Poutine, chocolat glacé et chaussure à fermeture éclair

Suzanne a eu une idée magnifique et donc je m’empresse de la reprendre.

Voici donc un billet rien que pour ceux qui veulent parler de Poutine, de ses jolis pectoraux musculeux, du danger qu’il fait planer sur le FN, de la chance qu’il représente pour l’occident, de sa recette de chaton mixés etc etc.

Merci de vous foutre sur la gueule ici et de cesser de mettre le bordel dans les autres fils de commentaires.

Publicités

70 réponses à “Poutine, chocolat glacé et chaussure à fermeture éclair

  1. Commençons sobrement : Vive Poutine !

  2. Continuons sobrement : A mort Poutine !

  3. Après la prétendue page Wiki de Sébastien, qui « prouverait » que les Ukrainiens ont abattu le Boeing de Malaysia Airlines, ici…

    https://amiralwoland.wordpress.com/2014/12/04/cest-ca-lodeur-du-racisme/#comment-41412

    …voici un autre exemple de cette technique de désinformation russe, qui consiste à s’abriter derrière une source supposée neutre pour crédibiliser un mensonge, sachant que cette source ne dit rien de tel.

    Le moyen le plus simple, et le plus malhonnête, est d’empêcher le lecteur de vérifier, en s’abstenant soigneusement de donner un lien vers la source. Ce truc paraît tellement primitif que personne n’oserait l’employer ? Détrompez-vous. Plus une arnaque est énorme, plus elle marche.

    La preuve ici, avec pas moins que Jacques Sapir, l’agent d’influence poutinien. Jacques Sapir, intellectuel patenté ayant micro ouvert dans les médias, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, un type pareil ne peut pas mentir, n’est-ce pas ? Eh bien, il ose. C’est justement parce qu’il est « universitaire » qu’il ose. C’est son statut social qui lui permet de couvrir les mensonges les plus gros et les procédés les plus malhonnêtes. Regardez :

    http://russeurope.hypotheses.org/3079

    Il nous cite une prétendue déclaration de Breedlove, le commandant américain de l’OTAN, qui « prouverait » que les Russes n’ont pas envahi l’Ukraine continentale (comme le prétend Poutine). Je passe sur les tripatouillages employés pour nous expliquer que oui, certes, il y a bien des soldats russes dans le Donbas, mais que non, ce n’est pas une invasion, car ils sont volontaires, ils ont demandé des permissions à leurs commandants pour aller tuer des Ukrainiens, permissions qu’on leur a accordées, ce qui prouve bien que la Russie est une démocratie.

    (Pour mesurer l’absurdité de cette affirmation, il suffit d’imaginer que des soldats français demandent une permission à leur commandant pour aller faire le djihad en Irak, qu’on la leur accorde, et qu’un « intellectuel » français déclare qu’il s’agit d’une preuve de la bonne santé de la démocratie en France…)

    Mais passons. Jacques Sapir consacre des heures à enculer les mouches sur la traduction des déclarations de Breedlove, il va jusqu’à citer de prétendus extraits de ses paroles en anglais, mais il s’abstient soigneusement de donner le moindre lien vers la source où il aurait puisé ces déclarations.

    Et Sapir est un universitaire ! Un type pour qui citer la source de ses informations est, normalement, un réflexe professionnel, quelque chose qu’on fait comme on respire, un truc qu’il a fait dix mille fois dans sa vie.

    Jacques Sapir ment ouvertement. Il se sert de son prestige dans les médias pour diffuser la propagande de Poutine en France. C’est un agent russe.

    • Sapir est le prototype de la crapule post-soviétique. Il a l’entregent d’un… Charles Hernu, ce qui lui ouvre toutes les portes.
      Quand il aura fini le buffet froid, il faudra qu’il nous explique comment l’école chaviste d’économie planifiée qui avait son total soutien, n’a aucune responsabilité dans l’effondrement du Vénézuéla.
      Un complot classique de la CIA, bien sûr.

      • C’est le pipoconomiste dans toute sa splendeur. Sa vision économique est régulièrement mis à mal par les faits mais ce genre de type ne se remet jamais en question.

  4. « Le 23 Juillet 2014, un reportage de la correspondante de la BBC Olga Ivshina a été censuré par la direction de la BBC. Dans ce reportage, les témoins dans la région de Donetsk confirment la présence d’un autre avion de combat ukrainien, en plus du vol MH-17 au moment du crash. Du coup, le reportage d’Olga Ivshina démonte également la version fournie par le SBU ukrainien, parlant de missile sol-air. »

    http://www.mondialisation.ca/le-vol-mh-17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien/5395582

    Attention, propagande russe ! Et vive Poutine, bien sûr !

    • Donc si je comprends bien, Sébastien, pour nier l’existence des procédés par lesquels la propagande russe diffuse ses mensonges, procédés que je viens de vous exposer en détail, vous citez un autre exemple du même procédé de désinformation.

      Encore une fois, j’avoue mon impuissance à déterminer dans quelle proportion vous êtes con ou malhonnête.

      • Voici le reportage de la BBC (censuré) avec des sous-titres en anglais :

        Mais vous allez encore nous dire que c’est faux.

      • Robert Marchenoir

        Ecoutez, Sébastien : c’est inutile de nous noyer de mensonges successifs pour nous prouver que vous avez raison. Ca aussi c’est une technique typique des complotistes, et en particulier de la désinformation actuellement pratiquée par le FSB : dès qu’un mensonge est réfuté, on le remplace par un autre. Et comme des milliers de gens rémunérés par le Kremlin s’emploient à inventer sans cesse de nouveaux mensonges, ça peut durer longtemps.

