Archives mensuelles : janvier 2015

C’est pas gagné pour le vote musulman en 2017…

al watan hitler

Mais ce petit air martial, cette sobriété dans la tenue et ce costume bien taillé pour une fois pourraient avoir leur petit effet sur moi.

Publicités

Nous sommes au bord du gouffre, il est temps de faire un grand pas en avant

L’ami Goux, qui sent et goûte meilleur que le Canigou même si la vue de son sommet est moins belle, nous a gratifié de l’un de ses textes si finement ciselé que, si l’on ne prend pas garde, il pourrait nous convaincre qu’effectivement tout est foutu et qu’il ne nous reste plus qu’à attendre la fin de la manière la moins inconfortable possible.

Je ne peux que manifester avec la plus grande véhémence ma désapprobation complète et voilà ce que je lui aurais exposé s’il m’avait dit ça au cours d’une des conversations que j’ai parfois la chance d’avoir avec lui.

Je l’ai dit, je le répète, je le martèle avec la furia endiablée d’un porteur de marteau en 732, non ce n’est pas fini. Non la grosse dame n’a pas chanté. Non le petit mousse n’est pas condamné à vivre dans un monde de plus en plus répugnant et arriéré.

Quand bien même ce serait un combat perdu d’avance, nous nous devons de le mener ne serait-ce qu’en souvenir de nos glorieux ancêtres qui, s’ils avaient pu prévoir l’avenir auraient ramassé ce satané coton eux-mêmes.

Nous sommes à un moment charnière de l’histoire et nous pouvons effectivement disparaître entre autres parce que nous n’avons pas de réel combat à mener. L’ennemi nous est présenté comme une ombre qui se glisse contre nous et nous recouvre mais qui n’aurait ni visage, ni matière. On nous refuse le droit de le nommer et même de le voir malgré tous ses efforts pour avancer à visage découvert. Mais il est en train de se montrer, tous les jours un peu plus, et quand nous serons acculés, que nous n’aurons plus d’autres choix que ceux de disparaître ou mourir, alors, je veux le croire, nous ramasserons le premier caillou, la première mâchoire de koala, le premier bâton, la première poignée de sable venus et nous la lui balancerons à la gueule en retrouvant la sauvagerie primale qui nous anime depuis la nuit des temps.

Non, ce n’est pas perdu. Tout ce que nous demandons c’est que ceux qui n’y croient plus ne gênent pas ceux qui veulent encore se battre, non pas pour sauver ce qui tient encore debout puisque plus rien ne vaut la peine d’être sauvé vu le niveau de pourriture atteint, mais pour sauver l’esprit qui nous a animé si longtemps.

Et ça vote…

Donc Hollande et Valls sont remontés dans les sondages comme la pression sanguine dans le caleçon d’un adolescent reniflant les culottes sales d’une amie de sa mère.

C’est à désespérer de nos cons citoyens.

Coulibaly aurait du être en taule. Les frères Kouachi n’étaient pas exactement surveillés comme ils auraient du l’être. 17 personnes sont mortes à cause de ça.

Le chômage continue à battre des records. Les français s’appauvrissent tous les jours. Les déficits passent de « abyssaux » à « on n’a plus de mots pour les définir ».

Bref tout va mal et pourtant les gens ré-accordent leur confiance à une bande de pitres grotesques, ineptes et totalement incapables de faire le boulot pour lequel ils ont été mis là où ils sont.

Dans ces conditions, il me parait très clair que le suffrage universel doit nous être retiré.

Salopards de blogspot

J’ai l’impression très désagréable que blogspot, dans ses blogrolls « dynamiques » met à jour les blogs qui ne sont pas de chez eux avec pas mal de retard. C’est hautement discriminant! Ca me donne envie de brûler des bureaux et de décapiter des infidèles à wordpress!

Cémal d’offenser les gens!

tu connais celle de l’histoire de l’image Mahomet, de Jésus et de Yahvé?

La fausse phrase de Voltaire selon laquelle « je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrais jusqu’au bout pour que vous ayez le droit de le dire » était ridicule mais elle faisait que celui qui la prononçait se sentait bien et résistant dedans. Elle est en train de se transformer en « je ne suis pas d’accord avec vous mais je vous accorde le droit de le dire tant que ça n’a aucune conséquences nulle part ». C’est plus raisonnable. Plus répugnant aussi. C’est la différence entre le type qui se vante d’avoir pécher une baleine de 19086 kg avec un cure dent, du fil dentaire et exactement 3 croquettes pour chat et celui qui quitte le bar où cette rodomontade est prononcée au cas où greenpeace viendrait demander des comptes au pécheur en le décapitant un peu (ben oui je ne voudrais pas amalgamer et laisser entendre que seuls les islamistes qui ne sont pas musulmans sans le savoir décapitent à tort et à travers).

