I will ride with you in the death car

Comme à chaque fois qu’un membre à jour de cotisation de la grande confédération amalgamée des loups solitaires de l’islam fait une bêtise, un attentat, une prise d’otages ou un houmous avarié, nous sommes mis en garde contre la tentation de représailles et de pogroms antimusulmans alors que ça n’arrive strictement jamais.

Ce coup-ci, avec la dernière facétie australienne en date, nous avons tout eu. D’abord la petite danse de la pluie de l’expert en terrorisme qui espère que ce soit un salaud d’extrême droite. Puis l’explication détaillée du fait que ce type est un cas isolé (hebdomadaire et partout dans le monde certes, mais isolé quand même) et puis que son ciboulot est tout dérangé et que de toute façon c’est un scheik autoproclamé et même pas un musulman et toussa. Enfin, l’appel au calme des populations qui regardent passer ça d’un œil bovin avant d’enjamber des types avec le cul en l’air en train d’épousseter leur tapis très citoyennement avec leurs poils de barbe pour pouvoir traverser la rue et acheter un peu de viande dans la dernière boucherie, devenue hallal, du quartier.

Le concept con du #iwillridewithyou est parfaitement insultant. Il sous-entend que nous, les membres de la communauté non-musulmane, allons-nous venger sauvagement sur la première enturbannée venue parce que nous serions des brutes violentes et même pas tolérantes alors que TOUT prouve que nous ne sommes plus que des animaux hyper domestiqués auxquels ont pourrait planter des clous dans le cranes sans que nous nous départions de notre rictus de reconnaissance pour cette enrichissement tout en frétillant de la queue.

En plus, c’est parfaitement contre-productif. Si nous voulons que les musulmans se débarrassent des tarés dans leurs rangs, avec tous les gigantesques et nombreux guillemets à roues dentées qu’une telle assertion comporte, il me semble que ce serait mieux de leur faire passer le message qu’ils sont mal vus, non pas à cause de notre racisme rabique, mais parce que certains de leur coreligionnaires se comportent vraiment très mal créant par là même un climat de suspicion envers toute leur communauté depuis environ 1300 ans.

Si on ne peut même plus répondre par un simple regard hostile porté sur un voile à une prise d’otages mortelle, on ferait sans doute bien de nous petit-suicider tout de suite. Ce sera moins embarrassant pour tout le monde.

Publicités

25 réponses à “I will ride with you in the death car

  1. Vous êtes bien modéré, envers les mosquetaires de la pierre noire. Il serait temps de leur délivrer un message fort, du genre Hiroshima mon amour.

  2. « Qui est Mathieu Guidère, la nouvellle star des islamistes tunisiens ? »
    Qui est Mathieu Guidère, l’accusateur des salauds d’extrême droite ?

    « Mathieu Guidère est un universitaire franco-«tunisien». de son vrai nom Moez Kouider, il est précepteur du propre fils du souverain qatari Hamad Ben Khalifa al Thani à l’Ecole Saint Cyr, l’académie française chargée de former les officiers de commandement.
    (…)
    Mathieu Guidère n’est donc pas un chercheur avec tout ce que cette fonction exige comme objectivité et comme neutralité. Il est (ou a été)payé par l’émir du Qatar, comme l’étaient jusqu’à une date récente certains membres du gouvernement tunisien actuel. la reconnaissance du ventre existe aussi chez ce type de chercheur, expert es-propagande, ici islamiste. »

    Ce « chercheur » publie chez l’éditeur « autrement ».

    Sources : http://kapitalis.com/ via le site nationaliste breton Breiz Atao.

  3. C’est quoi donc, le #iwillridewithyou ?

  4. Il y a une autre version du « I will ride with you » :

  5. C’est bizarre, ça me fait penser à ce qu’a posté Orvaillant voici quelques années : http://orvaillant.wordpress.com/ et http://orvaillant.wordpress.com/tag/islam/
    Seules les dates (qu’il a extrapolées de toute façon, je connais bien le domaine ) sont à laisser de côté, à mon sens.

  6. Oui alors là, il importe de prendre un instant pour rendre à César ce qui est à César, parce que la muse à qui l’on doit le souffle inspirateur de ce tag repris en boucle par ces cancrelats de médias progressoïdes gagne à être connue

    Voici donc Tessa Kum, qui pour avoir imaginé ce hashtag est désormais à la prise d’otages de Sydney ce que Zola fut à l’affaire Dreyfus.

    Tessa est écrivain (sic), productrice de « contenus TV » et bien entendu bloggeuse. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’aime pas beaucoup les blancs, Tessa. Comme lorsqu’elle se lance dans des diatribes de plus de 10,000 mots le mois dernier pour dénoncer le privilège blanc :

    To dismiss this as « online drama » is an exercise of white privilege. To call for everyone to ‘get back to work’ is an exercise in white privilege.