        Un homme le moindrement honnête, quelqu’un qui aurait vraiment été abusé et aurait participé de bonne foi à la diffusion d’un bobard du Kremlin, s’arrêterait net dès le premier mensonge réfuté, commencerait par reconnaître son erreur, pourquoi pas par s’excuser (on peut toujours rêver… il fut un temps où c’était la norme du débat intellectuel civilisé), et bien entendu réviserait entièrement ses convictions précédentes, se tairait quelque temps, se mettrait à réétudier la question, chercherait des sources différentes, prendrait même peut-être la décision extravagante de lire un livre ou deux sur le sujet (mais je sais que j’en demande beaucoup), bref se comporterait vraiment comme quelqu’un qui recherche la vérité.

        Pas vous ! Vous, vous faites comme si rien ne s’était passé, comme si vous n’aviez pas été pris en flagrant délit d’incohérence intellectuelle et de diffusion de fausses nouvelles, comme si vous n’étiez pas un récidiviste de la chose, et hop ! Ni vu ni connu j’tembrouille, vous nous sortez une nouvelle saloperie de la fosse septique du Web kaguébiste, qui est effectivement sans fond.

        En somme, vous vous comportez, dans l’ordre intellectuel, comme la racaille de banlieue qui se fait serrer pour la cinquantième fois par la police, mais qui n’a toujours rien fait, qui n’y est pour rien, qui est un gentil garçon aidant les vieilles dames à traverser la rue, et qui est injustement persécutée par la police raciste de Hollande, Sarkozy ou mon cul sur la commode.

        Donc je vais vous faciliter la tâche, Sébastien. Moi aussi je vais vous donner un « lien ». Voici un réservoir de mensonges soviétiques, pardon, poutiniens, tous déjà diffusés et déjà réfutés. Liste non limitative, bien entendu. Vous êtes libre de puiser dedans pour en embrouiller de plus naïfs, si ça vous amuse. Ailleurs.

        http://www.stopfake.org/en/russia-s-top-100-lies-about-ukraine/

  5. Et bien sûr, n’essayez pas de dire cela à Sapir sur son site ! Il a bel et bien un espace de commentaires, mais ils sont réservés aux interventions jugées par lui « scientifiques ». Résultat : zéro commentaire.

  6. Sinon, Amiral, ce serait bien gentil de nous expliquer ce que vous considérez comme du « bordel » : critiquer le camarade Poutine, c’est du bordel ?

    • Ah non vous pouvez critiquer qui vous voulez, mais parler de la Russie sous un billet dédié à ma gardienne, oui c’est du bordel.

      • ah non, un bordel c’est chauffé organisé et ça rapporte.

      • Robert Marchenoir

        Je suis sûr que votre gardienne sera ravie d’avoir un billet à elle dédiée, Woland, mais je vais vous faire une remarque : il n’est pas très fair-play de reprocher à vos lecteurs de ne pas respecter une règle qui n’existe pas, parce que vous ne l’avez pas énoncée. Ou parce que vous avez changé d’avis.

        Par exemple : tout commentaire doit commencer par la lettre S et comporter un nombre impair de mots. Ou bien : tout commentaire doit se cantonner au sujet du billet.

        Chaque blogueur a un avis différent sur ce point, et sur d’autres. Certains préfèrent que les commentaires ne s’éloignent pas du sujet, d’autres y sont indifférents, voire favorisent la multiplication des thèmes. Ici même, c’est la deuxième pratique qui a prévalu jusqu’à présent — je vois mal à quel « sujet » se rapportent les vidéos de koalas.

        Donc, c’est tout simple : si vous voulez que vos commentateurs respectent des règles, écrivez-les en quelques mots sur votre blog. Si vous voulez en changer, prévenez à l’avance. Je ne vois pas pourquoi vous ne seriez pas suivi.

  7. Pstttt ! Si une bonne âme vient à passer à fond de cale, qu’elle m’apporte discrètement provisions de bouche et brassée d’eucalyptus, j’ai réussi à sauver le dernier Koala du bord.
    Signé : une taupe du parti de l’étranger traître à sa nation.

  8. C’est qui, Poutine ?

    • Un immonde plat québécois typique dont le seul mérite est de bien caler les estomacs. Composé de frites, de cheddar et d’une sauce brune un peu épicée et salée, composée essentiellement d’amidon de maïs, de tomates, de farine de blé et d’oignons.

  9. – LE Poutine avé un P majuscule s’écrit aussi Putin, notamment chez les Rosbifs. Il se reconnaît à la minceur des lèvres mais plus sûrement quand il est torse nu avec un calibre.
    – LA poutine est à Nice les alevins de sardine. La pêche est de nouveau autorisée par le machin de Bruxelles deux mois d’hiver mais avec des filets aux mailles désormais trop larges. C’était mieux quand c’était interdit. Au moins frais sorti du filet on mangeait ça en beignets ou en omelette (j’adorais l’omelette) et c’était délicieux.

    Prenez parti pour l’un ou l’autre et tapez-vous sur la gueule.
    Ça va ? J’ai pas trop mis le bordel ?

  10. Goûté LA poutine en pleine canicule de l’été 2011, dans un boui-boui de Montréal. Sobre, la journée et en marcel, c’est à la limite de l’abominable. Ivre-caque, la nuit avec une veste à carreaux, ça doit faire un violent effet roboratif. J’avais qui plus est testé la version avec tranches de ce qui tient lieu de cervelas aux autochtones.

