Archives de Tag: reacosphere

Annonce de service public

Je rentre de Jersey, où les voitures sont trop grosses et les routes trop petites comme dans des rêves à haute teneur symbolique de pédophiles, dans la soirée. Par conséquent, ce blog reprendra son rythme de croisière dans les jours à venir.

Voilà.

On va ou?

Xyr, l’un des plus talentueux d’entre nous, et d’autres ont l’air lasses. D’apres eux, en critiquant le systeme nous ne faisons que le renforcer en lui offrant une espece de valve de decompression et le legitime en le reconnaissant.

Je vois ou ils veulent en venir. Cependant je ne peux pas etre d’accord avec eux. Penser que certes nous ne sommes pas des moutons de panurge mais que nous restons des moutons n’est pas exact. Nous luttons par la plume. Ce n’est pas enorme mais comme le sable dans des essieux de locomotives ce sont ces petits actes de sabotage moral qui permette de deciller nos contemporains ou au moins de les prevenir. Si moi j’arrive a reunir plusieurs centaines de lecteurs par jour, je ne peux qu’imaginer l’impact de site plus importants.

Je ne considere pas suivre le mouvement, je ne pense pas le ralentir du tout non plus, je fais ce que l’immense William F. Buckley a dit quand il a cree National Review, je me tiens a l’ecart de l’histoire et je crie stop. Je crie stop parce que l’histoire n’avance pas de par la nature humaine qui est eternelle. Je crie stop parce que le modernisme veut nous faire croire que le monde sera meilleur quand il n’existera plus. Je crie stop parce que je considere que c’est mon devoir.

Comme disait ce bon vieux Churchill une personne qui veut l’apaisement est comme quelqu’un qui nourrit un crocodile en esperant qu’il sera mange en dernier. Je ne veux pas l’apaisement et je ne crois pas au reveil des masses. C’est a nous de combattre pied a pied car la cite tombe quand ses habitants (dans la vision grecque des choses) ne se sentent plus concernes pas sa defense.

Lexique

Voici un petit lexique pour ceux qui arrivent ici un peu par hasard et qui ne savent pas bien de quoi on parle.

Albertine: une de ces femmes qui font que les hommes font ce qu’ils peuvent pour etres moins mediocres.

Camille: je dirais comme plus haut mais elle est archi maquee donc on va se contenter de la presenter comme l’espoir de l’EN.

Catapulte: selon PKK mon fantasme Heydrichien de l’expulsion. Selon moi une recette au renouveau.

CPF: selon Attali une chance pour la France. En fait tous les divers.

Divers: tout ceux qui ont la chance de ne pas etre betement blanc et chretien. Mention speciale aux metis, considere comme le top du divers.

Le Conservateur: un des boss du milieu, il se murmure qu’il serait une legende du style Kaiser Sauze, mais moi je sais qu’il existe…

Reacosphere: concept fumeux invente par le Grand Charles (un autre boss) et qui fait trembler les journalistes de rue 89 le soir.

Punk a diplome: des antisociaux notoires, fraction independante de l’internationale des gens de mauvaise humeur menee par Albertine.

Democratie moderne: regime politique rendu inapte par le suffrage universel.

Liberte: ce a quoi le peu d’hommes encore debout doivent aspirer.

Egalite: principe antagoniste a la liberte, opium du peuple et theorie imbecile pour quiconque a des yeux et un cerveau en etat de marche.

Modernes: tous les glands qui pensent que le progres technique est accompagne de progres sociaux voir meme humain. La nature humaine ne change pas, et ce quelle que soit l’epoque, suffit de lire les pieces antiques pour le savoir.

Camp des saints: roman de Jean Raspail devenu un symbole de ce vers quoi le suffrage universelle, la democratie moderne et l’egalite nous entrainent.

troll: pollueur de blog, heureusement peu present ici.

Artemus: facetieux blogeur qui aime bien me mettre en scene dans ses tags et a qui je le rend bien. Fait partie de ceux que j’aimerais bien rencontrer dans notre petit monde vert de gris.

vert de gris: une couleur qui me va bien au teint.

UPDATE:

Fromage + : Grand pourvoyeur d’images de nos contrees, sait faire des choses avec son ordinateur qui pour moi s’apparente a de la magie… Risque le bucher quand j’aurais pris le pouvoir.

