Facebook et la théologie jemenfoutiste

Hier, par boutade j’ai posté le statut suivant sur facebook « Il faut aimer Dieu sinon on sera punit et on ira en enfer. Il faut donc aimer son bourreau. Ce n’est pas un peu l’essence de la relation sadomasochiste ça ? »

J’en suis maintenant à 130 réactions. Certaines amusées, d’autres essayant de me remettre dans le droit chemin, d’autres encore très clairement méprisante (mais c’est aussi ce qui fait le charme des croyants).

Alors bien entendu mes « amis » facebook font partie d’une frange très particulière de la population, mais il me semble intéressant, au moins pour moi de revenir sur mon parcours spirituel qui est des plus chaotiques. Et puis c’est mon blog, je fais ce que je veux et peut être que certains s’y reconnaitront et comme ça on pourra fonder notre propre religion avec de la coke et des pute et des shetlands bien brossés.

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu le moindre intérêt pour la chose religieuse. Je me revois à l’église m’imaginant au milieu d’une prise d’otage avec des méchants tombant à travers les vitraux, flingue en pogne et moi sauvant toute l’assemblée par mon courage et mon esprit ingénieux. Bref je m’en foutais totalement mais quand on a 7-8 ans et qu’il faut aller à la messe ou au cathé, on n’a pas tellement le choix. Cette situation faite d’indifférence molle et de résignation dura jusqu’à mes 17 ans quand je vis un type de ma classe mourir sous mes yeux dans des conditions aussi spectaculaires qu’insensées. Cette étape un peu marquante me décida à arrêter de faire semblant, j’ai donc expliqué à tout le monde que je n’avais aucune hostilité envers Dieu et l’Eglise mais que je m’en contrepignolais et que donc il serait bon qu’on me foute la paix avec ça. Puis j’ai rencontré mon ex-femme, assez pieuse elle-même elle a beaucoup lutté pour me ramener dans le droit chemin ce que j’ai accepté de semi-bonne grâce. S’en sont suivies des heures de conversation avec des prêtres de très haut niveau (en théorie et en théorie), de lectures, de recherches. Je désirais croire, notamment pour des raisons politique, la France fille ainée de l’Eglise, repousser les mahométans et ainsi de suite. Cependant, malgré tout ce boulot, la plupart de mes questions sont toujours restées sans réponse et petit à petit il m’a bien fallu accepter que non, décidemment la sauce ne prenait pas et qu’elle ne prendrait sans doute jamais, qu’accessoirement un Dieu qui s’occuperait de moi tout en laissant à elle-même la pauvre congolaise qui se fait violer par une horde dépenaillée puis attachée à un arbre et laissé là avec une grosse branche plantée dans le vagin quand ces messieurs n’arrivent plus à la lever, serait une bien belle salope.

C’est là que j’en suis aujourd’hui, si Dieu existe soit il est d’une indifférence coupable vis-à-vis de sa créature, soit il a fort mal planifié le bordel et il est donc d’une incompétence digne d’un homme politique lambda, soit il a un sens de l’humour qui frise la perversion sadique. Et pour tout vous dire, en fait je m’en tamponne le coquillard avec une queue de cerise. Je m’en fous absolument et totalement. La théologie m’intéresse d’un point de vue logique et historique, mais c’est tout. Dieu et moi vivons dans une indifférence réciproque et confortable. je trouve bien plus de réconfort dans les paroles de Christopher Hitchens pour qui nous sommes libres et responsables que dans les évangiles qui nous promettent de la souffrance avec peut-être une fin heureuse si toutes les conditions sont bien remplies et que la masseuse à les mains propres.

C’est donc sans emphase que je me déclare aujourd’hui bien plus jemenfoutiste que catholique. Je ne suis pas athée, pas agnostisque, pas hostile à l’Eglise ni aux croyants, je m’en tape c’est tout. Rejoignez-moi si ça vous chante, vous serez surs d’être laissé bien tranquille au moins.

Advertisements

68 réponses à “Facebook et la théologie jemenfoutiste

  1. Woland :
    l’important n’est-il pas que votre « petit mousse » vous prenne pour un dieu (pour l’instant) ?
    Profitez de cette période bénie car, en grandissant, le petit mousse vous fera tomber de votre divin piédestal…

  2. « Rejoignez-moi si ça vous chante, vous serez surs d’être laissé bien tranquille au moins. »
    S’il reste une place, je veux bien être des vôtres. Si en plus il y a des coups à boire et filles aux mœurs légères, ça risque d’attirer le chaland.