    Mais surtout, Tessa est un peu dérangée mentalement – c’est-à-dire pas simplement comme une progressiste normale, mais diagnostiquée cliniquement – et porte sa maladie haut et fort comme il se doit :

    I am not angry because I am struggling with mental illness.

    I’m struggling with my mental illness because I am angry.

    Having one does not invalidate the other. It is neither rhetoric nor melodrama to state that you, white person, are fucking with my depression. I hate you for that too.

    (Je ne suis pas en colère parce que je suis aux prises avec une maladie mentale, je suis aux prises avec ma maladie mentale parce que je suis en colère. Avoir l’un n’invalide pas l’autre. Ce n’est pas de la rhétorique ou du mélodrame d’affirmer que vous, les blancs, vous jouez avec ma dépression. Je vous hais pour ça aussi).

    http://silence-without.blogspot.com.au/2014/11/the-long-campaign-against-racism-bogged.html

    Métisse dépressive ultra-politisée, droguée au progressisme et aux causes à hashtag tendance, il faut reconnaître que Tessa présentait un profil parfait d’égérie de la tolérance pour les charognards qui font métier de prêcher la mort.

    • Hahaha, collector. En somme, Tessa est gauchiste et certifiée malade mentale par la faculté, de même que l’auteur de la prise d’otages est musulman et présumé désaxé par la faculté médiatique.

      C’est curieux, cette proximité entre la maladie mentale et le gauchisme d’une part, l’islam d’autre part. Le gauchisme et l’islam auraient-ils tendance à détruire le cerveau ? Recruteraient-ils de préférence parmi les dérangés, déséquilibrés et autres désaxés ? Les médecins s’interrogent.

    • elle a la langue saburrhale
      appendicite chronique , ou antibiothérapie prolongée avec candidose buccale
      pouacre !
      vous accepteriez qu’elle vous roule un patin?

  7. Pour Al Hazar (la renommée université du Caire considérée comme l’une des sources établies de la doctrine sunnite) les terroristes qui récitent la Chahada (« Il n’y a de Dieu que Dieu et Mohamed est son prophète ») et QUOI QU’ILS FASSENT PAR AILLEURS comme « pêchés » sont toujours des Musulmans.
    Donc les salopards de l’Etat Islamique, les ravagés du ciboulot qui font des cartons « en pleine tête » sur des enfants de militaires pakistanais sont bel et bien musulmans.
    Mais pas d’amalgame, hein!

    http://www.fides.org/fr/news/39117-AFRIQUE_EGYPTE_Du_bon_usage_de_la_qualification_d_infidele_selon_l_universite_al_Azhar#.VJGGvbweLeZ

  8. E-terrorisme communiste ordinaire : Sony capitule devant les hackers. Le studio a renoncé à sortir le film « L’interview qui tue » où James Franco et Seth Rogen incarnent des agents de la CIA déguisés en journalistes qui se rendent en Corée du Nord pour interviewer Kim Jong-un et l’assassiner. La sortie était prévue le jour de Noël dans les salles américaines, mais après avoir exposé un grand nombre d’informations confidentielles du studio Sony Pictures, les hackers ont menacé les salles et les spectateurs qui iraient voir le film. Ca a commencé par le retrait de certains cinémas inquiets, avant que Sony ne finisse par déposer les armes et renoncer à sortir le film – au moins provisoirement.

    http://www.clubic.com/mag/culture/actualite-745359-piratage-sony-pictures-sortie-interview-tue-menacee.html

    Nous sommes donc en 2014, et les Etats-Unis, le pays le plus puissant de la planète, ne peuvent plus se permettre de sortir un film satirique qui ridiculise la Corée du Nord, le pays le plus ostracisé de la planète, par crainte des représailles.

    La Corée du Nord ayant fermement démenti toute implication et les taux d’approbation de Kim Jong-un étant au plus haut, le mystère sur l’origine de ces attaques reste entier. Certains experts ont néanmoins suggéré de mettre les Amish sous surveillance, à tout hasard.