Je l’ai dit 12509 fois déjà, mais la liberté d’expression si elle ne choque potentiellement personne n’est pas la liberté d’expression. Il n’y pas de liberté à se conformer à ce qui peut être dit sans provoquer la moindre ride à la face du lac sombre que le monde est en train de devenir. Les crevures de rats d’égouts génétiquement modifiés du Morvan le plus velu qui nous expliquent que la liberté d’expression est ce qui est autorisé par la loi ont déjà perdu puisque n’importe quel législateur peut décider à tout moment d’interdire de prononcer le mot « pot de chambre », puis par extension « jules » et ainsi de suite par exemple.

Que cela soit clair, ce qui ne peut être formulé ne peut être pensé. Attaquer la liberté d’expression c’est réduire le champ de la liberté de penser et donc de l’intelligence. C’est supprimer tout débat et donc toute possibilité d’avancée mentale en étant convaincant. C’est la fin de la maïeutique. La supériorité de notre civilisation tient entièrement là-dedans, la possibilité de se libérer des tabous et des fétiches, la liberté de critiquer les dogmes et ainsi d’envisager les problèmes sous un nouvel angle et de pouvoir les résoudre. Si on vous coupe votre queue qui sent le fromage à chaque fois que vous vous demander si 2 et 2 font réellement 5, vous n’arriverez jamais à comprendre qu’en fait non, ça fait 4. Limiter la liberté d’expression revient à nous abrutir profondément afin qu’aucune tête du troupeau ne dépasse. Sans liberté de parler, nous sommes rabaissés au rang des animaux les plus imbéciles.

Il est particulièrement insupportable de vois ce gland de Pape du camp des saints expliquer les limites de la liberté d’expression en des termes parfaitement fallacieux. Si je critique sa mère et qu’il me met la main dans la gueule cela veut dire qu’il y a des conséquences à mon discours, pas qu’il est limité par autre chose que la peur et ou éventuellement la bonne éducation. La liberté elle demeure, j’assume le choix d’en user ou pas mais ce choix m’appartient.

C’est une manifestation de plus de l’Etat grand utérus qui veut notre sécurité et notre bien malgré nous. Comme le ballon du prisonnier qui nous ramène toujours au bercail sans heurt et sans haine. Tout cela ne me donne qu’une envie, sortir un couteau bien aiguisé et m’avorter moi-même afin de m’extirper de ce ventre aussi stérile et sec que le vagin d’un squelette de koala à Alice Springs.

Vive les nouveaux

J’aime bien soutenir les nouveaux venus, alors allez là.

Brèves facebookiennes et je suis Charlie et Allah Malgame!

Pas tellement de temps pour bloguer mais pour ne pas vous laisser dans l’ennui voici certaines de mes puissantes réflexions sur Facebook.

Je compte bien torcher un article sur le sujet rapidement.

– À part si vous vous êtes engagé dans l’armée après les attentats, vous n’êtes pas plus Charlie qu’il n’y a de beurre à la broche.

– Je n’ai pas bien suivi, « je suis Charlie » c’est bien le truc qui a remplacé le « ice bucket challenge »?

– Le stalinisme n’était pas le communisme, l’hitlérisme n’était pas le nazisme, l’islamisme n’est pas l’islam. J’ai bon?

– Rêve de complotiste: 50 gouvernants à Paris dans une manif incontrôlable. Attentats. Les têtes de 50 états coupées. Un gouvernement mondial transitoire devient obligatoire. De transitoire il devient permanent. Nostradamus avait raison!!!!!!!!!

– Si seulement on avait plus manifesté contre Staline, ça l’aurait fait réfléchir avant de tuer son peuple.

– Si les musulmans intégristes et terroristes sont des fascistes, alors les vrais fascistes sont quoi?

– Je croyais que la France black blanc beur gagnait des coupes du monde. En fait elle meurt.

– La morale de cette histoire: Pas d’Allah Malgam, ce sont des francékomvouzémoi.

– Sinon, la vraie menace c’est l’essssstrême drouate.

– Finalement, la plume semble moins forte que l’épée.

La peine de mort pour le blasphème

Les vilains cocos de Charlie Hebdo ont sans doute payé un lourd tribut pour la liberté d’expression.

Mes pensées vont aux familles des victimes et j’espère que quand on saura avec exactitude qui sont les salopards d’enculés de mangeurs de merde qui ont fait ça, on réagira autrement qu’avec une marche blanche.