Archives quotidiennes : 16 mai 2014

Silence

Certains de mes lecteurs les plus sagaces ont pu déceler une légère diminution dans le rythme de publication des billets ici.

Les raisons en sont multiples mais ce n’est lié ni à touitteur ni à facebouque.

Disons qu’il y a des périodes dans la vie qui laissent du temps et donnent de l’inspiration et d’autres qui vous tabassent. Là je n’ai rien à sortir de mon chapeau magique. Les lapins et les pigeons sont en train de pourrir. La jeune femme a vraiment été sciée en deux et les enfants commencent à s’inquiéter. Il y a des période où on essaie juste de se garder à droite pendant qu’on prend des coups de surin à gauche. Des périodes qui ne vous laissent aucun répit, qui vous traînent par les cheveux jusqu’à votre lit, vous y attachent et vous démolissent tous les orifices. Des périodes qui vous réveillent en vous balançant un bol de pisse rancie à la gueule, vous savatent les cotes pour s’assurer que vous êtes assez bien réveillé pour vous latter les roustons. Des périodes qui vous aspirent la moelle sans anesthésie avec une aiguille de la taille d’un tuyau d’aspirateur. Des périodes qui vous colonisent comme un parasite qui grandit en vous en vous dévorant les entrailles tout en vous ordonnant quoi faire. Des périodes qui vous donnent comme seul espoir que votre cuir s’épaississe un peu pour supporter le fait que demain sera pire.

Et tout ça laisse peu de temps pour le bloggage.

En plus c’est vrai qu’on ne sait plus très bien quoi dire en ce moment…

Mais ne vous inquiétez pas, ça va bien.

 

Publicités