    En ce qui concerne les anciens du KGB, je ne me prononce pas sans avoir demandé son avis au mur de mes cagoinces, qui est un peu dur d’oreille. Fort heureusement, mon avis sur la question n’intéresse personne, moi le tout premier.

  11. Poutine, ok.
    Mais chocolat glacé et chaussures à fermeture éclair?!?
    C’est pour faire venir des gens par le biais des recherches google, nous dirons, éclectiques?

  12. Poutine est le problème numéro 1 de la France et de l’Occident, juste avant le communisme, les africains et les musulmans.

    C’est le mal absolu, une ordure intégrale, une infâme merde, un menteur, un manipulateur, soutenu par des femmelettes en mal de virilité, des français (pouah !!) décadents, corrompus et collectivistes.

    C’est une honte ce fil, une honte !! Je propose qu’on fasse adopter immédiatement une loi essentielle, et de salubrité publique ! Une loi qui assurera le salut commun ! Cette loi :

    « Article 1er et ultime : Seul Robert Marchenoir est habilité dans tout le monde libre et démocratique à parler de Vladimir Poutine »

    PS : Je désapprouve l’ironie de ce billet ! On ne rit pas du mal ! On ne rit pas du péché ! On ne rit pas du diable !

    • cette loi est excellemment bonne.

    • Mauvaise foi gauchiste typique (le procédé a été récupéré par les communistes de droite, visiblement) :

      1. J’affirme mon idéologie sans le moindre argument tangible (ici, la France doit soutenir Poutine). Cette idéologie va de soi, il est impensable de la contester. « Tout le monde sait bien que. »

      2. Je grimpe aux rideaux dès que cette idéologie est contestée avec des arguments tangibles, sans me sentir le moindrement obligé de réfuter ces arguments ou d’en apporter de nouveaux.

      3. Quand la contestation continue et que les arguments redoublent, j’ai recours à l’attaque personnelle, à de grands principes (l’amour de la France, la défense du prolétariat, etc). Tout, sauf des faits et des arguments basés sur des faits. L’interlocuteur est l’ennemi de la France (version FN 2014), l’ennemi de la classe ouvrière (version PCF 1960), l’ennemi du peuple (version Staline 1937), un islamophobe (version djihad 2014), etc.

      4. Quand la contestation continue et que les faits continuent à s’empiler, je prétends que l’on parle trop du sujet, que cela me dérange, que c’est une « obsession », etc.

      5. Quand cela ne suffit toujours pas et que je parviens toujours pas à réfuter les faits qui me sont opposés, je prétends que mon interlocuteur a toujours raison, comme si c’était une incrimination et non la preuve que ma thèse ne tient pas debout.

      6. Quand les faits s’accumulent encore et que je ne sais toujours pas quoi inventer, je prétends que c’était de l’humour et que je suis un comédien incompris.

      — J’aimerais bien que tu me rendes ma marmite.

      — Tu ne m’a jamais prêté de marmite ! D’ailleurs, je te l’ai rendue. Et puis excuse-moi, mais c’était vraiment une marmite de merde : il manque la poignée, et elle est pleine de trous.

  13. Vous tenez à garder cette immonde bannière?

  14. Au Québec, si j’en crois mes sources, le prix de la poutine, dans les échoppes dédiées, varie en fonction de la température extérieure : -10°C = – 10 %, – 20°C = – 20 %, etc.

    Il n’y a que le goût et la texture qui ne varient pas, hélas.

  15. C’est un truc de bisounoursisme fascistoïde et bolchevique que de vouloir obligé les gens à s’étriper en un lieu donné. Jolie mentalité, amiral!

  16. Messieurs, vos critiques sur la poutine évoquent le Français snobinard en goguette au Canada, c’est insupportable et c’est ce qui contribue à donner de nous une image détestable un peu partout dans le monde. « Ivre-caque », ah ça pose le bonhomme ; va donc goûter la poutine au foie gras du Pied de cochon, te mêler aux braillards de la salle, déguster une langue de bison et faire un détour par les cromesquis – aussi bons que ceux de Meneau grande époque – et on en reparle !

  17. Je me joins aux goûteurs de poutine qui ont trouvé ça dégueulasse.

    Au risque de faire un hors-sujet (rien à voir avec le chocolat glacé, ni avec les chaussures à fermeture éclair).

  18. La mafia russe au travail en Europe :

    http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/11290159/Ring-of-death-Scot-Young-associates-pursued-by-Russian-mafia-over-Project-Moscow.html

    Obliger les gens à se suicider, c’est une signature du KGB et de la mafia russe. Variante : il y a quelques années, une famille entière a été assassinée à Paris par la mafia russe. Une famille entière, sauf le fils de 14 ans qui a assisté à toute la scène, et que les assassins ont convaincu de se dénoncer à la police. Il a fait de faux aveux, et a été envoyé en prison à la place des coupables.

    Ici, les hommes d’affaires britanniques qui ont été contraints de se suicider avaient pris part à un projet immobilier à Moscou. Le fils de Philippe de Villiers est promoteur immobilier à Moscou. Philippe de Villiers a rencontré Vladimir Poutine devant les caméras, à l’occasion de l’annonce du lancement d’une succursale du Puy-du-Fou en Crimée. Depuis, il explique à la radio française que ce sont les Ukrainiens qui ont abattu le Boeing de la Malaysia Airlines.

    Mais à part ça, solliciter un prêt d’une banque russe, pour le Front National, c’est la même chose que d’emprunter au Crédit Agricole… ou de faire appel aux dons des sympathisants… Tiens, puisque le Front national est le « premier parti de France »… peut-être que ses partisans auraient à coeur de lui donner les moyens de son indépendance, au lieu de se féliciter qu’il se prostitue à Poutine ? Voyons ce que ça donne.