  3. Dans la mesure ou vous avez fait preuve de beaucoup de patience et d’abnégation dans la foi du charbonnier (faites semblant de croire et bientôt vous croirez)
    Je vous accorde quand même ma bénédiction.
    Mais n’y revenez plus !

  4. Bon, ou s’inscrit on ?

    Après, je suis pour créer une sorte de secte et ainsi siphonner le portefeuille de tous les laïcards forcenés tout en prônant la polygamie( uniquement pour les cadres de la secte évidemment).

    Et tout ça au nom de « l’esprit du 11 janvier » et de la liberté d’expression.

  5. Alors comme ça, on fait un appel du pied a DSK.

  6. Mon commentaire ne se voulait pas méprisant. Comme votre statut exprimait une idée que j’ai moi-même formulé presque en ces termes il y a quelques années de cela, j’ai cru un peu vite que vous suiviez une trajectoire spirituelle similaire à la mienne. Pour ma part, je renâclais avant la conversion et je regarde aujourd’hui celui que j’étais alors avec une tendresse amusée. Mais je vois que je me suis trompé.

    Sans rancune, j’espère ?

  7. Ca voudrait donc dire que ce bon papounet François, en qui nous avions placé quelques espoirs, vous a déçu ?
    Ya pas de quoi pourtant ^^

  8.  » Cette étape un peu marquante me décida à arrêter de faire semblant, j’ai donc expliqué à tout le monde que je n’avais aucune hostilité envers Dieu et l’Eglise mais que je m’en contrepignolais et que donc il serait bon qu’on me foute la paix avec ça. »

    Mais pourquoi se sentir obligé d’expliquer sa trajectoire à tout le monde ?
    Vous n’êtes pas obligé de vous justifier devant la terre entière, si ?

  9. Oh bordel!
    Pute, coke … et shetland.
    Excellent!

  10. Léon Degrelle canonisé (ou au moins béatifié), et je retourne à la messe.

    Excellente chose serait aussi d’adapter Pourim d’une manière ou d’une autre à la liturgie générale: c’est quand même une fête sympa qui demande de faire le bastringue, se bourrer religieusement la gueule, et célébrer la victoire sur l’ennemi jusqu’à lui bouffer symboliquement les oreilles et apprendre aux gamins à lui déchirer le dos à coups de fouets. Ca quand même un peu plus de gueule que les histoires de joue droite. Puisque l’Ancien Testament n’est pas expurgé de la Bible, la moindre des choses serait d’en conserver des aspects intéressants et ludiques.

    D’ailleurs, quand on a lu l’Ecclésiaste, on a tout lu.

  11. Vous semblez confondre l’œuvre du diable et l’œuvre de Dieu mon bien cher ami…
    Clairement, par exemple, chez vous, et je m’en désole sincèrement, c’est le démon qui domine.
    Vous qui avez beaucoup étudié et rencontré « des prêtres de très haut niveau » : l’orgueil et le blasphème, ça vous parle ?
    Ensuite : « Je désirais croire, notamment pour des raisons politique », c’est un truc de juif et de musulman ça. Il vous faut comprendre qu’il n’y a rien à espérer sur cette terre. Mais qu’il vous faut travailler à votre salut pour la vie future.
    Je ne vous jette pas la pierre, j’ai fait bien pire que vous, et je suis prêt à vous aider à comprendre que vous valez mieux que vos vomissements (et ceux de vos commentateurs). Grâce au Seigneur. Quand vous voulez…
    Cordialement.

    • Je suis orgueilleux, quel scoop immense!

      • Et cela vous rend, en définitive, malheureux… je me trompe ?
        Car on a eu, on a et on aura beau vous dire et vous répéter que vous êtes génial : « La tristesse accompagne toujours la gloire du monde » et « L’oreille ne se remplit pas d’entendre ».

        En plus long ( je vous ai prévenu que je voulais vous aider) :

        La gloire que les hommes donnent et reçoivent est courte.
        La tristesse accompagne toujours la gloire du monde.
        La gloire des bons est dans leur conscience et non dans la bouche des hommes.
        L’allégresse des justes est de Dieu et en Dieu, et leur joie vient de la vérité.
        Celui qui désire la gloire véritable et éternelle dédaigne la gloire du temps.
        Et celui qui recherche la gloire du temps et ne la méprise pas de toute son âme montre qu’il aime peu la gloire éternelle.
        Il jouit d’une grande tranquillité de coeur, celui que n’émeut ni la louange ni le blâme.
        3.Il sera aisément en paix et content, celui dont la conscience est pure.
        Vous n’êtes pas plus saint parce qu’on vous loue, ni plus imparfait parce qu’on vous blâme.
        Vous êtes ce que vous êtes, et tout ce qu’on pourra dire ne vous fera pas plus grand que vous ne l’êtes aux yeux de Dieu.
        ( http://ijc.reseau.org/ijc-2-6.html )

        2 Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.

