Archives de Tag: avortement

Le nazisme, cette philosophie moderne

Alors oui je sais, ça fait un peu tarte à la crème de mettre en parallele nazisme et modernité… et pourtant une conversation que j’ai eu avec d’autres jeunes gens biens sous tous rapports me pousse à commettre ce petit article. Nous étions donc à table tranquillement quand j’ai eu l’outrecuidance de gacher leur repas en émettant l’idée que je n’étais pas un farouche défenseur de l’avortement ce qui les a plus ou moins foutus hors d’eux. Selon cette aimable assemblée, il est impensable d’avoir un môme à 17 ans (on parlait de la fille de Palin) sans que sa vie soit irrémédiablement foutue. A les entendre j’avais l’impression que le fait d’enfanter était du même niveau que les plaies d’Egypte… Je vous passe les inepties sur l’avortement aux USA, ce n’est pas de leur faute, on ne peut pas tout savoir non plus. Ce qui m’a fasciné dans cette conversation c’est la facilité avec laquelle ils acceptent les présupposés des théories nazies. En gros, les vieux sont un poids pour la société, les débiles sont un poids pour la société, les malades sont un poids pour la société, on n’a qu’a zigouiller tout ça et tout ira mieux. Autant dire que je ne suis que très modérément de leur avis. Et le tout m’a fait penser à cet excellent bouquin que je recommande: Liberal Fascism de Jonah Goldberg qui décortique les liens indéniables qui existent entre la modernité et les régimes totalitaires.

Say hello to my little friend

L’autre jour un ami me disait qu’a la lecture de mon blog il trouvait que je me suis radicalise… A-t-il raison? Je ne sais rien et on est toujours un tres mauvais juge de son propre comportement. Ce qui est clair c’est que sur certains sujets comme l’avortement ma position a evoluee. Je suis passe du « je suis globalement contre » a « je considere que c’est mal ». On peut voir ca comme une radicalisation effectivement. Pareil sur le droit positif, je considere aujourd’hui que c’est absolument ridicule de croire que nos droits viennent du gouvernement. Je pense que nos droits viennent soit de Dieu si on est croyant, soit tout simplement de notre essence si on ne l’est pas. En meme temps sur d’autres points je n’ai pas bouge depuis longtemps et sur d’autres je me suis plutot calme…

Tout ca pour dire que de toutes facons, je ne vois pas ma radicalisation, si radicalisation il y a, comme quelque chose de negatif. Je pense sincerement etre plutot alle au bout de mes raisonnements et avoir atteint ainsi une philosophie personelle bien plus coherente. Alors oui, je le reconnais, ca compoprte un risque, celui d’etre de plus en plus considere comme une brute fasciste* dans les diners en ville. Mais tres franchement je m’en tape. Mes amis, comme celui cite plus haut savent a quoi s’en tenir. Et puis du moment que je continue a vivre debout, tout me va.

 

* Ca me rapelle la fois ou sans faire expres j’avais fait exploser une charmante jeune fille tout a fait naturellement. Apres avoir ecluse les 3/4 d’une bouteille de Tequila j’etais rentre dans une grave conversation avec elle.

« -Non mais moi je veux bien mais ce ne sont pas mes valeurs ca.

-Ben alors c’est quoi tes valeurs, qu’elle me demande candide.

_ben je sais pas moi… le travail, la famille… Et puis la patrie quoi. »

Suite a cette phrase prononcee sans aucune intention de provoquer, elle etait litteralement partie en courant. J’avais en effet en tete Saint Eloi et pas du tout les heures les plus sooooooommmmmbres de notre histoire tout ca.

Je suis un peu paume la…

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/07/27/01011-20080727FILWWW00025-la-mort-d-un-bebe-ne-a-la-maison.php

Donc je recapitule: On peut tuer un bebe expres en toute legalite tant qu’il est dans le ventre de la mere… Mais des qu’il en sort, si jamais on commet une erreur, ou si on manque d’argent, ou si on est tout simplement idiot et/ou bobo-hippy, la on risque gros… Interessant. Faudrait rattacher ca au fait que les bonnes femmes se gavent de contraceptifs ou avortent quand elles sont fertiles et pleurnichent quand elles essaient d’avoir un premier mome vers l’age de 35 ans… La c’est sur que dans ces conditions le petit Marcel doit etre plus que couve. Et ben, si on fait pas une generation d’encore-plus-debiles (r) avec ca…