Sémantique, fausse gauche et fausse droite

Notre très chère Christiane Taubira qui est tellement éloignée du singe qu’elle n’en descend même pas et qu’elle ne peut pas regarder une banane sans avoir des hauts le cœur de type très douloureux et déplaisant, nous explique en substance que la gauche a subi des « défaites sémantiques et culturelles terribles » depuis une dizaine d’années, au point d' »adopter les mots de la droite » sur l’économie et la sécurité.

En lisant ça, l’homme normal s’arrête dans son mouvement de catapultage de la ministre. Il se dit : « comment ça, j’ai eu des victoires sémantiques ? Je ne suis que stupéfaction surprise ! Les medias parlent toujours de la même façon, les politiques parlent toujours de la même façon et ils me donnent tous toujours envie de les catapulter dans des champs de koalas zombies carnivores et transgéniques. » Alors quoi ? Qui a raison de la gauche ou de la droite quand elles disent que tout l’élite est de droite ultra-libérale ou de gauche tendance trostko-couteau entre les dents ?

Les deux mon capitaine ! Si la beauté est dans le regard de celui qui regarde, il en est de même pour le positionnement politique. Bien entendu tous les politiques m’apparaissent comme des fourmis sur la ligne d’horizon à ma gauche. Mais je sais pourquoi… Ce n’est pas qu’ils sont de droite ou de gauche, c’est qu’ils ne sont pas assez de droite extrêmement extrême pour mes gouts raffinés. La réalisation de ce fait ne me donne pas moins envie de brancher un peu des batteries de voitures sur leurs organes génitaux, mais cela m’évite de sortir les énormités classiques éructées par le monsieur droitard de base.

Le corps politique, issu dans son immense majorité de l’endogamie, de la cooptation et de la consanguinité idéologique, n’a plus la moindre cohérence mentale, pas le plus petit début de colonne vertébrale de conviction et aucune expérience de la réalité (spéciale kacedédie à Arnaud « je découvre le privé à 52 ans » Montebourg). Il forme un vaste centre dont la seule ambition est de gérer notre sortie de l’histoire.

Dans ces conditions, il est parfaitement inutile d’espérer de voir quoi que ce soit de vaguement bon d’un tel corps. Il ne peut exsuder que du pus, de la merde molle et de la mauvaise haleine. A nous de nous organiser sans lui.

Publicités

18 réponses à “Sémantique, fausse gauche et fausse droite

  1. A noter que la ministre se désole également que la gauche ait « renoncé à l’idéal et aux utopies »…

    Aux dernières nouvelles, « l’idéal et les utopies » de gauche n’ont jamais donner le moindre boulot aux gens, sauf si vous voulez être gardien de goulag…

    La pauvre… ca ne doit pas être facile de vivre dans une réalité parallèle…

  2. Ça fait des dégâts, les « défaites sémantiques et culturelles terribles »

  3. vous aurez remarqué que , pour empoigner l’animal, margaret ( soeur tina pourraient dire les gauchysses -dont je ne suis pas- et les natios -dont je pourrais être proche , s’ils n’étaient pas aussi sommaires- ) , a interposé une serviette éponge entre son cul à lui et son bras à elle
    tout un symbole
    faut il penser que l’animal est incontinent? sodomite ? sodomite passif ? diarréhique ? sale , tout bonnement ? atteint d’une poussée de proctalgies monumentale avec le prolapsus hémorrhoïdaire afférent ?
    ou faut il penser que margaret est propre? trop propre ? ou bien beaucoup trop sale pour l’animal ?

    • Robert Marchenoir

      Un koala, ça ne chie pas, Monsieur ! Ce n’évacue qu’une délicate fragrance d’eucalyptus, non mais sans blague…

  4. J’avais comme un ressenti de l’accélération de la dégradation de la situation générale en France.
    Cher Amiral, vous ne me rassurez pas avec votre texte. Ca ne vient que confirmer.
    Demain j’achète un lopin de terre pour faire pousser des patates!

  5. C’est chez moi que ça débloque ou le blog de Didier Goux se visite sur invitation ?

    • Je vois avec plaisir que c’est rétabli. Merci Didier !
      Et merci à tous pour vos réponses.

      • Robert Marchenoir

        Quelle étrange réaction ! Il n’y a pas de drouadlôm à recevoir une réponse lorsqu’on pose une question sur Internet… Ce pays est tellement vérolé par le socialisme que les gens se sentent maintenant en droit de réclamer, à n’importe quel passant, le même niveau d’assistanat qu’ils réclament à l’Etat. Et d’adresser des remontrances à la terre entière quand leurs revendications ne sont pas satisfaites.

        Pourquoi tirez-vous de l’absence de réponse à votre question la conclusion d’une malveillance ou d’une hostilité à votre égard ? Les causes beaucoup plus probables ne manquent pas :

        – Personne n’a lu votre question parce que ce blog est presque déserté.
        – Les gens qui l’ont lue ne connaissent pas le blog de Didier Goux.
        – Ils n’ont tout simplement pas la réponse à votre question.
        – Ils ont un enfant malade.
        – Ils viennent de se faire virer par leur patron.
        – Leur maison est en train de brûler.
        – Ils ont autre chose à foutre.

        Et bien d’autres choses encore.

      • Mais Robert, vous m’avez mal lue !
        Je remerciais pour les réponses, tout simplement.
        Aucune récrimination de ma part.

        Même quand je m’efforce d’être gentille, vous me prêtez de mauvaises intentions.

      • Et poser une simple question, ce n’est pas réclamer de l’assistance.
        Juste un renseignement.

      • « Pourquoi tirez-vous de l’absence de réponse à votre question la conclusion d’une malveillance ou d’une hostilité à votre égard ?  »

        Vous avez beaucoup d’imagination.

      • Robert Marchenoir

        Vous remerciez pour quelles réponses ? Il n’y a pas eu de réponses.

      • Robert,
        justement, il n’y a pas eu de réponse.
        C’est une sorte de réponse, et comme j’ai vu que Didier avait ouvert, je remerciais tout le monde de la non réponse.
        Et pourquoi voulez-vous que j’y vois de l’hostilité à mon égard ?
        Même chez vous, je ne vois pas d’hostilité à mon égard.
        C’est dire ^^.

        Bon, on est partis pour animer ?
        Pas le temps, j’ai une tartopom au four.

  6. J’avais pris votre intervention pour un reproche fait sur un ton sarcastique.

    • J’étais un peu étonnée quand même, je vous l’accorde, allez.
      D’habitude, il y a au moins Coach qui répond.
      Il va bien ?

      Pas la peine de répondre, les autres. Juste Coach, s’il va bien.

  7. Céki Didier Goux ?

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s