Recettes: parce que tout va mieux avec le ventre rempli de bonne chose, vous trouverez sur Breves 3.0 de nombreuses recettes de cuisine.

On fait l’bilan

Alors comme c’est de coutume, et que c’est calme en ce moment (je me tape tres fort du conflit israelo-palestinien du moment que ca ne deborde pas sur le pas de ma porte) je vais faire un petit bilan de cette annee 2008 riches en evenements.

Janvier, un grand pere de moins mais j’ai prete serment.

Fevrier, tres bon ski et emploi.

Mars, preparatifs au depart.

Avril, installation dans le desert, j’ai chaud et je me fais plein de nouveaux amis.

Mai, pas enorme.

Juin, je reouvre un blog, breves 3.0 est lance comme une balle et attire les lecteurs par dizaine de milliers (70007 pages vues depuis juin quand meme, pas degueu et en plus je suis regulierement en tete des sites reacs de ouardpress YAY!).

Juillet, je decouvre l’ete dans le desert.

Aout, je me mets une perf de biere pour supporter la deshydratation.

Septembre, rien de notable.

Octobre, diner avec la reacosphere, je me fais de nouveau plein de nouveau amis.

Novembre, retour de rotation, le temps devient plus clement, on peut de nouveau faire des barbecues sans qu’ils soient assaisonner a la sueur sud-africaine ou texane.

Decembre, premier Noel loin de ma famille et hors de France mais avec Future (Actuelle dans moins d’un mois maintenant…) donc tout va bien.

Au final une assez bonne annee. Comme disait Sinatra : « it was a very good year… »

Je vous en souhaite une excellente a tous pour 2009, que l’alcool coule a foison, que le fromage et la charcuterie s’accumulent sur vos tables, que vos amours soient idylliques, que vous deveniez votre propre boss, que la « crise » prouve enfin que l’empereur est nu, que les catapultes soient construites dans tous les jardins de toutes les vieilles maisons de famille, que l’equipe de France de foot disparaisse, que l’equipe de France de rugby fasse le grand chelem, que la Nouvelle-Orleans finisse de se relever, que Besancenot soit surpris en train de jouer avec un tazer sur les parties intimes de sa maitresse (l’inverse me va aussi) et surtout que Dieu vous garde.

Comment reduire le nombre de clodos

Ja’i vu que Martin Hirsh, qu’est un bon p’tit gars avec un coeur gros comme ca tout ca, a 10 propositions pour en finir avec le probleme des SDF. Comme j’ai decide de participer au debat democratique de maniere positive, j’aimerais apporter ma pierre a l’edifice avec mes 10 propositions a moi sur le sujet.

1: Loger les clochards. Ben oui, moi ca m’etonne qu’ils y pensent pas tout de suite, parce qu’un clochards une fois qu’il a une maison ben c’est plus un clochard. Pour cela je propose une adresse qui clairement n’est pas utilisee de maniere intelligente aujourd’hui: le 11 Rue St Georges. 75009 PARIS.

2: Les catapulter. Oui je sais c’est une marotte mais on fait avec les idees qu’on a hein. Par humanisme je propose d’ailleurs de les catapulter vers les pays chauds.

3: Les servir en soupe. Nan je n’ai pas dit de leur servir de la soupe mais bien de les servir en soupe. Cela presente de nombreux avantages. D’abord ca permet de nourrir les autres clodos a peu de frais. Ensuite ca evite de leur servir de la soupe au cochon ce qui est ignoble parce que discriminatoire. En plus, ca les motivera pour se sortir les doigts quand ils realiseront qu’ils sont en train de bouffer Paulo le poivrot. Enfin, par definition ca reduira leur nombre donc j’ai bon.

4: S’en servir comme combustible. Je suis qu’avec quelques amenagements on devrait pouvoir remplacer le diesel par un foie de clochard bien travaille a l’ethanol. En France on a pas de petrole mais on a des idees!

5: Passer une loi forcant tous les gens qui militent pour les « sans abri » a en accueillir au moins un chez eux. Ca ce serait vraiment rigolo.