    Le FN s’est vendu au Kremlin pour un prêt de 9 millions d’euros. Combien ses électeurs devraient donner pour éviter le recours à l’emprunt ?

    Le FN a recueilli 4,71 millions de voix aux élections européennes. S’il avait convaincu ne serait-ce qu’un sur dix de ces électeurs de le soutenir financièrement, il aurait dû collecter :

    9 000 000 euros / 470 000 donateurs = 19 euros par donateur.

    Ne me dites pas que c’était une tâche irréalisable… Et il se serait agi d’un don irrévocable, pas d’argent qu’il aurait fallu rembourser… Et d’ailleurs, à l’heure des sites de crowdfundig, pourquoi le FN ne lancerait-il pas un emprunt auprès de ses électeurs ? Assorti d’intérêt ? Si le FN est prêt à rembourser un tel emprunt à une banque, en payant en plus des intérêts, pourquoi ne proposerait-il pas le deal à ses sympathisants ?

    Mais non, c’est tellement plus excitant de se vendre à Poutine, d’être invité à l’ambassade du Reich à Paris — je veux dire à l’ambassade de Russie — et de s’adresser aux députés de la Douma à Moscou…

  19. Je ne saurai trop vous recommander cet excellent billet du CGB.
    (on peut laisser tomber les commentaires)

  20. Avoir descendu le Boeing de la Malaysia Airlines ne suffit pas à Poutine : il essaye très fort d’en ajouter d’autres à son tableau de chasse :

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/sweden/11292095/Foreign-military-aircraft-nearly-collides-with-passenger-plane-over-Sweden.html

    Ca fait deux fois que l’aviation russe manque de provoquer une collision avec un avion civil, en survolant l’Europe avec des centaines de vols d’intimidation, le transpondeur éteint. Mais à force de jouer au con, ils vont bien y arriver.

    Naturellement, ce sera encore la faute des Américains, de George Bush, de Nicolas Sarkozy, de Bernard-Henri Lévy, de l’invasion de l’Irak, de l’indépendance du Kosovo… et mon cul sur la commode.

    A part ça, Poutine a prononcé un discours historique à Valdaï, qui montre à quel point c’est un chef d’Etat raisonnable, conciliant et lucide. Tellement conciliant que la France devrait immédiatement se ranger sous ses ordres, par le truchement de la présidente Le Pen.

  21. Thierry Mariani, député UMP des Français de l’étranger, fait partie des personnalités hexagonales qui défendent inlassablement ce bon Monsieur Poutine, si injustement attaqué par tout ce que la France compte d’atlanto-sionistes et de « médias du système ».

    Voici, par exemple, les propos de Mariani rapporté par le site Médias-Presse-Infos, l’un des multiples relais du réseau d’influence russe en France :

    « Poutine ne laisse indifférent personne, on l’aime ou on le déteste. C’est un homme d’Etat, le seul avec Angela Merkel. Il a une ligne politique qu’il suit avec conviction et non sur des modes. Les citoyens finissent par comprendre que c’est dans leur intérêt. » Le député rappelle qu’il a une cote de popularité de 80% dans son pays : « Un score qui ferait rêver certains en France. Poutine a remis de l’ordre et il a redonné une certaine fierté. »

    On reconnaît là le copié-collé que répètent tous les pro-russes, comme des perroquets. Et Médias-Presse-Infos conclut :

    Co-président du Dialogue Franco-Russe, Thierry Mariani fait partie des personnes politiques en France qui défendent Poutine et les positions russes mais qui surtout sont favorables à un rapprochement franco-russe dans l’intérêt des deux pays. Convaincu, il en parle librement et il ne s’en cache pas, malgré une certaine russophobie ambiante en France. Il fait partie de ces politiques qui assument leurs idées car comme il nous l’a si bien dit: « En politique, on gagne toujours à défendre ses idées. »

    http://www.medias-presse.info/thierry-mariani-les-francais-sont-naifs-et-tombent-a-chaque-fois-dans-le-piege-des-usa/11290

    Ses idées. C’est ç’la, oui… Ses idées, mais surtout son pognon !

    Mariani fait partie du conseil d’administration du fonds russe CFG Capital, dirigé par un Français et associé au fonds Marshall Capital de l’oligarque Constantin Malofeev… le même que les dirigeants du Front national sont allés rencontrer en Russie… le même qui finance les succursales russes du Puy-du-Fou de Philippe de Villiers…

    Le conseil d’administration de CFG Capital est présidé par Alexandre Torchin, ancien président du Conseil de la Fédération de l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie et membre du parti Russie Unie… le parti de Vladimir Poutine.

    C’est ce que révèle le blog C’est pas secret, c’est discret après avoir fouillé les poubelles, car le camarade Mariani ne crie pas sur les toits que son inclination poutinolâtre est loin d’être désintéressée…

    http://cestpassecretcestdisret.blogspot.fr/2014/12/c.html

    Comme dit C’est pas secret, c’est discret :

    Chez tous nos zélateurs invétérés de la Russie, il n’y a point de désir d’un retour à une « économie enracinée », point non plus de foi sincère dans je-ne-sais quelles « valeurs chrétiennes » ni dans la politique du « Cher Leader ». Il s’agit juste un deal entre mafieux : tu peux faire du business chez moi, mais en contrepartie tu utilises ton statut de politicien qui te donne un accès facile aux médias pour y répercuter ma propagande. L’exemple le plus parlant est celui de Marine Le Pen, qui le lendemain de la réception des 9 millions d’euros, récitait un catéchisme poutinien de la plus parfaite orthodoxie lors d’une interview donnée à Euronews.

