les nazis ont vraiment exterminé les Juifs, on est maintenant contraint de le rappeler, tant la blogosphère réactionnaire grouille de fines remarques et de blagues spirituelles tendant à insinuer le contraire.

    Il a aussi écrit, il y a cinq ans maintenant, un livre qui annonce la fin de l’Europe sous les coups de boutoir de l’invasion musulmane :

    http://www.amazon.fr/dp/031254183X

    Ce qui est plus que ne peuvent dire les nouveaux anti-sémites qui vouent un culte à Poutine sur Internet.

    Evidemment, ce livre est écrit en anglais, et n’a pas été traduit — on se demande bien pourquoi. Mais je gage qu’une part importante de nos néo-cagoulards ne lisent pas l’anglais, ce qui les condamne à l’ignorance pour ne pas dire à la superstition.

    Tout à leur anti-américanisme rabique, ils n’ont pas remarqué que l’anglais est le latin du XXIème siècle, et qu’il est tout aussi impossible d’être un savant ou un lettré aujourd’hui sans connaître l’anglais, qu’il était inconcevable de l’être au XVIème siècle sans connaître le latin, pour ne rien dire du grec.

    • « The last days of Europe ». J’avais lu ce livre en son temps. Mais c’était avant que je tienne un blog, sinon j’en aurais rendu compte. Un bon livre, mais depuis il y a eu celui de Caldwell sur le même thème, qui à mon avis est supérieur.

  19. Robert Marchenoir

    Aymeric Chauprade, bombardé « observateur international » du référendum de Crimée par les Russes… en compagnie de politiciens européens venant tous de l’extrême-droite pro-russe (quelle surprise !) :

    Au cœur de l'histoire en #Crimée, loin de la propagande médiatique. Sans mandat, au service des français. #UE #FPÖ pic.twitter.com/3MfuCAj0cd— Aymeric Chauprade (@a_chauprade) 16 Mars 2014

    Il dit ostensiblement « qu’il n’a pas de mandat » — sous-entendu du Front national, Marine le Pen ayant tenu à déclarer avant son départ qu’il ne représentait pas son parti. Mais cela ne l’a pas empêché, dans toutes les itnerviews qu’il a données sur place, de rappeler qu’il était conseiller de Marine le Pen pour les affaires internationales…

    Remarquez l’étrange revendication d’avoir accompli cette mission « au service des Français ». La Crimée est une possession française ? Je n’étais pas au courant ! Habituellement, lorsque des observateurs internationaux garantissent la régularité d’un scrutin, c’est pour préserver les intérêts de la population qui vote…

    En tout logique, Aymeric Chauprade aurait donc dû se déclarer « au service des Ukrainiens » — ou à la rigueur des Criméens. Evidemment, les intérêts des Criméens et des Ukraniens n’ont aucune importance dans l’affaire : seuls comptent les intérêts russes, ce référendum étant une mascarade imposée à la pointe des fusils de Poutine.

    Ce que Chauprade nous dit donc, avec ce tweet, c’est que les intérêts des Français coïncident, même pas avec ceux des Russes, mais avec ceux de Poutine, et que les Criméens, comme les Ukrainiens, peuvent aller se faire foutre.

  20. Robert Marchenoir

    Comme prévu, Aymeric Chauprade, « observateur international » du référendum de Crimée, n’a rien vu, rien entendu.

    Dans cette interview à La Voix de la Russie…

    http://www.realpolitik.tv/2014/03/en-direct-de-la-crimee-temoignage-daymeric-chauprade-sur-la-voix-de-la-russie/

    …il déclare :

    Je suis allé dans plusieurs bureaux de vote à Simferopol, c’est calme, je n’ai pas vu de tension, ça se passe bien.

    Cette déclaration montre bien que Chauprade se fout du monde. Le travail d’un observateur international, dans un scrutin qu’on soupçonne susceptible d’être truqué, n’est pas de humer le calme ou la tension, notions éminemment subjectives qui ne veulent rien dire.