6: Leur donner des tenues camouflages. Certes ca ne reduira pas leur nombre mais on ne les remarquera plus comme ca.

7: Les enroler de force dans l’armee. Comme a l’epoque du service militaire ca deplacera les chiffres de quelques annees.

8: Les transformer en zombies et s’en servir pour asseoir la main mise des punks a diplome d’abord en France puis sur le monde entier muahahahahahaha.

9: Faire comme si ils n’etaient pas des SDF mais en fait une sorte de population indigene autour de laquelle la civilisation se serait developpee. Je sais que ca ressemble un petit peu au 6) mais ce n’est pas tout a fait ca. On reconnaitrait leur existence et ils serait une presence pittoresque et alcoolisee dans nos rues commes les indiens aux USA ou les aborigenes en Australie (mais je ne recommande pas de les empailler pour les mettre dans un musee comme l’on fait les Australiens…).

10: Faire croire aux cocos qu’ils sont une ressource exploitable. Ca c’est un moyen infaillible. Mon grand pere disait toujours que si on demandait aux cocos de gerer le desert, il n’y aurait plus de sable en l’espace de 10 ans. Gageons qu’ils seraient capable de faire aussi bien avec les pouilleux.

Vanitas vanitatum et omnia vanitas

Ou a peu pres…

En attendant, je voudrais remercier l’academie pour cette nomination, dire que c’est avant tout le travail d’une equipe tout ca…

Non, j’deconne mais je voudrais dire a Camille que si je gagne elle aura une place de choix dans mon futur gouvernement.

Que penser du bordel grec?

Les journalistes nous expliquent que les fouteurs de merde sont des etudiants anarchistes et passent pudiquement sous silence le role joue dans ces aimables rencontres avec les forces de l’ordre les « candidats a l’immigration » (sic). Certains blogeurs de talents considerent que ca va au-dela des simples reves de grand soir des gauchistes en herbe. D’autres y voient une espece de reprise des emeutes francaises qui avaine tle CPE comme navrante explication.

Bine entendu il est parfaitement cretin d’essayer d’expliquer ce qui se passe la-bas au travers de ce qui s’est passe chez nous. Les conditions sont differentes, les acteurs eux-memes ne sont pas les memes. Cependant, on apprend en meme temps que ces joyeusetes sont en train d’essaimer un peu partout en europe. Alors que justement, les conditions ne sont pas partout les memes. On ne peut pas dire que l’Espagne ait a sa tete une droate conservatrice par exemple.

La cause du probleme est bien evidemment a chercher ailleurs. Ces jeunes mondialises n’ont plus tellement de notion de ce qui les rend particulier, de pourquoi ils sont grecs, espagnols ou francais. L’europe en a tant fait pour faire croire a la disparition des differences que certains sont rentres dans le jeu. Et dans ses conditions, la mort d’un petit delinquant grec revient au meme que celle d’un autre petit delinquant vivant en europe ( je refuse de leur accorder le titre d’europeen).

Comme disait je ne sais plus qui, je voue les voyous et les flics aux memes gemonies, ils representent les 2 faces d’une meme medaille lamentable. Certains veulent proteger le systeme et les autres en profiter. Dans tous les cas ils s’en accommodent benoitement. Ils jouent a se faire peur tout en faisant un peu d’exercice.

Je regarde ca de loin et je m’en tape totalement.

 

Update: voici un bon article en anglais sur l’effet de l’appartenance a la zone euro sur la vision qu’on les gens de leur gouvernement et pourquoi ce genre de petites sauteries sont inevitables.

Symptome?

Hier je suis tombe sur ce post (oui je vais regulierement sur ce site parce qu’il est souvent a cote du mien au classement wordpress et que je l’ai decouvert via le vieux LBDD, si mes souvenirs sont bons, qui l’avait mis dans la rubrique « grand corps a la derive ») qui a instantanement declenche une avalanche de commentaires plus ou moins gracieux sur le rapport entre bordel dans une classe et religion des fouteurs de merde dans la dite classe.

J’etais franchement surpris.

Et ben j’y retourne aujourd’hui et devinez quoi, les commentaires ont tous disparus et ont ete fermes… Je regrette de ne pas les avoir sauvegardes…

C’est quand meme terrible de faire un constat du style  « ce matin je me promene avec un parapluie » et de refuser d’admettre que c’est parce qu’il pleut.

