Archives mensuelles : novembre 2014

Tomber dans le panneau

Le maire écolo de Grenoble a décidé de supprimer la publicité en ville. C’est une excellente chose et j’espère que cela va se généraliser. Nous sommes déjà bombardés de pub à longueur de journée comme les anus des personnes à la sexualité très complexe mais bien entendu estimable se font bombarder de gerbilles. Les promenades sont devenues le seul moyen d’échapper à cette agression permanente des markéteux.

Ces autels au Dieu consommation qui ont pris place à tous les coins de rues comme autant de calvaires ne sont même plus visibles tant il y en a et tant leur messages sont en général laids et ineptes (viendez acheter ma grosse saucisse de koala qu’est pachère ! Le yaourt mescouillesurtonfront lave plus blanc que la choucroute en boite de ses concurrents et pour la moitié du prix ! Avec cette voiture vous pourrez niquer des bombasses qui malheureusement ne sont pas livrées avec le véhicule ! Ce parfum kissenbon sent bon et fera de vous un homme viril et musclé mais sans poil sur les plaquettes de chocolat !)

Alors bien entendu, on ne gagne pas sans perdre et vu que les marxistes grenoblois ont décidé de remplacer les pubs par des arbres et par des messages de type citoyen a priori ce qui sera sans doute grotesque (les messages, pas les arbres) et donnera une teinte nord-coréenne à cette ville. De là à mettre en parallèle la pub omniprésente et le totalitarisme, il y a un pas que je me garderais bien de franchir même si je ne peux m’empêcher de penser que le capitalisme n’aurait pas atteint sa forme actuelle si les cocos n’avaient pas réussi à saper toutes les valeurs traditionnelles qui servaient de frein aux excès naturels des hommes.

 

Mise à jour, l’ami Koltchak a aussi écrit sur ce sujet.

 

Publicités

Tenue blanche!

Au royaume des fous

L’autre jour je suis allée m’aventurer en terrain hostile, sans arme, ni haine ni violence.

Comme ce fillettophile de Gandhi le faisait avec les anglais, je suis allée courageusement et stoïquement au devant des francs mac’ du Grand Orient de France à l’occasion d’une tenue blanche (séance avec des novices, pour les édifier un peu) sur le thème : « l’ascension irrésistible de Steeve Briois à Hénin-Beaumont », avec projection d’un film et tout le tintouin.

View original post 453 mots de plus

Au nom du multiculturalisme, merci de ne pas gâcher la vidéo

Alors que nous ne pouvons que nous réjouir de voir des français d’origines diverses rejoindre les rangs de l’état islamique des loups solitaires et barbus amalgamés, il me semble important, au nom du vivrensemb’ d’en appeler à la bonne volonté des otages encore vivants.

D’abord, il semblerait que ces derniers aient une légère tendance à la conversion. Dans l’absolu c’est bien, cependant faites attention vu que ça gène un peu la dialectique de gentilles personnes comme le Boubakeur qui pensent que bon, la religion musulmane devrait quand même un peu calmer les ardeurs des bourreaux. Ce n’est pas tout de vouloir faire plaisir, encore faut-il réfléchir aux conséquences. En plus, ça rend l’argument selon lequel tout cela n’a rien à voir avec l’islam un peu difficile à tenir.

Ensuite, les temps ne sont plus à l’héroïsme qui gâche la bonne ambiance et les vues sur youtube. Donc vraiment évitez de faire comme Fabrizio Quattrocchi qui juste avant sa mort a arraché le sac qu’il avait sur la tête et a crié avec une morgue toute occidentale « je vais vous montrer comment meurt un italien » ce qui fait que sa vidéo était inutilisable! Ambiance de merde toussa!

Pour ce qui est de Peter Kassig, on ne peut que supputer quelque chose de similaire vu qu’on n’a pas eu de vidéo de lui dénonçant son gouvernement non plus.

Donc faites un petit effort quoi, merde!

Battre les enfants, avec ou sans outil?

Alors que revoici la sous-préfète et le sujet de la bastonnade des sales gamins, j’ai décidé de me pencher sur le second sujet.

J’ai considère évidemment que le fait d’utiliser de la force avec les enfants est parfaitement justifié.

D’abord quand vous avez un marmot capable de se déplacer pour aller fourrer ses petits doigts boudinés dans des endroits dangereux (prise de courant, mixer, anus d’hamster, gamelle de François Hollande alors qu’il est en train d’essayer de battre le record d’avalage de saucisses en moins d’une minute et ainsi de suite) mais trop petit pour raisonner, je ne vois pas plus efficace que la petite tape sur la main après quelques sommations.

