Archives mensuelles : décembre 2016

Jacqueline ensauvage la société

Il y a quelque chose d’assez rigolo dans la lecture des réactions suite à la grâce présidentielle pour Jacqueline Sauvage. Cette bonne dame qui arrive selon certains à se retrouver en légitime défense sans qu’aucun des critères d’icelle ne soit présent. Les cœurs meurtris, et ceux qui veulent se faire passer pour des humanistes, clament que justice a enfin été rendue. Ceux qui font profession d’être raisonnables crient au scandale absolu, alors qu’en général les mêmes expliquent en long, en large et en travers les sévices qu’ils feraient subir à quiconque toucherait l’un des cheveux d’un de leurs êtres aimés ou prennent fait et cause pour tel ou tel patron de bar ayant abattu un braqueur dans le dos.

Bref, tout le monde est bien à sa place, au chaud dans sa case où il peut reconnaitre ses semblables. C’est rassurant et c’est douillet.

Bien entendu, pas un pour dire ce qui pourtant saute aux yeux: tout cela est du divertissement. Il s’agit presque d’un cas d’école. Un plouc zigouille un autre plouc. Pour une raison indéchiffrable, quelques célébrités dont personne n’a entendu parler se saisissent du fait divers. Les journalistes relaient parce que c’est la marée basse en termes d’information ce jour-là et hop, on a un grand débat national entre la poire et le fromage. De quoi animer votre soirée du 31 entre deux coupes de roteuse et trois postillons de calendos.

Pendant ce temps, on a des centaines de viols et d’homicides en France, mais on n’en parle pas. Des quartiers entiers où la Force Publique ne peut plus foutre les pieds. Un niveau d’instruction de plus en plus inquiétant. Ils ne jouissent pas du bon angle, du coupable assez « bankable » et en gros tout le monde s’en tamponne le coquillard avec une queue de cerise. Nous sommes devenus des chiens de Pavlov, réagissant au bruit de clochette.

Je ne sais pas s’il y a de quoi être ben fier… Mais ça fait passer le temps et ça vend du papier jusqu’au prochain attentat ou l’arrivée de l’homme providentiel, ou un chaos encore un peu plus sombre. Le voyage au bout de la nuit, c’est vraiment nous qui le faisons.

Publicités

Lagarde et le terrorisme à Berlin

Attentat de Nice: Au moins 50 enfants parmi les blessés

Il est intéressant de constater comment, en ces temps aussi troublés qu’un agenré devant sa garde-robe mixte un matin de gueule de bois, les informations peuvent se caramboler.

Hier nous apprenions que Christine Lagarde était coupable mais pas responsable d’avoir dilapidé l’argent public. Quelques heures plus tard, un membre de l’association des loups solitaires musulmans amalgamé écrasait des gens avec un camion au milieu du marché de Noël de Berlin.

Quel rapport allez-vous me dire? C’est pourtant simple. Les salopards qui ont fait profession de diriger nos vie sont coupables de se tenir debout sur nos têtes après nous avoir enfoncé dans de la bouse fétide mais ils ne sont jamais responsables de rien. Ils ont supprimé les frontières, nous ont expliqué qu’on était des grosses guenons velues de ne pas accueillir des clandestins, qu’ils ont rebaptisés réfugiés, à bras suffisamment ouverts, ont dépensé tout notre argent et bu tout notre whisky mais le pire qu’il puisse leur arriver c’est de devoir passer des retraites dorées allongés sur des matelas de pognons bien confortables.

Merkel, Sarkozy, Hollande, Obama, Lagarde et compagnie sont directement coupables de la mort de leur concitoyens. Le marché de Noël de Berlin existe depuis grosso merdo 700 ans et il va désormais devoir avoir lieu derrière des grilles et sous surveillance policière. Chaque vestige de notre civilisation, église, mairie, école, doit aujourd’hui être surveillé et protégé. Nous recréons des milliers de frontières à l’intérieur de nos pays au lieu de les mettre à leur place. Comme des drogués qui pensent que la félicité et la paix viendront avec la prochaine dose, nous continuons à faire rentrer des milliers d’hommes jeunes et hostiles tout en étant surpris à chaque overdose.

Pendant ce temps, comme des pantins désarticulés volant après chaque explosion, nous retournons demander à nos bons maitres de bien vouloir assurer notre sécurité alors qu’ils sont coupables et responsables, au moins moralement si ce n’est pénalement, de la situation dans laquelle nous sommes.

Ca nous rend aussi coupables et responsables. Tant pis pour nous, tant mieux pour eux.

