Archives de Tag: foutage de gueule

Se la faire mettre au nom de l’écologie

Me voila de retour. Gozo c’est très beau, la Valette c’est ultra-chouette et tout bon Chétien se doit d’aller voir la co-cathédrale Saint-Jean au moins une fois dans sa vie et remercier les chevaliers de Malte du sacrifice qu’ils ont consentis pour sauver la chrétienté.

Cependant, maintenant que je dois voyager régulièrement et que je me retrouve dans des hôtels j’ai remarqué un truc particulièrement pénible. Au nom de la sauvegarde de l’environnement toutes les auberges mêmes les plus pourries nous servent désormais un petit discours moralisant sur le fait de ne pas changer les draps et les serviettes tous les jours pour sauver les ours polaires (s’il veulent survivre ils n’ont quà inventer la mitraillette ces cons la), réduire le trou de la couche d’ozone et autres foutaises dont la seule assise scientifique est qu’un mensonge répété à l’infini devient une vérité.

C’est comme ça que le Goracle s’est batie une confortable fortunelui permettant de vivre dans une maison consommant autant d’eau et electricité mensuellement qu’un petit pays africain. C’est coimme ça que le gouvernement invente de nouvelles façons de nous racketter. C’est comme ça que les grandes boîtes nous vendent maintenant leur camelotte en essayant de nous faire croire que ce serait un acte écolo de balancer à la décharge des choses fonctionnant parfaitement bien pour les remplacer par d’autres choses. C’est comme ça que lmes companies aériennes justifient un confort de vol toujours plus lamentables avec des poids de bagages toujours inférieurs.

Déjà que je n’aime pas bien casquer, j’apprécierais pas qu’en plus on ne me prenne pas pour un débile léger incapable de se rendre compte que 2 et 2 font 4.

Burqa sont-ils si méchants?

Branle-bas de combat chez les excités mous de la laicité à la française. La burqa nous menace de ses petits poings rageurs. La patrie est en danger et la minijupe aussi.

Mon premier reflexe à été de me dire que tout cela n’était jamais qu’une limite de plus au peu de liberté que l’état veut encore bien nous accorder. Et puis j’ai lu deci dela de quoi un peu étoffer ma pensée (merci Hank), j’ai discuter avec quelques crétins qui comme au tennis m’ont fait office de mur et j’en sis arrivé à la conclusion suivante.

Le débat sur la burqa n’a strictement aucun sens car c’est un débat qu troisième degré. Une conséquence et non une cause. La burqa est un symptôme de l’islam qui lui même est un symptôme de l’immigration de peuplement qui a court en France.

Le problème est simple. L’histoire et la nature humaine veulent que des peuples se fassent remplacer par d’autres. C’est comme ça. Alors soit on considère que c’est le sens de l’histoire et que bon voila je reprendrais bien un pastis tant que c’est autorisé, soit on pense que la France c’est 1500 ans d’histoire judéo-chrétienne d’un peuple gallo-romain, et que ça vaut quand même quelque chose et on ne peut qu’être triste du chemin sur lequel nous sommes engagés.

La vérité c’est que quand on mélange du jaune et du bleu, on obtient du vert dont la teinte varie avec la proportion de chaque couleur par rapport à l’autre. Dans un pays où on fait rentrer des étrangers massivements pour pallier à la florissante industrie du liquidage de bébés encore nageurs en milieu amniotique, on peut se dire que la couleur d’origine va naturellement être de moins en moins forte.

Donc les moulinets des lobotomisés qui passent nos lois ne servent à rien. Ceux qui pensent et veulent nos faire croire qu’on peut avoir le cochon et le hallal pour tous, la burqa et la minijupe, l’absinthe et les 5 prières sont des cons et nous prennent pour leurs semblables.

Légiférer sur la burqa sans trouver un moyen d’assimiler les nouveaux venus revient à couper les ongles d’un pied gangrené, c’est plus joli mais pas vraiment prioritaire.

Sinon, non je ne suis pas camionneur! Les rumeurs sont fausses…

On nous aurait menti?

Je suis suffisamment vieux pour me souvenir de la campagne lancee en France pour faire accepter l’euro aux francais. On nous expliquait fort doctement que grace a la monnaie unique il n’y aurait plus d’inflation, notre pouvoir d’achat augmenterait, la croissance apparaitrait, l’economie de la zone euro serait a l’abri de la crise et tire la bobinette et la chevillette cherra…

Je ne suis pas economiste, je n’ai pas encore atteint ce niveau de charlatanerie. Selon moi les economistes sont a classer entre les astrologues et les meteorologues. Des gens qui racontent n’importe quoi en permanence et trouve toujours de bonnes explications a posteriori. J’en veux pour preuve qu’un economiste, s’il etait un temps soit peu competent, devrait toujours etre milliardaire, or c’est loin d’etre le cas.

Tout ca pour dire que l’euro a certes facilite nos deplacements en Europe, mais a part ca, je ne vois pas tres bien a quoi il sert.