Archives quotidiennes : 1 décembre 2014

Sarkozy a gagné. Et maintenant?

C’est ce que demande Corto.

La réponse est bien évidemment: rien.

Ca ne changera rien, tout le monde s’en tape et les gens normaux ont des choses plus importantes à faire comme repasser leur Shar Pei  ou étudier cette paraphilie qui fait que certains bronies ne peuvent bander que quand ils regardent des images pornos de « my little pony »

Comment le communisme a fait le lit de la dégénérescence moderne

Il semblerait donc qu’il me faille encore une fois, ou pour la première fois seuls les gens avec le pouvoir et le courage de fouiller dans mes archives pourront peut-être un jour le savoir, j’expose en quoi le communisme à pavé la route de ce que le tout-venant internétique semble désigner sous l’appellation d’ultra-libéralisme.

Alors donc revenons aux origines de tout cela. Les marxistes qui ont inventé le politiquement correct voulaient transformer la culture. Dans leur vision des choses, le blanc hétérosexuel travailleur c’était caca alors que le mélanofavorisé, l’homosexuel, la femme etc et avec possibilité de combinaisons gagnante c’était youpi youpi. C’est alors qu’a commencé un long travail de sape des structures traditionnelles. Il a fallu détruire la morale, la famille, la sexualité, le sens de l’esthétique, l’élitisme, la religion et ainsi de suite pour faire de la place pour l’homme nouveau toussa. C’est à cette fin que les universités américaines et anglaises ont été noyautées par des communistes. Ben oui, il ne faut vraiment n’avoir jamais foutu les pieds dans un campus américain pour croire que l’académie de ce pays-là est de droite. C’est faits sont aujourd’hui avérés. La chute de l’URSS et l’ouverture des archives a permis de découvrir que ce complot existait pour de vrai.

Donc tout cela a fait son bonhomme de chemin… Puis le communisme s’est effondré, mais comme une morsure de varan de komodo, le monde était inoculé par une maladie devenue indépendante et sans rien pour la canaliser. Dans le même temps, nos grands penseurs ont cru que ce que voulais tous les humains de toutes les races étaient de vivre avec un écran plat crachant les choses les plus sordides passant par les cerveaux malades de marketeux défoncés à la coke en devenant doucement obèse dans une abondance obscène de bouffe frelatée. S’ajoute à cela que le capitalisme est une modèle économique qui se contente de vendre ce que les gens veulent acheter et en aucun cas une morale ou une façon de se comporter et tada ! Nous avons le monde moderne.

Donc je récapitule, le communisme, via le politiquement correct aussi appelé marxisme culturel, détruit ce qui faisait que la société occidentale était cohérente et solidaire et que ceux qui abusaient était au minimum ostracisé et parfois pire, puis le capitalisme s’engouffre dans la brèche créée dans ces « protections sociales traditionnelles » et transforme la brèche en grande porte avec chambranle en or et serrure en pierres précieuses blablabla.

C’est plus clair comme ça ?