l’homo economicus me marche sur les roustons

On essaie de nous faire croire que notre monde moderne n’est plus gouverné que par l’économie et non par la culture ou la volonté politique. C’est aussi débile que de penser que la lumière dans les ampoules électriques est du jus de cul de fées extrait grâce à un plug anal géant et vert.

Tous ces gens si malins qui nous parlent des « vrais problèmes » sont des glands attaqués par une mycose particulièrement virulente.

L’économie n’est qu’un angle pour aborder un problème. C’est aussi bien plus souvent une cause qu’une conséquence. Si on choisit de dire aux gens « les allocs, c’est terminé », c’est une décision éminemment culturelle avec un gros impact économique. Si au contraire on décide que travailler est une aliénation et qu’à partir d’aujourd’hui on ne fait plus que se prélasser dans les champs en tâtant la croupe voluptueuse de sa voisine tout en se caressant avec une peau de koala, cela aura un énorme impact économique mais ce n’est pas une décision économique.

Vous pouvez garder vos chiffres à la con et vos présentations PowerPoint. Même si elles sont épouvantablement convaincantes et que je serais plus riches en les prenant en compte, je continuerai à penser que tuer c’est mal, que violer c’est pas gentil, que la liberté est une bénédiction et que l’honneur à de la valeur.

Le cas de l’immigration enrichissante en est un exemple parfait. Je ne vois pas pourquoi je rentrerais dans une bataille de chiffre pour savoir si oui ou non l’immigration est une chance pour la France alors que ses effets culturels ont selon moi un impact défigurant comme le fait de manger une sandouiche de trottoir.

L’économie n’est qu’un instrument, comme un marteau ou la lunette des chiottes. C’est à prendre en considération, mais cela ne peut pas être l’alpha et l’omega de la politique. Sinon on se retrouve là où nous sommes actuellement.

Publicités

10 réponses à “l’homo economicus me marche sur les roustons

  1. On ne saurait mieux dire !

  2. Vous avez raison : la « lunette des chiottes » doit rendre service à l’humanité et non pas l’inverse.

  3. Pas trouvé de plug anal géant et vert, trouvé une pub anal géant et rose. Pour la suite un peu de patience, j’essaie de coincer fée clochette mais elle est rapide la s….

  4. L’économie au service de la Nation, et non le contraire ‘
    Jawhol, Herr von Woland ! Aber ça va être coton (champs de -, et sinistre mémoire) de convaincre vos poteaux libéraux de ce que suppose VRAIMENT la proposition. A savoir que cette salope d’économie ne va pas se laisser soumettre sans gnons dans la gueule et bas-résilles en barbelés pour contrôler qu’elle reste bonne fille sur le long terme.

    Ca sonne comme du socialisme, hein ? Tristesse et affliction : mais tant les forces du Pognon que celles de l’Etat, laissées à leur seule lubie, nous donnent des Monstres Froids des plus nietschéens et gerbatoires, et qu’on se pique de citer Mao ou Hayek revient à l’exact même.

    La différence réelle entre libéraux et socialistes, c’est que les premiers veulent que que le fric soit distribué à la seringue aux esclaves les plus méritants, et les seconds qu’on en arrose lesdits esclaves à la lance-incendie. Dans les deux cas, c’est Fric Uber Alles.

  5. Que d’enfoncements de portes ouvertes…

    Personnellement, je suis opposé à la dictature des portes : en effet, tout n’est pas que portes, dans la vie. Il y a aussi les fenêtres.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s