    • Que les états-unis se ridiculisent une nouvelle fois n’est pas pour me déplaire Sans aller jusqu’au délires complotistes, on peut tout de meme affirmer sans trop se tromper que l’oncle sam est a l’origine de la plupart des maux qui nous touchent (les crises économiques partagent toujours de chez eux et c’est encore et toujours nous-et pas eux- qui en payons le prix fort, l’islamisme radical que les américains ont fait mousser pendant tant d’années, pour mettre des batons dans les roues a leurs ennemis, les soviétiques et la plupart des dictateurs africains et moyen-orientaux laics, l’union européenne et son immigrationnisme délirant qui se voudrait une amérique en mieux, une sorte de néo-soviétisme avec économie de marché, une sorte de chine version libérale et non violente-je parle bien sur de violence physique-garantie sur facture …) L’histoire nous apprend aussi que la puissance économique ne nous renseigne pas toujours efficacement sur l’issue d’un conflit Après tout, les barbares ont détruit l’empire romain, les russes ont défait par deux fois des armées venant de pays plus riches et plus développés qu’eux, tout comme les guerres coloniales qui n’ont pas permis a la France de garder ses colonies Si les américains arrivent a mobiliser de telles haines, de telles énergies a leurs dépens, ce n’est pas le fruit du hasard Dans la vie on ne récolte que ce qu’on sème, on est jugé principalement sur nos actes, pas sur nos intentions ou nos belles paroles (les américains sont sans conteste les champions du monde toutes catégories dans ces domaines) et il est difficile sans verser dans la subjectivité, de dire que les actions américaines de ces dernières années ont été irreprochables ou meme bénéfiques a l’occident dans son ensemble Il vaudrait mieux que les américains se remettent en question et évoluent sous pression européenne amicale et cordiale que sous la pression de leurs pires ennemis (qui sont souvent aussi les notres)

      • Robert Marchenoir

        Mais oui bien sûr. La plupart des maux de la planète sont dûs aux Américains. Et d’ailleurs, si tant de gens haïssent les Américains, ça prouve bien qu’ils y sont pour quelque chose. Il n’y a pas de fumée sans feu.

        C’est marrant, mais c’est exactement ce que disent les anti-sémites des Juifs. Pas besoin de justifier les persécutions à leur égard : si les gens les haïssent, c’est bien qu’ils le méritent. On peut envoyer n’importe qui à la guillotine avec ce genre de « raisonnements » circulaires.

        Au demeurant, il est évidemment faux de dire que tout le monde hait les Américains. Si c’était vrai, il faudra nous expliquer pourquoi il y a 12 millions de personnes qui ont bravé tous les risques pour s’installer illégalement aux Etats-Unis — et je ne parle pas des immigrés légaux.

        Heureusement que vous êtes « anti-gauchiste », on aurait pu se tromper.

      • Robert Marchenoir

        Et merci d’avouer vos motivations dès le début :

        Que les Etats-Unis se ridiculisent une nouvelle fois n’est pas pour me déplaire.

        En fait, vous n’en avez rien à foutre, du bien-être d’autrui en général, et des intérêts de la France en particulier. Vous avez juste besoin de déverser votre haine sur un groupe de gens pour passer vos frustrations. Que des spectateurs américains aient pu (à en croire les menaces nord-coréennes) se faire massacrer pour le crime d’être allés au cinéma, « ce n’est pas pour vous déplaire ».

        Charmant petit bonhomme. On aimerait faire votre connaissance.

        Ah, et vous avez encore oublié les points à la fin des phrases. Eux aussi, je suppose, ils ont quelque chose à se reprocher.

  9. Les Etats-Unis, le pays le plus puissant de la planète, ne peuvent plus se permettre de sortir un film satirique qui ridiculise la Corée du Nord.

    C’est à dire que les Etats-Unis ne sortent pas de films. Les Etats-Unis ne sont pas un pays communiste (en tous cas, pas encore). Sony est une entreprise japonaise privée, qui projette des films entre autres dans des salles de cinéma privées aux Etats-Unis. Je vois mal le rapport avec le gouvernement américain ou l’armée américaine.

    Je sais que c’est difficile à concevoir vu de France communiste, où lorsque Netflix, une entreprise américaine privée, veut s’implanter librement sur le marché libre français, elle commence par demander humblement rendez-vous au ministère de la Culture, bien qu’aucune loi ou aucun règlement ne l’y oblige, mais c’est comme ça.

  10. Bonjour,
    Totalement hors sujet mais j’en profite : Koltchack a disparu…
    Des infos ?

    • Naith, K ayant expressément demandé aux bloggeurs dont je suis de ne pas parler de cette histoire, je me vois contraint de supprimer votre commentaire. N’y voyez rien de personnel.

  11. Bob Marchenoir, le G.I.diste international.

  12. François Hollande a dit (c’est passé à la télé la semaine dernière) : « une croissance de 0.1 % ne suffira pas à réduire le chômage en France parce que la population active ne cesse d’augmenter avec l’imm… avec l’I.. avec l’… avec le chômage qui ne cesse d’augmenter » (bon, j’ai forcé un peu sur l’hésitation au milieu de phrase, mais aucun « expert économique » de la télé n’a dit que sa phrase ne voulait rien dire, et qu’il avait juste failli dire tout haut ce que tout le monde sait : l’immigration tue la France)

  13. J’ai même pas fait de commentaires dans ce fil. Me demande bien pourquoi ! Sans doute à cause des attaques de muzz demeurés en France ! Au fou !

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s