Archives quotidiennes : 9 février 2017

Flics ou Théo?

place vendome paris

                                         Je suis l’anus de Théochose

D’abord et avant tout, je trouve répugnant et grotesque que Théo ne soit connu que sous ce nom. Parce que ça veut dire Dieu et que ce jeune homme ne ressemble pas exactement à un dieu sous nos latitudes. Ensuite parce que cette infantilisation du monde qui consiste à nommé tout le monde par son prénom comme si on avait peigné les girafes ensemble devrait rendre hystérique toute personne même vaguement normale.

Poursuivons, on a un type dont on ne sait rien, à part que son trou de balle a été limé à la matraque à ressort et que ce n’est pas suffisant pour le rendre a priori moins antipathique, et des flics dont on ne sait rien non plus si ce n’est qu’ils ont une tendance à tabasser les gens en visant l’entrefesse et qu’ils sont au service d’un gouvernement et d’un état hostiles à leur population ce qui ne les rend pas particulièrement sympathiques non plus. Entre les deux mon cœur ne balance nullement. Je suis à la fois contre l’un et contre les autres.

Je trouve tout aussi un peu dégoutant ceux qui prennent la défense de celui qui est présenté comme une victime que ceux qui se rangent du côté de la police qui a toujours montré qu’elle ne serait jamais avec nous.

On veut nous forcer à faire des choix en permanence. Théotruc ou flic. Fillon ou Canard Enchainé. Francis ou l’Eglise. Compassion ou haine. Porno ou abstinence. Poire ou fromage. On veut nous faire croire qu’accepter l’un et l’autre ou refuser l’un ou l’autre serait une incohérence.

Pourtant, je vous le dis, certains d’entre nous ont assez de haine pour tous. Dans cette affaire, je suis avec eux. Qu’ils aillent tous s’asseoir sur des tonfas à picots.

Publicités