Ensuite, aux gens qui disent avec affectation cette débilité profonde selon laquelle la violence serait la violence des faibles, je réponds que dans ce cas, on a vraiment été trop faible avec les méchants nazis et avec les japs vu ce qu’on leur a foutu dans la gueule. Au-delà de ça, un peu de violence apprend à l’enfant que ses actions provoquent des réactions graduées (le parent dit non, le parent gueule, le parent donne une petite tape, le parent donne une tape qui pique), il me semble que c’est assez important de savoir ça dans la vie.

Enfin, dans une époque où nos ennemis ne décapitent pas qu’avec des bisous, je pense qu’apprendre ce qu’est la violence dans un cadre sécurisé comme la famille ou une salle de boxe (les nourrissons font de très bon sac de frappe) est fondamental si nous voulons qu’il reste 2 ou 3 européens pour résister à la vague de sauvagerie velue qui est en train de s’abattre sur le monde.

Tour Pyramide

Cette tour, dont tout le monde se fout à part les habitants de la Porte de Versailles qui ont de très beaux culs selon mes informations et qui devront vivre dans son ombre si jamais elle est construite un jour, est-elle un hommage aux franmaques où à la Corée du Nord?

Ce n’est pas tellement que ça change les choses, mais j’aime bien savoir quels types de merdes sont au menu et à quoi elles sont aromatisées.

Je vais te harceler jusqu’à ce que tu aimes ça

Ce matin, je suis tombé sur ça. Allez lire ce ramassis d’imbécilités (en rosbif) dont le seul but est de vous faire vous sentir mal d’être un homme à peu près normalement constitué avec de la testostérone, un peu de désir pour l’autre sexe et un matériel en bon état de marche.

Mettre au même niveau le type qui tripote des femmes qui ne lui ont même pas demandé dans le métro et celui qui va draguer de manière plus ou moins lourde est particulièrement abjecte.

Les féministes se sont perdues en route dans un grand délire de syntaxe marxiste qui n’a plus aucun rapport avec la réalité. Non, les hommes ne se comportent pas comme des propriétaires avec les femmes, ils se comportent comme des mâles en rut ce qui n’est quand même pas la même chose.

L’envie de cul est par définition la base de la vie. Si ça défrise leur toisons pubiennes qu’elles portent longue comme un genre de barbe selon mes informations, qu’elles aillent se faire foutre.

Une fois un tel niveau de dérangement mental atteint, quand on n’est qu’empathie comme moi, on se dit forcément qu’il serait plus humain de les abattre afin de soulager les souffrances de ceux qui n’ont pas d’autre choix que de les côtoyer.

Y’a un tchéchène dans ta Poutine ?

La méchante extrême droite française se déchire depuis quelques temps sur Poutine.

Pour certain il est le grand homme qui va sauver notre cul à la peau si douce des vilains barbus, y’a qu’à voir comme il travaille le tchéchène façon médiévale (et peu importe que Moscou soit submergée par une immigration musulmane massive hein, c’est qu’un détail). Poutine c’est le grand homme d’état avec des bourses tellement massives qu’on pourrait utiliser son scrotum pour recouvrir l’Elysée, l’Assemblée Nationale et le Sénat façon Christo. Il chevauche des tigres, fait peur aux patrons semi-juifs qu’on volé le peuple russe et il dit aux ricains d’aller s’empaler sur une bitte d’amarrage et de faire l’avion. En plus la Crimée ça a toujours été un territoire russe et toussa

Bon.

Pour d’autres, il n’est que l’héritier de ces crevures moisies de cocos, il veut nous niquer, son peuple s’est paupérisé à cause de lui, il est ontisémite, il nous éloigne de nos gentils alliés américains qui ne veulent que notre bien duveteux et en plus il leur pique leur grosses bagouses et il fait peser sur le monde des risques de guerre avec sa volonté de maintenir sous son talon ferré les anciens satellites de l’URSS et vive l’Ukraine libre et indépendante et toussa.

Rebon.

Je dois avouer ne pas avoir de religion en la matière. Si j’ai une certaine admiration pour l’autocrate qui très clairement se branle de ce que pense la communauté internationale et qui a une véritable stature d’homme d’état qu’on soit d’accord avec lui ou pas je dois aussi admettre avoir une certaine répugnance pour le personnage qui semble bel et bien être un salopard de modèle peu courant.