        3 Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? 4 Une génération s’en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours. 5 Le soleil se lève, le soleil se couche; il soupire après le lieu d’où il se lève de nouveau. 6 Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits. 7 Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est point remplie; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent. 8 Toutes choses sont en travail au delà de ce qu’on peut dire; l’oeil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre.

        9 Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. 10 S’il est une chose dont on dise : Vois ceci, c’est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés. 11 On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.
        ( http://www.enseignemoi.com/bible/ecclesiaste.html )

  12. Jemenfoutiste, ça me va bien aussi, c’est parfait.

  13. Je suis sûr que vous n’avez pas encore essayé sérieusement Blaise Pascal. Il y a un très bon passage où il explique que l’incroyant sincère ne devrait logiquement pas se vanter de l’être, mais s’en affliger.
    En même temps vous dites avoir essayé. Peut-être pas par la bonne porte. A mon humble avis il faut déjà éviter d’aller à la messe et de fréquenter des cathos mollasses. Lisez plutôt une bonne vie de saint.

  14. des prêtres de très haut niveau

    Z’êtes allé au Népal pour discuter de la religion catholique avec des prêtres bouddhistes ?

  15. Lo inferno in gran dispitto ...

    Ci sto ! Anch’io me ne frego …
    Et je m’autoris une légère incohérence en ajoutant que je vous adore, ou tout au moins que j’adore vous lire. Merci pour ces bouffées d’air frais même – surtout – si elles sentent la poudre.

  16. Ah, enfin, on avance ici. Bien à vous.

  17. Vous ne me convaincrez pas que « vous vous en foutez » alors que vous écrivez un long article sur le sujet, et que vous répétez sans arrêt « je m’en fou ».

    Croire est une grâce que l’on reçoit. C’est pas quelque chose de politique ou de purement intellectuel.

    Pour ce qui est de Dieu qui serait cruel avec les hommes et le monde, vous prenez le problème à l’envers. Notre monde est cruel, tragique, la mort, le deuil, la maladie, sont partout répandues, c’est une chose que tout le monde peut constater. A partir de là, la seule religion qui peut aller sérieusement à ce monde là, c’est une religion qui parle de souffrance, de renoncement, de châtiments, d’enfer.

    Mais ce n’est pas de l’indifférence qu’on lit dans votre texte, c’est de la révolte. Vous combattez avec l’ange du Seigneur, vous finirez béni !

    • « Croire est une grâce que l’on reçoit. C’est pas quelque chose de politique ou de purement intellectuel. »

      Pas du tout. On peut d’ailleurs prouver l’existence de Dieu via son intelligence naturelle. C’est dans le catéchisme de l’Eglise (le vrai, pas celui des homosexuels de vatican2).
      Je n’ai moi-même pas tout compris à ce passage ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Quinquae_viae ) mais il reste évident qu’on peut deviner qu’un Dieu existe en étudiant divers miracles et évènements paranormaux :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Suaire_de_Turin

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_Guadalupe

      et tant et tant d’autres…

      On peut aussi faire remarquer que seule l’Eglise Catholique bénéficie de tels phénomènes.
      Probablement parce que c’est la seule et vraie religion.
      On notera ici qu’aucune apparition de Mahomet ou de Luther ne s’est faite jusqu’à maintenant….

      • Vous confondez la grâce (du latin gratia = faveur, don) et les preuves de l’existence de Dieu. Ce sont deux choses différentes. On peut comprendre les preuves de l’existence de Dieu sans avoir forcément la foi. La foi est une vertu théologale et comme toutes les vertus, elle est un don de Dieu. Ensuite, les Quinquae viae sont ce qu’elles sont, c’est-à-dire des voies pour accéder à Dieu, et non la foi elle-même. Elles sont accessibles aux non croyants (dans la mesure où la raison est universelle), seule la foi appartient au croyant.