    Et j’ajoute : elle n’a pas attendu de recevoir les 9 millions. Elle a servi la soupe à Poutine bien longtemps avant. Le « grand chef d’Etat qui défend les intérêts de son peuple » ne lâche pas le pognon sur la seule bonne mine de Madame Le Pen. Il exige la livraison de la marchandise avant le paiement…

    Donc, voilà : cherchez l’argent. On arriverait aux mêmes résultats si on faisait une investigation similaire pour la plupart des représentants du réseau d’agents d’influence pro-russes en France. Il y a aussi les idiots utiles, naturellement.

  22. Vladimir Poutine est la personnalité la plus marquante de 2014, selon l’AFP : http://www.rtl.fr/actu/international/vladimir-poutine-est-la-personnalite-la-plus-marquante-de-2014-selon-l-afp-7775857311

    Encore un coup de la propagande russe. Marchenoir trépigne et enrage.

    • Oui, Sébastien. Et Yannick Noah est la personnalité préférée des Français, selon les médias.

      Une chose que je peux vous assurer est que Poutine n’est pas la personnalité préférée des Ukrainiens. Ni des Estoniens, ni des Lituaniens, ni des Lettons, ni des Polonais, ni des Géorgiens, ni des Tchétchènes, ni des Finlandais, ni des Kazakhs, ni des Moldaves…

      Mais bon, ça vous vous en foutez un peu, Sébastien ? Ce sont un peu des nègres, tous ces gens-là, n’est-ce pas ? Le centre du monde, c’est la France, et le reste du monde est composé de la Russie, des Etats-Unis, d’Israël et de Bernard-Henri Lévy.

      Revenez quand vous aurez quelque chose d’intelligent à dire…

  23. Pour savoir ce qui se passe en Russie, on peut aussi se tourner vers des gens compétents, par exemple des historiens russes, et tant qu’à faire des gens prêts à sacrifier leur vie professionnelle (pour ne pas dire leur vie tout court) pour défendre la vérité, ce qui a légèrement plus de valeur que des ricanements infantiles et anonymes à l’abri d’Internet :

    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2014/08/08/andrei-zoubov-l-historien-russe-qui-derange-le-kremlin-5424662.html

    Jusqu’à ce qu’il publie début mars un article condamnant l’annexion de la Crimée en la comparant à celle de l’Autriche par Hitler en 1938, Andreï Zoubov, 62 ans, était professeur d’histoire dans la plus prestigieuse et la plus élitiste des grandes écoles russes (MGIMO). La direction du MGIMO l’a immédiatement exclu.

    Extraits de l’interview de Zoubov par le quotidien suisse Le Temps :

    Avec l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, on a observé des tentatives de justification de tout ce qui est soviétique et parallèlement un voile de silence sur les crimes du communisme.

    Quant aux tentatives réformistes et libérales, elles sont toutes présentées sous un jour négatif. Tout pouvoir fort est positif, toute tentative de changer l’ordre (que ce soir Gorbatchev ou Eltsine, Lénine, ou les décembristes) est négative. Le pouvoir est par essence légitime.

    Comment donc tout ce que nous avons fait jusque-là s’avère erroné, injuste ? Nous nous sommes mal conduits ? On nous a trompés, nous avons trompé, nous nous sommes menti à nous-mêmes ? Les gens ont accès à cette information, mais ils ne veulent pas la croire, ils ne veulent pas savoir, car cela les obligerait à se remettre en cause et à changer. Le discours « en réalité tout était beaucoup mieux à l’époque soviétique » est plus agréable à entendre.

    Il n’y a jamais eu de travail de désoviétisation en Russie. C’est comme si en Allemagne, dans les années 60, des néonazis étaient arrivés au pouvoir et s’étaient mis à dire que Jaspers et Arendt ont menti. « Oui, il y a eu les SS, des excès, mais, dans l’ensemble, la voie de la grande Allemagne était juste ».

    Les événements en Crimée montrent que notre population est profondément malade. Notre conscience de masse est d’essence totalitaire. Elle réclame de la grandeur nationale, de l’harmonie historique, ne veut pas entendre parler des tragédies historiques nationales, ne veut pas tirer des leçons du passé tragique parce qu’elle ne veut pas de mauvaises nouvelles du tout !

    Poutine a rétabli un paradigme soviétique, tout comme l’antiaméricanisme, qui est un phénomène purement soviétique.

    Poutine aime à répéter que la Crimée a toujours été russe, alors que c’est absolument faux. Elle n’a appartenu à la Russie impériale qu’à partir de 1874.

    En réalité, il ne s’agit pas d’un conflit entre la Russie et l’Ukraine, ni d’un conflit entre Russes et Ukrainiens à l’intérieur de l’Ukraine. C’est un conflit entre les Soviétiques et les Non-Soviétiques. Les nationalistes russes, les orthodoxes traditionalistes comme [Konstantin] Malofeïev [Que des émissaires du Front national ont rencontré, et qui finance les deux succursale du Puy-du-Fou de Philippe de Villiers en Russie. Note de RM] ou [Alexandre] Borodaï, qui financent et aident les séparatistes, restent au fond des Soviétiques pur sucre.

    Bien sûr que la figure de Staline revient. Bien sûr qu’elle est dangereuse. C’est comme si on faisait revenir Hitler. Imaginez qu’on renomme une rue allemande Hitlerstrasse. Scandale ! Mais la figure de Staline est ancrée dans la conscience de l’élite actuelle, ainsi que d’une moitié de la population.

