Archives quotidiennes : 19 novembre 2014

Battre les enfants, avec ou sans outil?

Alors que revoici la sous-préfète et le sujet de la bastonnade des sales gamins, j’ai décidé de me pencher sur le second sujet.

J’ai considère évidemment que le fait d’utiliser de la force avec les enfants est parfaitement justifié.

D’abord quand vous avez un marmot capable de se déplacer pour aller fourrer ses petits doigts boudinés dans des endroits dangereux (prise de courant, mixer, anus d’hamster, gamelle de François Hollande alors qu’il est en train d’essayer de battre le record d’avalage de saucisses en moins d’une minute et ainsi de suite) mais trop petit pour raisonner, je ne vois pas plus efficace que la petite tape sur la main après quelques sommations.

Ensuite, aux gens qui disent avec affectation cette débilité profonde selon laquelle la violence serait la violence des faibles, je réponds que dans ce cas, on a vraiment été trop faible avec les méchants nazis et avec les japs vu ce qu’on leur a foutu dans la gueule. Au-delà de ça, un peu de violence apprend à l’enfant que ses actions provoquent des réactions graduées (le parent dit non, le parent gueule, le parent donne une petite tape, le parent donne une tape qui pique), il me semble que c’est assez important de savoir ça dans la vie.

Enfin, dans une époque où nos ennemis ne décapitent pas qu’avec des bisous, je pense qu’apprendre ce qu’est la violence dans un cadre sécurisé comme la famille ou une salle de boxe (les nourrissons font de très bon sac de frappe) est fondamental si nous voulons qu’il reste 2 ou 3 européens pour résister à la vague de sauvagerie velue qui est en train de s’abattre sur le monde.