En tous cas je vous coneille la lecture de ce blog parce que c’est tres instructif dans sa naivete.

Punk a diplome: l’explication

J’avais déjà pris le temps de théoriser l’idée du punk à diplôme ici mais comme c’était il y a 2 mois (une éternité sur internet) et que l’idée prend de l’ampleur je vais essayer d’expliquer un peu plus précisément comment je vois les choses.

Par définition un punk est une personne qui rejette l’ordre établi en général et les valeurs bourgeoises en particulier. Bien entendu, quand ils sont apparus dans les années 70 ils étaient contre le carcan moral tout ça blablabla ou wada wada wada comme disent mes amis sud-africains. Or aujourd’hui les valeurs dites « traditionnelles » ont toutes plus ou moins disparues au profit d’un ignoble mélange universaliste. Le relativisme a détruit la vérité et le beau, le politiquement correct (dans son sens premier tel qu’il est apparu aux USA dans les années 60) a annihilé toute spontanéité et fait disparaître la moitié de notre vocabulaire et donc de notre capacité à penser. Toute la véritable culture contestataire a de facto pris le pouvoir et donc disparue. On peut voir dans nos rues que de 5 à 45 piges nos contemporains sont à peu près tous fringués de la même façon, abolissant les barrières naturelles entre les sexes et les ages.

C’est pour ça que nous sommes punk, parce que nous rejetons la société dans laquelle les modernes tentent de nous faire rentrer à coups de marteau sur la tête comme l’arriéré essaie de faire rentrer le cube dans le trou en forme de rond. Et si nous sommes des punks « à diplôme » c’est pour nous différencier des punks « à chien » qui ne sont que des vagabonds se rêvant tous en Kerouac au rabais. Et aussi on prend des douches et on est rarement bourrés avant 15h… sauf si on l’est encore de la veille bien entendu. J’irais même jusqu’à ajouter qu’on est tellement des rebelles qu’on baise sans capote parce qu’on pratique la fidélité!

Nous travaillons pour acheter notre liberté, nous ne plions pas et nous ne romprons pas. Nous rejetons le consensus. Nous croyons en la vérité, au beau et à la liberté et nous conchions la modernité. Aussi, nous savons que nous allons mourir et ça ne nous fait pas peur, c’est pour cela que nous rejetons en bloc l’état qui veut à tous prix nous sécuriser pour que l’on meurt en bonne santé. Moi depuis que je sais qu’en clopant je perds 7 ans d’espérance de vie mais que c’est de la vie qu’elle est à la fin quand tous les potes sont morts ou malades et qu’on ne peut plus vraiment bouger, pas des années du milieu quand on rigole bien, et ben je m’en balance.

Nous allons réécrire vos codes et comme disait le premier des punks à diplôme Winston Churchill: « nous leur jetterons des bouteilles de bière à la tête parce que c’est tout ce qu’il nous restera. »

Mais à part ça, globalement, on ne prend rien au sérieux et c’est surtout ça qui est punk. D’ailleurs ce qui précède ne concerne que moi et n’engage personne d’autre, perso je détesterais qu’on m’implique dans une telle profession de foi.

PS: pour éviter tout malentendu avec les demi-journalistes de rue 89, je n’ai pas inventé le concept de punk à diplôme, je l’ai piqué je ne sais plus où et c’est du même acabit que le mot réacosphère, donc de la pure auto-derision qui a pour but d’énerver les punks a chien qui ne manqueront pas de s’insurger devant un tel vol a main armée de leur identité.

De la place de la femme

Je recommande a tous la lecture de ce billet de l’excellent Fromage +, un des meilleurs de la reacosphere de ces dernieres semaines, qui remet 2, 3 trucs en place.

Je ne pourrais pas etre plus d’accord avec lui. Les femmes sont le substrat necessaire a l’eclosion et l’epanouissement des genies. Comme je dis toujours, les mecs ne font ce qu’ils font que pour impressionner les gonzesses. Merci mesdames de nous pousser au cul pour nous rendre meilleur.

Maintenant, retournez a la cuisine me faire un sandwich.