    J’ai discuté avec d’autres universités moscovites : tout le monde a peur de signer avec moi car je suis devenu une personnalité trop controversée. Tous craignent des représailles financières ou autres.

    Mais à part ça, la Russie est un pays libre et démocratique, et les sondages de popularité de Poutine prouvent que la France doit le soutenir…

  24. Elle n’a appartenu à la Russie impériale qu’à partir de 1874

    La Crimée a été annexée par la Russie en 1783, comme tout bon historien le sait.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_russo-turque_de_1787-1792

    Pour le reste, comparer le retour de la Crimée à la Russie à l’Anschluss, c’est commettre un singulier anachronisme. Poutine n’est pas Hitler, les deux dirigeants n’ont pas grand-chose à voir.

    Cet Andreï Zoubov n’est pas un historien, c’est un idéologue. Il mérite de recevoir un point Godwin pour ses analyses outrancières.

    • « Sébastien » donne des leçons d’histoire aux historiens ; on aura tout vu. L’impudence de cette époque est sans fond…

      « Sébastien » oppose Wikipedia à un historien qui enseigne dans l’une des meilleures universités de Moscou, et qui risque sa vie en rappelant la vérité.

      « Sébastien » est trop con pour faire une soustraction. Combien ça fait, « Sébastien », 1991 – 1783 ? Ca fait 208 ans. Donc, même si on retient votre science-Wikipedia, la Crimée n’a été russe que depuis 208 ans.

      Autrement dit, la Crimée n’a pratiquement jamais été russe au cours de son histoire.

      Arrêtez de vous ridiculiser, « Sébastien ». A chaque fois que vous sortez une connerie, vous m’offrez une occasion de faire connaître la vérité et de pulvériser les mensonges poutiniens une fois de plus. A croire que vous êtes payé par la CIA.

      Ils sont vraiment pas recrutés dans le dessus du panier, les poutinolâtres…

  25. Oui, merci Skandal ! J’avais vu ça ! C’est accablant ! Evidemment, dans un pays de 140 millions d’habitants (300 millions il y a quelques années…), il n’y a qu’une seule personne susceptible d’être « homme de l’année » depuis 15 ans ! Crédible !…

    Soit le truc est manipulé à mort, soit les Russes sont tellement arriérés qu’ils produisent zéro grand homme à l’exception de Poutine, soit les Russes sont tellement cons et ignorants qu’ils sont incapables de désigner les personnalités qui existeraient réellement parmi eux… Dans tous les cas, c’est catastrophique pour le bilan de Poutine, et si ça se trouve des Russes aussi.

    Pas de quoi pavoiser !

    Tiens, j’en ai un, moi, d’homme de l’année, et c’est une femme : la journaliste Anna Politkovskaïa, assassinée par le pouvoir en raison de ses révélations et de ses critiques !

  26. The propaganda channel Russia Today said of the poll: « The public affirmation about Vladimir Putin’s major role in the life of the country looks even more decisive considering researchers within the same poll asked who among scientists and artists was worthy of the mantle. Some 75 percent of Russians said they had no answer to this question. »

    Autrement dit, la Russie a régressé par rapport à l’époque soviétique. A cette époque, le pays célébrait, au moins, ses artistes et ses savants. Maintenant, il n’y a plus que le pognon des milliardaires criminels qui compte. On comprend que les Russes n’aient pas envie de désigner un oligarque corrompu et mafieux homme de l’année…

    La stupidité des propagandistes de Russia Today éclate lorsqu’ils pensent qu’il est flatteur pour Poutine de diriger un peuple qui serait trop con pour désigner un seul artiste ou savant digne d’éloges… Mais apparemment, il y en a plein, en France même, qui sont ravis de se vautrer dans une telle stupidité…

  27. Que tous ses détracteurs se taisent ! Vladimir est un président normal !

    http://actu.orange.fr/video/monde/poutine-a-retrouve-l-amour-magic_CNT0000006vMc1.html

  28. The week the dam broke in Russia and ended Putin’s dreams

    http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/11305146/The-week-the-dam-broke-in-Russia-and-ended-Putins-dreams.html

    Traders in the City watched open-mouthed as the dam broke on Black Tuesday. The event exposed the awful reality that the Kremlin does not have the infinite foreign reserves that many had supposed. “What is happening is a nightmare that we could not even have imagined a year ago,” says the central bank’s deputy chief, Sergei Shvetsov.

    The currency has since stabilised at 60 to the dollar. But it has lost half its value in a year. Russia’s $2.1 trillion (£1.3 trillion) economy has shrunk to $1.1 trillion, half the GDP of California.

    The external debt of Russian banks and companies has by mathematical effect ballooned to 70pc of total output. “A Russian downgrade to junk is only a matter or time,” says Tim Ash, from Standard Bank.

    Soviet queues are appearing again.

    “It’s going to be worse than the default crisis in 1998. This time you have a situation where the West is against them,” says Browder. “Russian companies are shut out of the global capital markets. The country can’t turn to the IMF because Washington will block it. There is no lender of last resort.”

    “Putin’s sales pitch has always been that he brought the country back to stability after the craziness of the Yeltsin years,” says Browder. “He could get away with it because the oil boom created enough money for everybody, but now the money has run out. People are getting very angry. If oil all stays at $60 for a year, he risks a palace coup from his own ‘Siloviki’ (former KGB) circle.”