        Bon, je me replonge dans Léon Bloy : « Il faut goinfrer comme des bestiaux ou contempler la face de Dieu. »

  18. De la cale* où je réside,
    je me demandais soudain,
    Dans quelle mer vers quelle apside,
    Vogue l’amiral et ses marins.

    http://corbard.blogspot.fr/2013/07/mer-mystique.html

    *(c’est le problème de la cale, on n’y voit goutte mais on la boit)

  19. @ Sébastien

    Oui… pardon, une erreur de ma part, le Quinquae viae ne fait pas partie du tout du catéchisme. C’est juste que mon professeur de catéchisme (un prêtre de très haut niveau – et très sympathique de surcroît : http://dame-marie.e-monsite.com/) entrecoupe ce dernier d’extraits de la pensée de Saint Thomas d’Aquin.
    Mais non… je ne confonds pas la grâce et les preuves de l’existence de Dieu. C’est justement ce que je voulais (je me suis sans doute mal exprimé)faire remarquer à notre ami Buck Danny. Qu’on n’a pas besoin d’être touché par la grâce pour croire à l’existence d’un grand architecte. Ainsi, Einstein, les Bogdanov, les francs-maçons, croient en quelque chose sans pour autant reconnaître Notre Seigneur Jésus-Christ comme le Dieu tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.
    Mais peut-être Buck par « Croire est une grâce que l’on reçoit » voulait dire « La foi est une grâce que l’on reçoit », en ce cas vous auriez parfaitement raison, et j’aurais bien mieux fait de me taire.

    • Oui c’est effectivement ce que je voulais dire.

      Cela dit je savais aussi que cette phrase ferait polémique, elle a un côté trop calviniste pour ne pas faire bondir les papistes qui allaient tomber dessus :)

      Parvenir rationnellement à croire que Dieu existe est une chose, c’est pas la même chose qu’avoir la foi, dans l’épitre de Saint Jacques il est écrit que les démons aussi croient en Dieu. Ce qui bloque peut-être (je n’en sais rien du tout au final) l’amiral n’est pas forcément de se dire que rationnellement Dieu ne peut pas exister. C’est pire que cela. Un Dieu qui existerait et qui laisse se commettre tant d’horreurs, qui en béni certains et pas d’autres, voilà ce qui rebute l’amiral qui préfère envoyer balader un tel Dieu, il le trouve injuste.

      • A quoi l’on pourrait lui répondre :

        « Pourquoi le mal dans le monde?
        Ecoute-moi bien: imaginons une mère en train de broder. Son petit enfant assis sur un tabouret bas, la regarde travailler; mais par-dessous, à l’envers. Il voit les noeuds de la broderie, l’enchevêtrement des fils… « Et il dit: « Maman, qu’est-ce que tu fais? Ton travail est tout embrouillé! » « Alors sa mère abaisse le tissu et lui montre le bon côté de la broderie. Chaque couleur est à sa place et la variété des fils se fond dans l’harmonie du dessins. « Nous, nous voyons l’envers de la broderie. Nous sommes assis sur le petit tabouret… » – Le Saint Padre Pio De Pietrelcina

  20. Permettez moi de réagir. A mon sens, nous ne pouvons définir quelque chose qui dépasse notre propre entendement, donc décider de ce que Dieu (ou autre) est. Cela serait similaire à ce que des fourmis pourrait comprendre et décider sur nous, nos buts et nos mobiles. La discussion en devient donc futile et vaine, alors émettre un jugement et une sentence est encore plus sot. Moi, dans ma propre glose, je crois que le Ciel nous a créé libres, libres de faire n’importe quoi ( mais pas sans conséquence à jamais) La terre est en faire un vaste terrain d’expérimentation. Ceci dit, j’ai eu la preuve qu’il existe des choses qui me dépassent, et dépassent la condition humaine, ce genre de chose dont on ne peut jamais discuter, car ne restant que personnelle. Merci pour votre blog que je ne manque jamais de lire

    • « A mon sens, nous ne pouvons définir quelque chose qui dépasse notre propre entendement, donc décider de ce que Dieu (ou autre) est. »

      Jacques, mon cher Jacques, ne le prenez pas mal surtout, mais il faut que vous preniez conscience de quelque chose : votre sens (en plus de vous tromper) n’a absolument aucun intérêt, ni, de plus, aucune espèce de légitimité métaphysique (et cela s’applique à tout être humain : ne le prenez pas personnellement). Nous ne décidons pas de ce que Dieu est, nous nous contentons de réciter ce qu’Il nous dit être (et nous L’adorons pour ça).