En gros, je pense que Poutine n’en a rien à foutre de notre gueule. Il ne va surement pas « sauver l’Occident dont il se moque comme de sa première paires de bottes fourrées en poils de militants pour la liberté. Il n’est pas notre ami même s’il peut potentiellement être notre allié. C’est le chef d’un état étranger pas l’homme providentiel du monde blanc.

Non le mur n’est pas « tombé »

On parle toujours de la chute du mur de Berlin, dont on a fêté le 25ème anniversaire il y a quelques jours, en ces termes. Le mur serait tombé comme une ruine érodée par la grâce de je ne sais quoi.

C’est évidemment une ineptie dont seul les journalistes les mieux formés et les hommes politiques les plus doués sont capables. Quand un jeune facétieux de nos radieuses cités prend une balle, en effet il tombe, mais on ne dit pas qu’il est tombé. On dit qu’il a été abattu. C’est pareil avec les murs.

Cette formule est loin d’être neutre. Elle sert à sous-entendre que le mur ne pouvait pas rester en place, que c’était le sens de l’histoire, la marche naturelle des choses et tutti quanti.

C’est une insulte infâme contre ceux qui se sont battus contre un système d’emprisonnement à ciel ouvert de toute une population. Les résistants d’Allemagne de l’est se sont battus comme des chiens pour faire céder l’organisation la plus honteuse et violente du 20ème siècle au nom des victimes des bourreaux rouges .Thatcher, Reagan et Jean-Paul II ont mené ce combat en Occident au nom de la liberté contre le mensonge et la barbarie communiste. Ils ont aidé les allemands de l’est à abattre ce mur qui n’est évidemment pas tombé à coups de bisous d’agents de la STASI.

Donc le prochain qui me dit que le mur est « tombé » je lui enlève son chapeau et je le catapulte sur un lit d’orties boostées à l’arsenic.

La différence entre Rockfeller et le fils Rockfeller

Rockfeller monte dans un taxi, se fait déposer où il va et laisse 2 centimes de pourboire au chauffeur. Celui-ci lui dit « ben dites donc, M’sieur Rockfeller, vous zêtes pas bien généreux. J’ai chargé votre fils l’aut’ jour et il m’a laissé 100 balles de pourboire! » Ce à quoi le vieux répond « certes, mais je ne suis pas le fils Rockfeller moi. »

C’est la première chose qui m’est venue en tête lorsque j’ai lu ce matin que Hollande, l’autre président de la nullité, avait par sa bouche expulsé, avec ces intonations de mauvais prêtre qu’on lui connait et ces manières de pieuvres suante en train d’essayer de dégrafer un soutient-gorge, la tumeur mentale insane suivante: « c’est pas cher, c’est l’état qui paye. »

Quand une femme accouche d’une horreur pareille, elle le congèle discrètement en général. Elle ne reste pas sur scène avec un sourire niais.

J’ai beau avoir mis un assez gros frein à mes tendances ultra-libérales de passeur de chaton au mixeur, je dois bien admettre que ce genre de mongoleries me font faire des bonds de 3 mètres et me donnent envie d’attraper l’enculé de sa race qui à prononcé cette phrase dont la simple énonciation abêtit durablement tout auditoire, de le coller dans un caisson d’isolation sensorielle rempli de diarrhée de koala et de l’y laisser s’y noyer avant de catapulter le tout dans un haut fourneau encore en activité.

L’argent, même celui dépensé par l’état, surtout celui dépensé par l’état, ne pousse pas sur les arbres. Il est le fruit de notre labeur, donc que le président du pays dise une chose pareille aurait du pousser les français présent sur le plateau à le sodomiser avec ses intestins après l’avoir éventré avec un pied de chaise.

Et après on s’étonne d’être écrasé sous les dettes…

Les jeunes font l’histoire

Quand j’étais encore à l’école et que j’écoutais d’une oreille distraite les flots ininterrompus de sémantique baveuse sortant de la bouche de mes enseignants, je m’imaginais toujours les acteurs de l’histoire comme des vieillards semi-chenus.

Aujourd’hui que ma trentaine commence à être relativement entamée, je me rends compte qu’en fait pas du tout. Robespierre est mort à 36 ans, Danton à 35, Che Guevara à 39. Castro à pris le pouvoir à 32 ans, Staline et Mussolini tous les 2 à 39.

Bref, ma fenêtre de tir pour assoir l’amirauté autoritaire qui changera la face du monde en la décorant des cadavres éviscérés de ceux qui nous ont volés et trahis se réduit comme peau de chagrin.

Faut que je me sorte les doigts! A moi catapultes et koalas!