    “We all cheered when we took back our Crimea. Now we are reaping the fruits of our conquest,” says the governor of Krasnodar, Alexander Tkachyov. “We thought that nothing would happen. Now we face the payback, because there are no miracles. It has become clear that Russia is facing a real economic war, and there should be no illusions.”

    Russia was sliding into decline before the storm hit this year. Its trend growth rate had collapsed. It was near recession when crude was trading at $110 a barrel, a remarkable indictment of Putin’s 15-year reign. The country has become reliant on the commodity supercycle. Oil, gas, and metals together make up 73pc of exports and half the budget. The economy is a patronage machine built on commodity rents, a textbook case of the “Dutch Disease”.

    Russia ranks 136 for road quality, 126 for the ability of firms to absorb technology, 124 for availability of the latest technology, 120 for the burden of government regulation, and 105 for product sophistication, in the World Economic Forum’s index of competitiveness.

    Lubomir Mitov, from the Institute of International Finance, says Russia is weaker than it was in the Soviet era of the 1980s, when it still made things and brimmed with engineers.

    The Nordic bank SEB says the central bank faces a horrible choice between ferociously high interest rates – perhaps 100pc – or exchange controls. Isolation and Stalinist autarky lie ahead.

    A rapprocher des tirades imbéciles du président des jeunes de la Droite populaire (UMP), Pierre Gentillet, pas plus tard qu’en février dernier :

    La nouvelle Russie de Vladimir Poutine est le grand acteur dont [la France] doit s’appuyer et s’inspirer en particulier sur son nouveau mode de gestion de l’économie. (Fautes de français comprises…)

    http://nouvelarbitre.com/pourquoi-la-france-doit-elle-choisir-poutine/

    Ah, ils sont beaux, les résultats du « nouveau mode de gestion de l’économie » poutinien !…

    Gentillet est l’un des membres du réseau d’agents d’influence pro-Kremlin en France. Au fait, ça ne dérange pas trop le Front national, qui passe son temps à cracher sur « l’UMPS », d’avoir exactement les mêmes positions sur la Russie qu’un certain nombre de ténors de l’UMP (dont son ex-vice-président, Thierry Mariani, qui fait des affaires à Moscou) ? Ca ne le dérange pas trop d’avoir côtoyé, au sein des réseaux pro-Poutine grenouillant autour de l’ambassade, feu Christophe Margerie, PDG de Total, alors que le FN passe son temps à hurler contre « la finance internationale » et « le capitalisme mondialisé » ?

    • Si les socialistes-nationalistes du FN étaient cohérents, ca se saurait…

      • Ça n’a jamais trop dérangé les libéraux de collaborer avec des dictateurs (cf Pinochet) ou avec des gouvernements aux relents d’extrême droite (comme en Ukraine). Vous feriez mieux de balayer devant votre porte.

        Que le FN puisse avoir des positions communes avec des membres de l’UMP n’a rien de scandaleux. La Russie ne doit pas être isolée, sinon elle ira se jeter dans les bras de la Chine. Je ne sais pas ce que nous aurons gagné.

        http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/22/la-chine-se-dit-prete-a-aider-economiquement-la-russie_4544495_3214.html

      • « Les libéraux », c’est comme « les arabes », « les juifs » ou « les jeunes »…. C’est évidemment une seule entité compact et cohérente…

        Et donc, sous prétexte que Pinochet s’est inspiré de concept libéraux (Milton Friedmann et l’école de Chicago n’ont pas le monopole du libéralisme, il n’en représentent qu’une branche, qui s’est d’ailleurs souvent planté) pour relancer l’économie du Chili (l’économie la plus dynamique d’Amérique du sud aujourd’hui.. très loin devant l’Argentine socialiste et le Venezuela mélanchoniste….) nous n’avons pas le droit de critiquer la proximité du FN et de certains à l’UMP avec un dictateur Russe ?

      • Robert Marchenoir

        La Russie ne doit pas être isolée, sinon elle ira se jeter dans les bras de la Chine.

        Les mono-neuronaux poutiniens ont dix phrases dans leur répertoire, reçu de la Loubianka via les PTT. Dont celle-là.

        Il serait donc absolument dramatique pour « nous » (qui ça, « nous » ?) que la Russie « se jette dans les bras de la Chine ». C’est à dire, si les mots ont un sens, que la Russie devienne le vassal de la Chine — en tous cas certainement pas son suzerain.

        Et donc, « nous » devrions, nous, pour éviter ce malheur, devenir les vassaux de la Russie ? Excusez-moi, mais la logique m’échappe.

        C’est marrant, parce que les cireurs de pompes de Poutine, les amateurs d’assassinats de journalistes et d’extermination de spectateurs de théâtre aux gaz de combat, se flattent en général d’être « anti-système ». Or c’est bien le « système » qui a essayé de « nous » convaincre qu’il était inévitable que la Turquie rentre dans l’Union européenne (et en devienne plus ou moins le maître, vu sa taille et son agressivité), faute de quoi elle se jetterait dans les bras d’autres puissances… comme la Russie.

        En somme, la France est une pauvre petite chose douce et fragile, qui a absolument besoin d’un proxénète pour la protéger, faute de quoi tout le monde abuserait d’elle.

        Tu parles de patriotes !

        En attendant, c’est la queue entre les jambes que le petit père Poutine est aller quémander à la Chine qu’elle lui achète son gaz, et qu’il a dû lui consentir un prix cassé. Ce n’est pas comme si la Russie inondait le monde de ses téléphones portables, de ses voitures, de ses robots et même de son blé…

        Même pour imprimer des livres, c’est à la Chine que les éditeurs européens s’adressent… Je n’ai jamais encore vu un livre français imprimé en Russie… Même ça, ils ne savent pas faire !