    Il consiste à vérifier des points précis, factuels, juridiques : la campagne électorale a-t-elle été libre, honnête, sans intimidations ? le vote est-il libre ? est-il secret ? y a-t-il des bulletins (ou des options) pour tous les partis en présence ? y a-t-il des isoloirs ? des enveloppes ? les urnes sont-elles scellées, transparentes ? les bureaux de vote sont-ils surveillés par des représentants de tous les partis en présence ? les listes électorales sont-elles exhaustives, précises, authentiques ? vérifie-t-on bien que les votants sont tous inscrits sur les listes électorales, qu’ils ne votent qu’une fois ? y a-t-il une absence totale d’intimidation et de pressions, c’est à dire : pas de propagande d’un bord ou de l’autre, pas d’expression publique de leur vote par les votants, pas d’hommes de main d’un parti ou de l’autre rôdant autour des bureaux de votes, pas de policiers, pas de militaires, pas de soldats en armes d’une puissance étrangère dans les environs ? le dépouillement est-il sincère, surveillé par tous les partis en présence ? les résultats sont-ils transmis et collationnés de façon sincère, vérifiable, sans trucage ?

    Evidemment, on pouvait répondre non à un grand nombre de ces questions le cul dans un fauteuil à Paris ; mais Chauprade n’est pas allé en Crimée pour travailler, il y est allé pour servir de caniche à Poutine et à sa propagande.

    La preuve dans cette interview, dont les modalités mêmes sont grotesques, puisqu’elle a été réalisée à 14 heures le jour du scrutin. Ce qui signifie que le référendum n’était pas terminé, et, surtout, que le dépouillement (l’étape la plus susceptible de trucage) n’avait pas commencé !

    Notez aussi la formule de basse propagande qui consiste à prétendre que La Voix de la Russie est « une radio francophone », ce qui sous-entend qu’elle fait partie de l’Empire français, que Paris est aux commandes, que c’est une radio patriotique française — car telle est la signification politique du mot francophonie. Evidemment, expliquer que Chauprade se fait l’esclave volontaire d’un média de propagande russe où sont employés des gens qui parlent français, ça collerait un peu moins avec le story-telling du Front national.

  21. Robert Marchenoir

    Donc, d’après l’immense « géopolitologue » Aymeric Chauprade (quelle appellation ridicule…), dirigeant du Front national, observateur international garant de la réguarité du référendum de Crimée, « tout est calme, il n’y a pas de tension, ça se passe bien ».

    Le grand observateur Chauprade n’a pas observé ça :

    Cette femme glisse dans l’urne un bulletin de vote nu, sans enveloppe. On la laisse faire. Le vote n’est pas secret.

    Ni ça :

    Cette femme glisse son bulletin dans l’urne en tenant un drapeau russe dans l’autre main. Pression manifeste sur les autres électeurs, propagande ouverte en plein bureau de vote : en France, ça ferait un scandale et le vote serait immédiatement suspendu, mais en Crimée, c’est pas grave, hein ? En Crimée, c’est des bougnoules, hein, Chauprade ?

    Chauprade n’a pas observé, comme l’envoyé spécial du Daily Telegraph de Londres, qu’un grand nombre de bulletins sans enveloppe étaient visibles dans les urnes, et qu’ils étaient tous en faveur de l’annexion.

    Il n’a pas observé que 30 hommes en armes ont investi un hôtel où se trouvaient des journalistes la nuit précédant le scrutin.

    Il n’a pas observé que des journalistes venus suivre le référendum ont été battus par des hommes de main.

    Il n’a pas observé les 20 000 non-soldats non-russes qui n’ont pas envahi la Crimée quelques jours auparavant et qui ont acheté leurs uniformes dans des magasins de surplus militaires, selon Poutine, et dont le ministre de la Défense russe dit ignorer d’où ils viennent.

    Il n’a pas observé l’interdiction faite aux Ukrainiens d’entrer en Crimée pendant la « campagne électorale ».

