Archives quotidiennes : 12 novembre 2014

Non le mur n’est pas « tombé »

On parle toujours de la chute du mur de Berlin, dont on a fêté le 25ème anniversaire il y a quelques jours, en ces termes. Le mur serait tombé comme une ruine érodée par la grâce de je ne sais quoi.

C’est évidemment une ineptie dont seul les journalistes les mieux formés et les hommes politiques les plus doués sont capables. Quand un jeune facétieux de nos radieuses cités prend une balle, en effet il tombe, mais on ne dit pas qu’il est tombé. On dit qu’il a été abattu. C’est pareil avec les murs.

Cette formule est loin d’être neutre. Elle sert à sous-entendre que le mur ne pouvait pas rester en place, que c’était le sens de l’histoire, la marche naturelle des choses et tutti quanti.

C’est une insulte infâme contre ceux qui se sont battus contre un système d’emprisonnement à ciel ouvert de toute une population. Les résistants d’Allemagne de l’est se sont battus comme des chiens pour faire céder l’organisation la plus honteuse et violente du 20ème siècle au nom des victimes des bourreaux rouges .Thatcher, Reagan et Jean-Paul II ont mené ce combat en Occident au nom de la liberté contre le mensonge et la barbarie communiste. Ils ont aidé les allemands de l’est à abattre ce mur qui n’est évidemment pas tombé à coups de bisous d’agents de la STASI.

Donc le prochain qui me dit que le mur est « tombé » je lui enlève son chapeau et je le catapulte sur un lit d’orties boostées à l’arsenic.