        Je rappelle que le grand chef d’Etat Poutine, dont l’économie a la taille de celle d’une demi-Californie, et qui chouine aujourd’hui parce que l’OTAN serait à ses portes (comme si l’Estonie ou la Pologne n’étaient pas des pays souverains, libre de demander leur adhésion à l’alliance militaire de leur choix), avait réclamé, en 2001, l’adhésion de la Russie à l’OTAN !

        Et à l’époque, l’OTAN avait accueilli ces avances avec une oreille sympathique. Un Conseil OTAN-Russie avait même été créé pour « tendre la main à la Russie », comme le réclame le lobby pro-Poutine aujourd’hui. Main dans laquelle Poutine a craché en annexant la Crimée, suite à quoi l’OTAN a suspendu ce comité, en 2014 seulement.

        « Tendre la main à Poutine », pour ce lobby, cela veut dire se soumettre aveuglément aux caprices du Führer tchékiste, qui ne semble pas avoir remarqué que le monde a un peu changé depuis 1922.

        Les actes ont des conséquences. La ruine de l’économie russe est la conséquence des décisions russes. Mais cette vérité va à l’encontre du dogme anti-libéral du lobby pro-Poutine, lequel préfère chercher des boucs-émissaires, comme les anti-sémites (qu’ils sont souvent aussi, et c’est logique). Le libéralisme, c’est la responsabilité. Tous les dictateurs du monde ont toujours préféré accuser l’étranger. Poutine n’échappe pas à la règle.

  29. Bravo, joli résultat :

    Poutine « surpris » que le commerce russe profite aux Etats-Unis et non à l’Europe :

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20141222trib0331e0a4d/poutine-surpris-que-le-commerce-russe-profite-aux-etats-unis-et-non-a-l-europe.html

    Toute l’hypocrisie des Etats-Unis révélée par les statistiques du commerce russe divulguées par Poutine. Que l’Union Européenne se prête à ce jeu contraire à ses intérêts a de quoi mettre en colère.

    • Vous êtes donc un vulgaire consumériste, Sébastien ? Un fétichiste des biens matériels ? Un ultra-libéral de modèle courant ? Vous pensez que le commerce est le but ultime des nations ?

      Apprenez que l’homme n’est pas une marchandise, que l’argent ne doit pas commander à l’humanité, et que les valeurs traditionnelles de la chrétienté sont ailleurs.

  30. Un exemple, parmi des milliers d’autres, du « modèle de société » russe que défend le grand chef d’Etat, lider maximo, Führer et Conducator Vladimir Poutine :

    Un médecin russe, expert auprès d’une ONG qui lutte contre la corruption et les abus dans l’armée, a été passé à tabac à Saint-Pétersbourg par deux inconnus.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/24/97001-20141224FILWWW00115-russie-un-medecin-engage-passe-a-tabac.php

    Lisez, ça vaut le jus. Les détails de l’affaire donnent une bonne idée de ce qu’est vraiment la Russie, pour ceux qui l’ignoreraient.

  31. Le MH17 qui s’est écrasé en juillet dernier dans l’est de l’Ukraine a-t-il été abattu par un avion ukrainien? C’est ce qu’affirment des enquêteurs russes qui ont recueilli le témoignage d’un militaire ukrainien.

    http://www.rtl.be/info/monde/international/crash-du-mh17-un-avion-ukrainien-a-t-il-abattu-le-boeing–686843.aspx

    Et paf !

    • Ce « paf ! » trahit la bassesse de votre âme, Sébastien. En fait, vous n’en avez rien à foutre, du sort des tués de la Malaysia Airlines. Tout ce qui vous interésse, c’est de marquer des points sur le dos de la souffrance d’autrui, pour satisfaire votre haine des Etats-Unis.

      Vous êtes un bien méprisable petit bonhomme.

      Au fait, si vous pondez un commentaire à chaque nouveau mensonge des officines du FSB, vous allez devoir sérieusement augmenter le rythme. Figurez-vous que des inventions comme celles-là, la police politique du Kremlin en produit des centaines à jet continu. Il n’y a que des imbéciles comme vous pour y croire. Et encore, je ne suis même pas sûr que vous y croyiez : à l’instar des antisémites, ce qui vous intéresse c’est de cracher sur les gens ; bien souvent, ceux qui nient l’existence des chambres à gaz ne croient même pas à leurs mensonges.

      Tout ce qu’ils cherchent, c’est à se faire remarquer et à faire chier le monde, pour oublier leur vie de merde. Enfin, c’est ce qu’ils s’imaginent. Ils se rêvent en rebelles, en anti-conformistes et en saboteurs du « système », alors qu’il n’y a pas plus conformiste et plus esclave qu’eux.

      • J’attire votre attention sur des faits et tout ce que vous trouvez à dire c’est de vous en prendre à moi. C’est vous qui êtes méprisable, Marchenoir. Les Américains prétendent détenir des preuves sur cette tragédie : on les attend toujours. Au moins, les Russes communiquent. Leurs arguments méritent plus qu’un vague mépris.

        Je ne vois pas trop le rapport avec les chambres à gaz. Encore un argument typique d’un gauchiste quand il ne sait plus quoi dire. Votre niveau baisse, c’est indigne de vous.

    • « C’est ce qu’affirment des enquêteurs russes qui ont recueilli le témoignage d’un militaire ukrainien. »
      Lol, si j’osais…
      Parole d’enquêteurs russes !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s