Politique miction impérieuse

Suite à mon billet d’hier, de nombreux lecteurs m’ont demandé comment je faisais pour que mes koalas aient le poil si soyeux et de nombreuse lectrices m’ont demandé si ma catapulte est vraiment si grosse que ça.

Des lecteurs encore plus nombreux (les lectrices, elles, ne m’ont pas parlé d’autre chose que de ma catapulte) m’ont dit que non non non les députés socialistes ne se sacrifieraient pas.

Je suis d’accord avec eux sauf que pour certain cela éviterait justement le sacrifice.

Je m’explique. Pour la frange la plus gauchisante et velue comme une araignée du PS, la différence avec le FG est tout à fait minime. Il en va de même pour leur électorat de glands blennorragiques qui votera pour le candidat coco si jamais il soupçonne le fils député local d’avoir eu une fois dans sa vie une pensée de droite. N’oubliez pas que certains coins de la France sont vraiment de gauche. Sur les 292 fils députés, il doit bien il y en avoir une dizaine dans ce cas non?

Et je ne parle pas des éventuels idéalistes, mais il y en a toujours dans le tas.

Donc ma théorie reste valide.

Ce qui soulève le problème de l’UMP, comme une pierre dans un concours de force basque, dont une partie va peut être devoir voter la confiance au gouvernement. En effet, tous les adversaires de Copé, les soutiens de Fillon et les lécheurs de Sarkozy ne peuvent pas vouloir d’une cohabitation qui grillerait la droite pour 2017 et donnerait enfin un statut de plus que nain répugnant à Copé.

Donc tout cela rebondit autant qu’une balle rebondissante sur une surface permettant particulièrement le rebondissement.

Un avis?

Publicités

6 réponses à “Politique miction impérieuse

  1. Qu’il y ait des coins de France réellement de gauche, cela ne veut pas dire que TOUS les électeurs y soient de gauche dure. Disons qu’autour d’un noyau de gauchistes s’y fédère une coalition hétéroclite comprenant pas mal de modérés qui risqueraient de faire défaut à ceux qui ont renversé la cabane sur le chien. Il ne me paraît donc pas certain que les « durs » iraient vers une réélection assurée en cas de dissolution.

    Maintenant, vu que la politique socialiste (et elle n’est pas la seule) n’est basée que sur des calculs politiciens et que celui qui la dirige est un « stratège » d’appareil particulièrement rompu aux magouilles, toutes les options restent ouvertes.

  2. C’était un communiqué du Front National.

  3. Pas d’avis.
    Rien à battre de tous ces cornards.

  4. pour les umépistes emmerdavés par la fiance ( pourquoi pas la fiente) au gouvernement, ils peuvent s’abstenir?
    ou voter contre
    de toutes façons, le péèsseu n’a qu’une voix de majorité sans ses gentils zalliés du pc du fg et des verdâtres ( feldgraü)
    advienne qui puera !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s