Les seuls droits qu’on a sont ceux qu’on prend.

 

Alep est-elle tombée ou est-elle sauvée?

Je dois avouer ne rien comprendre à ce qu’il se passe en Syrie. Il me semble que c’est un cas classique de « ce sont des enculés, mais sont-ils nos enculés? »

Bref, ça me rappelle assez clairement la guerre en ex-Yougoslavie au cours de laquelle j’ai appris une des plus importantes informations qu’il y ait à savoir sur les médias: si ils sont tous d’accord, c’est qu’ils racontent n’importe quoi.

De plus toutes les vidéos que nous voyons en provenance des « martyrs » d’Alep suscitent quelques questions, en particulier, comment des gens qui n’ont plus rien ont-ils encore assez d’électricité pour charger leurs téléphones et d’internet pour envoyer leur petits films d’adieux?

Au passage, on peut se demander aussi ce que les étrangers viennent foutre en Syrie et au nom de quoi est-ce que nous mettons nos gros nez velus dans leurs affaires? C’est leur histoire, leur révolution et leur contre-révolution.

Que le meilleur gagne.

 

Vous n’avez pas le choix

Tout le génie du freudisme de poche est d’enfermer chaque personne dans une belle petite case. C’est pour cette raison que le nombre de maladies mentales ne cessent d’augmenter. Il faut bien nous trier afin de nous excuser d’une part et de nous juger d’autre part.

Bien entendu, il existe un petit problème de logique dans cette démarche.

Prenons l’exemple le plus évident et le plus courant. Celui de l’attitude du mâle hétérosexuel lambda face à l’homosexualité. Si jamais il ressent du dégout pour cette pratique, il est pédé refoulé. Si jamais il s’en moque, il est dans le déni de son attirance pour des immenses chibres turgescents. Si jamais il est tolérant envers les invertis, c’est que sans même le savoir, il désir se faire crever l’œil de bronze à grands coups de trique héroïque. Bref, le seul moyen pour le mâle hétérosexuel lambda de démontrer au yeux du monde moderne qu’il n’est pas une tante, c’est de bouffer de la bite devant témoins.

Comment voulez-vous lutter contre ça? Vous ne pouvez pas gagner.

 

Brèves du 12/12/16

  • Notre société est devenue si aseptisée qu’un homme politique manifestant un peu de passion, devant quand même 15 000 personnes enthousiastes, fait ricaner tout le monde.
  • Le monde est de moins en moins sûr. Des bombes explosent un peu partout et nous sommes très objectivement en danger. Heureusement que le gouvernement veut rendre l’accession aux armes par des honnêtes gens encore plus surveillée.
  • Il faut vivre chaque moment comme si votre ennemi allait vous faire torturer et vous abattre. Rire tous les jours en pensant à ce qu’on lui fera si on prend le dessus. Et faire l’amour aussi souvent que possible sur son cadavre encore chaud. Ce qui nécessite pas mal d’ennemi. Ce qui tombe bien vu que, comme chacun le sait « beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur. »

un de moins, 20 000 de plus à descendre

Cahuzac a pris 3 ans ferme pour avoir caché du bel et bon argent à l’état qui en a tant besoin.

Même si je comprends assez bien que l’on puisse considérer la fraude fiscale comme de la légitime défense dans un pays qui prélève plus de 50% de ce qu’on gagne pour le redistribuer à des immigrés illégaux, à des cas sociaux qui tabassent leurs mômes et à des enculés de politiciens, il y a une grande satisfaction à voir un tel donneur de leçons se faire punir par là où il a péché. Un peu comme quand un violeur d’enfant se fait fendre en deux comme une bûche à grands coups de reins égoïstes donnés par un transsexuel sud-américain incroyablement bien membré et sidaïque dans des douches de prison.

Toutefois, il y a quelque chose d’assez injuste dans le fait que lui soit puni pour avoir planqué du blé alors que les salopards qui le dépensent comme si demain ne viendra jamais ne le sont pas. C’est un peu comme quand le souffre-douleur se fait punir alors que toute la classe essuie ses crottes de nez dans le dos de la veste de la prof et qu’elle sait qu’elle peut se venger sur celui-là parce que ses parents s’en branlent vu que même eux le détestent.

Je propose donc de ne pas s’arrêter en si bon chemin. Attrapons tous les responsable de la faillite et punissons les. Et je ne parle pas de prison.

 

Rape me Merkel

Hommage à la petite allemande violée et tuée par un immigré illégal en Allemagne. C’était une dinde, mais ça ne mérite pas une telle sanction.