    Il n’a pas observé qu’il n’y a pas eu de campagne électorale, puisque seul le parti de l’annexion a pu se manifester, que les télévisions ukrainiennes ont été coupées et que de toutes façons, il n’y avait que dix jours entre l’annonce du référendum et le scrutin.

    Il n’a pas observé que les rares Criméens ayant osé militer contre l’annexion ont vu leur photo et leur adresse placardées sur les murs.

    Il n’a pas observé que, dans ce climat d’intimidation, la plupart des Criméens opposés à l’annexion ne sont pas allés voter.

    Il n’a pas observé que beaucoup d’entre eux ont fui la Crimée avant le scrutin, pour s’exiler en Ukraine non occupée.

    Toutes choses qu’ont observées les journalistes occidentaux, mais eux, ce sont des « agents du Système », tandis que Monsieur Chauprade est au service de la Vérité, du Beau et du Bien, n’est-ce pas ?

    Plus ça va, et plus j’ai l’impression que le Front national devient le nouveau parti communiste « français ». La trahison et la soumission à une puissance étrangère, c’est vraiment une constante dans l’histoire de France.

  22. Robert Marchenoir

    Je passe évidemment sur le plus gros, qui est pratiquement passé sous silence par « les médias du système » en France : il y avait deux options proposées à ce réferendum. La première était l’annexion à la Russie. La deuxième était… l’annexion à la Russie, mais un peu plus tard (je passe sur les trouducutages pseudo-juridiques de Moscou ; ça revient à ça).

    A aucun moment, les Criméens ne se sont vu proposer l’option suivante : foutez-nous la paix et rentrez dans votre pays, sales Russes de merde, on est bien comme on est et on ne veut rien changer au statut de la Crimée (qui dispose d’ailleurs déjà d’une large autonomie au sein de l’Ukraine).

    C’est ce qu’Aymeric Chauprade, « géopolitologue français », appelle un réferendum démocratique d’auto-détermination.

    • C’est assez logique ceci dit, Poutine est un patriote Russe et la socialiste Marine Le Pen aimerait bien qu’en France on soit aussi patriote que les Russes. Sauf qu’en France on a un peu plus de liberté et qu’on a n’a pas subit le totalitarisme fascisant du communisme pendant 50 ans.

      Poutine est un héro pour les Russes, et je les comprends, mais pour les Français c’est (enfin…. ce devrait être) un dictateur autoritaire et autocrate, qui bafoue les libertés individuelles les plus élémentaires et qui se moque violemment des Français et des occidentaux en général.

      Il est pour moi parfaitement incompréhensible qu’un Français digne de ce nom, républicain ou non, puisse aimer/adorer/vénérer/soutenir une ordure totalitaire comme Poutine, élevé à l’idéologie crypto-communiste avec les méthodes « douces » du KGB…

      • Robert Marchenoir

        Il ne faut pas oublier que si Poutine est largement soutenu par les Russes, c’est en aussi, en partie, un soutien par défaut. On oublie souvent qu’il existe bel et bien une opposition russe, dont les revendications sont parfaitement légitimes, et qu’elle ne se résume pas à trois écervelées qui s’enfilent des poulets dans les parties intimes.

        Il y a eu des manifestations d’opposants à Moscou qui ont rassemblé pas mal de monde, et qui se sont fait cogner, à l’occasion. Bizarrement, les partisans de la Manif pour tous, qui ont eu affaire à une police et à une justice infiniment plus clémentes que leurs homologues russes, ne cessent de se plaindre des coups qu’ils ont reçu, tout en étant nombreux à soutenir Poutine.

        A les entendre, l’invasion de la Crimée serait une sorte de vengeance pour les coups infligés par les CRS. On m’excusera de ne pas voir le rapport.

        Il y a des gens qui, pour une simple manif à Moscou, se sont pris des années de prison. Chez nous, on hurle quand un manifestant se prend un mois de prison.

  23. – Viens tovaritch, monte sur mon dos et partons vers l’est, ils n’aiment ni la vodka, ni les poupées, ni la roulette par ici.
    – Tu oublies les cigarettes.
    – Petit gourmand !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s