      « Cela serait similaire à ce que des fourmis pourrait comprendre et décider sur nous, nos buts et nos mobiles. »

      Dieu est lié à l’homme (Il leur a laissé nombres de messages, notamment deux testaments : en avez-vous entendu parler ? avez-vous pris le temps d’en compulser quelque extrait ? remettez-vous en cause leur véracité historique ?), la fourmi, elle, n’a aucune relation particulière à l’homme, si ce n’est d’être une créature sortie de nulle part et vivant sur la terre. Autrement dit, l’homme n’a pas créé la fourmi, et n’a aucun message à lui transmettre. Vous êtes totalement hors sujet avec cet argument.

      « Moi, dans ma propre glose, je crois que le Ciel nous a créé libres, libres de faire n’importe quoi ( mais pas sans conséquence à jamais) La terre est en faire un vaste terrain d’expérimentation. »

      Même remarque que tout à l’heure. Arrêtez de vous fier à vous-même. Rien de bon ne sort jamais de l’homme sans l’aide de Dieu.

      • Il existe des infinités de croyances, moi, j’ai eu la chance, le jour où j’ai choisi, en tout détachement, de croire en Dieu, d’avoir immédiatement une expérience qui m’a fait passer de « je crois » à « je sais ». Cela ne veut absolument pas dire que j’ai tout compris, je sais simplement qu’il y a quelque chose là-haut. C’est le genre d’expérience qui ne peut être que personnel, malheureusement. Depuis j’ai lu plusieurs centaines de livres dans le domaine de la foi, de la religion, de la gnose, j’en passe et des meilleures…. Donneur de leçon anonyme, votre propos ne peut pas tomber plus à plat ! En matière de religion, il n’est possible que d’accepter qu’autrui ait sa propre conception des choses, en discuter est toujours contre-productif. Allez en paix.

  21. Z’êtes divorcé ? désolé de l’apprendre. C’est embêtant tous ces mariages qui s’arrêtent en chemin.

  22. @ Jacques

    Je ne donne aucune leçon, je cite La Sainte Ecriture, les Saints et les Saintes. Pardonnez-moi si je vous ai vexé, croyez bien que là n’était pas mon but.
    Vous plaidez pour la liberté religieuse, c’est à dire, donner les mêmes droits à la vérité et à l’erreur. Vous êtes libre de le faire, certes, et d’être anathème.
    Mais je ne vois pas trop où vous voulez en venir pour tout vous dire. Sinon qu’à mots couverts (et en révolution totale avec nos ancêtres et la tradition occidentale), vous tentez d’expliquer que Jésus n’est pas le Dieu qu’il nous faut adorer, n’est ce pas ?
    (Je ne voudrais pas vous heurter une seconde fois, mais vous savez, Jacques, dans une discussion, répondre aux questions et ne pas cacher ce que l’on pense est, je crois, une forme de politesse. Ou alors on s’abstient d’intervenir, c’est plus simple)

  23. Je ne sais pas si Dieu existe mais il a toujours autant de succès visiblement.

  24. Je ne suis pourtant pas fan de derrida mais parfois un peu de deconstruction ne fait pas de mal Beaucoup de gens disent ne pas croire en dieu mais a mon avis rien de plus facile que de ne pas croire en dieu vu que notre monde est devenu majoritairement athée (en tout cas l’occident) Toutefois un tas d’autres choses dont l’existence n’est jamais mise en doute ne me semblent pas devoir mériter un tel traitement Déja la démocratie Démocratie veut dire pouvoir du peuple Mais le peuple peut il réellement exercer le pouvoir en a t’il la volonté, les capacités ? La réponse est non Donc la démocratie n’existe pas comme les dragons les fantomes et autres vampires Nos régimes politiques actuels ressemble davantage a des oligarchies électives Pour le PS tapez 1 pour l’UMP tapez 2 et si vous n’etes pas content il existe des médias, des associations des psychologues des experts a qui confier vos petits et grands malheurs, on a tout prévu On dit aussi que l’homme et la femme sont faits pour vivre ensemble et que l’amour existe bel et bien La encore au vu du nombre de divorces, de dispute conjugales, de femmes violées, battues et assassinée rien n’est moins sur N’est ce pas l’instinct de survie et la pression sociale qui ont autrefois permis une cohabitation relativement harmonieuse entre les sexe ? Sachant que de nos jours en occident l’instinct de survie n’est plus (état providence et haut niveau de confort) et que la pression sociale est moins importante pour les memes raisons (plus besoin de travailleurs, de soldats et de chefs courageux travailleurs et physiquement forts pour que le monde tourne rond, juste besoin de bons consommateurs qui rapportent a la collectivité davantage qu’ils ne coutent, une des raisons qui fait que les retraités ou encore les malades et les handicapés ont de moins en moins leur place dans ce monde la) la vérité éclate au grand jour les femmes détestent les hommes et inversement, seule la volonté de perpetuer l’espèce leur permettait de vivre en harmonie Retirez leur cette volonté et il ne reste plus qu’une guerre des sexes de la sexualité des sexualités telle que nous le voyons en ce moment De nombreux chercheurs ont prouvé que la période d’amour passionnelle dure en moyenne entre quelques mois et quelques années, justement pour s’assurer qu’il y aura assez de relations sexuelles entre les amants pour que la vie naisse Donc l’amour n’existe pas, ruse de la nature pour favoriser la procréation Je pourrais etre plus long mais je m’arrete la