Circulation alternée et connerie à flots continus

L'acharnement du peuple dans ce qu'il de plus bas ...

Voilà 2 jours que la circulation alternée est imposée au parisiens. C’est assez peu par rapport aux années d’embouteillages qu’ils subissent grâce à l’action constante d’Anidalgo. Je reste persuadé que les élus parisiens doivent avoir des parts dans l’industrie de la motocyclette. Ou que ce sont des évadés de l’asile. En tout cas, ils méritent de passer une peine de prison de 20 ans dans une voiture à écouter le best of des discours de François Hollande.

Il faut reconnaitre qu’il est assez pénible de devoir laisser sa bagnole. Surtout quand on vit à Paris et que l’on travaille en banlieue. Surtout quand il faut déposer son mioche à l’école au passage. Surtout quand les transports en commun, ces magnifiques lieux de moments de grâce, ne fonctionnent pas. Bref, ça me met un peu les nerfs en pelote et ça me donne envie de faire des choses qui, si elles ne sont plus réprouvées par la morale, sont encore punies par la loi. Comme par exemple le fameux coup du sexe de la princesse de Lamballe.

Pour simplifier encore plus le peu qu’il se passe dans les cerveaux sans doute prionisés au dernier degré des malfaisants qui s’occupent de nous, les vilains pollueurs doivent faire un effort et abandonner leur indépendance pour le bienkommun.

Bien entendu c’est du foutage de gueule complet vu que la pollution a augmentée d’un jour sur l’autre. Le seul aspect positif de cette grande guignolade que vous sponsorisez et pour laquelle vous votez avec l’espoir vain que cela change, comme la femme battue se persuade que son homme va changer, c’est que cela m’a permis d’expliquer la politique au Petit Mousse qui a 6 ans en ces termes:

« les politiques arrivent et veulent faire des choses pour faire croire aux gens qu’ils sont utiles. Par exemple, ils décident qu’il faut moins de place pour les voitures. Pourquoi? Pour exister et qu’on parle d’eux pardi! Donc ils bloquent les routes. Ca créé de plus en plus d’embouteillages et donc de plus en plus de pollution. Ils nous expliquent que c’est de notre faute et donc ils nous en font payer les conséquences en nous interdisant d’utiliser nos voiture. Ils sont responsables du problème, et ils nous punissent. Bref, ce sont des nuisibles. »

Réponse du Petit Mousse: « il faut les défoncer ».

A quelque chose malheur est bon toussa.

 

 

 

IVG, Gayssot et Taubira

En 1990, la loi Gayssot, tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe est passée. Personne n’est revenu dessus.

En 2001, la loi Taubira,  tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité est passée. Personne n’est revenu dessus.

Ces deux lois sont sans doute les plus symboliques des quelques lois mémorielles que nous devons subir en France.

Hier, l’Assemblée Nationale a voté le « délit d’entrave numérique à l’IVG » alors que quelques troudbals de députés de droite tentaient mollement de s’y opposé au nom de la liberté d’expression et de l’opportunisme politique.

Malheureusement c’est trop tard. Il fallait protéger la liberté d’expression avant.

Comme le disait Martin Niemöller, change pas de main quand ça vient. Il est aussi l’auteur du fameux discours « quand ils sont venus chercher » dans lequel il parle de sa lâcheté après que les méchants soient venus emmener les socialistes, les syndicalistes, les juifs et ainsi de suite.

C’est le même cas aujourd’hui.

Quand ils sont venus chercher les racistes, les révisionnistes, ceux qui voulaient avoir le droit d’argumenter tout ce qui leur passe par la tête, les opposants à l’IVG et dans pas si longtemps ceux qui ne sont globalement pas d’accord avec la doxa officielle.

La liberté d’expression est absolue où elle n’est pas. On doit avoir le droit de dire toutes les sottises ne serait-ce que pour forcer la société à réfléchir. Sans liberté d’expression, il n’y a pas de liberté de pensée et donc il y a réinstauration de facto du délit de blasphème.

Les petites salopes des républicains qui pleurnichent aujourd’hui aurait dû y penser plus tôt. C’est exactement pour cette raison qu’à chaque fois que j’en vois un dans le petit écran, un petit scénario se déroule dans ma tête dans lequel quelqu’un surgit derrière eux et les garrotte jusqu’à ce que leur gorge s’ouvre et que les yeux leurs sortent de leurs vilaines petites têtes de salopes hystériques et hypocrites.

Oui, mon esprit est peuplé d’ombres inquiétantes…

 

Hollande ne se représentera pas

On s’en branle.