Archives quotidiennes : 24 novembre 2014

Tomber dans le panneau

Le maire écolo de Grenoble a décidé de supprimer la publicité en ville. C’est une excellente chose et j’espère que cela va se généraliser. Nous sommes déjà bombardés de pub à longueur de journée comme les anus des personnes à la sexualité très complexe mais bien entendu estimable se font bombarder de gerbilles. Les promenades sont devenues le seul moyen d’échapper à cette agression permanente des markéteux.

Ces autels au Dieu consommation qui ont pris place à tous les coins de rues comme autant de calvaires ne sont même plus visibles tant il y en a et tant leur messages sont en général laids et ineptes (viendez acheter ma grosse saucisse de koala qu’est pachère ! Le yaourt mescouillesurtonfront lave plus blanc que la choucroute en boite de ses concurrents et pour la moitié du prix ! Avec cette voiture vous pourrez niquer des bombasses qui malheureusement ne sont pas livrées avec le véhicule ! Ce parfum kissenbon sent bon et fera de vous un homme viril et musclé mais sans poil sur les plaquettes de chocolat !)

Alors bien entendu, on ne gagne pas sans perdre et vu que les marxistes grenoblois ont décidé de remplacer les pubs par des arbres et par des messages de type citoyen a priori ce qui sera sans doute grotesque (les messages, pas les arbres) et donnera une teinte nord-coréenne à cette ville. De là à mettre en parallèle la pub omniprésente et le totalitarisme, il y a un pas que je me garderais bien de franchir même si je ne peux m’empêcher de penser que le capitalisme n’aurait pas atteint sa forme actuelle si les cocos n’avaient pas réussi à saper toutes les valeurs traditionnelles qui servaient de frein aux excès naturels des hommes.

 

Mise à jour, l’ami Koltchak a aussi écrit sur ce sujet.