  25. Ceci ne se veut ni un argument, ni un conseil ni quoi que ce soit de ce genre, mais voici un blog chrétien intéressant, pour ceux que ces questions préoccupent :

    http://charltonteaching.blogspot.fr

    De tendance traditionaliste, naturellement. Tenu par un professeur britannique.

  26. Il est catholique Robert? je n’arrive pas à savoir sur son blog…

      • Robert Marchenoir

        @ Sébastien

        Bonjour la référence.

        J’adore la mentalité du type qui ne se donne même pas la peine de lire les propos de quelqu’un qui est à la fin de sa vie et tente de partager ce qu’il a appris, et qui se contente de coller, sur les gens, des étiquettes qu’il suppose infamantes, après avoir entraperçu le mot « Mormon » dans un texte qu’il n’a pas lu et et encore moins compris.

        Donc, il y aurait des Eglises « de référence », un peu comme on a des marques de téléphone « de référence », et puis le reste ce seraient des Eglises « low-cost », des marques de distributeur en quelque sorte, indignes de quelqu’un qui mérite le meilleur comme Monsieur Sébastien ?

        C’est à dire que vous, Sébastien, vous êtes quoi ? Qu’est-ce qui vous permet de mettre à la poubelle de façon aussi méprisante, et avant même d’avoir écouté ce qu’il avait à dire, quelqu’un avec lequel on peut être d’accord ou pas, mais qui se situe incontestablement à un certain niveau de sagesse, de réflexion et de charité, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est pas universellement atteint dans le Web français ?

        Pouvez-vous nous diriger vers un seul de vos textes où l’on retrouverait, je ne sais pas, moi, 10 % de la lucidité et de la sagesse de Bruce Charlton, et qui vous autoriserait à traiter quelqu’un d’aussi haut, sans même lui manifester le respect élémentaire qui consiste à le lire et à le comprendre avant de le condamner ?

        Je ne m’étonne plus du sectarisme et de la bigoterie qui vérolent la blogosphère française soi-disant de la « vraie droite », section catholique comprise, dont la mesquinerie, l’arrogance, la bêtise et l’esprit clanique rappellent plus le communisme que les « valeurs traditionnelles » qu’elle prétend défendre.

      • Donc, il y aurait des Eglises « de référence
        Le catholique croit qu’il y a une Eglise de référence, sinon il n’est plus catholique mais protestant ou orthodoxe. Eh non, toutes les croyances et toutes les églises ne se valent pas. Seuls les libéraux croient le contraire. Ils ont érigé le relativisme en dogme.
        Permettez-moi de douter des convictions traditionalistes de votre Bruce Charlton. Sur la religion mormone, je préfère m’en tenir à ce qu’écrit Chesterton :
        https://theblogthatwasthursday.wordpress.com/tag/chesterton-on-mormonism/

      • Sébastien, des catholiques aussi cons que vous c’est vrai que ça finit par lasser…
        Merci Robert.

      • Le Carême commence mal pour La Crevette.

    • La Crevette, à la réflexion je n’en sais rien, mais vu l’état de l’Eglise anglicane actuellement, ça ne cadre pas vraiment avec les convictions globalement traditionalistes de Charlton. Elle vient de lancer un appel électoral qui est un manifeste socialiste, et elle ordonne des évêques femmes.

  27. @ Sébastien

    « Le catholique croit qu’il y a une Eglise de référence, sinon il n’est plus catholique  »

    Pas faux. Une adresse ?
    (Ne répondez pas Rome ou je vomis)

  28. Tout fout le camp !!!

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s